mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LSL: A Nantes comme ailleurs, c'est la reprise !
LSL: A Nantes comme ailleurs, c'est la reprise !
2 Août 2017 | France > LNH

On appelle cela la routine pour les uns, l’excitation pour les autres. C’est la rentrée des grands acteurs de l’élite du handball masculin français. A un peu moins d’un mois et demi de la reprise de la Lidl Star Ligue, les 14 clubs sont sur le pont. Si le mode de préparation est classique pour la majorité, certains comme Nantes, ont procédé à quelques aménagements. A Paris, on surveille le rythme cardiaque, à Nîmes, on combat la chaleur.

par Yves MICHEL

Si certains ont choisi d’ouvrir leur préparation en changeant les habitudes et en plongeant les joueurs dans un contexte particulier (Saran par exemple, a opté pour trois jours de stage commando sur une base parachutiste), d’autres n’ont pas dérogé à la règle d’un rassemblement en salle axé sur la remise en condition et l’investissement physique. Le jeu et la tactique interviendront un peu plus tard juste avant l’amorce des matches amicaux. A Nantes par exemple, Thierry Anti a tenu à varier les plaisirs et renouveler une formule qui la saison écoulée, au vu des résultats qui ont suivi, a donné entière satisfaction. Pas de déplacement exotique aux confins des Balkans ou sous le soleil de l’Espagne mais tout simplement une approche ludique à travers plusieurs disciplines autres que le hand. Le coach ligérien a convié à ses séances un grand spécialiste du football (Raynald Denouiex, ancien entraîneur du FC Nantes et de la Real Sociedad), du volley-ball (Sylvain Quinquis, coach des professionnelles nantaises) et de la boxe française (Laure Iacono, championne du monde en 2010 et d’Europe en 2011 et 2015). « Je préfère commencer par une phase ludique, explique Thierry Anti. La boxe française par exemple nous sert à travailler l’esquive, la mobilité, c’est aussi très utile en défense, pour le jeu de jambes. Avec le foot, Denouiex a insisté sur le mouvement, les longues courses, le jeu à une touche de balle. On a aussi fait du basket pour soigner le drible et le 1 contre 1 et donc du volley, pour solliciter les avant-bras, les doigts et régler le jump. Les gars sont enchantés car cette forme de travail allie le ludique au physique. Ils s’investissent vraiment. » A Nantes comme partout ailleurs, le hand n’a jamais déserté la préparation notamment sur le rassemblement du soir. Le programme continuera à l’étranger (c’est la nouveauté de cette reprise). Avant de disputer son 1er tournoi en Allemagne (comme en 2016, à Ehingen), la formation de Loire-Atlantique franchira le Rhin pour un stage d’une semaine. «J’intègre les joueurs du centre de formation à ce rassemblement. C’est aussi une façon de montrer que l’apprentissage, la prise en compte des jeunes, c’est important dans notre philosophie. » Le cadre est donc planté, il ne reste plus qu’à tirer les lignes de la portée et composer la petite musique qui mettra en harmonie tous les ingrédients de la prochaine campagne.



A commencer par l’intégration des nouveaux. Au "H", ils sont trois et parmi eux, un certain Kiril Lazarov (tout à droite sur la photo ci-dessus). Transfuge du FC Barcelone où il vient de passer quatre saisons, le gaucher macédonien a tout de suite été pris en charge par le technicien nantais. « Il devrait nous amener son potentiel de buteur sur le poste d’arrière droit même si Gurbindo dans un style différent a été très performant notamment en fin de championnat. Je ne désespère pas de le conduire sur d’autres pistes. Même à 37 ans. » Parmi les nouveaux visages, l’ailier gauche ancien dunkerquois Julian Emonet (chasuble jaune sur la photo) et l’arrière gauche hongrois Rudolf Faluvegi (tout à gauche). Après l’Allemagne et un tournoi très relevé (Berlin, Zagreb, Göppingen, Veszprém, Stuttgart), Nantes participera au Morbi’hand (Holstebro, Cesson, Silkeborg), au Caraty (St Raphaël, Nîmes, Dunkerque) « C’est nécessaire qu’il y ait cette alternance entre équipes françaises et étrangères parce qu’il ne faut pas s’éloigner de l’adversité qu’on va retrouver en championnat. Notamment pour les joueurs étrangers qu’on accueille et qui doivent s’habituer.» Le "H" qui cette année a changé de préparateur physique en s'attachant les services d'un ancien parachutiste (!) passé par le club de foot de Guingamp, clôturera sa montée en puissance bien avant sa participation au trophée des Champions à Rouen (avec le carré magique du précédent exercice) et onze jours avant la reprise officielle de la LSL, ce qui n’est pas pour satisfaire le président des entraîneurs français. «Joueurs et entraîneurs auraient souhaité que le championnat débute un peu plus tôt. Le 6 septembre, au lieu du 13. Les présidents de club qui sont majoritaires au comité directeur (de la LNH) n’ont pas voulu. Parait-il, certains auraient eu du mal à mobiliser leurs bénévoles. Les quatre équipes du Trophée des Champions n’auront aucune opposition pendant une semaine et demie. On ne peut rien organiser car il y a un tour de coupe de la Ligue, les 8 et 9. L’an passé, ce 1er tour avait eu lieu le même week-end que le Trophée. » Thierry Anti fera contre mauvaise fortune, bon cœur et trouvera l’adaptation nécessaire. Et puis, avec le rythme effréné qui attend son équipe dès la mi-septembre, quelques jours de récupération ne seront pas un luxe pour les organismes. D’autant que Nantes a désormais un statut à assumer. Celui de vice-champion de France et de grand d’Europe puisque le club accède directement à une des deux poules hautes de la Ligue des Champions.

Le programme de préparation des 14 clubs de l'élite masculine

Clubs

reprise

tournois - matches

Aix

26/7

Doboj (Bosnie), Appart City (Aix) et m. amicaux

Cesson

24/7

Anvers (Belgique), Morbi'Hand (Vannes), Serris et m. amicaux

Chambéry

24/7

Masters (Grenoble), Eurotournoi (Strasbourg) et m. amicaux

Dunkerque

25/7

Kalisz (Pologne), Jean-Luc Théophile (Orléans), Caraty

Ivry

3/8

Serris, Marrane et m. amicaux

Massy

24/7

m. amicaux essentiellement (Caen, Saran, Toulouse, Nîmes,... )

Montpellier

24/7

Heide Cup (Hamburg) Masters (Grenoble) Eurotournoi (Strasbourg)

Nantes

24/7

Ehingen (All.), Morbi'Hand (Vannes), Caraty

Nîmes

24/7

J.L Théophile (Orléans), Caraty (Plougastel, Brest)

PSG hand

31/7

m. amicaux essentiellement (Créteil, St Raphaël, Aalborg, Skjern)

Saran

24/7

J.L Théophile (Orléans) et m. amicaux

St Raphaël

24/7

Tournoi Brest (Biélorussie), Caraty et m. amicaux

Toulouse

24/7

Tournoi d'Egia (San Sebastian) et m. amicaux

Tremblay

24/7

J.L Théophile (Orléans), Serris et m. amicaux

Le PSG a du cœur

Si du côté des footeux du PSG, l'effervescence est plutôt en coulisses avec l'arrivée imminente de Neymar, chez les handballeurs, c'est calme plat et une reprise "en douceur" où Arthur Yapo, le préparateur physique a entamé ce mercredi la séance par un test de VMA avec pour chacun une montre à cardiofréquencemètre. Au PSG, on ne plaisante pas avec le coeur. Les visages des Parisiens sont détendus, en majorité halés. Cette année, pas de grands chamboulements avec seulement deux recrues, le meneur norvégien Sander Sagosen et le gardien espagnol Rodrigo Corralès.

La reprise au PSG en quelques photos  par Yves MICHEL


Nîmes doit combattre la chaleur

L'ombre des palmiers (un des symboles de la ville) ne suffit plus à abriter les joueurs de Nîmes et à amener de la fraîcheur vers le Parnasse. Le staff de l'USAM a donc du planifier la reprise en tenant compte du facteur chaleur (36° à 39° au plus fort de la journée). «On est obligé de s'entraîner à 8h du matin, explique Franck Maurice, pour que la température ne pèse pas sur les organismes, pour les faire courir. On a prévu des quantités suffisantes d'eau, ils sont très demandeurs et quelles que soient les séquences, ils boivent beaucoup et nous y sommes sensibles. L'important est de s'hydrater tout le temps.» Avec une contrainte supplémentaire, entrer le plus rapidement possible dans le projet de jeu puisqu'à l'intersaison, l'effectif gardois a été profondément remanié. «Avec 7 nouveaux joueurs, on est obligé d'intégrer des séances beaucoup plus tactiques, renchérit le coach. On y va doucement, sans opposition parce qu'actuellement les gars sont dans le dur physiquement.» A Nîmes, le président David Tebib a fixé le même objectif que la saison passée: terminer dans le top 6 et aller le plus loin possible dans une coupe nationale. Plus dur à faire qu'à dire.


                     Il est 8h à Nîmes et le CrossFit est déjà au programme de la prépa de l'USAM

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LFH en Live
avec Handvision

la D2F en Live avec Handvision

Les lives HandVision sont mis en place via l’association Handvision (www.handvision.fr). Le bon déroulement de ceux-ci dépend également des clubs, acteurs majeurs dans la prise de statistiques en temps réel. Une connexion Internet défaillante (ou inexistante) sur le lieu du match, un matériel inadapté, une saisie de statistiques erronée, ou tout autre problème technique indépendant de notre volonté, sont des raisons qui pourraient empêcher la bonne retranscription d’une rencontre en direct. Le maximum est mis en œuvre afin de garantir le bon déroulement des lives et éviter tout désagrément pour l’internaute. Si des problèmes surviennent malgré tout, sachez que nous travaillons à leur résolution.