mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Euro 2016: Les Français sont fixés...
Euro 2016: Les Français sont fixés...
19 Juin 2015 | International > Euro

Cela aurait pu être pire, cela aurait pu être mieux. Surtout si elle avait évité l'équipe du pays hôte. Du 15 au 31 janvier 2016, la France remettra son titre de champion d'Europe en jeu. Dans le tour préliminaire, elle devra affronter la Pologne, grand favori de la compétition, la Macédoine et la Serbie.

Le marketing est parfois plus fort que le sport et l'équilibre des groupes dicté par des exigences économico-géographiques. Ainsi, avant même que Szmal le gardien de Kielce capitaine de la sélection polonaise et le Danois Mads Larsen ne plongent leur main "innocente" dans le saladier en verre regroupant la plupart des pays qualifiés au prochain Euro, certains connaissaient déjà le lieu où ils auraient à disputer le tour préliminaire. Le Danemark (pot 1) héritait de Gdansk (le site le plus au nord), l'Allemagne (pot 3) de Wroclaw, la Croatie (pot 1) de Katowice et la Pologne (pot 2) de Cracovie. Ainsi dans la série des adversaires "épouvantails", l'hôte polonais savait d'avance qu'il retrouverait soit la France, soit l'Espagne. Le sort lui a donc attribué la France. Un tirage qui ne va pas ravir Michael Biegler, l'entraîneur de la sélection polonaise qui quelques jours auparavant avait émis le vœu d'éviter les Français. Du moins lors de ce tour préliminaire. La Pologne chez elle à Cracovie soutenue par de nombreux inconditionnels entassés dans la Tauron Arena (15 000 places) n'est certainement pas un cadeau pour les hommes d'Onesta. La dernière fois que les deux équipes se sont affrontées, c'était en janvier 2014 lors de l'Euro danois et en tour préliminaire, les Tricolores s'étaient imposés de peu (28-27). 

L'image.... Il y a un peu plus de quatre mois, cette image avait fait le tour des réseaux sociaux. Seize polonais, le regard noir, s'attardant sur le parquet de Lusail et applaudissant avec ironie et défiance, le duo arbitral serbe à l'issue de la demi-finale face au Qatar qui venait de leur échapper. Deux jours plus tard, ils vont sauver l'honneur en battant l'Espagne dans le match pour la 3/4.

Cette équipe polonaise figure parmi les favoris de l'Euro qu'elle organise. Après une série de contreperformances, elle semble avoir retrouvé un peu plus de consistance. Avec à sa tête depuis septembre 2012 Michael Biegler surnommé "Beagle", un homme à poigne issu de l'école allemande et un noyau de cadres comme le gardien Szmal, les frères Jurecki et le géant Bielecki auxquels se rajoutent quelques jeunes talents comme Chrapkowski, Syprzak (qui vient de signer à Barcelone) et Wyszomirski.

L'avantage d'accueillir une compétition est d'être qualifié directement mais l'inconvénient est de ne pas trouver d'adversaires top niveau pour s'évaluer durant la période. Il y a un mois, la Pologne a disputé chez elle un tournoi où elle a battu la Roumanie et l'Egypte mais s'est inclinée face au Brésil. Elle pourra mesurer sa forme ce samedi à Cracovie puisqu'en amical, elle affrontera le Danemark privé de Mikkel Hansen, blessé au pied gauche.



Dans ce groupe A, la France retrouvera la Macédoine qu'elle a affrontée et battue à deux reprises (25-27 et 35-24) lors de la phase de qualification. Les partenaires du Barcelonais Kiril Lazarov ont obtenu leur billet lors de la toute dernière journée en écartant la République Tchèque. Coachée par le croate Ivica Obrvan qui est aussi l'entraîneur de Chambéry depuis novembre 2014, cette formation possède dans ses rangs d'excellents joueurs. Parmi les plus connus, les frères Lazarov bien-sûr mais aussi le Cristolien Borko Ristovski et le Toulousain Goce Georgiewski (sur notre photo). Elle a réalisé son meilleur résultat à l'Euro 2012 en Serbie où elle s'était classée 5ème.

Une autre équipe des Balkans complète ce groupe. La Serbie est sortie d'une phase de qualification assez disputée où le 3ème (Monténégro) a obtenu lui aussi son sésame pour la Pologne (l'Islande terminant en tête). Depuis qu'elle a organisé l'Euro en 2012 et terminé 2ème, la sélection dirigée depuis février 2015 par l'ancien gardien de but de Barcelone et Veszprém Dejan Peric n'a pas eu les résultats escomptés. Elle était absente du Mondial au Qatar et un an auparavant, elle avait terminé dernière nation de l'Euro. C'est d'ailleurs au Danemark que Français et Serbes se sont rencontrés pour la dernière fois et les partenaires de Nikola Karabatic s'étaient imposés (31-28). La Serbie a fourni de nombreux joueurs au championnat de LNH. Par le passé et encore aujourd'hui. Parmi les internationaux récemment sélectionnés, on peut citer Nemanja Ilic (Toulouse), Obrad Ivezic (Tremblay) et Nemanja Mladenovic (Cesson).  

Groupe A

Groupe B

Groupe C

Groupe D

à Cracovie

à Katowice

à Wroclaw

à Gdansk

France

Croatie

Espagne 

Danemark

Pologne

Islande 

 Suède

Hongrie 

 Macédoine

 Belarus

Allemagne

Russie 

Serbie 

 Norvège

Slovénie 

Monténégro 

Les trois premiers de chaque groupe sont qualifiés pour le Tour Principal. Le résultat entre chaque équipe qualifiée et appartenant à un même groupe est conservé. Le tour principal aura lieu à Cracovie (s'ils se qualifient, c'est une bonne nouvelle pour les Français qui resteront dans le même lieu durant toute la compétition) et Wroclaw. Les demies et la finale auront lieu à Cracovie.

Avant de se retrouver début janvier 2016 et entrer dans l'Euro où elle remettra son titre en jeu, l'équipe de France disputera du 2 au 9 novembre 2015 la Golden League à Oslo face à la Norvège, l'Islande et au Danemark.  

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités