mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
EURO M : L’Espagne enfin sacrée
EURO M : L’Espagne enfin sacrée
28 Janvier 2018 | International > Euro
5ème finale, et enfin la Roja a décroché un titre européen qui les fuyait depuis si longtemps. Après 4 échecs, les Espagnols ont dominé la finale de l’Euro 2018 en Croatie face à la Suède à la grâce encore une fois d’une défense très maligne et d’un Arpad Sterbik qui n’aura pas fait le déplacement de Skopje pour rien. Il a tué les espoirs suédois dans l’œuf. Une victoire 29 – 23 qui ne souffre d’aucune contestation, les Jaunes et Bleus auront réussi à tenir pendant 30 minutes avant de lâcher prise complètement en seconde période.

Pourtant, dans la lignée de leur fin de match exceptionnelle face au Danemark, c’était bien les Suédois qui prenaient un départ canon. Michael Appelgren était quasi imbattable et les flèches Wanne, Ekberg et Nielsen mettaient un gros coup de froid aux envies espagnoles de bien démarrer cette finale. 7-4 au bout de 11 minutes de jeu, cela sentait un début de panique et le temps mort pris Jordi Ribera à la 10° n’avait que peu d’effet, la Suède emblait sur son petit nuage et ne voulait pas en descendre. Alors la Roja a endossé son costume de soutier, a commencé à faire le maximum avec pas grand-chose, serré les rangs défensifs et surtout ne rien lâcher au score, garder un écart jouable. Peu en verve, Rodrigo Corrales allait céder sa place au bout de 25 minutes de jeu et à peine entré le géant Arpad Sterbik allait montrer le bout de son talent. Insuffisant pour que l’Espagne ne revienne sur la Suède à la pause mais suffisamment pour laisser espérer pas mal de choses au retour des vestiaires.

Et c’est bien ce qui allait se passer ! Le gros ours de Skopje allait tuer la cavalerie suédoise à lui tout seul. Arrêt sur arrêt, il permettait à l’Espagne de faire ce qu’elle aime le plus du jeu en mouvement et du jeu rapide. Avec en plus une 1-5 qui mangeait le cerveau de la base arrière dont celui de Jim Gottfridsson, pour élu MVP de cet Euro, qui allait vivre un vrai calvaire dans cette finale. Ales Dujshebaev en pointe défensive et en percuteur de feu en attaque mettait un joli souk dans les rangs suédois et David Balaguer allait lui emboiter le pas pour créer un trou que jamais les Nordiques ne pourront combler. Dans le dernier quart d’heure, l’Espagne allait dérouler tranquillement son jeu. Variant les plaisirs avec du jeu avec Julen Aguinagalde en pivot ou en envoyant la balle s’envoler aux ailes avec Arino ou Balaguer, cela partait de partout, fort et précis, seul Michael Appelgren arrivait encore à enrayer la déferlante, mais pas assez pour que tout le monde ne comprenne pas que la finale était jouée.

L’Espagne se couvre donc d’or et c’est amplement mérité au vu des matches effectués dans le dernier carré. Un Handball qui n’est pas fait de défis physiques permanents. Un jeu offensif capable de jouer sur beaucoup de tableaux et surtout une intelligence défensive au-delà de la norme qui leur a permis de tuer l’attaque française et la suédoise pour un sacre qui fait plaisir aux amoureux du beau jeu.

Le diaporama du match par Yves Michel



Évolution du score : 3-3 5°, 4-6 10°, 6-8 15°, 7-10 20°, 10-12 25°, 12-14 MT - 16-14 35°, 18-15 40°, 21-16 45°, 24-17 50°, 27-20 55°, 29-23 FT

Espagne - Suède 29-23
Euro 2017-2018, 28 Janvier 2018 (20h30), Finale
(Mi-temps : 12-14)
Arbitres : MM Matija GUBICA et Boris MILOSEVIC (Croatie)
EspagneEspagne
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
D.BALAGUER ROMEU5/60/05/611000518
A.DUJSHEBAEV DOVICHEBAEVA3/71/14/841100416
A.ARINO BENGOECHEA4/50/04/502000415
R.ENTRERRIOS RODRIGUEZ4/90/04/931000415
F.SOLE SALA2/23/45/600100512
E.GURBINDO MARTINEZ1/20/01/22111016
A.FIGUERAS TREJO1/10/01/11000015
J.AGUINAGALDE AKIZU1/20/01/21000014
I.GOÑI LEOZ1/10/01/10000013
D.SARMIENTO MELIAN1/20/01/24040012
G.GUARDIOLA VILAPLANA1/10/01/10010011
V.RIVERA FOLCH1/30/01/30000011
J.CAÑELLAS REIXACH0/30/00/3010000-1
V.MORROS DE ARGILA0/00/00/0000100-2
Total25/444/529/491678202995
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
A.STERBIK8/200/18/210000007
R.CORRALES RODAL3/130/03/13000000-5
Total11/330/111/341678202997
SuèdeSuède
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
N.EKBERG3/51/24/722100415
J.NIELSEN5/70/05/700000513
L.NILSSON2/20/02/221000212
H.WANNE3/30/03/30000039
P.HENNINGSSON2/20/02/21030026
M.ZACHRISSON3/70/03/73021035
S.JEPPSSON1/20/01/21010012
J.TOLLBRING0/10/00/11000001
A.CEDERHOLM0/00/00/00000000
V.OSTLUND0/00/00/00000000
F.PETTERSSON0/00/00/00000000
J.GOTTFRIDSSON2/40/02/4205002-2
M.DARJ0/10/00/1002200-5
L.ARNESSON1/50/01/5005001-11
Total22/391/223/4112319302345
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
M.APPELGREN14/381/415/420000008
A.PALICKA0/00/10/1000000-1
Total14/381/515/4312319302352



© François Dasriaux
Partager sur Facebook
Somos los reyes de Europa
emmanuel clerc | Lundi 29 Janvier 2018 (11h54)
Soutiers, c'est ça... Mais avec le melon, vu le titre de Marca... L'Espagne gagne ses deux matchs avec sa défense... Et Sterbik... Et une attaque qui change avec l'adversaire... En finale, pas de possession d'1mn 30... Une calife directe pour les Mondiaux et le prochain Championnat d'Europe, bien ouèje... Pour autant "beau jeu" ?.. Perso je ne dirais pas ça... Tactiquement au point plutôt et techniquement propre... Mais pas de frissons particuliers, pas de wôôlalas qui vaillent vraiment le détour... Pas de Niko K., pas d'Abalo, pas de Mem... Mais un Sterbik, d'accord, le seul à pouvoir s'asseoir à la même table que Titi Omeyer... Sinon, il y a les petits footing d'Aginagalde pour sortir du terrain et y entrer... C'est pas méchant, hein...
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LFH en Live
avec Handvision

la D2F en Live avec Handvision

Les lives HandVision sont mis en place via l’association Handvision (www.handvision.fr). Le bon déroulement de ceux-ci dépend également des clubs, acteurs majeurs dans la prise de statistiques en temps réel. Une connexion Internet défaillante (ou inexistante) sur le lieu du match, un matériel inadapté, une saisie de statistiques erronée, ou tout autre problème technique indépendant de notre volonté, sont des raisons qui pourraient empêcher la bonne retranscription d’une rencontre en direct. Le maximum est mis en œuvre afin de garantir le bon déroulement des lives et éviter tout désagrément pour l’internaute. Si des problèmes surviennent malgré tout, sachez que nous travaillons à leur résolution.