mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LFH : Metz et Bourg-de-Péage ont un succès fou
LFH : Metz et Bourg-de-Péage ont un succès fou
25 Octobre 2017 | France > LFH

Résumé de la huitième journée. 

Invaincues depuis un an tout rond sur la scène française, les Messines ont marqué l'événement en surclassant Issy/Paris, complètement désemparé (33-21). Marion Maubon (ci-dessus) et les siennes ne semblent plus avoir qu'un rival pour terminer la phase aller en tête : Brest, de retour sur la deuxième marche après sa victoire sur le terrain du Havre (23-29). Il n'y a plus d'équipe sans victoire, puisque Bourg-de-Péage a gagné son premier match à ce niveau contre Besançon, au courage et au bout du suspense (28-27).


Arnaud Gandais n'a plus su à quelle sainte, ni à quelle défense, se vouer. Issy/Paris, supposé être l'un des mieux armés pour faire tomber Metz, a implosé aux Arènes. Déréglé par ses maladresses initiales au shoot, assommé par la vitesse d'exécution du leader. Le gouffre s'est creusé au fil des sprints létaux de Smits et Luciano, des échecs chroniques de Frey et Abbingh. -4 après 6'10'' ), -8 au repos (18-10), -15 au maximum (31-16, 54'), -12 à la fin du calvaire (33-21). Tamara Horacek (5 buts), enfant du pays et rare Francilienne à surnager, avec Melvine Deba, en a perdu son sourire.

Ses anciennes coéquipières continuent de baigner dans un océan de félicité. Leur première mi-temps magistrale a rappelé celle de la finale de la Coupe de France, face au même adversaire (33-29, le 27 mai à Bercy). Par-delà leurs huit succès consécutifs sur la saison en cours, ça fait un an jour pour jour que les doubles championnes en titre ne se sont plus inclinées contre une équipe française (*). Depuis la réception de Brest, le 26 octobre 2016, perdue 21-22, Metz a aligné vingt-deux rencontres sans défaite en LFH, et quatre en Coupe.

Marion Maubon et sa clique avaient une bonne raison d'atteindre la date anniversaire. D'araser le sommet au bulldozer. « Si Issy gagnait, elles passaient devant nous », rappelle l'ailière gauche. Hypothèse balayée d'un revers de manche par un collectif à l'unisson. De Grace Zaadi, très haut à l'évaluation (six buts, huit assists et deux interceptions), à Laura Flippes, utile à l'aile droite (3/3), tout le monde ou presque a trouvé son compte.

Héroïques Péageoises

L'autre fait majeur, c'est une délivrance. Au huitième essai, Bourg-de-Péage a décroché son premier succès dans l'élite. Aux dépens de Besançon, toujours aussi vulnérable en déplacement, quelle que soit la compétition. En léger retard au terme de la première demi-heure (14-15), la lanterne rouge a survécu à un chassé-croisé permanent, à une double infériorité numérique dans un épilogue stressant et incertain, pour enlever le « Fréconico ». Romane, la Péageoise (2/3), a battu l'équipe de sa sœur Alizée (6 buts à 100 %).

http://www.handzone.net/upload/actus/d1f/2017-2018/j08/coatanea_pm.jpg

Moins d'émotions fortes aux Docks Océane. Brest est allé estoquer Le Havre en seconde période (14-15, 36' puis 14-20, 41'), afin de s'offrir la deuxième place et une huitième rencontre sans défaite. Nouveau dauphin de Metz (à deux points), le BBH s'est appuyé sur Sladjana Pop-Lazic au pivot (7/9) et Louise Sand à l'aile gauche (6/6). Les Normandes évoluaient encore en effectif restreint, à dix joueuses de champ. Juliana Varela de Araujo, récemment recrutée pour étoffer la base arrière du HAC, n'était pas sur la feuille de match.

Fleury-les-Aubrais, pour sa part, double Besançon et réapparaît dans la tranche supérieure du classement. La troupe de Christophe Cassan a été peu inquiétée par Dijon, l'avant-dernier, tout de même revenu à une longueur à un quart d'heure du terme (20-19, 46'). Craciun et Kamdop ont aussitôt repris du champ (23-19, 49'). Paule Baudouin a soufflé ses 33 bougies dans l'allégresse (6/8, dont 4/5 penaltys).

Nice gagne, Nantes perd Attingré

En ouverture de la journée, Nice s'était rassuré en infligeant à Chambray-les-Tours sa cinquième défaire de rang (29-27). L’OGCN avait eu besoin du carton plein d’Ehsan Abdelmalek (8/8) et d'un dernier coup de reins de Marie Prudhomme (29-27, 59’) pour maintenir à distance des visiteuses portées, comme souvent, par Mouna Chebbah (8/13). Les Azuréennes sont toujours quatrièmes, à la veille du derby de la Méditerranée à Toulon, qui inaugurera l'opus 9.

http://www.handzone.net/upload/actus/d1f/2017-2018/j08/nla_padioleau.jpg

Au Vigneau, Nantes avait réglé les Varoises après le premier quart d’heure (7-7, 16’ puis 12-8, 22’). Le break réussi, rien ne pouvait stopper le cinquième du général, pas même le coup dur subi par Armelle Attingré (ci-dessus, à l'écoute de son binôme Gervaise Pierson). La gardienne s’est partiellement rompu le tendon rotulien sur une parade, en fin de première mi-temps. Son indisponibilité est évaluée à plusieurs semaines, communique évasivement le NLA.



FLEURY-LES-AUBRAIS - DIJON : 27 - 23 (mi-temps : 13-12)

Statistiques du match

*****************************

METZ - ISSY/PARIS : 33 - 21 (mi-temps : 18-10)

Statistiques du match

*****************************

BOURG DE PEAGE - BESANCON : 28 - 27 (mi-temps : 14-15)

Statistiques du match

http://www.handzone.net/upload/actus/d1f/2017-2018/j08/alc05472.jpg

*****************************

LE HAVRE - BREST : 23 - 29 (mi-temps : 10-13)

Statistiques du match

*****************************

NICE - CHAMBRAY-LES-TOURS : 29 - 27 (mi-temps : 16-15)

Statistiques du match

*****************************

NANTES - TOULON/SAINT-CYR : 29 - 22 (mi-temps : 17-11)

Statistiques du match
© Laurent Hoppe
Partager sur Facebook
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités