mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC : Nantes trouve la clé au bon moment
LDC : Nantes trouve la clé au bon moment
13 Novembre 2016 | Europe > Champion's League

Costaud que cet adversaire Roumain ! A la Trocardière, le Dinamo Bucarest a mené la vie dure au HBC Nantes... avant que celui-ci ne profite d'un temps fort en seconde période pour l'emporter et préserver ses intérêts en tête de sa poule.

Battu sur le fil à St Raphaël avec l’amère sensation de ne pas avoir pu bénéficier de décisions arbitrales favorables, Nantes n’a pas le temps de s’apitoyer sur ce premier revers en championnat… la première place du groupe D de Champion’s League en dépend. Vainqueur à l’aller en Roumanie au prix d’un final joliment maîtrisé, le « H » se devait d’affirmer à la Trocardière son statut de leader. D’entrée, la jeunesse Nantaise est au pouvoir avec Nicolas Tournat en perforateur plein axe et Théo Derot en artilleur n°1 : l’ancien Istréen avait d’ailleurs tiré son épingle du jeu à l’aller, il marque le but du +3 à la 9ème minute (5-2). Un autre Français s’illustre tout autant en début du match, il s’agit de Pierre-Yves Ragot, l’arrière du Dinamo marquera le premier but de son équipe. Les Roumains se montrent inspirés dans le premier quart d’heure… comptant principalement sur la vista de l’Iranien Sajad Esteki (5-5, 13’).

On attend une montée en régime de l’arrière-garde Nantaise. Pour l’heure, il faut toute la concentration de Cyril Dumoulin pour permettre au « H » de rester au contact (8-9, 21’). En face, Ionut Irimus s’illustre tout autant en muselant l’attaque locale… deux interventions coup sur coup face à Dominik Klein à la 21ème minute qui prouve que le Dinamo n’est pas venu en Loire-Atlantique pour faire de la figuration. Le premier recadrage de Thierry Anti n’aura pas d’effets immédiats… ce sont surtout les deux portiers qui font le spectacle en ce dimanche après-midi, occasionnant une succession de parités (11-11, 27’). Force est surtout de constater la rudesse de la défense Roumaine et Nicolas Claire est tout heureux d’égaliser avant de rentrer aux vestiaires.

Gêné aux entournures avant la pause, le « H » trouvera t’il la clé de ce match en seconde période ? Au vu du splendide tir à la hanche d’Esteki à la 35ème minute, il a tout de même du souci à se faire… d’autant que Jakov Vrankovic en rajoute une couche sur son aile (13-16, 37’). Ce Dinamo est taillé pour faire mal à son hôte du jour… surtout lorsque sa défense très mobile gêne les décalages et prises d’initiatives Nantaises. Il faut un triplé de Balaguer et un contre rageur de Rock Feliho pour enfin rallumer la lumière (17-17, 41’). 4-0 en quelques minutes, le « H » promet à son public un dernier quart d’heure plein de suspense… les 4.500 fidèles de la Trocardière ne seront pas déçus.

Et pour confirmer ce réveil tardif, Nantes peut miser sur un David Balaguer énorme en seconde mi-temps (23-20, 50’). Côté Roumain, la fatigue se fait peu à peu ressentir… les frères Esteki prennent de gros risques face à un Dumoulin toujours aussi étincelant. +3 à cinq minutes du terme, la défense Ligérienne s’efforce alors de maintenir le Dinamo à bonne distance… Elle le fait consciencieusement d’autant qu’il n’y a plus d’essence dans le réservoir Roumain. Tout un symbole à la 57ème minute lorsque le génial Balaguer inscrit le 26ème but de son équipe… la garantie de son succès. Sans être exceptionnel, Nantes a su hausser le ton en seconde mi-temps pour s'accrocher à son leadership Européen.

Commentaires d'après-match :

Thierry Anti (entraîneur de Nantes) :
« On s’est montré trop brouillon en première mi-temps, on a eu la volonté de jouer vite… à l’inverse de ce qu’on avait fait à St Raphael. Trop de déchets dans le jeu au départ, trop d’approximations dans les mouvements. Avec ça, on a eu à faire face une équipe solide. Mais en maintenant la pression défensive, on pensait prendre le dessus sur une heure. On a su jouer un peu plus intelligemment en seconde mi-temps… et c’est vrai qu’on a pu compter sur un temps fort très favorable pour nous. Un match compliqué au final. Le point positif que je retiens, c’est de ne pas avoir paniqué après avoir été mené de trois buts ».

Cyril Dumoulin (gardien de Nantes) :
« 
Aujourd’hui, on voit vraiment l’avantage de jouer tous les trois jours. Si on avait eu un peu plus de temps après St-Raphael, je crois qu’on aurait un peu plus cogité. On était animé par cette volonté de se rattraper. On a réussi à le faire… non sans difficultés. Mais c’est l’état d’esprit qui nous a permis ce soir de raccrocher les wagons et mettre un coup opportun à Bucarest. Je crois que c’était surtout une question de timing… mettre le temps fort au moment où il le fallait pour avoir une fin de match plus tranquille même si on gâche les dernières minutes ».

Obrian Nyateu (demi-centre de Nantes) :
« Par rapport au match aller, on a inversé la tendance… on a dominé et on s’impose de deux buts. C’est bien ! On a souvent des temps faibles, on prend des 3 ou 4-0. Maintenant, je pense qu’on n’a pas souvent gagné des matchs largement cette saison. Mais la discipline en fin de match nous fait gagner. Notre première partie de saison est plutôt positive ».

David Balaguer (ailier de Nantes) :
« Il fallait changer l’état d’esprit après la défaite à St-Raph’. On a bien réussi même si on ne fait pas notre meilleur match. Après la semaine internationale, il fallait récupérer le rythme de compétition. On savait que ce serait un match difficile contre un Bucarest très costaud. Une équipe qui nous a mis en difficulté en première mi-temps… et aussi en deuxième ! Mais on n’a rien lâché et en fin de match, avec le public, ça devenait difficile de nous battre ».

Rock Feliho (défenseur de Nantes) :
« On rate beaucoup de tirs en première mi-temps… et il fallait faire beaucoup mieux pour l’emporter. Quand on est mené de trois buts en seconde, on réagit très bien et on a mis l’accélération qu’il fallait pour les battre. En s’appliquant un peu plus… chacun, on savait que ça pouvait passer. Malgré parfois un manque de discipline, on gagne ce match… et ça, c’est le plus important pour la qualif’ ».

Pierre-Yves Ragot (demi-centre du Dinamo Bucarest) :
« C’était un match serré jusqu’à la 45ème. On arrive à passer à +3… après je crois qu’on prend un 6-0, ça nous met un gros coup de massue. C’est sur des détails comme ça qu’on perd ce match. Je ne sais pas si c’est la fatigue ou le manque d’expérience qui nous pénalise… mais ce temps faible nous a fait mal ».

A Rezé, salle sportive de la Trocardière
Le dimanche 13 novembre 2016 à 17h00
HBC Nantes - Dinamo Bucarest : 26 - 24 (Mi-temps : 12-12)
4.485 spectateurs
Arbitres :
MM. Matija GUBICA & Boris MILOSEVIC (Croatie)
Délégué :
M. Gunnar K. GUNNARSSON (Islande)

Nantes
Gardiens
: Dumoulin (14 arrêts sur 37 tirs), Siffert.
Joueurs de champ : Gurbindo (1/1), Tournat (0/1), Claire (5/8 dont 1/2 pen.), Matulic (1/2), Balaguer (9/10 dont 4/4 pen.), Klein (3/6), Derot (2/7), Feliho (1/1), Nyateu (3/4), Gharbi, Delecroix, Pechmalbec (1/2), Buric, Scott.
Entraîneur : Anti.

Dinamo Bucarest
Gardiens
: Irimus (11 arrêts sur 36 tirs), Grigoras.
Joueurs de champ : A. Esteki (2/4), Sandru (1/4), S. Esteki (8/9), Savenco, Vrankovic (4/8), Mousavi Ghalehmirz (1/1), Ragot (4/6 dont 1/3 pen.), Mocanu (0/1), Asoltanei, Bera (3/4), Capota, Sania (0/1), Cimpan (0/2), Mironescu (1/3).
Entraîneur : Voica.

Dernière Journée | Journée 6
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
HolstebroBesiktas292513/11>>
NantesDinamo Bucarest262413/11>>
Minho BragaZaporoshye223512/11>>
Prochaine Journée | Journée 7
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
Minho BragaBesiktas 19/11 
NantesZaporoshye 19/11 
Dinamo BucarestHolstebro 19/11 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Nantes1165011821535 
2Besiktas76321162168-11
3Zaporoshye763211751572-1
4Minho Braga46240175189-22
5Dinamo Bucarest46132175176-3-2
6Holstebro361411681941 
© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LFH en Live avec Handvision