mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Coup d'envoi en Bundesliga: un titre pour trois ?
Coup d'envoi en Bundesliga: un titre pour trois ?
1 Septembre 2016 | Europe > Allemagne

On prend les mêmes et on recommence ? Mais dans quel ordre Rhein Neckar, Flensburg et Kiel termineront ils le championnat allemand ? A moins qu'une 4ème équipe cause la surprise et prétende au podium. Présentation de la saison qui ouvre ce week end avec François Xavier Houlet, un des meilleurs spécialistes de la Bundesliga et Kentin Mahé qui entame sa 9ème saison outre-Rhin.

par Yves MICHEL

Ce mercredi, les "Rhein Neckar Löwen" ont donné le ton de la saison outre-Rhin en s’imposant en Super Coupe d’Allemagne face à Magdebourg (27-24). Les joueurs de Mannheim ont sans doute voulu démontrer que le titre remporté en juin dernier n’était pas le fait du hasard. La question est désormais de savoir s’ils auront les moyens de renouveler leur exploit. « Même si l’ensemble reste costaud, je n’en suis pas si sûr, analyse François-Xavier Houlet, consultant pour beIN Sports et spécialiste de la Bundesliga. L’effet de surprise est passé et je pense que Kiel et Flensburg sont qualitativement meilleurs. Les "Löwen" ont enfin un titre national donc ils vont pouvoir se consacrer à autre chose en jouant sur plusieurs tableaux. Ils ne seraient pas compris si la Ligue des Champions ne figurait pas parmi les objectifs.» Les lignes ont pourtant bougé sur les bords du Rhin. "RNL" a alimenté le mercato avec le départ de l’emblématique Uwe Gensheimer (après 13 années ininterrompues sous le même maillot) et le retour de Valur Sigurdsson pour remplacer le néo Parisien sur l’aile gauche. Au fil des années, la tendance est à la désertion des grands joueurs qui préfèrent pour diverses raisons l’attractivité et l’exposition du PSG ou de Barcelone. Même si elle conserve quelques bons joueurs, la Bundesliga manque de plus en plus de têtes de gondole. «C’est vrai, je trouve que cela plafonne un peu, c’est intéressant sur le volume, un peu moins sur la valeur et la régularité. La meilleure preuve, c’est qu’aucun club  n’est arrivé en finale de la Ligue des Champions depuis 2014. Malgré cela, si j’ai vraiment un doute sur l’intérêt de la Bundesliga entre la 12ème et la 18ème place, le haut de tableau reste intéressant. » Avec pourtant, une certaine monotonie puisque les mêmes restent aux avant-postes. Comme c’est le cas depuis 4 ans, Flensburg et Kiel vont se mêler à la course au titre. Et à l’intersaison, chacun a procédé de façon différente, notamment en matière de recrutement. « Kiel a fait son marché assez tôt et a beaucoup recruté, acquiesce F-X Houlet. Gislason n’aura que l’embarras du choix avec cinq gauchers et beaucoup de jeunes qui s’ils figurent parmi les meilleurs d’Europe, sont des paris sur l’avenir. Mais en matière de renforts, c’est plus cohérent que l’an dernier où on avait eu la sensation d’un bricolage. » C’est sur le poste de gardien de but que Kiel attire le regard en associant Niklas Landin (notre photo de tête), tout nouveau champion olympique avec le Danemark à Andreas Wolff, le portier de la Mannschaft championne d’Europe. « Flensburg a choisi une certaine continuité. L’essentiel du recrutement avait été réalisé l’an passé. Il y a de bons joueurs sur chaque poste qui devront valider une saison passée qui n’a pas été si mauvaise que cela, même si aucune récompense n’est venue enrichir le palmarès. » Rhein Neckar, Flensburg, Kiel… la Bundesliga ne se résumerait-elle qu’à une alléchante course à 3 ? Une surprise avec un outsider est-elle toujours possible comme en juin dernier avec Melsungen qui de manière plutôt inattendue, s’est glissé à la 4ème place ? «Melsungen cela fait des années qu’ils ne sont plus très loin et qu’ils se rapprochent progressivement de la tête. Ils parviennent à réaliser des perfs face à des gros mais il leur manque encore quelque chose pour accéder au podium. Je les vois plus à la lutte pour la 4-5 avec Magdebourg et Berlin. » Une semaine avant la Liga Asobal et 19 jours avant la LNH, le championnat allemand est sur les bons rails. La saison sera très longue avec une 19ème journée programmée le lendemain de Noël, juste avant la trêve internationale et le Mondial 2017 en France et une ultime levée, le 10 juin.



Depuis huit ans et son 1er contrat professionnel (à Dormagen), Kentin Mahé arpente les parquets de la Bundesliga. Après un passage à Gummersbach puis Hambourg, le vice-champion olympique entame sa 2ème saison dans le nord du pays, à Flensburg. Avec plusieurs objectifs en tête, le championnat bien-sûr mais surtout la Ligue des Champions dans un groupe très relevé (avec le PSG, Veszprém, Barcelone et Kiel). 
 
Les vacances ont été courtes, tu n'as pas eu le temps de souffler... As-tu bien digéré les J.O ?
Ce n’est pas évident après deux mois d’absence en Allemagne et la déception d’avoir perdu en finale des Jeux. Je me suis remis très rapidement dans le bain puisqu’on jouait ce week-end en coupe d’Allemagne. Cela m’a empêché de gamberger sur ce qui s’était passé. 

Pas de période d'adaptation, en plus, l'effectif est resté stable...
Le fait qu’il y ait une constante dans le groupe ne peut être que profitable, il n’y a pas d’intégration d’un trop grand nombre de joueurs (une seule recrue) et cela facilite la cohésion, par rapport notamment à notre jeu d’attaque.

La saison passée, Flensburg est resté sur sa faim...
On perd en finale de coupe, on termine 2ème du championnat en étant dans la course au titre jusqu’à la fin et on rate la dernière marche pour aller au Final Four. En plus, j’échoue en finale des J.O. J’ai appris beaucoup individuellement mais il manque quelque chose. On veut prouver que Flensburg mérite mieux que les places d’honneur.

2ème saison pour toi au club, celle de la confirmation ?
Il faut en fait que je valide ce que j’ai acquis jusqu’à maintenant. L’an dernier, j’ai changé d’environnement, d’entraîneur, de style de jeu… j’ai pris en maturité. Ce que j’attends désormais, c’est d’avoir un peu plus de responsabilités au sein de l’équipe. Ce qui est le cas actuellement puisque nous avons des blessés et non des moindres (Rasmus Lauge et Gottfridsson). A moi d’en tirer profit et démontrer au coach qu’il a raison de me faire confiance.

Sur quel poste, ailier gauche comme en sélection ou demi centre ?
Je ne me pose pas la question. Si je peux dépanner l’équipe à l’aile, je signe tout de suite. Je n’ai pas à exprimer une préférence quelconque. Je ne l’ai jamais caché, j’aime évoluer en tant que demi et de ce que j’ai pu comprendre en discutant avec le coach, je vais être amené à avoir du temps de jeu sur la base arrière.

Le championnat… on prend les mêmes et on recommence ?
Sans doute mais je pense qu’il faudra compter avec Berlin qui a fait un excellent recrutement.

Et pour Flensburg ?
La communication est claire, on veut gagner tout ce qui va se présenter.



Tous les transferts de la saison 2016-2017 en Bundesliga, ICI

"Zwei Franzosen". Seulement deux joueurs français évolueront dans le championnat allemand. Outre Kentin Mahé, Kévynn Nyokas (photo ci-dessus) a changé de club. Après deux saisons à Göppingen, l'ancien chambérien et parisien qui est resté un an sans jouer à cause d'une blessure au genou droit a signé pour Gummersbach.

L'absence de Hambourg. Pris dans d'inextricables soucis financiers, le vainqueur de la Ligue des Champions 2013 et champion de la Bundesliga en 2011 a disparu du paysage de l'élite allemande. Hambourg repart en 3ème division avec l'ancien entraîneur emblématique Martin Schwalb parmi les dirigeants et les joueurs mythiques Pascal Hens et Stefan Schröder dans l'effectif. Si la "Barclaycard Arena" (ex O² World) et ses 13 800 sièges est devenue un peu grande pour accueillir cette renaissance, le "Handball Sportverein Hamburg" évoluera à la Sporthalle d'une capacité de 4600 places. Une jauge qui serait une aubaine pour certains de nos clubs français parmi les plus réputés !

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités