mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LFH : Metz trop fort, Issy-Paris prend une option
LFH : Metz trop fort, Issy-Paris prend une option
14 Mai 2017 | France > LFH

La finale est-elle déjà définie ? A moitié sans doute, tant Metz a dominé Besançon chez lui ce dimanche (30-20). Dans l'autre demi-finale, Issy-Paris a pris de l'avance en s'imposant de deux buts à Brest (23-21), mais ne peut pas se la jouer tranquille encore.

Secoué, gêné, accroché, Metz l'avait été lors de son quart de finale face à Dijon. Une semaine après sa qualification, le champion de France en titre et numéro 1 incontesté de la saison régulière a totalement remis les choses en place ce dimanche. En demi-finale aller, les Lorraines se sont imposées de dix buts à Besançon (30-20), pourtant sur une bonne dynamique ces dernières semaines. Devant dès le départ, supérieures dans beaucoup de domaines et globalement très séduisantes en attaque, les Messines ont livré un match très solide pour, déjà, faire un grand pas vers la finale.

Il a fallu à peine un quart d'heure à Gros (7 buts) et ses coéquipières pour creuser un premier vrai écart (4-9, 16e). Malgré la réaction bisontine (6-9), la supériorité était clairement messine et l'écart grimpait jusqu'à la pause (11-17), puis en début de seconde période (12-23, 40e). Si les Franc-Comtoises réagissaient pour ne pas sombrer en fin de rencontre, aidées par une Gabriel solide malgré tout dans les cages (16 arrêts à 36%), Emmanuel Mayonnade gérait la fin en faisant tourner son équipe (7 buts pour Smits, 5 pour Flippes et Zaadi). Le technicien a sans doute été rassuré par la réaction de ses joueuses et semble tout proche d'une deuxième qualification en finale cette saison, après celle en Coupe de France face à Issy-Paris (à jouer le 27 mai).

La même affiche pourrait se tenir pour la finale du Championnat, mais le suspense demeure. L'autre demi-finale a été plus accrochée, et ce n'est qu'un dernier but dans les ultimes secondes, marqué par Coralie Lassource, qui a offert un avantage de deux unités à Issy-Paris, vainqueur à Brest (23-21). Comme attendu, le match a été défensif, et à ce jeu, une gardienne a fait basculer le match en faveur de son équipe : Silje Solberg. Etincelante de bout en bout, la Norvégienne a réussi 17 parades, à 46% de réussite, une performance magistrale qui a tout de suite mis les Parisiennes sur la voie du succès (2-6, 15e). Sauf que l'attaque a ensuite toussé face au mur breton, et une balle perdue et quelques tirs loupés plus tard, Brest avait fait son retard (5-6, 20e) et prenait même les devants au repos (9-7).

Un retard effacé dès la reprise par les Isséennes d'une Hanna Oftedal bouillante (6/8 au tir) quand sa sœur se montrait moins efficace (0/5). Mieux, les visiteuses reprenaient leur marche en tête (9-10, 12-14) dans un match crispant et indécis jusqu'au bout. Mais avec leur gauchère norvégienne, une Abbingh toujours impeccable (8 buts), une Coralie Lassource précieuse comme souvent (5/8) et donc une gardienne si difficile à battre, les joueuses d'Arnaud Gandais restaient devant jusqu'au bout. En face, les Brestoises tentaient bien d'enflammer le match mais faisaient toujours l'élastique derrière à -1/-2. La dernière réalisation de l'aînée des Lassource laisse donc le curseur à +2 pour les Isséennes. Pas de quoi voir venir au match retour, où il faudra rééditer une telle performance défensive pour disputer une nouvelle finale.

Le diaporama du match par Patricia Merer

Tour 2 | Phase 1
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
BesançonMetz 14/05 
BrestIssy Paris212313/05>>
DijonNantes262113/05>>
Toulon St-CyrChambray282613/05>>
Tour 2 | Phase 2
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
MetzBesançon 20/05 
BrestIssy Paris 20/05 
NantesDijon 20/05 
ChambrayToulon St-Cyr 19/05 


Play-down : Celles-sur-Belle relégué

Deux matchs à domicile, deux défaites, et le couperet est tombé : Celles-sur-Belle est condamné à terminer dernier de la poule de maintien et n'a plus donc d'espoir de maintien. Si Le Havre termine bien à l'une des quatre premières places de D2 et que toutes les équipes passent avec réussite leur oral devant la CNCG, alors les Celloises repartiront à l'étage inférieur la saison prochaine, avec un groupe peu modifié et l'ambition de remonter tout de suite. Frustrant alors que le promu s'est accroché tout au long de la saison, a complètement justifié sa place en élite une fois les premières semaines digérées, et aurait mérité de se battre jusqu'au bout. Mais ce samedi, Nice était plus fort et s'est logiquement imposé dans les Deux-Sèvres (28-21), dans un match où les deux équipes ont fait jeu égal pendant les premières minutes (5-5, 7e) avant que les Azuréennes se détachent (8-14, 22e) et conservent les commandes jusqu'au bout. Dans les cages, Hicquebrant (17 arrêts) a bien fait jeu égal avec Hatadou Sako (13), mais sur le terrain, la triplette Adbelmalek-Schumacher-Palsdottir (24 buts à elles trois) a fait des misères à la défense celloise. Impossible pour les locales d'espérer l'emporter dans ce cas, et l'OGCN a décroché avec maîtrise un maintien pas si évident au départ. Cette victoire fait aussi les affaires de Fleury, vice-champion de France en titre pour quelques semaines encore, assuré de repartir en LFH.

Dernière Journée | Journée 3
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
Celles s/BelleNice212813/05 
Prochaine Journée | Journée 4
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
Fleury les AubraisCelles s/Belle 21/05 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Nice8220047382 
2Fleury les Aubr.721104344-1 
3Celles s/Belle220204654-2 

Le diaporama du match par Mazzol

© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LFH en Live
avec Handvision

la D2F en Live avec Handvision

Les lives HandVision sont mis en place via l’association Handvision (www.handvision.fr). Le bon déroulement de ceux-ci dépend également des clubs, acteurs majeurs dans la prise de statistiques en temps réel. Une connexion Internet défaillante (ou inexistante) sur le lieu du match, un matériel inadapté, une saisie de statistiques erronée, ou tout autre problème technique indépendant de notre volonté, sont des raisons qui pourraient empêcher la bonne retranscription d’une rencontre en direct. Le maximum est mis en œuvre afin de garantir le bon déroulement des lives et éviter tout désagrément pour l’internaute. Si des problèmes surviennent malgré tout, sachez que nous travaillons à leur résolution.