mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Euro U18M: Limités en 2ème période, les Français concèdent le nul
Euro U18M: Limités en 2ème période, les Français concèdent le nul
10 Août 2018 | International > Euro
C'est une bien mauvaise opération que l'équipe de France U18 a réalisé en concédant le partage des points (30-30) face à la Roumanie. Elle avait toutes les cartes en main pour s'offrir dès l'issue de ce 2ème match un billet pour le Tour Principal. Elle a totalement galvaudé en seconde période, ses chances d'une large victoire après une entame parfaitement maîtrisée. Il lui faudra réaliser ce qui s'apparente à un exploit ce dimanche face au Danemark si elle veut aborder la suite dans d'excellentes conditions.

par Yves MICHEL

C’est à se demander si les Français qui se sont présentés sur le parquet pendant les vingt-six premières minutes de la rencontre, étaient animés des mêmes intentions lorsque la Roumanie a décidé de réagir. 

Les joueurs des Carpates venaient de passer tout ce temps, la tête sous l’eau, totalement submergés par une vague bleue qui avait tout emporté sur son passage. D’entrée, les minots d’Eric Quintin avaient décidé de mettre la panique dans les lignes roumaines. A partir d’une défense hermétique où Jullian puis Ntanzi vont faire en pointe le nécessaire travail de sape en grattant de précieux ballons et d’un jeu de mouvement éblouissant (10/10 au tir après 15’) où les longues courses d’un Mathieu Salou (photo de tête) omniprésent dans le 1er quart d’heure vont complètement déboussoler le bloc adverse. Bolzinger avait fait quelques arrêts, Spady détourné un 7 mètres, huit buts d’avance (7-15) alors que la pause approchait, il n’en fallait pas plus pour commander les cartons d’invitation en vue du tour principal ! 

Sauf que c’était sans compter sur les Roumains qui la veille, malgré une défaite, avaient poussé le Danemark dans ses derniers retranchements. Des Roumains qui venaient de passer dix minutes sans marquer le moindre but et qui même en infériorité numérique vont profiter des absences défensives et du manque de précision français. Un 3-0 avant la pause, se transformant en 5-0 (12-15) à la 31ème minute, la France avait changé de visage. « Je pense que c’est le vrai tournant du match, regrette Pascal Bourgeais. Si on sort à la mi-temps avec 7 buts, ils ne seraient pas revenus. On n’a pas su bien redémarrer au retour des vestiaires. Cela dénote une certaine fragilité au sein de notre équipe et le manque de rotations est apparu de manière plus criante dans la capacité pour certains joueurs à gérer ces ballons un peu chauds. On a vu à ce moment-là, les limites de notre groupe.» Les Français vont trop longtemps subir le jeu, trop souvent s'énerver (tirs mal cadrés, mauvaises passes, défense permissive), ne voyant plus leurs intentions se concrétiser. 



Pourtant, ils conservaient la maîtrise du tableau d’affichage après un deuxième 7 m stoppé par Loïck Spady (photo ci-dessus - 18-20 à la 40ème). La France va même s’offrir une marge encore plus conséquente en exploitant intelligemment en contre-attaque, deux pertes de balle roumaines (18-23 à la 45ème). Il restait donc un quart d’heure à tenir. Mandiangu et Monar vont buter sur le gardien Lazar, le repli défensif était approximatif, et les cinq longueurs d’avance insuffisantes pour tenir le choc. Les partenaires de Stefan Neagu, le pivot de la réserve de Rhein Neckar Löwen vont profiter encore une fois de ce manque d’appétit, de cette apathie des Bleus pour revenir et gérer la dernière minute à leur convenance (30-30). « La Roumanie mérite vraiment le nul sur l’ensemble du match. Elle a su parfaitement nous user et maintenant, cela nous oblige à réaliser un exploit contre le Danemark. Le dernier but qu’on prend et qui leur donne l’égalisation est d’autant plus rageant qu’on avait décortiqué ce secteur de jeu et qu’on avait mis en garde les garçons. Avec le stress, la pression, ils ont oublié ce qu’on leur avait rappelé. » La perspective du rendez-vous dominical inspire une certaine inquiétude car justement pendant la préparation lors du dernier stage à Tignes, Sadou Ntanzi et ses partenaires ont affronté à deux reprises les Danois et à deux reprises, ils se sont largement inclinés. 

Le Danemark qui s'est imposé face à la Norvège (30-24 en ayant au plus fort de la rencontre, jusqu'à 10 buts d'avance) voudra se qualifier pour la suite avec le maximum de 2 points en vue du tour principal. « Nous saurons dimanche si nous payons au prix fort notre prestation en 2ème période d’aujourd’hui. » Les Français ont tout à gagner en recherchant l’exploit. Ils peuvent éviter de disputer le tour intermédiaire, un championnat des perdants qui n’intéresse personne et même se présenter face aux cadors du groupe A (parmi lesquels très certainement la Croatie) avec toutes les cartes en main. 

A Koprivnica (Croatie), Sports Hall Fran Galovic
Phase de Groupe Euro U18, Vendredi 10 août 2018 à 14h30

Roumanie - France   30 - 30   (MT: 10-15)

Arbitres: Michail Mertinian & Evangelos Syrepisios (Grèce)  

Roumanie
gardiens: Lazar (12/37 dt 1/2 à 7), Rusu (1/6)
joueurs de champ: Bodor (1/2), Braescu (3/5 dt 1/2 à 7), Bugulet (5/7 dt 1/2 à 7), Caba (0/2), Dedu (2/3), Dobra (3/3 dt 1/1 à 7), Milu (4/5), Pop (1/2 à 7), Ghivil (3/4 dt 0/1 à 7), Iordachi (1/4), Mitu, Neagu (5/5), Szasz (2/3), Tautean

France
gardiens: Bolzinger (7/20 dt 1/5 à 7), Spady (5/12 dt 2/2 à 7) joueurs de champ: Adebigni, Cabanes (1/1), Chatillon (0/1), Crepel (0/3), Guiraudou, Jullian (0/2), Mandiangu (1/2), Martinez (2/3), Monar (4/5), Ntanzi (9/12 dt 1/1 à 7), Paschal (4/6), Salou (6/9), Thellier, Tissot (3/5)
© Yves Michel
Partager sur Facebook
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités
Pari de handball stakers.com