mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LFH : Le Havre réussit sa mise à jour
LFH : Le Havre réussit sa mise à jour
21 Décembre 2017 | France > LFH
A domicile, les Normandes ont battu Bourg-de-Péage (36-31). Emmenées par une paire de demi-centres incisives (Rajnohova et Dias, 7 buts chacune), elles reviennent à deux points de la huitième place. Friables défensivement, les Drômoises restent avant-dernières.


Le Havre ne passera pas Noël au balcon, mais c’est tout comme. En match d’alignement de la onzième journée, mercredi, la formation normande a signé sa troisième victoire en championnat. Elle s’est adjugé le duel des promus, contre Bourg-de-Péage, différé à cause d’un incident technique aux Docks Océane, la veille du 11 novembre.

Accrochées une grosse vingtaine de minutes par les Drômoises (4-5, 11’ puis 8-7, 18’), les Ciel et Marine ont viré à la pause avec quatre buts d’avance (13-9). « Avec la rentrée de Monika Rajnohova, vers la quinzième minute, on a réussi à mettre un coup d’accélérateur, relate son équipière Sharon Dorson. On a décidé de monter les ballons, de casser leur jeu sur grand espace. Ca nous a plutôt réussi. »

Le HAC a accentué sa domination dans la seconde demi-heure (20-15, 34’ puis 26-17, 42’), au cours de laquelle Jessica Dias (notre photo ci-dessus) a planté six de ses sept réalisations du soir, sur neuf tirs. « On a essayé d’être les plus disciplinées possibles, parce que ça nous est déjà arrivé d’aller au vestiaire avec de l’avance et de finalement perdre le match. On est restées sérieuses et appliquées, en continuant à jouer notre handball. Même s’il y a eu quelques relâchements, dus à notre effectif restreint, on bien géré dans l’ensemble », analyse la pivot.

Si bien géré que Le Havre revient à hauteur de Toulon/Saint-Cyr (9ème, 17 points) et à deux longueurs des play-offs. L’écart se creuse avec les Péageoises, onzièmes et avant-dernières (15 pts) suite à ce neuvième revers en onze rencontres. Le déplacement en Seine-Maritime a, une fois encore, souligné le déséquilibre entre l’attaque, fonctionnelle, et la défense, excessivement perméable.

« Encaisser 36 buts, évidemment, c’est beaucoup trop, pointe Camille Comte, le coach des championnes de D2 2017. La responsabilité est partagée entre la défense et les gardiennes, qui sont passées au travers. A l’opposé, nos 31 buts montrent qu’on est plutôt efficaces. » Marija Janjic (7/13, dont 4 penaltys) et Johanna Lombardo (5/7) ont effectivement brillé par leur adresse.

Le labeur consenti pendant la trêve, notamment face à l’équipe de France juniors en amical, n’a pas permis d’étirer la « bonne dynamique » esquissée fin octobre-début novembre, lorsque Bourg-de-Péage avait scalpé Besançon (28-27) et Toulon (28-26). Afin de se maintenir en 2018, Comte n’a plus de doute là-dessus, « il faut arriver à prendre moins de buts. » Problème, entre le 30 décembre et le 2 février, sa troupe affrontera successivement les cinq premiers du général (Issy le 30 décembre, puis Metz, Brest, Nice et Nantes)…
© Laurent Hoppe
Partager sur Facebook
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités
Pari de handball stakers.com