mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LSL: Saran et Créteil au pied du mur, Dunkerque pour l'Europe
LSL: Saran et Créteil au pied du mur, Dunkerque pour l'Europe
7 Juin 2017 | France > LNH

Dunkerque convoite une place en coupe EHF et à distance, Fabien Courtial et Saran (en déplacement à Chambéry) et Christophe Mazel et Créteil (face à Cesson) vont rivaliser pour ne pas descendre. Jusqu'à son ultime journée ce jeudi, le championnat 2016-2017 de l'élite masculine aura gardé une partie de son suspense. Ce qui n'empêchera pas Paris d'être consacré pour la 4ème fois de son histoire.

par Yves MICHEL

La saison passée, la dernière journée n’avait rien apporté puisque les accessits à l’Europe et les relégués en Proligue étaient connus. On se rappellera toutefois que Paris sans doute démobilisé dans les dernières secondes face à Pays d’Aix avait concédé sa seule défaite à domicile de la saison en championnat. Ce revers n’avait pas empêché les Parisiens d’être sacrés pour la 3ème fois de leur histoire. Un 4ème titre est acquis depuis la 24ème journée et l’ultime match face à Nantes aura plutôt valeur de symbole. L’équipe de Thierry Anti, vainqueur de la coupe de France aux dépens de Montpellier a réalisé une bonne saison en se qualifiant notamment pour les 8èmes de la Ligue des Champions et en finale de la coupe de la Ligue (sortie de ces deux compétitions par le PSG). Elle terminera donc sur la 2ème marche du podium et pourrait rêver d’un dernier coup d’éclat ("à la aixoise") en s’imposant ou en arrachant le nul jeudi à Coubertin. Si c’était le cas, Nantes n’aurait jamais été battu par Paris dans le championnat 2016-2017. Les Nantais n’ont pas joué depuis une semaine alors que Daniel Narcisse et ses partenaires sont passés ce week-end par Cologne avec au menu deux matches assez âpres et surtout une défaite en finale face au Vardar qui a laissé des traces dans les têtes et les jambes.   

Derrière Paris et Nantes, Montpellier (qui accueille Sélestat) terminera 3ème, St Raphaël (qui reçoit Ivry) 4ème et Chambéry 5ème (même en cas de défaite face à Saran et de succès de Dunkerque face à Aix). C’est donc pour le 6ème ticket européen que cette 26ème journée sera déterminante.

Trois équipes (dans l’ordre du classement actuel) Dunkerque, Toulouse, Aix sont concernées. Pour que Toulouse soit qualifié en coupe EHF, il faut que les hommes de Philippe Gardent battent Nîmes et qu’ils comptent sur un succès de Pays d’Aix à Dunkerque. Pour que la pièce retombe du côté d’Aix, les Provençaux doivent aller s’imposer dans le nord et miser sur un succès de Nîmes à Toulouse (Ivry en cas de victoire à St Raphaël aurait pu être également concerné avec quatre formations à 24 pts mais Aix compte un plus grand nombre de victoires sur les trois autres). Dans tous les autres cas de figure (et ils sont multiples), Dunkerque sera l’heureux élu et pourra renouer avec l'Europe, deux ans et demi après avoir goûté à la Ligue des Champions. 

Saran ou Créteil ou même Cesson en Proligue ?

Bagarre également à trois équipes pour éviter la dernière place de relégable. Avant cette ultime levée de la saison, Saran n’est pas dans une position des plus confortables. Pour s’en sortir, les Loiretains doivent aller chercher un résultat à Chambéry. Un succès ou un nul leur garantit automatiquement le maintien si Créteil ne s'impose pas à domicile (si Cristoliens et Saranais se neutralisent et réalisent la même performance à distance respectivement à domicile et en Savoie, ce sont les Val-de-Marnais qui sont sauvés à la faveur d'une différence particulière de +4 buts) . Cesson n’est pas à l’abri d’une mauvaise surprise au terme d’un scénario rocambolesque: un succès de Saran en Savoie mais surtout une défaite d’au moins 7 buts face à Créteil (qui du coup arracherait le maintien).

Cesson et Créteil ont leur destin entre les mains. Ce qui n’est pas le cas de Saran. Rageant pour une équipe qui avant la trêve était 8ème et venait d'enchaîner trois succès d’affilée. Même les plus sceptiques pensaient que le promu trouverait sur les 13 matches de la phase retour, les 4 points nécessaires au maintien. Avant de se déplacer au Phare ce jeudi, l’équipe entraînée par Fabien Courtial est aux portes de la Proligue. « On a encore un infime espoir de nous en sortir et je ne peux pas me voir condamné avant jeudi, implore l’entraîneur de Saran. Je ne peux pas avoir un discours lucide sur la fin de saison actuelle avant que ce soit mathématiquement acté. Même si depuis quelque temps cela ne se passe pas très bien, il faut essayer de travailler comme on l’a toujours fait. Il faut aller à Chambéry, tous avec le même état d’esprit de conquête. Créteil est allé gagner là-bas, pourquoi pas nous ? » On serait tenté de penser que le match étant à l’extérieur, les Loiretains qui ont glané 10 de leurs 14 points loin de leur base seraient plus sereins et en mesure de réaliser l’exploit.  « Je ne sais pas si c’est rassurant que ça se passe à l’extérieur mais d’avoir récolté si peu de points à domicile est le paradoxe de notre saison. La peur de mal faire… j’avoue aussi ne pas bien comprendre. Tout était réuni pour qu’on soit dans de bonnes conditions avec des supporters derrière nous, des partenaires qui nous sont fidèles. Cette année, le constat est terrible : jouer à domicile a été un vrai traumatisme. » La seule chance dont peut profiter Saran à 60 minutes de la clôture de l’exercice 2016-2017, c’est de ne pas être condamné. L’heure n’est pas encore au bilan. La variable d’ajustement passe par la Savoie et le match au Phare. 

