mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
EDF F : Lancées vers l'Euro
EDF F : Lancées vers l'Euro
23 Mars 2018 | International

On a revu les championnes du Monde. Solides après un début de match timide face au Brésil, elles ont ensuite déroulé leur jeu et marqué le match par leur empreinte défensive pour au final l'emporter tranquillement 28-17. Mais si ce fût la fête avec les bandas, une très belle ambiance et un match très enlevé à Bayonne ce soir, c'était aussi le lancement de la préparation pour l'Euro français en décembre prochain. Et sur ce sujet, on peut être rassuré, les Bleues sont parties du bon pied.

Car tout cela va arriver très vite, mais sur le moment, on se focalisait sur cette première depuis le sacre magnifique face à la Norvège et toute la salle Lauga frémissait de plaisir à l’idée de pouvoir enfin consacrer les reines du Monde. Pourtant, face à un Brésil pas trop dans le rythme, les Bleues mettaient un petit moment avant de régler leur jeu. Voulant souvent en faire un peu plus que nécessaire. Surjouant sur des choses simples qui devenaient un peu trop compliquées, elles tombaient aussi dans le rythme bien planplan que souhaitait imprimer les Brésiliennes au match. Pour secouer tout son monde, Olivier Krumbholz lançait sa 1-5 avec Estelle Nze Minko en pointe comme à l’accoutumée. En bref le début des problèmes pour les Auriverde… La joueuse de Siofok en faisait voir tout de suite de toutes les couleurs à l’attaque adverse et commençait sa moisson d’interception et de course folles vers le but adverse. De quoi provoquer un premier écart qui malheureusement n’allait pas résister à l’à peu près offensif qui le suivait. Olivier Krumbholz était obligé d’élever un peu le ton et de prendre son 2° temps mort de la mi-temps pour recadrer tout son monde en leur demandant beaucoup plus de simplicité et surtout de revenir au projet de jeu collectif. Il va être entendu et la France recreusait de suite un petit écart sur la fin de première période.

 Mais c’est au retour des vestiaires que le Brésil va véritablement prendre la foudre. En 6 minutes le score allait passer d’un 12-9 tout à fait jouable à un 17-10 beaucoup plus compliqué à combler. Cela tombait de partout en attaque, Alexandra Lacrabère continuait son show sur les 7 mètres quand même généreusement distribués par la paire arbitrale aux deux équipes. Estelle Nze Minko était toujours aussi diabolique pour la défense brésilienne et cerise sur le gâteau, les Bleues arrivaient enfin à trouver des relations cohérentes avec Laurissa Landre en pivot. Alors cela marquait et presque facilement et en face ça bétonnait sévère ! Le mur tricolore était monté et bien cimenté par une Cléopâtre Darleux très à son aise devant un bloc aussi compact. Le Brésil ne trouvait quasiment plus de solutions. Même en alignant la base arrière de tous les trophée, Eduarda Amorim, Paula Belo et Déonise Fachinello, Jorge Duenas ne trouvait pas la solution pour relancer son groupe. Incapables de trouver de solutions claires, les Brésiliennes voyaient en plus Manon Houette rentrer dans la danse pour se faire enfoncer encore un peu plus au score ! Plus rien n’allait contrarier la domination tricolore. Les Bleues passaient la barre du +10 et finissait paisiblement mais impeccablement le boulot pour ce soir. Tout ce beau monde va se retrouver dimanche à Pau pour un bis. On espère voir des Françaises aussi concentrées sur leur sujet et aussi propres dans le jeu. Et le pire c’est que tout cela s’est fait sans Grace Zaadi, ménagée, Alisson Pineau sortie au bout de quelques minutes, touchée à la lèvre et Orlane Kanor repartie à Metz soigner son pied.

Les réactions (Avec le concours du service de presse de la FFHB)
Olivier Krumbholz : la 1e mi-temps a été un peu laborieuse tandis que la 2e a été nettement meilleure. Les 2-3 nouveautés apportées dans le jeu n'ont manifestement pas été comprises. Cléopâtre Darleux nous a bien entrainé dans le match de par ses nombreux arrêts avec des ballons à monter. Il y a du travail pour retrouver notre niveau de fin du Mondial. Nous avons alterné avec deux dispositifs défensifs face à un Brésil qui a bien joué le jeu.

Estelle Nze-Minko : C'est notre premier stage depuis le titre mondial. Tout le monde sait qu'il y a une grosse compétition à jouer en décembre prochain en France. Il y a toujours des petites choses à voir mais ce soir on a gagné face au Brésil. Avec notre titre, je sens de la confiance et de la sérénité qui nous procurent beaucoup de plaisir. On a envie de reproduire ce que nous avons vécu en Allemagne. J'adore jouer dans cette position en défense 1-5 : OK on me voit devant mais les filles derrière doivent combler les espaces. Cela a bien fonctionné ce soir.

A Bayonne,
Le jeudi 22 mars à 19h00
France - Brésil : 28-17 (Mi-temps : 12-9)

3 000 spectateurs
Arbitres : MM Stevann Pichon et Laurent Reveret

Evolution du score : 1-2 5°, 3-3 10°, 7-4 15°, 8-7 20°, 10-8 25°, 12-9 MT - 17-10 35°, 19-12 40°, 22-13 45°, 23-14 50°, 24-16 55°, 28-17 TF.

Le diaporama du match par Daniel Vaquero

France

Nom PrénomButTir%PbPdA2'Tps
5AYGLON-SAURINA2367%    40mn
7PINEAU   1   07mn
8LANDRE11100%1 1 23mn
9NGOUAN       11mn
10ZAADI        
12LEYNAUD       30mn
13HOUETTE5683%    36mn
14NIAKATE2450%31  17mn
16DARLEUX    1  30mn
17DEMBELE1250%1 1 23mn
20FLIPPES2450%    43mn
22HORACEK 1     20mn
24EDWIGE 1 1 1 31mn
25KOLCZYNSKI11100%    16mn
27NZE MINKO6875%51  42mn
29NIOMBLA11100%    10mn
64LACRABERE77100% 1 135mn
Gardiennes
Nom PrénomArrêtTir%A7mB7m  Tps
12LEYNAUD41331%13  30mn
16DARLEUX61540%13  30mn

Brésil

Nom PrénomButTir%PbPdA2'Tps
1MORESCHI       29mn
2DE PAULA   1   07mn
7ARAUJO2367%  1227mn
9BELO1714%2   25mn
10QUINTINO2540%  1 43mn
12ARENHART        
17MINTO 3 411 28mn
18TALESKA3560%11 136mn
19GOMES11100%    32mn
20ARAUJO1425%    23mn
23DA ROCHA1250%1   35mn
29DA SILVA       30mn
49MATIELI1250%2   36mn
81FACHINELLO   11  14mn
88COSTA3475%1   16mn
90SOUZA1250%    10mn
92SILVA1333%1   18mn
Gardiennes
Nom PrénomArrêtTir%A7mB7m  Tps
1MORESCHI21315%04  29mn
12ARENHART   00   
29DA SILVA22010%03  30mn


© François Dasriaux
Partager sur Facebook
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités
Pari de handball stakers.com