mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LSL: Statu quo en tête mais Nantes a encore tremblé
LSL: Statu quo en tête mais Nantes a encore tremblé
16 Novembre 2017 | France > LNH

Montpellier grâce à l'assurance de sa défense et de son gardien Nikola Portner conserve la tête du classement de l'élite masculine. Le PSG s'est réveillé en 2ème période face à Cesson. Nantes a failli s'incliner à domicile face à Saran. L'épreuve de vérité concernant le Top 4 aura lieu ce jeudi soir à Toulouse qui accueille Nîmes.

par Yves MICHEL


Il faudra patienter jusqu'à ce jeudi soir et l'opposition entre Toulouse et Nîmes pour espérer voir les lignes bouger en tête du classement. Le gros morceau de la 9ème journée n'a engendré aucune surprise, si ce n'est quelques performances individuelles ça et là et surtout une grosse frayeur pour les Nantais qui face à Saran, n'ont pu se sortir d'affaire que dans le dernier quart d'heure.

Tranquille pour Montpellier qui n'est pas épargné par les mauvaises nouvelles concernant l'état physique de son effectif. Après Grébille et Fabrégas, c'est au tour de Diego Simonet à prendre un abonnement de 4 à 6 semaines à l'infirmerie. Le meneur de jeu argentin souffre d'une déchirure aux ischios jambiers, côté gauche. L'actuel leader du championnat qui est également en tête de son groupe de Ligue des Champions (7 victoires en autant de rencontres) doit trouver des solutions pour pallier l'absence de ses cadres mais aussi assumer son statut. Et comme souvent, c'est par la défense et les gardiens que l'équipe construit son assise. Et ce mercredi, en déplacement à Massy, les Héraultais ont pu se rassurer. Six buts à peine encaissés au terme des 30 premières minutes, 15 sur l'ensemble du match. Le portier suisse Nikola Portner (notre photo de tête) s'est montré intraitable face aux tirs essonniens. Il réalise sa meilleure prestation depuis le début de saison avec un taux à 50% de réussite (15 arrêts). Son vis à vis, Samir Bellahcene formé au biberon du centre de formation du MHB, n'est pas en reste puisqu'il totalise le même nombre de parades (à 44%). Les défenses ont donc pu pleinement s'exprimer au fil d'une opposition au cours de laquelle Montpellier a pu prendre une avance conséquente dès le 1er quart d'heure passé. Massy qui a trop souvent accumulé les maladresses (13 pertes de balle) n'a pas à rougir de cette défaite même si au plan comptable, la situation est problématique.

Le diaporama de Massy - Montpellier par Lorie Couvillers


En s'imposant de belle manière samedi à Szeged en Ligue des Champions, Nantes avait retrouvé le sourire après deux revers consécutifs en championnat. Thierry Anti s'était employé à jouer les pompiers de service en balayant toute idée de crise au sein de l'équipe et en évoquant une certaine dispersion de la part de certains de ses joueurs. La balade en Hongrie avait semble-t-il produit son effet et le "H" voulait repartir du bon pied, en championnat, qui plus est à domicile où depuis le début de la saison, les vice-champions de France ont déjà abandonné 4 points. Sauf que Saran qui n'avait rien à perdre après six défaites de rang ne s'est pas laissé faire. Jamais devant au score, les Loiretains ont résisté pendant 45 minutes, contrant les Nantais dès que ceux-ci avaient pris une avance qui paraissait confortable (18-14 à la 32ème puis 20-20 à la 41ème). Sécurisés par leur gardien Kocic (14 arrêts), solide répondant à Arnaud Siffert (12 parades), les hommes de Fabien Courtial vont finalement craquer dans les quinze dernières minutes. Avec une nouvelle balle d'égalisation à la 45ème (22-21), ils vont prendre un éclat et surtout un 3-0 dont ils ne se relèveront pas. A la manœuvre Dragan Pechmalbec et surtout David Balaguer, impeccable sur l'ensemble de la rencontre. Petit succès (+2) de Nantes qui assure l'essentiel. Avant de recevoir Zagreb dimanche et d'aller à Tremblay, quelques jours plus tard.



Il fallait presque se pincer pour y croire. A la 27ème minute de PSG-Cesson, les Bretons étaient devant avec trois buts de mieux que leurs hôtes de Coubertin. Ils avaient fait la course en tête ou l'égalisation jusqu'à la 21ème lorsque Edouard Kempf, le héros de la fin du match dominical face à Veszprém avait enfin marqué pour donner l'avantage à son équipe. Sauf que Cesson qui avait produit de belles choses dans le premier acte, a totalement déjoué par la suite. La faute à un excellent Rodrigo Corralès dans ses cages (20 arrêts) et à l'entrée du patron. Quand Nikola Karabatic est venu se mêler à la discussion sur le terrain, tout a changé. Quelle que soit la position, l'opportunité, la difficulté, le meneur de jeu a apporté à lui seul plus de solutions pour s'en sortir que n'en avait produites toute l'équipe jusque-là. C'est d'ailleurs un paramètre dont les Parisiens devront tenir compte dans les semaines à venir, du moins en championnat puisque Nikola va purger sa suspension dans le cadre de l'affaire des paris. Il va purger 4 matches ferme et le reste de la sanction se transformera en travaux d'intérêt général. Il sera donc absent jusqu'au 21 décembre lors du déplacement à Montpellier. A ses coéquipiers d'un peu plus se responsabiliser pour prendre les clés du camion. Cesson s'est totalement liquéfié dans les vingt dernières minutes et a payé cash son mutisme offensif. Mais les joueurs du PSG avaient très certainement déjà en tête la bataille qu'ils auront à mener, samedi en Ligue des Champions dans l'antre de Veszprém. Encore une fois, ils devront compter sur le patron et sur Titi Omeyer qui ce marcredi n'a fait qu'une seule apparition. L'espace d'un jet de 7 mètres qu'il a arrêté face à Qerimi.  


                                               Mihai Popescu gardien du temple raphaélois

On appellera cela une promenade de santé. Pour Saint Raphaël, il suffisait qu'Adrien Dipanda soit en état de grâce (avant de connaître le verdict de la commission de discipline d'appel, voir ICI) pour déborder une formation d'Ivry en manque d'inspiration et très perméable défensivement. Le gaucher international a véritablement capitalisé et terminé meilleur buteur avec 8 réalisations sur dix tentatives. Les Varois ont fait très rapidement la différence, les Val-de-Marnais ratant deux pénaltys au plus mauvais moment quand ils avaient encore la possibilité de recoller au score. Sans arrêt de gardiens, Ivry n'a fait que subir et a rapidement pris l'eau. Ce succès valide le redressement de St Raphaël qui enchaîne sur un 4ème match invaincu.

Confirmation également pour Chambéry qui là aussi, a pris la mesure de Tremblay notamment après la pause après une 1ère période relativement équilibrée. Avec dix buts d'avance à treize minutes du terme (30-20), les Savoyards se dirigeaient vers un succès des plus confortables. Tremblay a réagi trop tardivement en proposant une défense plus resserrée et gagner des ballons qui cette fois vont connaître sur leur remontée, un sort bien plus gratifiant. Dans ces fameuses treize dernières minutes, le 9-3 encaissé par les Savoyards vont tendre un peu l'atmosphère du Phare. + 3 à l'arrivée, ils se contentent largement de ce qui leur est offert, validant ainsi leur 3ème succès d'affilée après un début de saison totalement blanc. Tremblay pour sa part, végète dans les profondeurs du classement mais comme Saran, Cesson et Massy n'ont également pas bougé, les hommes de Benjamin Braux peuvent encore espérer s'en sortir.  


                                    Quentin Minel et Chambéry confirment leur redressement


CHAMBERY SMBHB - TREMBLAY EN FRANCE        33 - 29  (MT:16-13)
Statistiques du match

ST RAPHAEL VHB - US IVRY                                35 - 25 (MT: 15-10)
Statistiques du match

MASSY ESSONNE - MONTPELLIER HB                  15 - 21  (MT: 6-9)
Statistiques du match

HBC NANTES - SARAN LOIRET                            31 - 29  (MT: 17-14)
Statistiques du match

Le diaporama de Nantes - Saran par Philippe Padioleau


PSG Handball - CESSON RENNES                         32 - 25  (MT: 14-13)
Statistiques du match  

© Yves Michel
Partager sur Facebook
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LFH en Live
avec Handvision

Les lives HandVision sont mis en place via l’association Handvision (www.handvision.fr). Le bon déroulement de ceux-ci dépend également des clubs, acteurs majeurs dans la prise de statistiques en temps réel. Une connexion Internet défaillante (ou inexistante) sur le lieu du match, un matériel inadapté, une saisie de statistiques erronée, ou tout autre problème technique indépendant de notre volonté, sont des raisons qui pourraient empêcher la bonne retranscription d’une rencontre en direct. Le maximum est mis en œuvre afin de garantir le bon déroulement des lives et éviter tout désagrément pour l’internaute. Si des problèmes surviennent malgré tout, sachez que nous travaillons à leur résolution.