mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Euro juniors F : Elles l'ont fait !
Euro juniors F : Elles l'ont fait !
6 Août 2017 | International > Euro

Il faut l'écrire : les Bleuettes sont championnes d'Europe ! Devant tout au long de la rencontre, les Françaises ont triomphé face aux Russes en finale de l'Euro U19. Une victoire logique qui vient couronner le parcours presque sans faute d'une équipe techniquement supérieure à ses adversaires du jour (31-26). On a désormais hâte de voir des Blonbou, Nocandy, Ekho ou Sagna évoluer dans la cour des grandes.

A peine le Danemark, seul caillou dans les baskets françaises, s'imposait dans la petite-finale face à la Hongrie que les Bleuettes envoyaient leur premier missile, Jannéla Blonbou, pour planter 3 buts d'affilée et calmer les Russes, vice-championnes d'Europe en titre. Fébriles, ces dernières échouent à 7m par deux fois mais restent dans le match, malgré une Déborah Lassource qui enchaîne (6-4 à la 9'). Puis Skorobogatchenko lança la machine russe, permettant d'égaliser après le temps mort posé par Viacheslav Kirilenko (8-8 à la 17'). Une manoeuvre qui forçait les Françaises à revoir leur copie : terminés les tirs à droite par dessus la défense, on essayait alors à gauche, voire en contre-attaque (11-9 à la 21'). Si l'avantage est aux tricolores en fin de première période, impossible néanmoins de maîtriser "Skoro", déjà repérée par Ievgueni Trefilov  et véritable poison pour les défenses adverses. 

Et le match s'emballa

Alors bien sûr, la fin de la première période laissait déjà augurer le meilleur. Des petites erreurs russes bien exploitées, une Karichma Ekoh impeccable sur chaque ballon : à la pause, les Françaises mènent 18 à 15. En début de seconde période, Blonbou retourne au charbon et Roxane Frank s'offre plusieurs arrêts (21-15 à la 33'). Mais c'est surtout une correction dans la défense qui permet de lettre Antonina Skorobogatchenko en difficulté et dans le même temps mettre à mal la tactique des Russes. Si elles trouvent l'aile, elles sont souvent à la limite du refus de jeu. 

Plus posé, plus rapide, le jeu français quant à lui s'épanouit avec Soukeina Sagna et méline Nocandy (25-20 à la 45'). Alors qu'elles peuvent commencer à y croire, les tricolores ne lèvent pas le pied et s'envolent grâce à une entrée triomphante de Camille Depuiset dans les buts. A court de solutions, la Russie a été écrasée en deuxième période par des Françaises supérieures techniquement et proposant un handball plus simple et plus propre. La capitaine, Méline Nocandy s'estime « comblée. C'est juste du plaisir, un accomplissement pour cette génération. » Elle continue : « On s'était toujours dit qu'on ne visait rien sauf la victoire match après match et cette stratégie nous a menées à être championnes aujourd'hui. Durant la compétition, on savait ce qu'on avait chacune comme qualités. Eric (Baradat, ndlr) nous avait toutes donné un rôle et le but était de le jouer le mieux possible. Match après match, on essayait d'améliorer notre handball en mettant à jour les problématiques qu'on aurait pu rencontrer en fonction de l'équipe. On a faillit faire un sans-faute mais on perd contre le Danemark ... On sait toutes quel a été le point sur lequel on a été défaillante et on a essayé de ne pas reproduire les mêmes erreurs. Ca a plutôt bien marché. »

On attend désormais ces moins de 19 ans au plus haut niveau dans les années à venir. En attendant, elles gagnent ici le deuxième Euro de l'histoire du handball féminin, après les U17 en 2007 : à quand le troisième ?

Jannéla Blonbou et Charlotte Kiefer dans la all-star team du tournoi

Elle s'estime simplement « contente, c'est cool. » Celle qui a été élue meilleure arrière droite du tournoi, devant Skorobogatchenko en impose aussi par son humilité. Quand on lui demande à quel moment elle a compris que c'était gagné, elle répond, sérieuse : « à la 60ème minute, après le coup de sifflet final. » Après la victoire, elle ressentait « un incroyable sentiment de légèreté », on pourra retrouver Jannéla Blonbou dès la rentrée en LFH avec l'OGC Nice.

De son côté, Charlotte Kieffer a été élue la meilleure en défense.


FRANCE - RUSSIE : 31-26 (18-15)

Le 6 août 2017 à Celje. 500 spectateurs. Arbitres : Mmes Vujacic et Kazanegra (MNE).

FRANCE : Blonbou 6/10 ; Ekoh 7/9 ; Lassource 2/2 ; Mauny 3/3 ; Nocandy 6/6 ; Plotton  1/1 ; Sagna 5/8 ; Fofana 1/1.

2 minutes : Deba (13' et 54') ; Fall (19') ; Lassource (22' et 24') ; Kieffer (40').

Gardiennes : Frank 7/28 ; Depuiset 7/12.

Sélectionneur : E. Baradat.

RUSSIE : Skorobogatchenko 8/13 ; Alirzaeva 1/2 ; Davidenko 2/2 ; Sherbak 1/2 ; Mikhaylichenko 6/9 ; Zelenkova 4/5 ; Dudina 3/4 ; Illarionova 1/1.

Gardiennes : Duvakina 3/25 ; Tikhanova 1/7 ; Vaganova 1/4.

Le diaporama du match (Copyright FFHB - Sacrebleu)


Match pour la troisième place

DANEMARK – HONGRIE : 26-28 (13-14)

Arbitres : Mmes Ilieva et Karbeska (MKD).

DANEMARK : K. Jörgensen 8 ; Dahl 6 ; Ellebaek 8 ; Olsen 4 ; Friis 1 ;  Hougaard 1.

HONGRIE : Hafra 9 ; Klujber 4 ; Faluvegi 2 ; Fodor 2 ; Hornyak 2 ; Szabo 2 ; Roman 1 ; Marton 1 ; Pasztor 2 ; Giricz 1.

© Amélie Huhn
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités