mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Vaulx-en-Velin n'a pas l'intention de renoncer à la D2
Vaulx-en-Velin n'a pas l'intention de renoncer à la D2
27 Juin 2015 | National > Nationale 1F

Seconde du championnat de N1 poule 3, l'ASUL Vaulx-en-Velin a pour la seconde année de suite raté de peu un retour en D2. Malgré la déception, le club du Lyonnais n'a pas du tout l'intention de se résigner. Décryptage de la situation avec l'entraîneur Asuliste, Romain Conte.

Pole Sud 38 vainqueur final du championnat… et l’ASUL échoue une nouvelle fois à quelques points du grand bonheur de retrouver la D2. Après une première tentative infructueuse en 2014, le collectif Rhodanien devra encore une fois attendre avant de connaître une issue favorable. Et dans la bouche de Romain Conte, aucun abattement perceptible : « c’est une déception, c’est sûr. Mais en même temps, on a dû faire face à pas mal de blessures et un calendrier défavorable. Je pense notamment à ce match contre Toulon à un moment où il ne fallait pas jouer contre cette équipe car elle était armée et renforcée de joueuses LFH. » Le coach Asuliste conserve son ambition intacte : « au sein de mon équipe, il n’y aucun sentiment d’échec ou d’abandon. C’est vraiment décevant mais on tient encore une fois compte du contexte. Ce serait trop facile de se dire que c’est raté, on a analysé les raisons avec en grande partie les blessures comme réponse. On doit se servir de ça pour avancer, les filles n’ont pas su se responsabiliser assez vite par rapport à l’absence de leaders. Moi aussi de mon côté, j’apprends, ça n’est que ma deuxième saison à ce niveau-là. Pas de sentiment de frustration et on fera tout pour que la troisième tentative soit la bonne. »

Malgré la non-réalisation de cet objectif ambitieux, l’ASUL peut s’enorgueillir d’avoir des atouts indéniables, à commencer par une solidité défensive sans faille (moins de 23 buts encaissés par match en 2014/15) : « ça défend fort chez nous : à Vaulx, il y a une grosse culture défensive. On a eu un passage à vide à un moment donné notamment parce que notre gardienne n°1 s’est blessée et notre leader défensive a arrêté pour cause de grossesse. Il a fallu du coup se réadapter, rééquilibrer notre dispositif et trouver une autre défense. Ça s’est fait et plutôt bien fait. Et au final, on a eu un meilleur ressenti sur la fin de saison que l’an dernier (cinq victoires consécutives pour terminer). Mais autant la culture défensive est omniprésente, autant il nous reste du travail sur le plan offensif. »

Quid de la saison prochaine ? L’ASUL n’a pas du tout envie de chambouler un effectif qui donne pour l’heure entière satisfaction : « j’ai déjà mon équipe en tête pour la saison prochaine. On a qu’un seul départ (Abir Khedher vers Le Pouzin) et on accueille la pivot Cannoise, Lisa Martini (en photo ci-dessus). Lisa va faire du bien en terme de fraîcheur et de dynamisme. Du coup, on aura plutôt des petits gabarits mais ça va courir dans tous les sens. Je suis toujours à la recherche d’une arrière gauchère, ce qui me manque à l’heure actuelle pour être au complet. » Ancien pensionnaire de longue date de l’élite, l’ASUL n’a évidemment pas perdu ses ambitions d’aller le plus haut possible avec encore et toujours Romain Conte à la tête son équipe fanion : « j’enchaîne et j’ai vraiment envie qu’on atteigne cet objectif d’accession en D2. Je n’ai surtout pas envie de partir sur un échec. Et humainement, le groupe est sain… ça travaille bien. En plus, les dirigeants se démènent énormément en coulisses. » Reste à bien négocier ce nouveau championnat, Vaulx-en-Velin change de poule : il quitte la poule 3 pour intégrer la 2 avec quelques cadors déjà annoncés comme l’ATH Achenheim, le Sambre-Avesnois, Cergy-Pontoise ou encore Alfortville. « c’est très costaud. Trois équipes de centre de formation en plus… donc l’organisation du calendrier va jouer. On va avoir du mal à se préparer parce qu’on n’arrive dans cette poule et on ne connait aucune équipe. C’est un autre challenge, un gros défi dans tous les cas. Je sais que mes filles aiment les gros matchs, et si on ne doit avoir que ça tous les week-ends… à la limite, tant mieux ! »

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités