mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Le Havre repartira bien en D2
Le Havre repartira bien en D2
27 Juin 2015 | France > Division 2F

Le club normand, d’abord déclaré en cessation de paiement, a été placé en redressement judiciaire par le tribunal du Havre. Ce qui lui permettra de s’engager en D2, avec une équipe constituée de jeunes joueuses et de trois étrangères.

Voilà quasiment un mois, jour pour jour, que la descente du Havre en D2 est entérinée. Un mois que le président Benoît Guillous s’attache à sauver le club de la disparition. Et cette fois, la décision est tombée : le feuilleton du Havre a pris fin ce vendredi puisque le tribunal a placé le club en redressement judiciaire, l’autorisant ainsi à évoluer en D2 la saison prochaine alors qu’il était menacé de disparition pure et simple. Le HAC accusait 380 000 de dette, 160 000 ont été trouvés en un mois via des particuliers, des sponsors, des subventions exceptionnelles. Une partie servira à rembourser, une autre à monter un budget de 900 000 euros, afin de redémarrer au mieux. « On reverra le juge dans six mois pour voir où on en est, si on a réussi à se relever, précise Benoît Guillous. Puis un nouveau point sera effectué en juin 2016. Le budget présenté montre qu’on veut vraiment repartir, le but n’est pas d’avoir le couteau sous la gorge et de ne plus exister dans un an. » Un plan d’apurement sera décidé sur plusieurs années, comme cela se fait.

Voilà donc la première partie du travail de faite. La plus grosse. Reste néanmoins à trouver une équipe qui tienne la route. Le président compte « 11 joueuses, la plupart issues de notre Nationale 2 (2e de sa poule et qui reste aligné en N2 l'an prochain) et du centre de formation, que l’on conserve, plus trois étrangères », le maximum autorisé en D2. La gardienne et une arrière de chaque côté devraient constituer les trois non-Françaises du groupe. Castellanos et Landre ne figureront pas dans l’effectif puisqu’elles devraient partir à l’étranger.

La fédération fixe à la fin du mois de juin l’enregistrement des contrats professionnels, mais un délai pourrait être accordé vu les circonstances. « Les temps sont comptés », sait pourtant le dirigeant. Sauf surprise, Sandor Rac (qui n'était pas sur le banc lors des play-downs) mènera cette jeune équipe qui aura pour objectif de ne pas descendre au sein d’une division dont le niveau augmentera la saison prochaine. Puis il faudra penser à se remettre la tête à l’endroit, pour que Le Havre retrouve, au plus vite, son siège en élite. L’union sacrée autour du club depuis un mois a prouvé que la place du club normand n’était pas usurpée.

© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités