mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC M: le PSG bien plus appliqué que Veszprém
LDC M: le PSG bien plus appliqué que Veszprém
12 Novembre 2017 | Europe > Champion's League

C'est une magnifique démonstration (33-28) que le PSG a livrée face à Veszprém, jusque-là leader du groupe B de la Ligue des Champions. Totalement dépassés en 1ère période, les Hongrois ont tenté de se ressaisir en seconde mais la volonté et le culot parisiens ont largement pris le dessus. 

par Yves MICHEL


Il suffit d’attirer 300 supporters des Ultras habitués à garnir les virages du Parc des Princes pour qu’une ambiance digne des grands stades de… foot, enveloppe Coubertin et surtout entraîne ceux qui suivent régulièrement le PSG.

La frénésie du public qui chante à tue-tête et qui pousse son équipe de la 1ère à la dernière minute, les Parisiens vont en profiter d’entrée et surtout montrer leur détermination. En imposant tout simplement son rythme avec une meilleure occupation de l’espace en attaque placée et surtout une défense qui devant un Thierry Omeyer impérial  va faire bloc et mettre en échec bon nombre de tentatives hongroises. Que faire face pour encore et encore encenser le portier français ? Inventer des superlatifs qui n’ont encore droit de citer dans le dictionnaire ? Son impact sur cette équipe francilienne est indéniable. Que dire aussi de la volonté d’un Nikola Karabatic ? Inlassable, infatigable, l'aîné de la fratrie n'a laissé aucune place au bricolage. Sans dire qu'il a porté la base arrière, il s'est adjugé la conduite du jeu et surtout s'est démultiplié en défense. Et dans son sillage, tout le monde s'est surpassé. 

Face à une équipe en quête de rachat après sa contreperformance en championnat à Nîmes, Veszprém a été incapable lors de cette 1ère période d’apporter notamment en défense, les réponses attendues.  Avec Blaz Blagotinsek, golgoth de 2.02 pour 116 kg, plus concentré à détruire qu’à s'exprimer proprement (deux exclusions dont la 1ère après seulement 40 secondes), les Hongrois au repli déficient vont le plus souvent se retrouver à contretemps. C’est de cette carence défensive dont va surtout bénéficier un PSG qui avec également Sander Sagosen à la manœuvre sur le front de l’attaque, va faire la différence et plonger son adversaire dans le doute, à l'image de Mate Lekai, le maitre à jouer des Magyars, étrangement muet. (19-14).

Au retour des vestiaires, il ne pouvait en être autrement. Veszprém se devait de réagir. Avec Nilsson propulsé sur le poste n°3 d’un bloc  soudain plus mobile, un jeu rapide plus efficace et dans les cages, Roland Mikler plus inspiré que Mirko Alilovic, la formation de Vranjes avait resserré quelques boulons et rajouté un peu d’huile dans les engrenages. Paris était poussé à la faute donc un peu plus sanctionné, éprouvait un peu plus de difficultés en attaque placée, les tirs étaient un peu plus forcés et moins cadrés. Sauf que dans ces moments, la même recette est là pour s’en sortir. Thierry Omeyer est à l’ouvrage et cela suffit amplement pour retarder l’échéance. Veszprém va se rapprocher pour à chaque fois, échouer à une longueur (25-24 à la 44ème, 26-25 à la 47ème). Uniquement repousser les Hongrois n’aurait sans doute pas suffi s’il n’y avait pas eu Edouard Kempf.



Kempf, nouveau spécialiste du six à la suite

Après un 1er échec face à Mikler, l’ailier droit va se montrer très opportuniste par la suite, profitant d’une interception de Remili et d’un relais d’Hansen pour marquer son 1er but de la saison en Ligue des Champions. Ce dont le champion du Monde des moins de 19 ans ne se doutait pas encore qu’il venait d’ouvrir une belle série. Car dans les dix dernières minutes, un scénario va se répéter pour les Parisiens. Face à une défense hongroise très explosive et jaillissant très vite sur le porteur du ballon (cela occasionnera d’ailleurs une friction entre Momir Ilic et Sander Sagosen), la solution miracle va souvent passer par une fixation dans le central et un écartement millimétré sur… l’aile droite. A la réception, Edouard Kempf va récidiver à cinq reprises en mystifiant le pourtant très expérimenté Roland Mikler.  « Je ne peux pas rêver mieux, en plus, je rentre à un moment assez critique de la rencontre puisqu’ils étaient presque au coude à coude avec nous. Je ne m’attendais pas forcément à ça aujourd’hui mais ce n’est que du bonheur. Après mon 1er échec, il fallait absolument que je marque car il n’y aurait peut-être pas eu de prochain match pour moi. Je prends tout ça avec plaisir mais le plus important, c’est la victoire. » Une victoire qui fait suite aux trois succès consécutifs du PSG face à cette même équipe de Veszprém (la dernière en demi-finale au Final Four et les deux autres en phase de groupe). Les retrouvailles auront lieu rapidement puisque dès samedi prochain, les Parisiens seront à l’épreuve de ces mêmes Hongrois, cette fois dans le voisinage du lac Balaton. Les Ultras ne seront pas du voyage mais l’ambiance elle, sera toujours aussi chaude. 


La réaction de William Accambray (arrière gauche de Veszprém, 2 buts) : «C’est une 1ère défaite qui fait un peu mal car c’est la 1ère place qui se jouait mais bon, il y a un match retour dans une semaine. On a manqué d’agressivité en défense sur la 1ère mi-temps, c’est ce qui nous met en difficulté car en seconde, il y a eu beaucoup d’amélioration. Le match a été accroché tout le long mais cela a été un grand match je pense pour les amoureux de ce sport, que ce soit sur le plan technique ou au niveau de l’engagement. J’avais vu leur prestation contre Nîmes, ils sortaient d’un gros match contre Kielce, donc on savait qu’ils pouvaient rebondir et ils l’ont fait de manière impressionnante aussi. Maintenant, à nous de faire le nécessaire pour pouvoir être bon samedi et l’emporter chez nous. »



Nikola Karabatic a poursuivi son travail d'intérêt général

Dire que les journalistes présents à Coubertin ont tous attendu le passage de Nikola Karabatic en zone mixte pour uniquement le féliciter de sa prestation contre Veszprém serait trompeur. Dans la semaine, la sanction de la LNH contre les frangins suite à l’affaire des paris (voir ici) était tombée et aucun n’avait encore réagi. A sa manière, l’aîné de la fratrie a éludé la question. Il s’est tout de même exprimé sur le succès du PSG face aux Hongrois qu'il a complètement survolé.  

Quelle dimension donnes-tu à cette victoire ?
Elle est très importante face à une des équipes européennes les plus en forme du moment et qui n’avait pas perdu depuis longtemps.  Il était aussi impératif que chez nous, on montre qu’on ne se laisserait pas faire et qu’on répondrait à leur jeu très agressif. En 1ère, on a été très bon en défense, ensuite, on savait qu’ils avaient la capacité à revenir, on n’a pas paniqué dans ces moments-là en restant calme, intelligent surtout qu’on s’est souvent retrouvé en infériorité numérique.

C’est le jeune Kempf qui détend l’atmosphère en fin de match
Il a tout simplement prouvé qu’il avait le niveau pour jouer la Ligue des Champions et une des meilleures équipes au Monde.  Veszprém a dû vouloir laisser tirer Edouard en pensant qu’un petit jeune serait impressionné par l’enjeu et par le match. Ils ont volontairement fait l’impasse à ce niveau-là.  On est très fier et très content pour lui. Si le coach le met sur le terrain, c’est qu’il a parfaitement confiance en lui.

Vous marquez les esprits en gagnant par 5 buts d’écart…
Oui surtout dans ce groupe où on le voit, il y a plusieurs prétendants à la qualification mais aussi à la victoire finale car excepté peut-être Aalborg, tout le monde peut prétendre à quelque chose.  Mais c’est primordial de rester invaincu à la maison et essayer de prendre quelques bonus à l’extérieur.

A Nîmes, vous aviez montré un visage moins avantageux
C’est pour ça qu’il était important de vite rebondir.  Cela prouve aussi qu’il faut être concentré à 200% sur tous les matches, ce qu’on n’a pas fait contre Nîmes.

Y-a-t-il un choix dans les matches ?
Certainement pas ! Tu ne peux pas gérer sauf si tu évolues dans un championnat qui est beaucoup plus faible et où tu es sûr de gagner les matches, tu peux faire tourner et lever le pied. Pas en France dans une Ligue qui est difficile et où aucune impasse est possible.

Quelle est ta réaction sur la sanction de la LNH ?
Maintenant, je ne veux parler et me concentrer que sur le hand. C’est aussi pour cela que je ne me suis pas pourvu en cassation.

Le diaporama de PSG handball - Telekom Veszprém par Lorie Couvillers 



7ème journée de la phase de groupe - Groupe B
Au stade Pierre de Coubertin à Paris

PSG handball - Telekom Veszprém HC (Hon)          33 - 28   (MT: 19-14)

3800 spectateurs
Arbitres: M. Gjeding & M. Hansen (Danemark)

Evolution du score: 2-0 (3) 2-2 (4) 4-2 (5) 9-6 (14) 11-6 (15) 11-8 (19) 12-10 (21) 15-10 (23) 15-12 (25) 17-12 (27) 19-14 (MT) 21-16 (34) 22-18 (37) 22-20 (39) 25-22 (42) 25-24 (44) 28-25 (51) 30-27 (55) 33-28 (FIN)

ParisParis
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
N.KARABATIC8/120/08/1200000820
E.KEMPF6/70/06/700000617
S.SAGOSEN6/100/06/1000020610
M.HANSEN3/40/03/40001036
J.NIELSEN3/40/03/40001036
N.REMILI4/90/04/90001045
U.GENSHEIMER2/20/12/30000023
B.KOUNKOUD1/10/01/10001011
J.DAMJANOVIC0/00/00/00000000
D.NAHI0/00/00/00000000
L.STEPANCIC0/00/00/00000000
H.MOLLGAARD JENSEN0/00/00/0000100-2
Total33/490/133/50000703366
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
T.OMEYER16/413/519/4600000024
R.CORRALES RODAL0/00/10/1000000-1
Total16/413/619/47000703389
VeszpremVeszprem
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
D.GAJIC5/60/15/700000511
G.MARGUC1/33/34/600000410
K.TONNESEN5/100/05/1000000510
A.NILSSON3/40/03/40000038
D.MANASKOV3/30/13/40000036
W.ACCAMBRAY2/30/02/30000025
M.ILIC4/70/14/80001044
C.UGALDE GARCIA1/10/01/10001011
G.ANCSIN0/00/00/00000000
R.SULIC0/00/00/00000000
B.BLAGOTINSEK1/10/01/1000201-1
M.TERZIC0/00/00/0000100-2
T.SCHUCH0/00/00/0000200-4
M.LEKAI0/50/00/5000000-5
Total25/433/628/49000702843
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
R.MIKLER5/191/16/200000002
M.ALILOVIC5/240/05/24000000-6
Total10/431/111/44000702839


Dernière Journée | Journée 7
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score Date Stats
Meshkov Brest Flensburg 28 30 11/11 >>
Aalborg Kielce 30 34 12/11 >>
Kiel Celje 26 29 12/11 >>
Paris Veszprem 33 28 12/11 >>
Prochaine Journée | Journée 8
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score Date Stats
Kielce Aalborg   18/11  
Veszprem Paris   18/11  
Celje Kiel   19/11  
Flensburg Meshkov Brest   19/11  
Pl Equipe Pts MJ Vic Def Nul But + But - Sér GAP
1 Paris 12 7 6 1 0 217 193 4  
2 Veszprem 11 7 5 1 1 212 197 -1  
3 Flensburg 10 7 4 1 2 198 185 2  
4 Kielce 6 7 2 3 2 203 200 1  
5 Celje 5 7 2 4 1 209 222 1 3
6 Meshkov Brest 5 7 2 4 1 190 194 -2 -1
7 Kiel 5 7 2 4 1 165 182 -1 -2
8 Aalborg 2 7 1 6 0 186 207 -5


© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités