mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC : Nantes n'a fait qu'une partie du chemin
LDC : Nantes n'a fait qu'une partie du chemin
22 Avril 2018 | Europe > Champion's League
Quarante cinq minutes de haute volée avec un +10 à la clé... et au final, Nantes n'a pris que six buts d'avance avant le match retour à Skjern. Petite pointe de regrets du côté du "H" qui quoiqu'il en soit ne devra pas calculer pour espérer rejoindre Cologne.

Il y avait forcément de parts et d'autre de l'appréhension au coup d'envoi de ce match aller. Deux clubs novices à ce stade de la compétition... et dans un coin de la tête, le formidable espoir de disputer le final four fin mai à Cologne. Pour Nantes, les premières minutes sont l'occasion de se familiariser avec cet adversaire Danois inconnu. Peu de têtes connues dans le sept adverse à part peut être ce diable de Bjarte Myrhol, le temps n'a assurément pas d'effet sur le capitaine et pivot du Skjern Handbold. L'autre surprise de ces quarts de finale n'est assurémment pas à prendre à la légère : une formation Danoise dans le ton d'entrée... emmenée par un Markus Olsson percutant (1-3, 5'). Et il faudra huit minutes au "H" pour prendre l'avantage au score... le premier quart d'heure tient surtout lieu de round d'observation entre Danois et Ligériens.

 
Jusqu'à ce que les montées de balles se multiplient côté Nantais... une aubaine pour creuser le premier écart au score (9-5, 15'). Ole Norgaard doit remettre de l'ordre dans la maison Viking, les imprécisions se développant vitesse grand V au fil des minutes dans le jeu visiteur. Un temps mort utile aux coéquipiers de Sondergaard pour stopper l'hémoragie. Baisse de concentration locale et exclusion Nantaise permettent un temps aux Verts et Blanc de réduire la marque à la 21ème minute (11-9) grâce à l'inusable Anders Eggert. Mais l'accalmie est de courte durée. Piqûre de rappel parfaitement enregistrée par le "H" qui remet de l'intensité dans son jeu avant la pause, Romain Lagarde faisant à cet instant une entrée remarquée. Skjern est pénalisé par une prise de risque maximum, de nombreuses montées de balle finissant dans le but vide Danois... Dominik Klein est le plus prompt à convertir les récupérations de balle. Lazarov se révèle lui aussi précieux, Nantes est au sommet de son art à la 27ème minute (17-10). Première mi-temps très solide, la formation de Thierry Anti maîtrise son match aller de la meilleure des manières.

 
Reste à préserver... voire augmenter son bonus en seconde période en vue du match retour. David Balaguer s'y emploie au retour des vestiaires (22-14, 34'). L'international Espagnol est le plus souvent seul sur son aile. Il est accompagné dans le mouvement par un Romain Lagarde efficace de loin. De gros trous d'air dans la défense Danoise, Skjern ne s'en sort pas. Soutenu par un public tout de violet vêtu, le "H"est à l'heure des choix peu avant l'entame du dernier quart d'heure (25-17, 42') : doit il gérer sa confortable avance... ou continuer sur ce rythme éfréné ? A voir la solidité de son bloc défensif, ces questions ne viennent pas du tout à l'esprit des Ligériens. +10 lorsque Nicolas Tournat s'illustre à la 46ème minute.... serait ce le chant du cygne pour Skjern. On serait tenté de le croire lorsque les refus de jeu s'accumulent côté Danois.

 
Neuf minutes restent à jouer... et le pécule amassé jusqu'ici (28-21) restera t'il dans la besace Nantaise ? Rien n'est moins sûr lorsque Skjern et le bras surpuissant de Sondergaard profitent des moindres occasions pour revenir à -5 (29-24, 55'). Nantes pioche physiquement dans le money-time mais Lagarde n'a pas l'intention de se rendre : deux buts coup sur coup du n°2 Nantais font un bien fou à ce "H" sur la corde raide. Plier mais ne pas rompre, les Nantais s'accrochent tant bien que mal pour préserver six buts d'avance. Une avance logique mais qui n'autorise aucun excès d'optimisme avant un voyage compliqué dans le nord de l'Europe.


Commentaires d'après-match :

Nicolas TOURNAT (pivot du HBC Nantes) :
"On est super content... je pense qu'on aurait signé au début du match avec ces six buts d'avance. Après, c'est dommage. On manque de rigueur, on aurait pu être à +9 ou +10 avec un peu plus de sérieux. Il faut toutefois relativiser car on fait un gros match, un match qui nous a demandé beaucoup d'énergie. On remet les compteurs à zéro pour le match retour car on sait que +6, ça peut se rattraper".

David BALAGUER (ailier du HBC Nantes) :
"On aurait aimé maintenir le score... mais on ne peut pas être parfait tout le temps. C'est normal de faire des erreurs, la fatigue arrive, c'est un quart de finale de Ligue des Champions. De toute façon, on aurait gagner de dix buts, on aurait dit la même chose. Il faut aller là-bas pour l'emporter parce que cinq/six buts d'avance, ça n'est pas assez pour calculer. On a vu ces dernières années des équipes, pour se qualifier pour Cologne, qui ne lâchaient pas. Skjern, c'est sûr, ne va pas lâcher".

Arnaud SIFFERT (gardien du HBC Nantes) :
"On avait les moyens de faire un petit peu mieux, de mieux gérer la fin de match pour partir avec un peu plus d'avance. Mais quelque part, c'est peut-être un mal pour un bien. On sait qu'avec six buts, on est à portée de fusil. On n'oublie pas qu'ils ont battu Veszprem de sept buts chez eux. Va falloir être vigilant. Il faudra surtout être costaud dès le début du match là-bas pour ne pas les laisser espérer".

Kiril LAZAROV (arrière du HBC Nantes) :
"On a fait un bon résultat, un bon match. Mais nous ne sommes pas forcément contents parce qu'on menait de dix buts à un moment. Nous devons aller là-bas encore plus concentrés. Mais avec six buts, tout reste possible. On a une semaine pour préparer au mieux ce match retour".

Cyril DUMOULIN (gardien du HBC Nantes) :
"Le regret de ce match là, c'est de ne pas pouvoir mettre fin au duel lorsqu'on est à +10. Ils ont eu le mérite d'avoir cette réaction d'orgueil, de se rééquilibrer en fin de match. De notre côté, il va falloir repartir à fond. Il y a un vrai match à jouer au retour. On est encore très loin de la qualification". 

Le diaporama du match par Philippe Padioleau


A Nantes, Salle sportive de la Trocardière
Le dimanche 22 avril 2018 à 19h00
HBC Nantes – Skjern Handbold : 33 - 27 (Mi-temps : 18-12)

4.650 spectateurs
Arbitres : MM. Arthur BRUNNER & Morad SALAH (Suisse)

Evolution du score : 3-3 (7'), 9-5 (14'), 11-7 (19'), 15-10 (24'), 18-11 (27'), 21-13 (33'), 24-16 (36'), 28-18 (46'), 30-24 (54'), 33-26 (59').

NantesNantes
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
D.BALAGUER ROMEU8/100/08/1000000822
R.LAGARDE7/90/07/900000719
D.KLEIN6/70/06/700000617
N.TOURNAT4/50/04/50001049
K.LAZAROV2/51/13/60000036
N.CLAIRE3/50/03/50011033
E.GURBINDO MARTINEZ1/41/12/50000023
J.EMONET0/00/00/00000000
R.FELIHO0/00/00/00000000
J.MATULIC0/00/00/00000000
D.PECHMALBEC0/00/00/00000000
G.SAURINA0/00/00/00000000
R.GUILLO0/00/00/0000100-2
E.HANSEN0/20/00/2001000-4
Total31/472/233/49002303373
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
C.DUMOULIN9/310/19/320000000
A.SIFFERT1/50/01/5000000-2
Total10/360/110/37002303371
SkjernSkjern
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
M.OLSSON6/90/06/900100613
K.SONDERGAARD SARUP5/60/05/600100512
A.EGGERT2/21/13/30000039
C.MIKKELSEN4/50/04/50001049
B.MYRHOL4/60/04/60001048
J.KONRADSSON3/60/03/60010034
B.CHRISTENSEN1/20/01/20000012
C.AASTRUP0/00/00/00000000
M.JENSEN0/00/00/00000000
T.KONRADSSON0/00/00/00000000
E.TANGEN1/40/01/4001001-2
J.STENBACKEN0/10/00/1000100-3
Total26/411/127/42004302752
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
T.IVANISEVIC4/140/14/15000000-1
E.NIELSEN8/290/18/30000000-2
Total12/430/212/45004302749
© Davy Bodiguel
Partager sur Facebook
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités
Pari de handball stakers.com