mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC M: Pour la 2ème fois, Paris enfonce le clou hongrois
LDC M: Pour la 2ème fois, Paris enfonce le clou hongrois
27 Novembre 2016 | Europe > Champion's League

Magistral ! Les adjectifs finissent par manquer pour qualifier le parcours du PSG en Ligue des Champions. Cette 2ème victoire en à peine une semaine face aux Hongrois de Veszprém (28-24) force véritablement l'admiration et le rendez-vous à Barcelone, samedi prochain est attendu avec impatience. 

par Yves MICHEL à Coubertin,

« Si on perd à la maison, la victoire (en Hongrie) n’aura servi à rien » mettait en garde dimanche dernier Nikola Karabatic après l’excellente performance réalisée par les Parisiens (victoire d'un but) sur les bords du lac Balaton. L’aîné de la fratrie, déjà phénoménal en milieu de semaine face à Montpellier a veillé personnellement et à sa façon (en se jetant comme un mort de faim sur le moindre ballon abandonné par l’attaque hongroise), à ce que son équipe ne rencontre pareille mésaventure. Comme elle le fait depuis déjà quelques semaines, l’équipe de la capitale sait parfaitement gérer ses matches. Après une bonne entame où Luka Stepancic va se montrer très à l’aise sur son côté droit, le PSG va mettre du temps à trouver les solutions idoines pour enrayer la bonne relation entre le maître à jouer Laszlo Nagy et son pivot Andreas Nilsson (photo ci-dessous). Quelques mauvaises passes, quelques choix hasardeux en attaque placée face à une défense magyare très étagée vont gripper la machine parisienne. Si bien qu’après vingt minutes, Veszprém pensait avoir pris une bonne option pour atteindre la pause avec un avantage au tableau d’affichage. C’était sans compter sur... Nikola Karabatic qui va replacer non seulement ses partenaires sur le droit chemin et les faire sortir du temps faible dans lequel ils s’étaient enferrés. Et comme "Titi" était vigilant, Paris va mettre un 1er coup d’assommoir. «Il y a eu des moments difficiles, reconnaît le gardien tricolore mais on a toujours gardé notre calme et notre lucidité. On s’attendait à une opposition très difficile, Veszprém était plus que jamais motivé car on les avait battus chez eux. On a mis plus d’agressivité et d’intensité en défense et on est parvenu à les user. » Thierry Omeyer a participé à l’écœurement général infligé aux Hongrois.



Si en début de seconde période, ceux-ci vont avoir la possibilité de refaire leur retard en mettant du mouvement et un peu plus de rythme en attaque, Uwe Gensheimer (photo de tête) qui jusque-là n’avait pas été à son avantage sur l’ensemble de ses intentions (0/3 dont 0/1 à 7m) va amplement se racheter et transformer en coup gagnant tous les ballons contrés ou récupérés par sa défense (il traversera le second acte avec un 6/6). « On a perdu beaucoup de ballons en 2ème mi-temps, regrettait Marko Kopljar, l’ancien parisien. Gensheimer a bénéficié de beaucoup de contre-attaques et au final, c’est difficile pour gagner. Ces 8-9 pertes de ballon, c’est vraiment ce qui nous a plombés. » Grâce à la vivacité et la justesse de son ailier allemand, Paris va plier le match et mettre fin à tout espoir hongrois. Avec six buts d'avance à moins d’un quart d’heure de la fin et malgré quelques jaillissements de l’Islandais Aron Palmarsson, le PSG va garder la totale maîtrise des débats. « Par moments, cela a peut-être ressemblé à un combat de rue, relevait avec un certain ravissement Nikola Karabatic. C’était à nous de répondre, sans se laisser intimider, cela partait d’une bonne défense qui n’a rien lâché et qui une fois de plus, a montré qu’elle était solidaire. Ce qui est aussi intéressant, c’est le visage que montre l’équipe. On va de l’avant et on ne perd jamais confiance. » En une semaine, PSG aura réalisé un carton plein. Double succès face à Veszprém et entre les deux, une leçon infligée à Montpellier.



Le duel à distance que se livrent donc le PSG et Barcelone (qui de son côté, a laminé les Danois de Silkeborg 34-19) en tête du groupe A prendra une dimension particulière samedi puisque les Parisiens se déplacent en Catalogne pour l'ultime rendez-vous en Ligue des Champions de l'année civile. Les Catalans n'ont plus perdu à domicile depuis le 5 décembre 2015 (en phase de groupe de LDC contre Kielce 31-33). A l'aller, il y a 15 jours à Coubertin, Paris avait pris une large avance de sept buts. « Justement, Barcelone va vouloir prendre une revanche, appuie "Niko". » Sans oublier, mercredi une escapade à Saran que le leader parisien ne galvaudera sous aucun prétexte. Histoire de montrer, s’il fallait le faire, qui est le patron à l’intérieur des frontières et pour préserver sa dynamique de désormais 16 victoires d’affilée toutes compétitions confondues depuis le 1er revers de la saison à Kiel, le 24 septembre dernier.

Un dernier clin d'œil adressé par Mikkel Hansen (photo ci-dessus) convié à la conférence de presse d'après-match. A la question de Yann Hildwein, notre confrère de "L'Equipe" qui demandait au Danois (plutôt en difficulté ces derniers temps) s'il s'était mieux senti sur cette rencontre, "Mikki" a parfaitement répondu... à côté. «Cela va toujours bien... quand on gagne.» Pirouette-cacahuète, après un large sourire, le Danois ne développera pas plus.  

Le diaporama PSG - Veszprém par Céline Dély


A Paris, Salle Pierre de Coubertin
Le dimanche 27 novembre 2016 à 17h00
Paris Saint-Germain HB - Telekom Veszprém : 28 - 24 (Mi-temps : 14-12)

3 800 spectateurs
Arbitres : MM Michal Badura et Jaroslav Ondogrecula (Slovaquie)

Evolution du score : 2-1 5°, 4-4 10°, 6-7 15°, 8-10 21°, 13-10 28°, 14-12 MT - 14-15 35°, 16-15 40°, 20-15 45°, 23-17 50°, 26-20 55°, 28-24 FT.



Trois questions à Luka Karabatic

On a l’impression d’utiliser toujours les mêmes superlatifs avec le PSG ?
Je pense que dans le combat et l’intensité physique, c’est aujourd’hui, notre match le plus abouti même si on a déjà fait d’excellentes prestations. Mais face à Veszprém, avec autant de joueurs expérimentés qui ont l’habitude de ce type de confrontations, il fallait répondre présents et relever notamment le défi physique. Quand on voit la physionomie du match, on a eu l’impression parfois d’assister à une guerre de tranchées.

La gestion notamment de leur pivot qui vous fait mal en 1ère période est une des clés ?
Bien-sûr, on savait que leur jeu s’appuie là-dessus. Tu ne peux pas couper une telle relation très facilement. Ce qu’il faut essayer de faire c’est la limiter au maximum et on y est parvenu petit à petit. On a aussi réussi à les user physiquement en tenant 60 minutes.

Barcelone samedi, c’est un billet direct pour les quarts ?
Ouh là, certainement pas ! Je vais utiliser une formule classique, on prend match après match ! La poule est tellement relevée que peu importe le résultat la semaine prochaine, il faudra remettre le bleu de travail en février et aller chercher les points qu’il nous manque. Après, ce qui est bien, c’est qu’on va aller à Barcelone avec moins de pression, dans la continuité des bons résultats qu’on vient d’enchaîner. J’espère qu’on va rester dans cette dynamique. Aller jouer au Camp Nou qui sera plein à craquer, ce sera vraiment très gratifiant.  

Paris - Veszprem 28-24
ChL M P. A 2016-2017, 27 Novembre 2016, Journée 8
Paris Paris
Joueurs Tc Pe Tt Pd In Bp 2mn Rge But Eva
U.GENSHEIMER 6/8 0/1 6/9 0 0 0 0 0 6 16
L.STEPANCIC 5/6 0/0 5/6 0 0 0 0 0 5 15
N.KARABATIC 5/9 0/0 5/9 0 0 0 1 0 5 13
M.HANSEN 2/5 2/2 4/7 0 0 0 0 0 4 12
L.ABALO 3/5 0/0 3/5 0 0 0 0 0 3 9
N.REMILI 3/4 0/1 3/5 0 0 0 0 0 3 7
L.KARABATIC 1/3 0/0 1/3 0 0 0 0 0 1 3
H.MOLLGAARD JENSEN 1/1 0/0 1/1 0 0 0 0 0 1 3
W.ACCAMBRAY 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0
X.BARACHET 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0
B.KOUNKOUD 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0
J.M'TIMA 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0
D.NARCISSE 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0
J.NIELSEN 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0
Total 26/41 2/4 28/45 0 0 0 1 0 28 78
Gardiens Ac Ap Arr Pd In Bp 2mn Rge But Eva
T.OMEYER 12/32 2/4 14/36 0 0 0 0 0 0 15
G.SKOF 0/2 0/0 0/2 0 0 0 0 0 0 -2
Total 12/34 2/4 14/38 0 0 0 1 0 28 91
Veszprem Veszprem
Joueurs Tc Pe Tt Pd In Bp 2mn Rge But Eva
A.PALMARSSON 5/9 0/0 5/9 0 0 0 0 0 5 15
L.NAGY 4/9 0/0 4/9 0 0 0 1 0 4 10
M.KOPLJAR 3/4 0/0 3/4 0 0 0 0 0 3 9
G.MARGUC 2/3 1/2 3/5 0 0 0 0 0 3 7
A.NILSSON 3/4 0/0 3/4 0 0 0 1 0 3 7
G.IVANCSIK 2/3 0/0 2/3 0 0 0 0 0 2 6
M.ILIC 0/4 2/3 2/7 0 0 0 0 0 2 4
M.LEKAI 1/2 0/0 1/2 0 0 0 0 0 1 3
C.UGALDE GARCIA 1/2 0/0 1/2 0 0 0 0 0 1 3
D.GAJIC 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0
J.RODRIGUEZ VAQUERO 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0
T.SCHUCH 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0
R.SULIC 0/2 0/0 0/2 0 0 0 0 0 0 0
M.TERZIC 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0
Total 21/42 3/5 24/47 0 0 0 2 0 24 64
Gardiens Ac Ap Arr Pd In Bp 2mn Rge But Eva
M.ALILOVIC 6/20 0/0 6/20 0 0 0 0 0 0 1
R.MIKLER 3/15 1/3 4/18 0 0 0 0 0 0 -3
Total 9/35 1/3 10/38 0 0 0 2 0 24 62


Dernière Journée | Journée 8
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score Date Stats
Schaffhausen Plock 27 25 26/11 >>
Barcelone Bjerringbro-Silkebor. 34 19 27/11 >>
Paris Veszprem 28 24 27/11 >>
Flensburg Kiel 25 26 23/11 >>
Prochaine Journée | Journée 9
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score Date Stats
Kiel Plock   03/12  
Barcelone Paris   03/12  
Bjerringbro-Silkebor. Veszprem   04/12  
Flensburg Schaffhausen   08/03  
Pl Equipe Pts MJ Vic Def Nul But + But - Sér GAP
1 Paris 14 8 7 1 0 248 213 7 7
2 Barcelone 14 8 7 1 0 233 198 2 -7
3 Flensburg 9 8 4 3 1 204 192 -1  
4 Veszprem 8 8 3 3 2 210 211 -2 2
5 Kiel 8 8 4 4 0 202 207 1 -2
6 Plock 5 8 2 5 1 207 219 -1  
7 Bjerringbro-Sil. 4 8 2 6 0 203 228 -4  
8 Schaffhausen 2 8 1 7 0 210 249 1  



© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités


La LFH en Live avec Handvision

Les lives sont mis en place via l’association Handvision (www.handvision.fr). Le bon déroulement de ceux-ci dépend également des clubs de la Ligue, acteurs majeurs dans la prise de statistiques en temps réel. Une connexion Internet défaillante (ou inexistante) sur le lieu du match, un matériel inadapté, une saisie de statistiques erronée ou tout autre problème technique indépendant de notre volonté, sont des raisons qui pourraient empêcher la bonne retranscription d’une rencontre en direct. Le maximum est mis en œuvre afin de garantir le bon déroulement des lives et éviter tout désagrément pour l’internaute.