mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
EHF : Saint Raphaël devra confirmer outre Rhin.
EHF : Saint Raphaël devra confirmer outre Rhin.
22 Avril 2017 | Europe

+4 (30-26) l’avantage est intéressant mais loin d’être définitif dans le quart de finale qui oppose Saint Raphaël aux Allemands de Melsungen. Le SRVHB aura quelque chose à défendre, c’est évident, mais on se dit qu’avec un peu moins d’échecs face à Jonas Sjostrand en seconde période, moins de pertes de balles à des moments cruciaux, les Varois auraient pu partir avec bien plus, notamment en restant sur le même tempo de leur début de seconde période qui les avait amenés à mener de 6 buts.

Après avoir affronté Berlin et peut-être avant de jouer un Final Four avec potentiellement 3 équipes germaniques pour finir le tableau, le Saint Raphaël VHB affrontait les 8° de Bundesliga, le MT Melsungen. Du solide, du costaud mais pas forcément de génie dans cette équipe bâtie autour du duo Rnic – Muller sur les postes d’arrières latéraux et avec un Jonas Sjostrand comme sacré client dans les buts. Et tout ce beau monde va longtemps mettre les Varois dans le dur en première période. Les shoots faisaient mouche quasi à tous coups, Mihai Popescu ayant les pires difficultés à lire les tirs teutons. Mais on sentait qu’il y avait quand même plus d’atouts chez les Raphaëllois… Déjà une montée de balle tranchante et dans le domaine, on sait toute l’importance qu’à Raphaël Caucheteux. Dès la première période, le grand ailier gauche va déployer ses longs compas et en claquer quelques-unes qui faisaient beaucoup de bien au score et au moral. Wissem Hmam lui emboitait le pas et offensivement, Atsem Karalek était un vrai poison pour le bloc allemand. Mais cela ne suffisait pas pour décrocher des Allemands qui utilisaient la moindre erreur, le moindre ballon lâché, la moindre hésitation pour soit reboucher un trou provoqué par la vitesse varoise, soit carrément prendre fugacement les rênes du match. A ce petit jeu le 15-14 à la pause était assez juste.

Mais tout cela changeait rapidement au retour des vestiaires… les joueurs du SRVHB passaient la surmultipliée et cela partait dans tous les sens. Adrien Dipanda faisait exploser le mur teuton, Dani Sarmiento allait trop vite, Raphaël Caucheteux était à l’aile en contre-attaque et en défense et Melsungen lâchait peu à peu et se retrouvait en à peine 10 minutes à 6 unités à la limite de la rupture. Il aurait fallu en rajouter une petite couche, ne pas louper deux trois belles occasions d’enfoncer le clou face à ce diable de Jonas Sjostrand qui retardait sans cesse l’échéance. Et au profit de pertes de balles, d’exclusions ou de tirs loupés, Melsungen allait revenir en trombe sur les talons de Saint Raphaël au point d’avoir plusieurs balles d’égalisation. Mihai Popescu retrouvait toute sa solidité pour annihiler tout cela et ses coéquipiers arrivaient à repartir alors que la salle commençait à craindre le pire. +2, +3 etc… pour en arriver de nouveau à un bel écart de 5 buts avant que la défense ne concède un jet de 7 mètres sur le gong permettant aux Allemands de ne repartir qu’avec 4 buts de retard. Il faudra être très solide pour le conserver ! La solution la plus simple est sans doute d’aller tranquillement gagner en Allemagne. Cela sera très compliqué, mais au vu des 60 premières minutes, le SRVH semble avoir toutes les armes pour y arriver.

A Saint Raphaël, Palais des Sports JF Krakowski
Le samedi 22 avril à 20h45
Saint Raphaël VHB - MT Melsungen : 30 - 26 (Mi-temps : 15-14)

2 000 spectateurs
Arbitres : MM Lars Jorum et Havard Kleven (Norvège)

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LFH en Live
avec Handvision

la D2F en Live avec Handvision

Les lives HandVision sont mis en place via l’association Handvision (www.handvision.fr). Le bon déroulement de ceux-ci dépend également des clubs, acteurs majeurs dans la prise de statistiques en temps réel. Une connexion Internet défaillante (ou inexistante) sur le lieu du match, un matériel inadapté, une saisie de statistiques erronée, ou tout autre problème technique indépendant de notre volonté, sont des raisons qui pourraient empêcher la bonne retranscription d’une rencontre en direct. Le maximum est mis en œuvre afin de garantir le bon déroulement des lives et éviter tout désagrément pour l’internaute. Si des problèmes surviennent malgré tout, sachez que nous travaillons à leur résolution.