mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Dolenec "une fierté de jouer avec la Slovénie en France"
Dolenec "une fierté de jouer avec la Slovénie en France"
5 Janvier 2017 | International > Mondial

Le Montpelliérain Jure Dolenec fait partie des tauliers de l’équipe slovène qui vendredi à Toulouse et dimanche à Montpellier se frottera en amical à la France. Avant d’aborder comme les Bleus, le championnat du Monde en France, la Slovénie doit résoudre quelques soucis. Notamment sur le poste de demi-centre. 

De notre envoyé spécial à Toulouse, Yves MICHEL

4ème au Mondial espagnol 2013, 8ème deux ans plus tard au Qatar privée de carré final par… les Bleus, quart-finaliste aux Jeux, sortie  par le futur champion olympique danois, la Slovénie  qui participe aussi au Mondial dans un groupe où l’Espagne fait figure d’épouvantail retrouve la France à deux reprises en amical, pour s’évaluer. En un an, la sélection dirigée par le bouillant Veselin Vujovic a subi une cure de rajeunissement. L’ancien montpelliérain Dragan Gajic a tiré un trait sur sa carrière internationale, Luka et Miha Zvizej (qui évolue à Montpellier), Sebastian Skube et le Parisien Gorazd Skof n’ont pas été retenus, Uros Zorman qui à 37 ans voulait faire un break international, reste pour le moment, à la maison.  Privée de son meneur de jeu historique, la Slovénie avait reporté tous ses espoirs au niveau de la conduite du jeu sur Dean Bombac. Seulement voilà, le demi-centre de Kielce est touché au niveau des côtes (fêlures) et sa participation a du être écartée. Privée de "patron" sur la base arrière, l’équipe fera surtout confiance à la jeunesse de Miha Zarabec (25 ans) qui pourra prendre appui sur l'expérimenté Marko Bezjak (Magdebourg).  « On savait que Zorman ne serait pas là, sans Bombac, c’est un vrai handicap, conçoit l'arrière montpelliérain Jure Dolenec. Ce n’était pas prévu mais cela fait partie des inconvénients d’une préparation. On est privé des deux titulaires du poste mais il faudra faire face. » A 28 ans (il les a eus le 6 décembre dernier), le gaucher du MHB fait presque figure d’ancien dans une sélection qui depuis des années, a exporté ses plus beaux talents vers la LNH. Et participer à un Mondial en France est une réelle source de motivation. « Avant tout, cette compétition est importante sur le plan sportif. L’année 2016 a été particulière. On a complètement raté l’Euro (dernier du groupe, 14ème au final) et plutôt réussi les Jeux. L’équipe est en pleine mutation mais c’est progressif. C’est vrai que ceux de ma génération (auxquels on rajoutera l’indispensable Vidko Kavticnik), on est les plus vieux de l’équipe (rires). Malgré nos problèmes, j’espère qu’on va avoir la possibilité de montrer notre vraie valeur. C’est toujours particulier après les J.O, il y a souvent des cadres qui arrêtent définitivement et d’autres qui préfèrent faire une pause. Je trouve aussi qu’à cette période de l’année, et cela vaut pour toutes les sélections, il y a pas mal de casse. Certaines équipes qui vont se présenter à ce Mondial n’auront pas la même physionomie que la compét’ précédente. » Dimanche, après Toulouse, Jure Dolenec retrouvera la ferveur montpelliéraine et l’Arena sur la route des plages. Le public sera courtois mais juste ce qu’il faut. Il aura tronqué le maillot du MHB pour celui de son pays. « C’est toujours une fierté de jouer avec la Slovénie en France et en plus à Montpellier où j'évolue depuis quatre saisons. En face de nous, il y a les Français qui sont indiscutablement les grands favoris du Mondial. Plein d’équipes peuvent prétendre au podium mais eux sont au-dessus du lot. J’ai hâte de les retrouver car j’ai pas mal d’amis dans cette équipe. Nous terminons la préparation et ces deux matches sont importants. Pour voir où on en est. Notre entraîneur croit beaucoup au renouvellement des cadres. Il n’a pas hésité depuis un an, à incorporer du sang neuf dans le groupe. Il a même apporté un nouvel état d’esprit. Mais pour le savoir et surtout pour que cela soit positif, il faut que les résultats suivent. » Le rendez-vous est donc pris dès ce vendredi à Toulouse. C’est la 23ème fois que les deux nations se feront face. Le bilan est largement en faveur des Tricolores (avec 15 victoires, 4 défaites et 3 nuls).

17 petits gars de Slovénie débarquent en France

Passés par Zagreb puis Munich, les Slovènes ont enfin raillé Toulouse où ce vendredi ils disputeront face à la France, leur 2ème match de leur préparation (le 1er s’est déroulé la semaine dernière avec un succès attendu face aux modestes représentants de l’Arabie Saoudite 31-18). Veselin Vujovic a décidé de sélectionner 17 joueurs et fait un gros pari sur la jeunesse (25 ans et demi de moyenne d’âge) avec deux petits nouveaux l’ailier gauche Kodrin (22 ans – Celje) et le 3ème gardien Kastelic (20 ans – Maribor). Si avec Jure Dolenec, le capitaine de la sélection Vid Kavticnik (notre photo) évolue à Montpellier, d’autres éléments sont passés par le championnat français. Matej Gaber (désormais à Szeged) a également porté (trois saisons) le maillot du MHB tout comme Borut Mackovsek (Celje). David Miklavcic, le vétéran du groupe (34 ans fin janvier) a évolué une saison à Tremblay avant de trouver refuge en Croatie à Zagreb que Veselin Vujovic entraînait avant se faire remercier en octobre dernier suite à une série de mauvais résultats.

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités


La LFH en Live avec Handvision

Les lives sont mis en place via l’association Handvision (www.handvision.fr). Le bon déroulement de ceux-ci dépend également des clubs de la Ligue, acteurs majeurs dans la prise de statistiques en temps réel. Une connexion Internet défaillante (ou inexistante) sur le lieu du match, un matériel inadapté, une saisie de statistiques erronée ou tout autre problème technique indépendant de notre volonté, sont des raisons qui pourraient empêcher la bonne retranscription d’une rencontre en direct. Le maximum est mis en œuvre afin de garantir le bon déroulement des lives et éviter tout désagrément pour l’internaute.