mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Euro jeunes F : la France a trouvé son pivot
Euro jeunes F : la France a trouvé son pivot
15 Août 2017 | International > Euro

Omniprésente, magistrale à six mètres et au-delà, Pauletta Foppa a écoeuré l'Espagne. Le feu nourri de la néo-Fleuryssoise (13 buts) assure aux Bleuettes leur deuxième victoire sur le sol slovaque (29-24). Une victoire nécessaire, qui entretient leurs chances d'aller en demi-finales. Leur avenir dans la compétition se décide ce mercredi contre la Norvège, mais aussi dans le Roumanie – Espagne qui précèdera.

Le 15 août, les catholiques célèbrent Marie. En équipe de France des moins de 17 ans, le culte de l'Assomption est tout à la gloire de Pauletta. Un prénom à garder dans un coin de la tête pour l'avenir. Enrôlée par le centre de formation de Fleury-les-Aubrais, au bout d'une saison de N1 prometteuse à Montargis, mademoiselle Foppa, puisqu'il s'agit d'elle, est en train d'effectuer une entrée fracassante dans le sacro-saint contexte international. Au surlendemain d'une performance de haut vol contre la Suède (23-23, 9 buts), indispensable pour passer le premier tour au forceps, la pivot loirétaine a de nouveau été touchée par la grâce face à l'Espagne.

Son adresse clinique sur l'arc des six mètres, où elle a inscrit la majorité de ses treize réalisations du jour, est un point fort parmi d'autres. Comme il existe des goals volants, la numéro 18 des Bleuettes est un prototype de pivot volant. Elancé, mobile, sachant coulisser avec ses arrières. Son entente avec la demi-centre, Ilona Di Rocco, a compté à un moment où les Françaises battaient quelque peu de l'aile. Clou du spectacle, un tir rentrant de 22 mètres, consécutif à une interception et atterrissant dans une cage vide (25-20, 55'). Une réponse imparable au temps mort espagnol, quelques instants auparavant.

Du haut de ses seize ans et demi, Foppa s'est donc démultipliée afin de veiller sur l'héritage d'un début de partie collectivement abouti (6-2, 10'). Mais une individualité, aussi incandescente soit-elle, ne peut masquer les imperfections. L'ensemble de Laurent Puigségur a en effet perdu 17 ballons, plus que l'Espagne. Bien qu'ayant toujours été devant, il a pu se montrer hésitant par séquences, approximatif dans la dernière passe. A l'image du 4-1 encaissé à la reprise (14-8, 30' puis 15-12, 36') ou d'un but encaissé en supériorité numérique. Assez pour rester prudent à l'heure d'évaluer les chances de qualification françaises pour les demi-finales.

Pour schématiser, elles sont intactes, à ceci près que les Bleuettes ne sont pas complètement maîtresses de leur destin. En raison de leur pêché originel contre la Roumanie (23-26) et de la défaite de cette dernière devant la Norvège, en soirée (23-27). Tous les cas de figure sont dès lors envisageables : d'une victoire de groupe au détriment des Scandinaves, à une égalité à trois pour la seconde place, avec la Roumanie et l'Espagne. Deux choses sont sûres : si Pauletta (Foppa) conserve le sens du but de son presque homonyme footballeur, et si le collectif ne se désunit pas, ça pourrait fleurer bon le carré final...

FRANCEESPAGNE : 29-24 (14-8)

A Michalovce. 1ère journée du Tour Principal. 300 spectateurs. Arbitres : V. et Y. Butskevich (BLR).

FRANCE : Foppa 13/17 ; Leblévec 5/6 ; Di Rocco 3/6 (1/1 penalty) ; Peillon 3/4 ; Moore 2/5 (0/1 penalty) ; Jarrige 1/1 ; Louis 1/1 ; Pora 1/2 ; Lasm 1/3 ; E. Jacques 0/1 ; Wajoka 0/1 ; Kouaya.

Gardiennes : André (11 arrêts en 50') puis Portes (3 arrêts en 10').

2 minutes : Kouaya (23'), Lasm (35'), Foppa (40'), Moore (46'), Louis (56').

Sélectionneur : L. Puigségur.


Classement du groupe 2 : 1. Norvège, 4 points ; 2. Roumanie, 2 points (GAP : +3) ; 3. FRANCE, 2 points (-3) ; 4. Espagne, 0 point.

A suivre ce mercredi : Espagne – Roumanie (17h30) ; FRANCE – Norvège (19h30).

© Laurent Hoppe
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LFH en Live
avec Handvision

la D2F en Live avec Handvision

Les lives HandVision sont mis en place via l’association Handvision (www.handvision.fr). Le bon déroulement de ceux-ci dépend également des clubs, acteurs majeurs dans la prise de statistiques en temps réel. Une connexion Internet défaillante (ou inexistante) sur le lieu du match, un matériel inadapté, une saisie de statistiques erronée, ou tout autre problème technique indépendant de notre volonté, sont des raisons qui pourraient empêcher la bonne retranscription d’une rencontre en direct. Le maximum est mis en œuvre afin de garantir le bon déroulement des lives et éviter tout désagrément pour l’internaute. Si des problèmes surviennent malgré tout, sachez que nous travaillons à leur résolution.