mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC M: Barcelone prend sa revanche sur Paris
LDC M: Barcelone prend sa revanche sur Paris
4 Décembre 2016 | Europe > Champion's League

Pour ne pas avoir connu plus de réussite en attaque, le Paris St Germain s'est incliné à Barcelone (35-32). Cette défaite n'hypothèque en rien les chances des Parisiens pour la suite mais les Catalans prennent la tête du groupe A de Ligue des Champions.

par Yves MICHEL

C'est un exemple parmi tant d'autres mais lors du match aller à Coubertin, Xavi Pascual avait préféré tout miser sur Borko Ristovski et n'avait pas du tout utilisé Gonzalo Perez de Vargas. Lorsque les évènements avaient définitivement tourné en faveur du PSG, l'entraîneur catalan avait même puisé dans la profondeur de son banc et préservé ses cadres pour les échéances suivantes. A domicile, ce samedi soir, la donne n'était plus la même. Il y avait un rang à tenir et une suprématie qu'il ne fallait certainement pas laisser filer. Premier aménagement, la titularisation dans les cages "blaugrana" de l'ancien portier toulousain. Celui qui déjà très jeune a toujours affiché une étonnante maturité, a été l'homme de la situation. Crédité de neuf arrêts dans le 1er acte dont un 7 mètres face au pourtant spécialiste du genre, Uwe Gensheimer, "Gonzi" va contrecarrer la plupart des intentions parisiennes.

Autre changement notable, le retour de Cédric Sorhaindo parmi les siens. Absent à Paris à cause d'une blessure à la cuisse, le pivot de l’équipe de France a joué une part prépondérante non seulement dans la fluidité offensive de son équipe en se mettant au service de ses arrières mais aussi dans le travail défensif. On savait que "Tchouf" était important dans la mécanique de précision catalane, on ne mesurait finalement pas le caractère indispensable de sa présence. Autre élément déterminant, Wael Jallouz (photo de tête). Dans cette 1ère mi-temps, le Tunisien a été l'arme de dissuasion face à un bloc parisien qui n'a pas démérité et qui a produit de belles séquences. Notamment dans la récupération et en fin de montée de balle. Dans ces 30 premières minutes, Barcelone n'a pas suffisamment profité des temps faibles du PSG mis en relief par l'étonnant manque de réussite de Nédim Rémili en grande détresse au tir (0/7 sur l'ensemble). 



Dos à dos à la pause (14-14) et sans qu'aucune des deux formations n'ait pour elle un ballottage favorable, tout va se décider en seconde période. Le PSG avait semé le doute dans les têtes adverses durant une bonne dizaine de minutes, plus jamais dès la reprise, les Catalans ne vont se laisser déborder. Alors qu'en face Mikkel Hansen (auteur d'un sans faute à 7 mètres) et Luka Karabatic allaient tout particulièrement s'illustrer, ils vont surtout profiter d'un inquiétant déficit d'agressivité de la défense parisienne. Jallouz continuait à se balader, tout comme son partenaire à l'opposé, Kiril Lazarov. Le Macédonien sera le joueur le plus en vue de ce 2ème acte. Jamais Paris ne va parvenir à maîtriser son sujet comme il avait pu le faire auparavant (24-21 à la 42ème). Revenu à une longueur (30-29) à moins de 5 minutes de la fin, le PSG va céder dans le money-time abandonnant à Barcelone, un succès qui lui permet de prendre seul, la tête du classement du groupe A de la Ligue des Champions. 

Cette défaite n'a rien de rédhibitoire pour les Parisiens si comme la saison dernière, ils cherchent à terminer 1ers et se qualifier directement pour les quarts de finale. Ils restent dans une situation enviable et retrouveront l'épreuve européenne dès le mois de février avec au programme, trois réceptions (Silkeborg, Schaffhausen et Kiel) et deux déplacements (Flensburg et Plock). Au sortir d'un Mondial qui aura éprouvé les organismes, les cartes seront sans doute redistribuées.

A Barcelone, Palau Blaugrana
samedi 3 décembre à 20h30
Ligue des Champions - Groupe A

FC Barcelone - Paris St Germain: 35-32 (MT: 14-14)
5 000 spectateurs
Arbitres :  Lars Geipel & Marcus Helbig (All)


Evolution du score: 4-2 (5è) 4-4 (7è) 5-6 (12è) 6-9 (16è) 9-10 (20è) 12-14 (23è) 14-14 (MT) 16-16 (32è) 18-16 (33è) 22-20 (40è) 25-24 (46è) 26-26 (49è) 29-26 (52è) 30-29 (54è) 32-29 (56è) 35-32 (Fin)

FC Barcelone
Gardiens: Perez de Vargas (1ère à 60ème - 13/45 dont 1/8 à 7m) Ristovski
Joueurs de champ: Lazarov (9/11 dont 3/3 à 7m), Jallouz (6/12), Rivera (5/5 dont 1/1 à 7m), Tomas (4/5), Syprzak (3/3), Sorhaindo (3/4), Andersson (3/5), Entrerrios (1/3), Mem (1/3), N'Guessan (0/1), Nöddesbo, Arino, Morros, Saubich

PSG handball
Gardiens: Omeyer (1ère à 28è puis 39è à 60è - 7/35 dont 0/3 à 7m) Skof (29è à 38è - 1/8 dont 0/1 à 7m)
Joueurs de champ: Hansen (7/7 à 7m), Karabatic L. (6/7), Abalo (5/9), Karabatic (4/7) Gensheimer (3/6 dont 0/1 à 7m), Narcisse (3/4), Mollgaard (2/2), Stepancic (2/5), Remili (0/7), Accambray, Kounkoud, Barachet, Nielsen, M'tima

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités