mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
8ème Mondial: Les Françaises avancent dans la sérénité
8ème Mondial: Les Françaises avancent dans la sérénité
10 Décembre 2017 | International > Mondial

L'équipe de France s'est ouverte les portes des quarts de finale du championnat du Monde en battant la Hongrie (26-29). Même s'il y a eu quelques échecs dans la finition, les Tricolores ont livré une prestation très sérieuse, mises en confiance notamment par leur gardienne Amandine Leynaud. En quarts de finale, elles seront opposées mardi, au Monténégro qui a éliminé la Serbie (31-29).

par Yves MICHEL


Comme il y a deux ans au Mondial danois, l’équipe de France s’est qualifiée pour les quarts de finale de l’épreuve. Mardi soir pour entrer dans le carré final, elle devra écarter le Monténégro qui à Magdebourg a éliminé la Serbie (31-29). Les partenaires de Bulatovic la revenante ont fait l’essentiel dans le 1er acte puisqu’elles menaient de cinq longueurs à  la pause (9-14).

Un jour de répit ne sera pas de trop pour étudier la stratégie à adopter face à une équipe dont la France n’a pas les meilleurs souvenirs. Ce qui est important à l’issue du 6ème match disputé en neuf jours, c’est que tout le groupe est sur le pont, prêt à livrer un nouveau combat.

Il y a 48 heures, Laurisa Landre et tout le staff tricolore n’avaient pas le sourire. Surtout après la béquille que la joueuse avait récoltée lors du duel face à la Roumanie. On craignait le pire et Olivier Krumbholz avait même rappelé à la rescousse depuis Brest, Astride N’Gouan. Le match de la Messine a du rassurer tout le monde. Un peu plus de 24 minutes  passées sur le parquet de Leipzig, des buts (4/6) à des moments décisifs dont le dernier pour crucifier un peu plus l’adversaire hongrois, la pivot ne s’est pas (trop) ressentie de son coup à la cuisse malgré quelques douleurs et elle a pu accomplir sa part de travail. «En 1ère mi-temps, j’ai quand même buté deux fois sur la gardienne, faisait-elle remarquer au micro de beIN sports, il faudra que je revoie tout cela à la vidéo et que je corrige ça. J’ai changé mes impacts en 2ème et tout est rentré. » L’analyse individuelle est fine, elle traduit aussi ce que Laurisa Landre (photo ci-dessous) et les Bleues ont vécu collectivement, avec deux périodes bien distinctes.

Même si au tableau d’affichage, les Françaises ont maîtrisé la rencontre de bout en bout, le second acte sera plus limpide que le premier. Avec des solutions multiples trouvées en attaque, des gauchères efficaces à l’image d’Alexandra Lacrabère et Blandine Dancette mais aussi sur la base arrière, la montée en puissance de Grace Zaadi et Gnonsiane Niombla. Que dire aussi de la prestation à 7 mètres d’Amandine Leynaud ? Avec 75% de réussite, la gardienne tricolore a dégouté à trois reprises (sur 4 tentatives) ses vis-à-vis dont la reine Anita Görbicz.

Après dix premières minutes à leur bénéfice, les Françaises vont se montrer moins agressives et moins lucides en défense, Kovacsics la demi-centre créant des brèches et s’engageant dans les intervalles. Il y aura donc un passage à vide causé aussi par la réussite de la gardienne Blanka Biro très attentive et dissuasive à 6 mètres. Les Hongroises vont donc revenir par deux fois à hauteur de leurs rivales qui ne vont jamais s’affoler pour rapidement remettre de la distance. La seconde période sera plus aboutie.


                                      Les percussions de Grace Zaadi ont fait du mal aux Hongroises

Les joueuses magyares avaient recherché (avec parfois, une certaine bienveillance des arbitres monténégrins) le défi physique, elles vont être servies et plutôt mal. Elles ont aussi trop perdu de ballons pour prétendre à mieux, notamment à ce niveau de la compétition. 11 en 1ère, 5 par la suite contre 9 au total en face. Le doute s’est installé dans leur tête et une fois que les Françaises ont creusé l’écart, il était difficile de revenir. Chacune des entrées a été bénéfique pour le camp tricolore. Lorsqu’Allison Pineau la convalescente, a fait son apparition peu avant la pause, c’est elle qui a créé des points de fixation mais surtout a trouvé des solutions à 9 m, secteur qui avait été moins productif jusque là. Bref, avant qu’elles ne se relâchent à deux minutes du terme, alors que la qualification était largement en poche (23-28), Amandine Leynaud et ses partenaires avaient trouvé la manière de museler une Hongrie bien limitée sur le plan de la diversité offensive. A l’exception d’Astride N’Gouan, tout le groupe a été utilisé et chacune, à sa façon, a apporté sa contribution. C’est la principale leçon qu’il faut retenir de cette fin d’après-midi enneigée.

Pour affronter le Monténégro, mardi, l’équipe devra monter en puissance et sans doute élever son  niveau de jeu. « Contre elles, c’est toujours la guerre, fait remarquer la gardienne de buts tricolore. On se souvient qu’on a une petite histoire (en 2012, aux Jeux de Londres, le quart de finale perdu d’un but). C’est une bonne équipe, des joueuses qui évoluent ensemble en club donc elles se connaissent parfaitement, ça va être difficile mais rien n’est insurmontable.» L’opposition s’annonce donc explosive. Mardi, on attendra un véritable combat. Ce sera le prix à payer pour accéder au morceau de choix en fin de semaine à Hambourg.



A Leipzig, Arena Leipzig - dimanche 10 décembre 2017 à 17h30
8ème de finale du Mondial
Hongrie - France :              26 - 29 (Mi-temps : 11-14)

1 000 Spectateurs
Arbitres : MM Pavicevic & Raznatovic  (Monténégro)

Evolution du score : 0-2 (2) 2-3 (6) 2-6 (10) 4-7 (14) 6-9 (16) 9-9 (23) 11-11 (27) 11-14 (MT) 12-14 (31) 13-16 (35) 16-19 (40) 18-23 (46) 20-25 (52) 23-27 (57) 26-29 (FIN)

L'analyse d'Olivier Krumbholz, entraîneur national

« C’est sûr que c’est le match le plus stressant de la compétition, car si on perd, il n’y a plus rien derrière, il faut vite retourner faire ses valises à l’hôtel et on se fait jeter tôt le lendemain. Nous sommes donc soulagés, contents, surtout par la maîtrise que l’on a eu de ce match. Les filles ont eu la gentillesse de ne pas nous faire stresser dans les dix dernières minutes. L’attaque est montée d’un cran, notamment parce que Alexandra a largement élevé son niveau. Et comme les autres telle Grâce sont restées sur leur dynamique, cela nous permet de disposer d’un champ important de solutions. Même si nous avons joué un peu avec le feu en multipliant les changements attaque – défense, et j’ai noté aussi que des jeunes ont été très fragiles en défense. C’est dommage, elles peuvent beaucoup apporter en attaque, mais il faut qu’elles travaillent pour nous apporter plus de solidité défensive. En revanche, nos deux postes 3 ont été super au milieu, notamment lorsque la Hongrie a joué en supériorité. Place maintenant au Monténégro, dans une excellente dynamique depuis son changement d’entraîneur. Je me méfie de cette équipe, comme de toutes les autres d’ailleurs.» 

Hongrie F Hongrie F
Joueurs Tc Pe Tt Pd In Bp 2mn Rge But Eva
A.KOVACSICS 4/6 2/3 6/9 4 0 0 0 0 6 21
V.LUKACS 6/6 0/0 6/6 0 0 1 0 0 6 16
N.SCHATZL 3/4 0/0 3/4 0 0 0 0 0 3 8
S.SZOLLOSI-ZACSIK 2/6 0/0 2/6 3 0 1 0 0 2 6
B.BOGNAR-BODI 3/4 0/0 3/4 0 0 2 0 0 3 4
K.KLIVINYI 3/4 0/0 3/4 0 1 4 0 0 3 2
N.HAFRA 1/2 0/0 1/2 0 0 0 1 0 1 0
S.MAYER 0/0 0/0 0/0 1 0 1 0 0 0 0
R.MESZAROS 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0
Z.SZUCSANSZKI 0/1 0/0 0/1 2 0 2 0 0 0 -1
A.KOVACS 0/1 0/1 0/2 1 0 0 0 0 0 -2
K.SZEKERES 0/0 0/0 0/0 0 1 0 2 0 0 -2
A.GORBICZ 1/5 1/2 2/7 1 0 1 1 0 2 -3
A.KISFALUDY 0/0 0/0 0/0 0 0 3 1 0 0 -8
Total 23/39 3/6 26/45 12 2 15 5 0 26 41
Gardiens Ac Ap Arr Pd In Bp 2mn Rge But Eva
B.BIRO 10/31 0/2 10/33 1 0 1 0 0 0 2
K.JANURIK 3/9 0/0 3/9 0 0 0 0 0 0 -1
Total 13/40 0/2 13/42 13 2 16 5 0 26 42
France F France F
Joueurs Tc Pe Tt Pd In Bp 2mn Rge But Eva
C.AYGLON-SAURINA 3/4 0/0 3/4 2 0 0 0 0 3 12
A.LACRABERE 3/4 2/2 5/6 1 0 3 0 0 5 10
L.LANDRE 4/6 0/0 4/6 1 0 0 1 0 4 10
G.ZAADI-DEUNA 3/3 0/0 3/3 3 0 3 0 0 3 9
S.DEMBELE 2/3 0/0 2/3 0 1 0 0 0 2 7
G.NIOMBLA 3/5 0/0 3/5 1 0 1 0 0 3 7
A.PINEAU 3/5 0/0 3/5 0 0 0 0 0 3 7
M.HOUETTE 2/3 0/0 2/3 0 1 0 1 0 2 5
B.DANCETTE 3/4 0/0 3/4 0 0 1 1 0 3 4
E.NZE MINKO 1/2 0/0 1/2 0 0 0 0 0 1 2
A.NGOUAN 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0
K.NIAKATE 0/3 0/0 0/3 1 0 0 0 0 0 -1
B.EDWIGE 0/0 0/0 0/0 0 0 0 1 0 0 -2
L.FLIPPES 0/1 0/0 0/1 0 0 1 0 0 0 -3
Total 27/43 2/2 29/45 9 2 9 4 0 29 67
Gardiens Ac Ap Arr Pd In Bp 2mn Rge But Eva
A.LEYNAUD 2/10 3/4 5/14 0 0 0 0 0 0 3
C.DARLEUX 2/14 0/2 2/16 1 0 0 0 0 0 -7
Total 4/24 3/6 7/30 10 2 9 4 0 29 63


© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités