mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Les Trophées LNH de la saison 2016-2017
Les Trophées LNH de la saison 2016-2017
9 Juin 2017 | France > LNH

C'est dans l'ambiance un peu trop feutrée d'un théâtre parisien que la Ligue Nationale de Handball a célébré tous ceux qui après un vote de spécialistes et d'internautes ont marqué à leur manière la saison 2016-2017. Douze ans après, le Nantais Thierry Anti est consacré meilleur entraîneur de l'année, Nikola Karabatic meilleur joueur et demi-centre du championnat.

Et il fallait bien que cette soirée commence sur un lapsus plus ou moins relevé par une assistance assez clairsemée. La cérémonie était ouverte au public mais le prix de l'entrée (13 euros pour les places les plus accessibles) a dissuadé certains fans. L'humoriste de service qui avait la lourde tâche de chauffer la salle s'est empressé de remercier celui qui l'avait invité. Sauf qu'en citant Joël Delplanque, il s'est trompé sur l'identité du président de la Ligue Nationale de Handball. Philippe Bernat-Salles ne lui en n'a pas voulu. Après quelques dégagements sur le sport en général et le hand en particulier, Baptiste Lecaplain (l'humoriste) s'est par la suite, bien rattrapé.  

Le palmarès a été conforme aux pronostics que nous avions formulés la veille, à une exception près. Là où on attendait Thierry Omeyer, c'est le nom de Vincent Gérard qui est sorti de l'enveloppe. Le portier international revient sur le devant de la scène comme meilleur gardien, distinction qu'il avait décrochée sous le maillot de Dunkerque en 2010-2011, 2012-2013 et 2013-2014. Le Montpelliérain a passé une sacrée journée avec ce vendredi, l'officialisation de sa signature au PSG pour 2019.

Autre retour remarqué, celui de Thierry Anti. Le titi parisien qui a fait petit à petit son nid dans l'environnement nantais, n'avait plus été reconnu par le monde du hand depuis la saison 2004-2005. 2ème du championnat, vainqueur de la coupe de France, 8ème de finaliste de la Ligue des Champions, c'est une saison réussie qu'il a clôturée jeudi en battant le PSG à Coubertin.« C’est bien pour mes petits-fils, glisse malicieusement le technicien. Il y avait les trophées de Valero (Rivera, son gendre), maintenant ils pourront s’intéresser au mien. J’ai une pensée pour Patrice (Canayer) qui aurait amplement mérité d’être récompensé l’an dernier. Je ne suis pas flatté mais juste content car il s’agit d’un instant dans une carrière.  Ça dépend de tellement de choses. Ce qui me fait aussi plaisir c’est qu’à travers ce trophée, c’est le métier qui est reconnu et même défendu.»



Le trophée de meilleur joueur de la saison ne quitte pas la vitrine du PSG. Après Mikkel Hansen lors des deux précédentes éditions, c'est son partenaire Nikola Karabatic, déjà récompensé comme meilleur demi-centre, qui repart avec la statuette tant convoitée. "Niko" qui garde toujours en travers de la gorge l'échec en finale de la Ligue des Champions a préféré décliné la convocation la semaine prochaine avec les Bleus (deux matches qualificatifs à l'Euro 2018, contre la Lituanie puis la Belgique). « J'ai un problème inflammatoire au pied gauche depuis le Mondial il y a six mois. L'enchaînement avec le Final Four et l'équipe de France n'aurait pas été raisonnable. J'ai besoin d'une pause et surtout de vacances. J'espère aussi que je n'aurai pas besoin de passer par l'opération chirurgicale.» Ce forfait chez les Bleus ne sera pas le seul puisque Luka Karabatic manquera également à l'appel. Deux absences notables auxquelles se rajoute la retraite internationale de Titi Omeyer et Daniel Narcisse. La France a besoin d'un succès sur les deux matches pour valider son billet en janvier pour la Croatie. 

 

Deux trophées pour Niko, deux trophées pour... Ludovic Fabregas. Le Montpelliérain qui fêtera ses 21 ans le 1er juillet prochain est reparti avec la statuette de "meilleur défenseur" et "meilleur pivot". C'est une 1ère dans l'histoire des récompenses de la LNH et le futur Barcelonais (dans un an) a grillé la politesse à son partenaire en équipe de France, Luka Karabatic qui bon perdant, s'est empressé d'aller le féliciter.

Avec papa Jack' dans la salle, Melvyn Richardson perpétue la tradition familiale mais il lui faudra encore accumuler quelques années pour garnir un palmarès déjà riche de deux titres à l'Euro jeunes 2014 et au Mondial de la même catégorie d'âge, un an plus tard. Il pourra y rajouter le trophée de l'espoir de la saison. Le symbole est fort puisqu'il succède à un autre gaucher, Nedim Remili.

Gensheimer, Balaguer, Dolenec... trois des six meilleurs buteurs du championnat ont également reçu les honneurs de la soirée avec la récompense de meilleur ailier pour les deux 1ers cités et de meilleur arrière droit pour le Slovène de Montpellier. Le seul qu'on ne reverra pas la saison prochaine puisqu'après quatre saisons dans l'Hérault, il franchira les Pyrénées pour évoluer au FC Barcelone. 

Même si parfois, son côté taciturne le fait passer pour inaccessible, Mikkel Hansen est un modèle de régularité au tableau d'honneur. C'est la 3ème fois consécutive que le Danois termine meilleur arrière gauche de D1 masculine avec lors des deux dernières saisons, la distinction de MVP.   

En conclusion, on retiendra de cette soirée des Trophées de la LNH qui ne laissera pas un grand souvenir au niveau de la coordination technique, que quatre clubs (sur les 14 que comptent l'élite) se partagent les 11 catégories mises en jeu. 4 pour le PSG et Montpellier (avec un doublé pour Niko Karabatic et Fabregas), 2 pour Nantes et 1 pour Chambéry.    



Le palmarès des Trophées de la LNH saison 2016-2017

AILIER DROIT

AILIER GAUCHE

David BALAGUER (HBC Nantes)

Uwe GENSHEIMER (PSG Hand)

ARRIERE DROIT

ARRIERE GAUCHE

Jure DOLENEC (Montpellier)

Mikkel HANSEN (PSG Hand)

DEMI-CENTRE

DEFENSEUR

Nikola KARABATIC (PSG Hand)

Ludovic FABREGAS (Montpellier)

PIVOT

GARDIEN

Ludovic FABREGAS (Montpellier)

Vincent GERARD (Montpellier)

ENTRAINEUR

ESPOIR

Thierry ANTI (HBC Nantes)

Melvyn RICHARDSON (Chambéry)

MVP DE LA SAISON

Nikola KARABATIC (PSG Hand)

La Proligue n'a pas été oubliée et c'est tout naturellement Massy, le lauréat des play-offs qui a été récompensé avec Benjamin Braux comme meilleur entraîneur et le Néerlandais Luc Steins, meilleur joueur. Les deux primés ne se quitteront pas de sitôt puisque dès juillet, ils se retrouveront à Tremblay qui de son côté remonte aussi parmi l'élite.



Les 10 meilleurs buteurs de Lidl Star Ligue 2016-2017

Total/Tirs

% total

match

champ

7 m

Uwe GENSHEIMER (PSG)

167/231

72,29

6,96

112/165

55/66

Hugo DESCAT (US Créteil)

158/221

71,49

6,08

93/131

65/90

Morten VIUM TROELSEN (US Ivry)

152/198

76,77

5,85

79/108

73/90

Raphaël CAUCHETEUX (St Raphaël)

150/212

70,75

5,77

92/141

58/71

David BALAGUER (HBC Nantes)

138/196

70,41

5,52

105/152

33/44

Jure DOLENEC ( Montpellier Handball)

132/168

78,57

5,08

96/129

36/39

Fahrudin MELIC (Chambéry SMBHB)

130/194

67,01

5

100/152

30/42

Nemanja ILIC (Fenix Toulouse)

103/206

63,11

5

93/151

37/55

Snorri GUDJONSSON (USAM Nîmes)

127/234

54,27

5,29

71/160

56/74

Nicolas CLAIRE (HBC Nantes)

125/194

64,43

5

86/146

39/48

La performance de l'Allemand Uwe Gensheimer est d'autant plus exceptionnelle qu'il a loupé deux matches (à Dunkerque et contre Cesson) alors que Descat, Vium Troelsen et Caucheteux ont été alignés à chaque fois. Il est loin du résultat de son partenaire au PSG, Mikkel Hansen qui avait survolé les deux dernières saisons avec 228 réalisations (2015-2016) et 203 (2014-2015).

Les 6 meilleurs gardiens de Lid Star Ligue 2016-2017

Total

% eff.

match

champ

7 m

Yann GENTY (Chambéry)

243/721

33,7

9,72

233/667

10/56

Cyril DUMOULIN (HBC Nantes)

240/693

34,63

9,6

226/644

14/49

Thierry OMEYER (PSG Hand)

235/674

34,87

9,04

222/610

13/64

François-Xavier CHAPON (Ivry)

235/702

33,48

9,04

222/631

13/67

Mickael ROBIN (US Créteil)

234/759

30,83

9,75

213/693

21/66

Vincent GERARD (Montpellier)

224/611

36,66

10,67

210/554

14/60

Si Thierry Omeyer et FX Chapon ont pris part aux 26 matches de la saison, Yann Genty et Cyril Dumoulin totalisent 25 rencontres, Mickael Robin 24 et Vincent Gérard 21.  Yann Genty retrouve la plus haute marche des gardiens de 1ère division après avoir laissé la place la saison dernière à "Titi" Omeyer (339 arrêts contre 282 pour le Chambérien).



Encore une fois et d'ailleurs on ne va plus compter les années, les arbitres Thierry Dentz et Denis Reibel ont été plébiscités à 77% par l'ensemble des professionnels (joueurs et entraîneurs). La semaine prochaine, dimanche 18 juin, le binôme tricolore sera à Skopje dans la célèbre et non moins bruyante Arena Boris Trajkovski. Les Alsaciens siffleront le dernier match international de leur carrière entre la Macédoine et la République Tchèque comptant pour les qualifications à l'Euro 2018. Et comme dans ce groupe où évoluent également l'Islande et l'Ukraine, rien n'est décidé, cette rencontre dans les Balkans promet d'être bouillante.

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités