mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
St Egrève revient plus fort en N1M
St Egrève revient plus fort en N1M
5 Juillet 2015 | National > Nationale 1M

Sa première apparition en N1M n'avait pas été concluante, St Egrève n'a pas pour autant abdiqué. Avec ce désir de revenir rapidement au sein de l'élite amateur, le club de la banlieue Grenoble s'est retroussé les manches et a atteint son objectif : un an après, l'USSE retrouve la N1. Le sentiment du président St-Egrévois, Pascal Frossard.

Un petit tour en N2... et St Egrève reprend aussitôt l'ascenseur. Pas de temps de réadaptation pour l'équipe de Marjan Kolev, l'USSE a dominé les débats dans sa poule de N2 pour finir brillamment en tête. Qu'a t'il fallu aux St Egrévois pour se remettre dans le bain, réponse du président : "on a été capable de se révolter, ça n’a pas été le cas tout le temps : en mars par exemple, on a enchaîné des performances très moyennes… mais derrière nous, nos adversaires perdaient aussi donc ça n’a pas été préjudiciable". Qui plus est, le groupe est toujours aussi stable, l'effectif est resté quasiment inchangé à l'intersaison 2014 : "le risque d’hémorragie est toujours possible lorsqu’on descend : on a perdu Nico Martini par exemple mais les gars qui sont partis l’ont fait pour raisons professionnelles et par obligation, non pas parce qu’ils sont partis fâchés. C’est le signe de l’attachement au club, on a un effectif stable ce qui permet d’incorporer nos jeunes (trois -18 ans sont montés en équipe première l’an passé).

Avec un chef incontesté à la tête de l'équipe fanion, Marjan Kolev : "Marjan est complètement dans le projet. Son gros avantage, c’est qu’il respire le hand. Son gros inconvénient, c’est qu’il respire le handball (rires). Il a su fédérer tout le monde autour de son projet de jeu et les gars ont la sensation d’avoir progressé avec lui. Globalement à la fin de l’année et après avoir rencontré en entretien individuel les joueurs de l’équipe première avec le vice-président Michel André, on sent qu’on a évolué en bien, que Marjan nous a apporté ce petit plus et les joueurs veulent continuer l’aventure avec lui". La Nationale 1 est à l'horizon : "Maintenant, on y retourne ! Ca fait quand même « triper » la N1 : quand on y goûte une fois, on a envie d’y retourner. Avec la différence cette fois, c’est qu’on s’est préparé depuis le mois de janvier en allant chercher un apport financier pour ne pas vivre cette montée dangereusement. Cette saison, on est reparti sur de bonnes bases : on augmente notre budget, celui-ci est de 180.000€. On reste complètement décalé par rapport aux autres (un budget moyen de N1 est autour de 300.000€), on est largement en dessous mais on se battra avec nos moyens pour rivaliser. Et on est surtout mieux armé qu’il y deux saisons pour tenter de se maintenir. Ce ne sera pas facile parce que les conditions de maintien sont plus compliquées : trois descendront ainsi que le moins bon neuvième des trois poules de N1. La barre monte incontestablement d’un cran".

Club mixte, l'US St Egrève n'oublie pas non plus ses autres équipes : "au niveau senior, nos filles ont un projet de bien figurer en Coupe de France régionale : on a gagné il y a un an cette épreuve. Ça aussi, quand on y a goûté une fois, on a envie d’y revenir très vite. La saison prochaine, les finales auront lieu à Bercy, ce sera encore plus grandiose qu’en 2014 à Carpentier. Et nos filles joueront cette compétition à fond. Et n’oublions pas nos -18 en championnat de France, les seuls de l’Isère à y figurer, ça c’est une fierté. On a un objectif de formation d’abord et notre but, c'est de s’intéresser à toutes les équipes du club".

© Davy Bodiguel
Partager
    Identification nécessaire pour ajouter une réaction
    Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
    (C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
    joueurs | équipe | actualités