Le cas "Chema Rodriguez"

A la mi-février, Saran qui venait de s’imposer à Nîmes, officialisait la signature pour les deux prochaines saisons de "Chema" Rodriguez (notre photo ci-dessus). En fin de contrat avec Veszprém, l’Espagnol de 37 ans qui a remporté le Mondial avec la Roja en 2005 mais également deux Ligues des Champions avec Ciudad Real (en 2008 et 2009) souhaitait changer de cadre et connaître le championnat français. Les résultats étant ce qu’ils sont et la relégation possible, son arrivée dans le Loiret peut-elle être remise en question ? « Il a prévu de faire son déménagement ce jeudi à Orléans, précise Fabien Courtial. C’est un joueur qui est conscient de la situation. Je l’ai vu dimanche à son hôtel à Cologne. C’est vrai qu’on n’avait pas obligatoirement envisagé ce qui nous arrive, maintenant il y a un contrat et chacune des parties est prête à l’assumer. Il ne vient pas forcément pour un salaire ou pour un niveau sportif, il nous rejoint pour un projet de vie. Le discours qu’on lui a tenu l’a séduit, la ville d’Orléans lui plait, il n’y a pas de raison qu’il change d’avis. »  L’intéressé que nous avons croisé à la Lanxess Arena n’envisage pas une autre destination que le Loiret et il est déterminé à honorer son engagement à Saran dès la fin juillet.



Le tableau d'honneur

Concernant les distinctions individuelles, pour sa 1ère saison dans le championnat français, Uwe Gensheimer (PSG - notre photo) devra assurer ses arrières pour terminer meilleur buteur. L’Allemand qui totalise 160 réalisations (moyenne de 7 buts/match) est talonné par le Cristolien Descat (154) et l’Ivryen Vium Troelsen (152). Loin de la performance de Mikkel Hansen lors des deux saisons passées (228 et 203 buts). Du côté des gardiens, ils sont cinq dans un mouchoir. De Yann Genty (Chambéry) à Vincent Gérard (Montpellier), à peine 12 parades les séparent.

A quelques heures des Trophées pour la saison 2016-2017 (ce vendredi), voici quel pourrait être le palmarès :

Meilleur entraîneur : Thierry Anti (Nantes)
Meilleur ailier gauche : Uwe Gensheimer (Paris)
Meilleur ailier droit : David Balaguer (Nantes)
Meilleur arrière gauche : Mikkel Hansen (Paris)
Meilleur arrière droit : Jure Dolenec (Montpellier)
Meilleur demi-centre : Nikola Karabatic (Paris)
Meilleur défenseur : Ludovic Fabregas (Montpellier)
Meilleur pivot : Ludovic Fabregas (Montpellier)
Meilleur gardien : Thierry Omeyer (Paris)
Meilleur Espoir : Melvyn Richardson (Chambéry)

MVP de la saison : Nikola Karabatic (Paris)


 Après 9 saisons en Savoie, "Greg Detrez" dispute son dernier match sous les couleurs de Chambéry

CHAMBERY SAVOIE HB - USM SARAN HB

Pronostic : Saran

Date et Heure :  08/06/2017 A 20:30:00
Lieu :  LE PHARE - 800 Avenue du Grand Arietaz - CHAMBERY
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

US CRETEIL HANDBALL - CESSON RENNES METROPOLE HB

Pronostic : Créteil

Date et Heure : 08/06/2017 A 20:30:00
Lieu : ROBERT OUBRON - RUE PASTEUR VALERY RADOT - CRETEIL
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

DUNKERQUE HANDBALL GRAND LITTORAL - PAYS AIX UC HANDBALL

Pronostic : Dunkerque

Date et Heure : 08/06/2017 A 20:30:00
Lieu : DEWERDT (Stade de Flandres) - Avenue de Rosendael - DUNKERQUE
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

MONTPELLIER HANDBALL - SELESTAT ALSACE HANDBALL

Pronostic : Montpellier

Date et Heure : 08/06/2017 A 20:30:00
Lieu : Gymnase Rene Bougnol - Avenue du Val de Montferrand - MONTPELLIER
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

PARIS SAINT-GERMAIN HANDBALL - HBC NANTES

Pronostic : PSG ou Nul 

Date et Heure :  08/06/2017 A 20:30:00
Lieu : PIERRE-DE-COUBERTIN - 82 AVENUE GEORGES-LAFONT - PARIS
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

SAINT RAPHAEL VHB - US IVRY HANDBALL

Pronostic : St Raphaël

Date et Heure :  08/06/2017 A 20:30:00
Lieu : PALAIS DES SPORTS - Rue des Châtaigniers - ST RAPHAEL
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

FENIX TOULOUSE HANDBALL - USAM NIMES GARD

Pronostic : Toulouse

Date et Heure : 08/06/2017 A 20:30:00
Lieu :  Palais des Sports de Toulouse - 3 rue Pierre Laplace - TOULOUSE
Lien Google Maps vers la salle

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités