mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC M: Le PSG fait tomber Barcelone
LDC M: Le PSG fait tomber Barcelone
12 Novembre 2016 | Europe > Champion's League

Barcelone n'est plus la seule équipe invaincue de la Ligue des Champions. La faute au PSG qui ce samedi s'est imposé (33-26) à Coubertin. Dans un match qui s'est décanté dans le dernier quart d'heure, les Parisiens grâce à un énorme Nédim Rémili (9 buts) ont encore un peu plus marqué les esprits.

par Yves MICHEL

Ses matches au sommet, Paris sait désormais les préparer mais surtout leur donner du relief. Barcelone était invaincu en Ligue des Champions depuis avril dernier et dès la reprise en septembre, avait démarré sur d’excellentes bases avec un sans faute dans la compétition européenne. Sortir de cette opposition avec un avantage de sept buts est une réelle performance que peu d’équipes ont réalisé jusque-là. Le PSG a tout simplement répondu présent là où on l’attendait. Les échanges ont été rudes mais les Parisiens ont montré plus d’aptitude et de clairvoyance à gérer ce type d’événements. Ce sont eux qui vont imprimer le tempo dès le début et montrer leur détermination à faire le plus rapidement l’écart. Les Espagnols vont s'accrocher, espérer remonter... en vain. A chaque fois, le PSG se montrera vigilant. Un homme côté parisien, va particulièrement survoler les débats.  

Comme il l’avait fait début octobre face aux Polonais de Plock, Nedim Remili (9 buts - notre photo de tête) va se mettre au pupitre et battre la mesure. L’ancien cristolien sera dans tous les coups, profitant aussi du travail de sape de ses pivots mais aussi de la mobilité d’un Nikola Karabatic qui si en 1ère période ne va avoir aucune réussite au tir (0/4) va se montrer très précieux pour embarquer la défense espagnole. « Ce n’est pas souvent que mes stats sont en dessous de 50% (2/6), se marrait-il, mais ça arrive. Ce qui était important c’était de ne pas baisser les bras, de rebondir malgré tous ces échecs en 1ère mi-temps et de faire joueur les autres. C’est ce que j’ai fait, tout en restant très concentré en défense car je pense que c’est dans ce secteur qu’on a fait vraiment la différence.» En face, l’absence de Cédric Sorhaindo a été plus préjudiciable que prévu et si Xavi Pascual a varié les solutions en prônant l’alternance dans le secteur central, le résultat n'a pas été à la hauteur de ce qui était attendu. S'il fallait souligner l'importance du pivot français dans la stratégie défensive du Barça, le PSG l'a fait d'une manière éclatante et ce, malgré une bonne prestation dans les cages de Borko Ristovski. Lui aussi passé par Créteil, le portier macédonien arrêtera deux tirs à 7 mètres et retardera l’échéance même si son équipe ne va jamais mener au score. C’est justement quand Barcelone avait repris de l’allure dans le sillage d’un très opportuniste Dika Mem que le 3ème ancien Cristolien de la soirée va s’illustrer.



Gorazd Skof (notre photo) entré en tout début de 2ème période au relais de Thierry Omeyer, va participer à son tour à l’entreprise de démolition. A ce moment-là, le PSG n’était pas au mieux, les Catalans avaient resserré les rangs, s’étaient montrés plus précis dans leurs intentions et étaient revenus à deux longueurs des Parisiens (20-18 à la 37ème). Le gardien slovène venu cette saison filer un coup de main, a prouvé avec une douzaine d’arrêts qu’il était beaucoup mieux qu’une doublure. « C’est fantastique surtout quand c’est Barcelone. Je me suis vraiment éclaté mais si j’ai pu avoir autant de réussite c’est que devant moi, j’avais un bloc très agressif, très bien en place. Ce n’est pas la 1ère fois que je gagne contre Barcelone, cela m’était arrivé lorsque j’étais à Celjé, mais il y a très, très longtemps… (rires). Non, sincèrement, c’est très important de les avoir dominés aujourd’hui. Autant de buts d’écart avant d’aller chez eux, c’est une bonne opération. Mais l’histoire n’est pas terminée, il y a du lourd dans ce groupe et beaucoup d’équipes peuvent faire la différence.» Il y a trois saisons, Paris avait été surclassé par une équipe plus équilibrée. Sans aller dans l'extrême, ce samedi, les rôles se sont inversés. Le PSG n'avait pas envie de s'empêtrer dans un scénario où le dénouement n'intervient que dans le money-time. Si la prestation de chacun a été d'inégale valeur, Mikkel Hansen par exemple, ne se réveillant qu'en seconde période, c'est la force collective qui a fait la différence.

Comme avait prévenu Nikola Karabatic avant cette rencontre, la victoire est importante mais rien ne sera définitif. Le PSG a rejoint Barcelone au classement et dépasse même les Catalans à la différence de buts. Mais il y aura un match retour (le 3 décembre) et avant, une double confrontation face à Veszprém (le 20 en Hongrie et une semaine plus tard, à Coubertin). Ce n'est qu'après ces trois échéances-clé qu'un 1er vrai bilan pourra être tiré. Quoi qu'il en soit ce samedi, le PSG a réalisé une sacrée belle opération.



La réaction de Timothey N'Guessan (arrière gauche de Barcelone): "Il n'y a pas photo, Paris a été meilleur que nous. Je suis super déçu car je pense qu'il y avait moyen de faire mieux, il faudra continuer à travailler. Ce qui nous a fait du mal, c'est qu'en 2ème mi-temps, ils ont insisté sur la montée de balle avec Niko et puis ils ont eu de la réussite au tir. Pour ma part, je me suis bien senti, j'ai quand même pas mal de pertes de balle, j'aurais aimé aider l'équipe encore plus. Faut pas se lamenter, on a fait un bon début de saison, il faut poursuivre dans cette voie."

La réaction de Nédim Rémili (meilleur buteur de la soirée): "Gagner ce match était important pour la 1ère place mais on a encore le retour chez eux, il faudra rencontrer Veszprém, rien n'est joué. Les rotations ont beaucoup joué, le fait que Luka (Stepancic) puisse défendre pendant 30 minutes en 2ème mi-temps, ça m'a fait du bien car j'étais vraiment exténué. Ce n'est pas qu'une satisfaction pour moi, elle vaut pour tout le groupe. On a des matches tous les trois jours, c'est super que tout le monde soit au diapason."

A Paris (stade Pierre de Coubertin), samedi 12 novembre 2016
Ligue des Champions - Groupe A - 6ème journée

PSG Handball - FC Barcelone        32 - 26  (Mi-temps: 15-12)

Spectateurs: 4000
Arbitres:  Andrei Gousko & Siarhei Repkin (Bielorussie)

Evolution du score: 0-1 (3è) 2-2 (4è) 4-2 (6è) 6-4 (11è) 9-6 (15è) 11-7 (21è) 11-10 (24è) 13-10 (26è) 14-11 (28è) 15-12 (MT) 17-13 (32è) 19-16 (34è) 20-18 (37è) 23-20 (43è) 26-21 (47è) 26-23 (49è) 28-24 (54è) 30-25 (56è) 33-26 (Fin)

Le diaporama de PSG - Barcelone par Céline Dély

Paris - Barcelone 33-26
ChL M P. A 2016-2017, 12 Novembre 2016, Journée 6
ParisParis
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
N.REMILI9/120/19/1300000924
M.HANSEN4/91/15/1000000515
L.KARABATIC5/50/05/500000515
L.ABALO3/40/03/40000039
N.KARABATIC2/60/02/60000026
L.STEPANCIC2/30/02/30000026
H.MOLLGAARD JENSEN2/30/02/30001024
J.NIELSEN2/20/02/20001024
U.GENSHEIMER2/41/33/70000033
W.ACCAMBRAY0/00/00/00000000
X.BARACHET0/00/00/00000000
B.KOUNKOUD0/10/00/10000000
J.M'TIMA0/00/00/00000000
D.NARCISSE0/00/00/00000000
Total31/492/533/54000203386
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
G.SKOF10/220/110/2300000012
T.OMEYER6/190/06/190000002
Total16/410/116/420002033100
BarceloneBarcelone
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
D.MEM5/60/05/600000515
K.LAZAROV4/80/04/800000412
A.ARINO BENGOECHEA3/30/03/30000039
T.N'GUESSAN3/40/03/40000039
K.SYPRZAK3/50/03/50000039
L.ANDERSON2/70/02/70000026
V.RIVERA FOLCH2/30/02/30000026
V.TOMAS GONZALEZ2/20/02/20001024
R.ENTRERRIOS RODRIGUEZ1/40/01/40000013
J.NODDESBO1/30/01/30000013
W.JALLOUZ0/20/00/20000000
V.MORROS DE ARGILA0/00/00/00000000
O.REY MORALES0/00/00/00000000
J.SAUBICH MIR0/00/00/00000000
Total26/470/026/47000102676
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
B.RISTOVSKI15/451/316/480000009
G.PEREZ DE VARGAS0/00/00/00000000
Total15/451/316/48000102685


Dernière Journée | Journée 6
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
PlockKiel242209/11>>
SchaffhausenFlensburg262910/11>>
ParisBarcelone332612/11>>
VeszpremBjerringbro-Silkebor.302912/11>>
Prochaine Journée | Journée 7
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
PlockSchaffhausen 19/11 
Bjerringbro-Silkebor.Barcelone 19/11 
VeszpremParis 19/11 
KielFlensburg 19/11 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Paris10651019116157
2Barcelone106510172156-1-7
3Veszprem863121581541 
4Flensburg763211491442 
5Kiel66330154152-1 
6Bjerringbro-Sil.46240161167-2 
7Plock361411491661 
8Schaffhausen06060157191-6 


© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités


La LFH en Live avec Handvision

Les lives sont mis en place via l’association Handvision (www.handvision.fr). Le bon déroulement de ceux-ci dépend également des clubs de la Ligue, acteurs majeurs dans la prise de statistiques en temps réel. Une connexion Internet défaillante (ou inexistante) sur le lieu du match, un matériel inadapté, une saisie de statistiques erronée ou tout autre problème technique indépendant de notre volonté, sont des raisons qui pourraient empêcher la bonne retranscription d’une rencontre en direct. Le maximum est mis en œuvre afin de garantir le bon déroulement des lives et éviter tout désagrément pour l’internaute.