mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Trophée Corine Chabannes : Aussi bien que possible
Trophée Corine Chabannes : Aussi bien que possible
25 Juin 2018 | International

3 sur 3 et avec la manière même si les premières périodes restent encore un peu compliquées. Voilà le superbe bilan des Bleuettes au Trophée Corine Chabannes après leur match victorieux 32 - 18 face à l'Espagne. A quelques jours de partir en Hongrie pour les Championnats du Monde. Une victoire comme la saison dernière à Apt… Un signe du destin ? En tout cas, la sérénité peut être de mise ! Même si les Françaises ne sont pas les meilleures du monde, elles sont des candidates très solides à une place dans le dernier carré et même plus.

On ne sait pas ce qu’il adviendra quand la compétition va se lancer, mais une chose est sure, les Bleuettes d’Eric Baradat ressemblent comme deux gouttes d’eau à celles qui avaient quitté Apt la saison dernière pour une campagne européenne de toute beauté et un fabuleux titre au final. Face à cette Espagne que les Françaises vont retrouver en poule dès la semaine prochaine, on se demandait qui allait jouer le plus au poker menteur. Qui allait dévoiler ses batteries et qui allait plutôt faire le pari de jouer sans retenue. En fait on se demande si les deux ne l’ont pas fait, mais pas en même temps. Mais une chose est sure, c’est que les Bleues vont devoir améliorer de façon drastique leur entame de rencontre. Pour la 3° fois en 3 matches, elles ont pioché, elles ont été menées, elles ont perdu des ballons offensivement et été un peu absentes défensivement avant que peu à peu comme toujours, cela ne se remette en place. Et ce n’est pas par la composition de la France au coup d’envoi que cela peut s’expliquer ! Toutes les taulières étaient sur le terrain dès le début de match. Non, il n’y avait pas d’explication à ces débuts chaotiques, même après coup, le staff avouait avoir à travailler là-dessus. Clairement, lors du Mondial, cela pourrait coûter très cher de laisser partir et prendre confiance un adversaire qui joue le match de sa compétition face aux championnes d’Europe en titre… Mais ce qui peut aussi totalement rassurer, c’est la capacité à rebondir après du pas terrible pour plonger par moment dans le très, très costaud, voire le très haut niveau.

Défensivement quand elles mettent le bleu de chauffe, cela déménage ! Les Portugaises et les Allemandes n’avaient pas dépassé la barre des 20 buts, les Espagnoles vont-elles aussi s’arrêter avant, avec 18 buts marqués dont 8 en seconde période. Mais le hic, c’est que, face à la France, ne pas marquer est un souci, mais dans ce cas là on peut y rajouter le nombre de buts encaissés sur jeu rapide ! Et la seconde période face aux Ibères a été un vrai moment de démonstration dans le domaine. Eric Baradat qui pestait contre le manque de jeu dans le domaine pouvait être rassuré, le jeu rapide fait de nouveau partie de la panoplie de ses protégées. Et comme le jeu en attaque placée est lui aussi de qualité malgré le fait que les Tricolores travaillaient clairement leurs enclenchements sans forcément jouer trop en lecture et prendre de risque individuel. Que techniquement les filles commencent à avoir un bagage qui va en surprendre plus d’un, à commencer par un Daniel Costantini admiratif du savoir faire individuel de tout ce beau monde, par instants cette équipe de France est injouable. Quand on voit une Constance Mauny tenter et réussir ce que l’on appelle une « Uwe Gensheimer », ce tir à rebond puissant et avec effet majeur qui finit en lucarne coin long. Quand on voit une Mabana Ma Fofana réussir des mouvements en pivot que Nicolas Tournat ne renierait pas. Quand on voit une Méline Nocandy jouer les prestidigitatrices au petit jeu du « tu me vois, tu ne vois pas le ballon, tu ne me vois plus mais le ballon est dans tes filets », etc... On mesure tous les progrès fait par la formation des joueuses en France avec pour résultat des jeunes joueuses de moins de 20 ans qui possèdent un savoir faire que bien des joueuses aguerries voudraient avoir.

Tout ça ne donnera pas forcément un titre au bout du compte. Car derrière il manque cette fameuse stabilité qui fait les très grandes équipes. Mais, 1 dans ces catégories d’âge il est rare de posséder cette vertu. 2 la saison dernière, les Françaises avaient justement progressé au fil des matches dans ce domaine pour finir par trouver un vrai équilibre dans le jeu dans les derniers matches qui les ont amenées au titre continental.

A Apt, Gymnase Michaël Guigou
Le dimanche 24 juin 2018 à 19H00
France - Espagne : 32-18 (Mi-temps : 13-10)

400 Spectateurs
Arbitres : MM PICOT morgan et HEDDID rafik        

Evolution du score : 1-2 5°, 4-4 10°, 7-6 15°, 10-8 20°, 10-10 25°, 13-10 MT - 16-12 35°, 20-15 40°, 22-16 45°, 24-16 50°, 28-17 55°, 32-18 FT. 

Diaporama du match par François Dasriaux

France
NOM prénomButs7mTirsArretsAv.2mn
21FOFANA mabana ma3 4 X 
20FALL marie  3   
19PLOTTON mathilde2 4   
18BLONBOU jannela5 7  1
16DEPUISET camille   7  
13GRANIER lucie3 4   
12DOS REIS manuella      
11EKOH karichma1 4   
10CISSOCKO aminata      
8NOCANDY meline416   
7MAZENS alice2 2 X 
6DEBA melvine2 3   
5LASSOURCE deborah2 2   
4VAUTIER claire3 6  1
2MAUNY constance5 6   
1FRANK roxanne   13  
Espagne
NOM prénomButs7mTirsArretsAv.2mn
3BERASATEGUI estitxu      
5FERNANDEZ magdalena327   
6ZARCO lorena1 4 X1
7CESARO elisabeth1 2 X1
8MANRIQUE oihane1 3   
10ROJAS rocio  2   
11MORENO mirene2 3 X 
12HERNANDEZ dara      
13CUADRADO elena2 6   
14MBENGUE seynabou3 9  1
15PERELCHI carmen1 1   
16ALDALUR haizea   10  
17POLONIO cristina1 2   
19VEGUE ona1 3   
21ERAUSKIN anne  1   
23GONZALEZ ana224   


L'Allemagne renvoie le Portugal à la cuillère de bois

Logiquement l’Allemagne a laissé le Portugal fanny lors de la première rencontre dominicale du Trophée Corine Chabannes. Même si le Portugal a encore fait une belle entame de match et que l’Allemagne a été obligée de recourir au jeu en supériorité en première période pour se décoincer la tête offensivement.

Une fois que la Mannschaft a pris la mesure de ses adversaires, elle a déroulé tranquillement, en puissance, au point d’infliger au final une petite correction aux Lusitaniennes. On a enfin vu les ailières allemandes, et le pire c’est qu’elles ont un joli brin de talent comme Amelie Berger sur son aile droite qui en plus de la finition quasi impeccable s’est même permise de tenter des jolies choses en lecture. Peut-être le prémices d’un jeu offensif plus ambitieux et si les Allemandes y arrivent lors de leur dernière semaine de stage, clairement, avec la puissance de leur base arrière et une défense bien sous tous rapport avec deux gardiennes capables de vrais show, alors cette Mannschaft pourrait bien brouiller un peu les cartes lors du Mondial en Hongrie. Pour le Portugal, jouer un vrai rôle semble plus compliqué. Non pas que le jeu soit pauvre, mais le manque de puissance de feu de loin les obligent à ne jouer que sur du défi et quand en plus les ailières « ne les mettent pas au fond », cela peut rapidement virer à la débandade comme hier face à l’Allemagne et vendredi face à la France.

A Apt, Gymnase Michaël Guigou
Le dimanche 24 juin 2018 à 17H00
Portugal - Allemagne : 38-25 (Mi-temps : 19-14)

400 Spectateurs
Arbitres : MM GANDON Maxime et RIPERT Mathieu        

Evolution du score : 3-2 5°, 4-5 10°, 8-10 15°, 13-11 20°, 17-12 25°, 19-14 MT - 23-15 35°, 25-17 40°, 27-18 45°, 31-21 50°, 34-23 55°, 38-25 FT.

Diaporama du match par François Dasriaux

Allemagne
NOM prénomButs7mTirsArretsAv.2mn
2KALMBACH selina4 4   
3BERGER amelie516   
6DE BELLIS louisa2 4  1
7FISCHER nina535   
9SOUZA jennifer1 2 X 
11ZSCHOCKE mia1 2  1
12WACHTER sarah1 13  
14SOFFEL alicia2 4  1
16RUCHTER lea  17  
17DOLLE isabelle2 2  1
18REDDER julia214  1
19LOTT annika      
20ANTL lisa2 4   
21FRANZ nele3 4   
23DEGENHARDT lena5 6 X 
27MAIDHOF julia317  2
Portugal
NOM prénomButs7mTirsArretsAv.2mn
1URSU ana   4  
2AZEVEDO mariana  1   
3PERIQUITO luana  1   
4GONCALVES nadia      
5SOUSA beatriz3 6   
6MONTEIRO carolina2 5   
7OLIVEIRA diana3 4   
8ARAUJO francisca4 7 X 
9RUELA catarina      
10MINCIUNA mihaela4 10   
11RESONDE joana619  1
12CARDOSO isabel1 19  
13ALMEIDA miriam    X2
14JUSTINO carolina  2   
15MORAIS patricia2 2 X1
16CORTES luisa      


Diaporama des remises des Trophées par François Dasriaux




© François Dasriaux
Partager sur Facebook
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités
Pari de handball stakers.com