mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
EDF F : la France sur son 21
EDF F : la France sur son 21
13 Juin 2015 | International > Mondial

Les Bleues, déjà vainqueurs à l’aller, n’ont jamais tremblé et se sont largement imposées en Slovénie samedi (27-21). Elles disputeront le prochain Mondial, au Danemark (5-20 décembre 2015). Leur vingt-et-unième compétition de rang.

Du très bon boulot. Déjà forte d’un avantage de 7 buts acquis à Brest (27-20), l’équipe de France a confirmé à Velenje, ce samedi, s’imposant quasiment sur le même score face à la Slovénie (27-21). Voilà les Bleues qualifiées pour le prochain Mondial au Danemark au terme de deux matchs complètement maîtrisés, durant lesquels les Slovènes, finalement décevantes à l’exception de la seule Ana Gros, n’ont existé que pendant les 45 premières minutes en Bretagne. Très solides en défense, plus efficaces aux tirs, avec un banc de touche fourni et qui a apporté autant au retour qu’à l’aller, les filles d’Alain Portes ont confirmé les promesses déjà entrevues lors de la dernière Golden League. Et qui ouvrent de nouvelles perspectives à cette équipe, à un an des Jeux olympiques de Rio.

Un peu brouillonnes à l’entame du match aller, les Françaises se sont montrées très sérieuses d’entrée cette fois. Deux contres de Dembélé donnaient le ton (0-2, 2e) et Pineau, décevante il y a six jours, trouvait la mire à longue distance pour créer un premier écart (1-5, 7e). Le temps-mort slovène n’y faisait pas grand-chose. Car si Gros, à longue distance, ou Jericek, au duel, trouvaient quelques failles dans la défense française, le secteur central se montrait compact et Leynaud était dans un fauteuil pour enchaîner les parades (5 arrêts à 63% après 12 minutes). Devant, Niombla, encore Pineau (4 buts en première période, 5/7 au total) puis Lacrabère concluaient un jeu d’attaque varié et les Bleues s’envolaient (5-10, 20e). Tout juste pouvait-on regretter les huit ballons perdus à la pause, qui auraient permis de balayer tout suspense (10-14, mi-temps).

Mais de frayeur il n’y eut pas, au cours d’une seconde période encore mieux gérée. Toujours impeccables en défense, les Tricolores jouaient à leur rythme dans une salle loin d’être remplie et moins bruyante qu’à Brest. Nze Minko (par ailleurs très solide en poste 2) orchestrait le tout à la mène et Bulleux, fraîchement entrée au relais d’Ayglon sur l’aile droite, plantait un doublée d’entrée (11-16). Gros ramenait bien les siennes à trois unités (14-17, 39e). Mais Alain Portes ouvrait encore davantage son banc avec les entrées de Niakaté, Houette, Goïorani puis Prouvensier et Zaadi. Ç’en était beaucoup trop pour la Slovénie, qui encaissait un 7-1 irrémédiable (14-21, 45e, puis 15-24, 52e). Malgré un dernier baroud d’honneur slovène, le mal était fait et les Bleues qualifiées pour le Mondial, dont le tirage au sort aura lieu le 23 juin prochain.

Au-delà de cette qualification, essentiel, la manière (maturité, défense solide, jeu d’attaque qui se met en place) laisse de l’espoir. Deux ans après son arrivée et après des choses bonnes et moins bonnes, Portes semble tenir son noyau dur et même ses remplaçantes, vu l’apport du banc sur ces deux rencontres. Dans un an, ce sera les Jeux  de Rio, le cap que s’est fixé cette équipe, qui devra a priori en passer par un tournoi de qualification olympique (5e du dernier Euro, la France est certaine de participer à un TQO en mars 2016). A moins d’être championnes du monde… Le rêve est désormais permis.

Barrage retour de qualification au Mondial 2015

SLOVENIE - FRANCE
21 – 27 (Mi-temps : 10 – 14)

A Velenje, Rdeca Dvorana. 1000 spectateurs environ. Arbitres : MM. Erdogan et Özdeniz (TUR).
Evolution du score : 0-2 (2e), 1-5 (7e), 2-7 (9e), 4-7 (14e), 5-10 (20e), 7-12 (26e), 10-14 (MT), 12-17 (35e), 14-17 (39e), 14-21 (45e), 15-24 (52e), 18-24 (55e), 21-27 (FT).

Slovénie.- Gardiennes : Marincek (38 min, 5 arrêts), Pandzic (10 min, 1 arrêt) et Stefanisin (12 min, 5 arrêts). Joueuses de champ : Stanko (0/2), Zrnec (1/1), Krhlikar (0/1), Gros (7/11 dt 2 pen), Beganovic, Jericek (2/5), Hrncic (0/1), Mavsar (2/6), Lazovic (3/5), Turnsek, Irman (5/6 dt 1 pen), Gregorc, Petrinja (1/3). Entraîneur : M. Bon.

France.- Gardiennes : Leynaud (30 min, 6 arrêts dt 1 pen) et Darleux (30 min, 4 arrêts). Joueuses de champ : Kanto (0/1), Ayglon (3/4), Pineau (5/7), Zaadi (1/2), Prouvensier (0/1), Houette (1/2), Niakaté (2/3), Dembélé (cap, 3/5), Bulleux (3/3), Goiorani, Edwige, Nze Minko, Niombla (2/4), Lacrabère (7/10 dt 1/1 pen). Entraîneur : A. Portes.

© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités