mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LFH : Fleury est bien entouré
LFH : Fleury est bien entouré
31 Août 2017 | France > LFH

Résumé de la première journée.

La rentrée des filles a été avare en surprises. Les quatre premiers de l'exercice précédent se sont tous imposés. Metz, Issy/Paris et Besançon plutôt aisément, Brest dans la souffrance à Nantes (19-21). Chambray-les-Tours prend sa revanche d'il y a un an contre Dijon (30-24). Inquiétant en première mi-temps, résilient en seconde, Fleury-les-Aubrais (ci-dessus, Bruna de Paula) bat le promu havrais 27-21 et s'invite dans la caste huppée des vainqueurs.


Alignées de part et d'autre de leur cage en début d'échauffement, les Fleuryssoises ont frappé dans leurs mains toutes ensemble, pour se donner du courage. A la manière de Renaud Lavillenie, avant un troisième essai à 5,91 m. Au bout d'une course d'élan jonchée de crevasses, de barrières de steeple, Laura Kamdop et sa clique ont fini par franchir la première barre de la nouvelle saison. Peu élevée, à première vue. Le Havre redécouvrait une élite quittée il y a deux ans, se présentait au Bois-Joly de Saran déforcé (Mavoungou pas encore prête, rétractation inopinée de la recrue danoise Wildberg). Pourtant, à mi-parcours, le promu avait posé une sérieuse option sur la gagne (12-16). Ses nouveaux visages affichaient alors des mines séduisantes, déterminées, à l'image de la demi-centre slovaque Monika Rajnohova (4/7), de Jessica Dias, arrivée tout droit de... Fleury, ou de Doungou Camara. « La première mi-temps était plutôt propre. Collectivement, on a progressé », juge l'ancienne arrière d'Issy/Paris.

Seulement, à la reprise, la défense loirétaine a décidé d'arrêter les frais. Et l'a fait savoir. « On s'est parlées, on a pensé à tout le travail depuis le début de la préparation. Ca nous a aidées », raconte Amina Sankharé, une des instigatrices de la métamorphose. Dans cette seconde demi-heure venue rattraper les manquements de la première, l'ensemble de Christophe Cassan a limité Le Havre à cinq buts. Les Roses sorties du banc ont mis en relief le talon d'Achille havrais : sa faible profondeur de banc. Cécilia Errin, dix arrêts dont un penalty de Rajnohova (54ème). Mélissa Agathe, pour replacer Fleury aux commandes (21-20, 53ème)... Et surtout Sankharé, auteure de trois des huit buts d'une dernière ligne droite de feu (19-20, 47ème puis 27-21, 60ème). Modèle Floria Gueï, Zurich 2014. « C'est la victoire du cœur et du banc. Comparé à l'année dernière, une cohésion s'est créée. L'équipe s'entend super bien, ça se voit sur le terrain et en dehors. Rien que par les regards, on savait qu'on pouvait s'entraider. »

« On s'est mis dans le rouge les quinze premières minutes de la deuxième mi-temps, éclaire Doungou Camara. Fleury nous a contré, a scotché nos joueuses-types en défense. Ce sont des choses qu'on devra régler à l'avenir. » Urgemment, même, puisque Le Havre accueillera Besançon dès samedi. Son vainqueur aura une journée de plus afin de se perfectionner : Fleury passera dimanche après-midi au révélateur isséen.


Metz assure, Brest et Issy tremblent

Le double champion de France en titre a correctement démarré. Toujours aiguillé par ses femmes de tête, Ana Gros (8/14) et Laura Glauser (11 arrêts), le Metz HB est allé s'imposer à Nice (20-24, sept buts de Carmen Martin pour l'OGCN). Ce fut infiniment plus compliqué pour le finaliste de juin dernier. Débordé de partout, Brest s'est retrouvé distancé de quatre longueurs à et par Nantes (10-6, 22ème). Herbrecht et Stoiljkovic ont rétabli l'égalité juste avant le repos (12-12), amorçant la lente prise d'ascendant finistérienne. Laquelle a été effective dans le quatrième quart d'heure, via les penaltys transformés par Louise Sand (17-17, puis 17-21).

Pas d'exploit dans la Drôme. Pour sa première rencontre au plus haut niveau, Bourg-de-Péage s'est incliné face à Issy/Paris (28-35). Le bizuth s'est tout de même permis de tenir en respect le club de la capitale. Si ça n'en prenait pas vraiment le chemin en début de partie (2-6, 11ème), les coéquipières de Noémie Barthélémy (5/5) ont su revenir à hauteur de l'IPH (12-12, 25ème), et carrément de lui passer devant au cours du second acte (23-21, 40ème). Un 6-0 enclenché par Oftedal (si, si, Hanna, 8/10 au tir), prolongé par les recrues Mala et Frey, a calmé les impétrantes (24-23, 43ème puis 24-29, 51ème).

Aucun autre succès en déplacement à épingler. Comme Fleury, Besançon est en effet resté maître chez lui. Catherine Gabriel (11 parades) et les siennes n'ont laissé espérer Toulon qu'une dizaine de minutes. Elles ont compté quatre unités d'avance au bout de trente minutes (15-11), puis neuf (20-11, 37ème), avant de s'arrêter à +6 (26-20).

A Chambray-les-Tours, Dijon n'a pas non plus réédité son coup d'éclat de la première journée 2016-2017 (23-24, le 10 septembre). Malgré les débuts satisfaisants de l'arrière droit Helena Rysankova (6/9), un avantage maximal de trois buts (7-10, 20ème), le CDB a constaté que ses hôtes avaient de la mémoire. Mouna Chebbah (photo ci-dessus), huit buts à 100 %, sans doute plus que quiconque. Les joueuses d'Indre-et-Loire, potentielles outsiders de ce championnat nouveau-né, s'imposent 30-24.

Le diaporama de Chambray - Dijon par F. Dasriaux


Dernière Journée | Journée 1
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
ChambrayDijon302430/08>>
NantesBrest192130/08>>
BesançonToulon St-Cyr262030/08>>
NiceMetz202430/08>>
Fleury les AubraisLe Havre272130/08>>
Bourg de PéageIssy Paris283530/08>>
Prochaine Journée | Journée 2
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
DijonNantes 02/09 
Toulon St-CyrChambray 02/09 
BrestNice 03/09 
Le HavreBesançon 02/09 
MetzBourg de Péage 02/09 
Issy ParisFleury les Aubrais 03/09 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Issy Paris3110035281 
-Besançon3110026201 
-Fleury les Aubr.3110027211 
-Chambray3110030241 
-Metz3110024201 
-Brest3110021191 
7Nantes110101921-1 
-Nice110102024-1 
-Toulon St-Cyr110102026-1 
-Dijon110102430-1 
-Le Havre110102127-1 
-Bourg de Péage110102835-1 

Le Diaporama de Nantes - Brest par P. Padioleau


© Laurent Hoppe
Partager sur Facebook
    Identification nécessaire pour ajouter une réaction
    Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
    (C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
    joueurs | équipe | actualités
    Pari de handball stakers.com