mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LSL: Tom Pelayo, symbole d'une détection à succès
LSL: Tom Pelayo, symbole d'une détection à succès
28 Février 2017 | France > LNH

Il n’est qu’au début de l’aventure mais Tom Pelayo est sur les bons rails. Un an et demi après avoir été sacré champion du Monde chez les jeunes en Russie, le gaucher a franchi une nouvelle étape en signant avec son club de cœur, un premier contrat professionnel de trois saisons. Dunkerque continue à faire confiance aux jeunes de son centre de formation.

par Yves MICHEL

Les dirigeants de Dunkerque n’ont pas hésité et après quelques erreurs de casting dans les recrutements précédents (Vejin, Pejovic pour ne citer que les ratages les plus emblématiques) sont revenus à des valeurs plus pragmatiques. La formation est une force et face à la dureté du marché, persister dans cette voie est une des solutions. Il y a eu par le passé Pierre Soudry, Jérémy Darras, puis Théophile Causse, Benjamin Afgour, Julian Emonet, Nicolas Nieto et autre Florian Billant, l’avenir se décline désormais autour de Tom Pelayo. Dernier "apprenti" à rejoindre officiellement le groupe des pros (pour les trois prochaines saisons), le pensionnaire du Mélantois Handball a été repéré à l’époque par le tandem Yohann Delattre (patron du pôle espoirs) - Arnaud Calbry (entraîneur adjoint de l’USDK). La progression est fulgurante, centre de formation dunkerquois et surtout débuts au plus haut niveau à 17 ans juste passés. Un 1er match contre Nantes et surtout un déplacement mémorable en Ligue des Champions, à Aalborg au Danemark où il termine parmi les meilleurs réalisateurs nordistes avec cinq buts et trois passes décisives et la victoire en poche. Les Dunkerquois ont désormais un minerai précieux à exploiter. « C’est vrai que le fait d’avoir réussi mes 1ers matches a facilité la tâche, reconnait l’intéressé. En plus à Dunkerque, on n’est pas laissé dans son coin. Les cadres sont là pour nous encourager et nous conseiller et en cas de relâchement, il y a toujours un coach qui nous rappelle ce qu’on est et d’où on vient. En fait, je ne me suis jamais mis la pression, d’ailleurs je ne me suis pas trop rendu compte du contexte. » Le handball qui n’était pas dans l’ADN de la famille Pelayo a donc envahi le quotidien de Tom et signer un 1er bail dans le club phare de la région est apparu comme une évidence. « Je ne me voyais pas quitter un cadre où je me sentais très bien et où je pouvais avoir la pleine confiance des entraîneurs et des dirigeants. » Sur la base arrière, le gaucher de 20 ans (il les a eus la semaine dernière) sera au relais de Pierre Soudry.  Dans un rôle peut-être plus polyvalent qu’il n’a connu. « Plus jeune, j’ai évolué sur différents postes, au pôle, j’étais demi-centre. Cela m’est arrivé de faire quelques apparitions à l’aile. La polyvalence permet, c’est sûr d’enrichir le jeu, après, il ne faut pas s’éparpiller. Je pense qu’il vaut mieux avoir un poste attitré pour se perfectionner et amasser de la confiance. »  Tom Pelayo garde la tête froide. Pas question de brûler les étapes. L’actualité immédiate, c’est faire corps avec ses partenaires dunkerquois pour sortir l’équipe des profondeurs du classement. « Le mois de mars va être capital. On rencontre des adversaires directs et on doit montrer notre capacité à aller chercher toutes sortes de résultats. Tout  jouer à fond. Même les coupes ! Même si le championnat reste notre priorité. » Et puis cet été, s’il est retenu par Yohann Delattre, l’entraîneur national des Juniors, il disputera le Mondial de sa génération en Algérie. « Un plaisir de les retrouver. Ce sera notre dernier rendez-vous ensemble, autant dire qu’il ne faudra pas le rater. » Fan inconditionnel du Croate Ivano Balic, dessinateur à ses heures creuses, le minot du Melantois Handball a de belles histoires à partager et surtout à construire.

A Dunkerque, Arnaud Calbry et sa barbe fleurie (notre photo) possède plusieurs cordes à son arc. Parmi ce qui intéresse l'ancien défenseur de Pampelune dans les années 2000 et désormais adjoint de Patrick Cazal à l'USDK, la détection tient une place de choix.

Tom Pelayo semble être une pépite à l’état pur ?
Oui, je pense que c’est un garçon qui peut faire beaucoup plus. Il fait des études (3ème année STAPS) et par moments, on sent qu’il y a un manque de concentration, de rigueur mais c’est logique, on voit que c’est quelqu’un qui a encore besoin de se construire. Il a du mal parfois à passer des études à l’entraînement du soir. Dans son jeu, il ne se met pas encore assez en sécurité, il va souvent trop près mais c’est un vrai tireur, un joueur très intelligent avec un vrai potentiel.

Il ne lui manque donc pas grand-chose…
En fait, c’est quelqu’un qui doit basculer vers le professionnalisme et se forger un destin.

Pour Dunkerque, la formation, c'est la meilleure solution de survie ?
Est-ce que c’est LA solution ? La question peut être posée.  C’est vrai que c’est notre ADN mais cela a été aussi notre capacité à récupérer des joueurs qui avaient des forts potentiels. Pour moi, c’est la clé de demain. Notre difficulté aujourd’hui, c’est notre recrutement. Etant donné qu’on a moins de pros, cela laisse plus de place à l’éclosion plus rapide de la formation mais c’est de plus en plus difficile de récupérer des garçons comme Soudry, Emonet, Afgour qui sont arrivés à l’époque avec de vrais potentiels. Comme Pelayo aujourd’hui.

Il semblerait qu'il y ait plus d'exigences sur un jeune joueur…
Il faut accepter que sa performance soit parfois cyclothymique. Mais c’est vrai qu’on est tenté de demander beaucoup plus, d’aller plus vite. Mais il faut faire attention car l’équilibre est difficile à trouver. Entre l’exigence d’avoir des résultats, de faire de la formation, de faire éclore ceux qu’on a retenus.

Des Pelayo, est-ce qu’il y en a beaucoup dans ton environnement ?
Déjà Tom fait partie d’une génération exceptionnelle (en équipe de France juniors, sur le poste d’arrière droit, il est en concurrence, excusez du peu avec Dika Mem et Melvyn Richardson). Mais on est très confiants. Déjà on s’intéresse aux "2003" et je dois dire que c’est intéressant. Avec des vrais profils physiques. Si on ne prend que l’exemple de Dunkerque, on s’aperçoit que jusque-là, on a surtout sorti des avants, Tom c’est l’un des rares avec Pierre (Soudry), en plus ils sont gauchers. On a sorti des pivots, des ailiers, des arrières droits mais pour le reste, on a eu du mal.

Et cela change ?
Oui, sur la Ligue, il y a un potentiel non négligeable. Des "produits" qui arrivent, super intéressants. Maintenant, ça ne reste que des potentiels qu’il va falloir valoriser.


                                                 Nicolas Tournat, le Nantais en forme du moment

16ème journée de LSL: attention au faux-pas !

Que faut-il attendre de cette 16ème journée de LSL ? Dans le haut du classement, si le PSG après une semaine compliquée ne parait pas en danger à Créteil, Nantes son dauphin doit se méfier de sa visite à Toulouse. Montpellier fera renaître le passé en se déplaçant à Chambéry pour ce qui était jadis un clasico, alors que le lendemain, St Raphaël accueillera Nîmes. C’est un copié-collé du 8ème de finale de coupe de France avec des Raphaélois qui ont fait la différence en 2ème période. Sélestat qui ne se fait plus guère d’illusions se déplace à Dunkerque, condamné à s’imposer (le scénario contraire tiendrait de la faute professionnelle). Saran qui accueille Aix se languit d’un 1er succès à domicile pour 2017. Les promus s’exportent mieux mais leur public n’a pas toujours l’occasion de se déplacer. C’est en Bretagne que la tension devrait être au maximum. Dégagés de la coupe de France, Cesson et Ivry se font face.  Et pour le perdant, cela pourrait vraiment commencer à sentir le roussi, voire le cramé.

CESSON RENNES METROPOLE HB - UNION SPORTIVE IVRY HANDBALL

Pronostic : Cesson

Date et Heure : 01/03/2017 A 20:00:00
Lieu :   PALAIS DES SPORTS - Allée de Champagne - CESSON SEVIGNE
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

DUNKERQUE HANDBALL GRAND LITTORAL - SELESTAT ALSACE HANDBALL

Pronostic : Dunkerque

Date et Heure :  01/03/2017 A 20:00:00
Lieu : DEWERDT (Stade de Flandres) - Avenue de Rosendael - DUNKERQUE
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

USM SARAN HB - PAYS AIX UNIVERSITE CLUB HANDBALL

Pronostic : Nul

Date et Heure : 01/03/2017 A 20:00:00
Lieu : Halle des Sports du Bois Joly - 115 Allée Roland Rabartin - SARAN
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

FENIX TOULOUSE HANDBALL - HBC NANTES

Pronostic : Nantes

Date et Heure :  01/03/2017 A 20:00:00
Lieu :  Palais des Sports de Toulouse - 3 rue Pierre Laplace - TOULOUSE
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

US CRETEIL HANDBALL - PARIS SAINT-GERMAIN HANDBALL

Pronostic : PSG handball

Date et Heure :  01/03/2017 A 20:30:00
Lieu : ROBERT OUBRON - RUE PASTEUR VALERY RADOT - CRETEIL
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

CHAMBERY SAVOIE HB - MONTPELLIER HANDBALL

Pronostic : Montpellier

Date et Heure :  01/03/2017 A 20:45:00
Lieu :  LE PHARE - 800 Avenue du Grand Arietaz - CHAMBERY
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

SAINT RAPHAEL VHB - USAM NIMES GARD

Pronostic : St Raphaël

Date et Heure :  02/03/2017 A 20:45:00
Lieu :  PALAIS DES SPORTS - Rue des Châtaigniers - ST RAPHAEL
Lien Google Maps vers la salle

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités