mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
http://www.handzone.net/upload/publicites/casal_540x60_09_18.gif

EuroTournoi : Paris a su se réinventer
EuroTournoi : Paris a su se réinventer
26 Août 2018 | France > Eurotournoi

Paris a décroché son 3° EuroTournoi face à Montpellier. Dans un match ouvert et surtout très emballant, les deux clubs français ont offert un vrai beau spectacle à un Rhénus plein et qui ne savait trop qui soutenir mais le faisait avec enthousiasme. Si Montpellier devait faire sans quelques joueurs clés, Paris s'est réinventé dans son jeu en positionnant Nedim Remili en demi-centre. En lui donnant les clefs du jeu du PSG, Raul Gonzales a tenté un sacré pari qui fut plus que payant.

Si à Montpellier on commençait à compter les joueurs touchés, Diego Simonet, Mohammed Mamdouh s’ajoutant à l’absence de Michael Guigou. On pouvait rapidement y ajouter Jonas Truchanovicius qui après un début de match de mammouth sortait pour ne plus poser les pieds sur le terrain. Côté Paris SG on n’était guère mieux… Dylan Nahi, Kim Ekdhal du Rietz étaient out, Mikkel Hansen reste une énigme pour tous les observateurs tandis que Nikola Karabatic et ses 120 minutes de jeu dans les deux premiers matches était cantonné au banc de touche sur toute la durée du match. Donc des deux côtés il fallait faire avec ou plutôt sans et la surprise c’est que malgré toutes ces absences, le jeu produit a été de très bonne facture dans les 2 camps.

Montpellier semblait s’engager dans un début de match façon Veszprém en enquillant les buts et les montées de balles, mais rapidement, à contrario des Hongrois, les Parisiens vont arriver à réagir rapidement. Et dans le costume de directeur de jeu, Nedim Remili donnait de la vitesse au ballon sans oublier de jouer avec un Henrik Toft Hansen revenant et sortant une sacrée partie pour sa première alsacienne. Avec ce jeu beaucoup plus fluide, Paris va arriver à tenir en respect les vainqueurs de Veszprém et même de passer devant au score sur la fin de première période. Restait à continuer à faire vivre cette balle. Être capable d’alterner le jeu rapide et le jeu placé en utilisant toute la largeur du terrain et la qualité des ailiers parisiens. Quand on possède un finisseur de la trempe d’Uwe Gensheimer, lui donner des ballons exploitables n’est surement pas une mauvaise idée. C’est ce que va faire Paris et ainsi mettre la main sur le match malgré toute la volonté des Héraultais de ne pas laisser le PSG s’envoler au score. Pourtant ils vont devoir baisser pavillon malgré encore une fois le match de grande classe de Melvyn Richardson. Pour en mettre le couvercle sur la marmite, un certain Thierry Omeyer s’offrait une petite démonstration de ce qu’il a toujours fait : Peur au tireurs adverse par l’accumulation de ses parades.

Montpellier va craquer, de peu, mais va finir par laisser filer Paris a 3 ou 4 buts, suffisant pour que le PSG empoche son 3° EuroTournoi. Montpellier peut se dire qu’avec sa cohorte d’absents, ce petit écart aurait être largement évité. Mais on retrouvera peut-être ces deux-là face à face dès le week-end prochain au Trophée des Champions.

A Strasbourg, Hall Rhenus
Le dimanche 26 aout 2018 à 17h00
Finale
Montpellier HB - Paris SG : 30 - 33 (Mi-temps : 16-17)

5 500 Spectateurs
Arbitres : MM Dentz et Reibel

Evolution du score : 3-2 5°, 8-4 10°, 9-8 15°, 12-11 20°, 15-14 25°, 16-17 MT - 19-19 35°, 20-22 40°, 23-25 45°, 25-27 50°, 27-31 55°, 30-33 FT.

Diaporama du match par F. Dasriaux

Statistiques du match

Montpellier
Gardiens :
Portner 4/21 dont 0/1 pen. (30'), Gérard 4/20 (30'), Rubens
Joueurs : Villeminot 4/7 dont 1/2 pen., Causse 0/1, Truchanovicius 3/3, Grebille 1/3, Pettersson 1/1, Richardson 5/9, Kavticnik 3/4 dont 3/3 pen., Bonnefond 4/8, Porte 2/4, Bingo 2/2, Afgour 2/2, Soussi 2/3.

Paris
Gardiens :
Corrales 0/8 dont 0/2 pen. (10'), Omeyer10/32 dont 1/3 pen (50').
Joueurs : Gensheimer 5/7 dont 1/2 pen., Stepansic 3/6, Keita, Sagosen 5/6, Kounkoud 4/4, Toft Hansen 8/9, Remili 7/13, Abalo 1/2, Karabatic L. , Morros de Argila, Hansen, Chaudanson, Karabatic N., Nahi .



Nantes a eu la positive attitude !

Dans un match d’une rare qualité pour une place 5/6 dans un EuroTournoi, le HBC Nantes a réussi à s’imposer sur le Vardar Skopje 29-27. On a eu un peu tout dans ce match… Un score serré pendant 60 minutes. Une paire de gardiens de très haut niveau avec les shows d’Arnaud Siffert et Dejan Milosavljev. Des exploits offensifs et des gestes techniques pour régaler le public, pour finalement voir le club tricolore l’emporter comme le voulait avant le match Thierry Anti, son coach, qui assurait vouloir faire entrer son groupe dans un mode beaucoup plus de compétition et que son coaching serait orienté là-dessus.

Et pour bien aborder une compétition, il faut deux gardiens au top dans un collectif. A la peine face à Zagreb, Arnaud Siffert a été totalement relancé en réalisant une prestation assez exceptionnelle, rassurante et prometteuse pour la saison. Et comme côté offensif cela fonctionnait plutôt pas mal avec en lumière le duo Tournat – Rivera, on aurait pu croire que Nantes allait s’offrir une jolie ballade. C’était sans compter sur l’envie du Vardar de ne pas remettre le couvert après sa prestation de la veille face à Meshkov Brest… Et le premier à sonner la révolte fut aussi un gardien ! Le jeune (22 ans) Dejan Milosavljev va rivaliser en prouesses avec le gardien ligérien pour équilibrer les débats de ce côté-là du jeu. Alors avec les Kristopans, quelle progression pour ce joueur de 2.15m depuis ses premières années à Presov, les éternels Dibirov, Gorbok et Kisselev, le Vardar va jouer les yeux dans les yeux pendant 60 minutes avec les derniers finalistes de la Ligue des Champions. Il fallait que ce match ait un vainqueur, et c’est Nantes qui va arriver à faire la différence sur la fin de match, prenant enfin un petit matelas d’avance et luttant pour ne pas le lâcher. + 2 une jolie fin pour la première de Nantes à l’EuroTournoi et déjà l’envie de revoir le club de l’Ouest revenir amener sa fraîcheur et son talent du côté de l’Ill.

A Strasbourg, Hall Rhenus
Le dimanche 26 aout 2018 à 13h00
Finale 5/6
HBCN Nantes - Vardar Skopje : 29 - 27 (Mi-temps : 14-15)

3 000 Spectateurs
Arbitres : MM Carmaux et Mursch

Evolution du score : 3-3 5°, 4-7 10°, 8-8 15°, 9-11 20°, 10-13 25°,  MT - 14-15 16-16 35°, 19-19 40°, 22-22 45°, 24-22 50°, 26-24 55°, 29-27 FT.

Statistiques du match

Nantes
Gardiens : Dumoulin (), Siffert 18/45 dont 1/4 pen. (60').
Joueurs : Lagarde 2/5, Delecroix 2/3, Faluvegi 0/1, Guillo, Nyokas 4/8, Claire 2/4, Auffret 1/2, Lie Hansen 1/1, Tournat 5/7, Emonet 0/2, Rivera 8/10 dont 4/4 pen., Siffert 1/1, Lazarov 0/2, Gurbindo 3/4, Balaguer.

Vardar
Gardiens :
Milosavljev 18/47 dont 0/4 pen. (60'), Mishevski ().
Joueurs : Nedanovski, Popovski 1/1, Kristopans 6/8, Moraes 0/2, Skube S. 0/3, Karalash 2/4, Cupic 4/6 dont 3/4 pen. , Dibirov 4/7 dont 0/1 pen., Gorbok 5/11, Shishkarev 1/1, Vojvodic 1/2, Kiselev 3/4, Kizic, Petkovski. 

Diaporama du match par F. Dasriaux



© François Dasriaux
Partager sur Facebook
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LFH en Live
avec Handvision

la D2F en Live avec Handvision

Les lives HandVision sont mis en place via l’association Handvision (www.handvision.fr). Le bon déroulement de ceux-ci dépend également des clubs, acteurs majeurs dans la prise de statistiques en temps réel. Une connexion Internet défaillante (ou inexistante) sur le lieu du match, un matériel inadapté, une saisie de statistiques erronée, ou tout autre problème technique indépendant de notre volonté, sont des raisons qui pourraient empêcher la bonne retranscription d’une rencontre en direct. Le maximum est mis en œuvre afin de garantir le bon déroulement des lives et éviter tout désagrément pour l’internaute. Si des problèmes surviennent malgré tout, sachez que nous travaillons à leur résolution.

Pari de handball stakers.com