mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
EDF M : Rattrapés sur le fil
EDF M : Rattrapés sur le fil
8 Avril 2018 | International

Longtemps dominateurs face à la Norvège, les Bleus ont peu à peu lâché dans les dernières minutes pour concéder un match nul un peu frustrant. Il n’en reste pas moins que la jeune garde tricolore a dominé largement une Norvège sur son sol et devant ses supporters et chez qui seul Sanders Sagosen manquait à l’appel. Reste maintenant à finir cette manche norvégienne avec un dernier match face à l’Islande demain après-midi.

Dommage, voilà le premier mot qui vient à l’esprit à la vue du résultat des Bleus aujourd’hui face à la Norvège. Car sans une gestion assez approximative des 5 dernières minutes, les Français auraient engrangés une belle victoire en terres norvégiennes et cela fait un moment que cela ne leur est plus arrivé. Mais si on peut avoir quelques regrets, cela ne doit surtout pas effacer la très belle impression laissée sur les 55 premières minutes. Et surtout en première période, où une fois passé les premiers arrêts de Bergerud, les Bleus se sont mis à dérouler à la fois en attaque mais aussi en défense. Avec un duo Remili – N’Guessan très percutant, Nicolas Claire avait toutes les options de jeu ouvertes devant lui, et il ne se faisait pas prier pour mettre ces deux-là sur orbite. A l’autre bout du terrain, entre un Cyril Dumoulin très à l’aise en lecture sur les tirs de loin et son impressionnante couverture du but dans les duels, les Norvégiens piochaient gaiement à la finition. Alors petit à petit les Bleus creusaient l’écart, prenaient leurs aises et se permettaient même de d’avoir 6 buts d’avance juste avant la pause. Dylan Nahi avait fait parler sa puissance et sa vitesse après un premier échec, Nedim Remili avait du feu dans le bras et de la percussion à revendre et une très belle vista en sus et Timothey N’Guessan avait fait admirer ce bras qui avait fait trembler Montpellier longtemps.

Même si, sur un coup de chaud d’Harald Reinkind, la Norvège revenait à 3 buts dès la reprise, cela ne perturbait pas outre mesure le bel équilibre tricolore. Raphael Caucheteux prenait gaillardement le flambeau de son tout jeune partenaire à gauche, Timothey N’Guessan continuait à pilonner le but de Bergerud avec précision et puissance et Nicolas Tournat obtenait les 7 mètres parfaitement transformés par Raphaël Caucheteux. Bref, tout semblait parfait, presque trop tant les Bleus dominaient la partie face à des Norvégiens qui cherchaient les bonnes solutions offensives, quasi privés de ce qui est leur atout maître : la montée de balle, par un repli tricolore très efficace. Il y avait quand même un bon petit coup de stress quand Luka Karabatic finissait au sol totalement sonné après avoir vu sa tête jouer au flipper entre celle de Baptiste Bonnefond et celle du tout jeune Gabriel Vildalen. Plus de peu que de mal, enfin il semble, Luka Karabatic devant tout de même suivre la fin du match du banc. Suivre la fin du match à distance, c’est aussi ce qui va arriver à Adrien Di Panda côté bleu, et Lasse Balstad côté Norvège pour s’être fait attraper 3 fois par la patrouille arbitrale. Est-ce que la sortie du Raphaëllois a troublé la défense tricolore, peut-être, car c’est à cet instant que Ken Tonnesen a pris feu et a ramené la Norvège sur les talons des Bleus avant de laisser son compères Espen Lie Hansen finir le boulot d’un tir en appui et d’une contre-attaque sur le gong. Un peu amer pour les Bleus qui ont clairement loupé leur fin de match, mais au final, un ensemble plutôt propre et enlevé sur les 60 minutes de jeu. Reste maintenant a tenter de finir ce dernier week-end international de la saison au mieux demain face à l’Islande. Même si l’Islande a été battue deux fois dans cette manche de la Golden League, attention, elle souvent su faire des misères aux Français…

A Sraume, Sotra Arena
Le samedi 7 avril à 18h30
Norvège - France : 29 - 29 (Mi-temps : 12-17)

3 496 Spectateurs
Arbitres : MM Andreu Marin et Ignaccio Serradilla (Espagne)

Le diaporama du match par Stephane Pillaud / FFHB

Les déclarations d'après match (avec le concours du service de presse de la FFHB)
Didier Dinart (entraîneur) : ce soir nous pouvons avoir un goût d’inachevé sur la dernière action mais je crois qu’il faut regarder la totalité de la partie pour juger le contenu. Ce n’est pas une déception même si nous avions le match en main. La première mi-temps a été de très bonne qualité. Ensuite en seconde période, nous sommes restés dans une logique de rotations en utilisant la profondeur de banc. Il s’agit de matches de travail et il faut positiver au regard, je le répète, des rotations effectuées ce soir.

Cyril Dumoulin : lorsqu'on regarde le match dans sa globalité, une grosse partie est intéressante. Il nous a manqué une dizaine de minutes pendant lesquelles on a pêché. On tenait ce match et ce n’est pas normal de ne pas assurer la victoire. Il y a eu de bonnes choses mais ce soir il y a de la frustration.

Valentin Porte : c’est toujours frustrant d’en arriver là lorsqu’on a dominé autant. Il y a eu des rotations mais on mène de +4 à 6 minutes de la fin, et encore de +2 à 1m30 de la fin. Je fais une erreur de débutant sur la fin et ce nul est clairement pour moi. On méritait de gagner et je suis déçu pour l’équipe. On ne se récompense pas. On peut se trouver des excuses mais ce match, on doit le gagner mille fois.

Statistiques du match
FRANCE
Gardiens : Dumoulin 54', 13 arrêts, Gérard 6', 1 arrêt
Joueurs : Dumoulin, Lenne, Remili 5, Lagarde 1, M. Richardson 1, Pechmalbec, Gérard, N'Guessan 7, L.Karabatic, Fabregas 1, Claire 2, Dipanda, Porte 2, Bonnefond 1, Tournat, Nahi 4, Caucheteux 5 dont 3/3 pen,
Exclusions temporaires : Dipanda 3

NORVÈGE
Gardiens : Bergerud 60', 11 arrêts, Severas
Joueurs : Fredriksen 1, Gulliksen 2, Barthold 2, Myrhol, Jakobsen 1, Vildalen 4, Balstad, Tonnesen 6, Jondal 1, Bjornsen 2, Gullerud 1, Nilsen 1, Reinkind 4, Bergerud, Hansen 4, Severas.
Exclusions temporaires : Jondal, Myrhol, Tonnesen, Balstad 3

© François Dasriaux
Partager sur Facebook
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités