mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
EHF : Saint Raphaël en perdant magnifique !
EHF : Saint Raphaël en perdant magnifique !
21 Mai 2017 | Europe

Au bout du suspense, les Varois du SRVHB se sont inclinés pour la 3° du Final Four EHF au terme d’une séance de tirs au but irrespirable. Longtemps ballotés et dominés via la réussite insolente des ailiers du SC Magdeburg, Saint Raphaël a trouvé les ressources pour revenir de nulle part sur le gong par un but d’ailleurs de 12 m par son maître à jouer Dani Sarmiento. Mais celui qui fût le sauveur dans les 60 minutes de jeu va aussi échouer sur son dernier 7 mètres, stoppé par un Jannick Green qui aura fait mal à de nombreuses reprises aux Varois. Une 4° place peut-être un peu frustrante, mais on était aussi à des années lumières du non-match de la veille face à Berlin.

Et c’est d’entrée de match que le SRVHB va montrer qu’il avait remis la machine en route dans la nuit. Agressifs en défense, lucide en attaque et assez efficaces aux tirs, les Varois menaient les premières minutes. Mais Magdeburg allait mettre la machine à marquer en route avec un duo infernal qui commençait juste à pointer le bout de son nez. Si Damgaard et Christiansen, les bras armés danois du SCM allaient traverser le match en costume de fantômes, les deux ailiers, Yves Grafenhorst et Daniel Petersson allaient sortir un show dont Saint Raphaël n’allait jamais trouver la clef. 12/15 pour l’ailier gauche historique des Gladiateurs, 10/12 pour son alter ego suédois à droite, dont 21 buts sur les 27 marqués dans le temps réglementaire. Difficile de faire mieux ! Alors Magdeburg va s’installer en tête et même si le SRVH restait toujours au contact, il n’arrivait jamais à repasser devant. 12-13 à la pause et la suite allait être plus complexe encore. Car venait se rajouter au duo d’ailiers infernaux, un Jannick Green qui allait régner sur la seconde période et sur la séance de tirs aux buts. L’élastique qui retenait les Varois aux basques des Allemands se tendait de plus en plus au lieu de 1 ou 2 buts, on passait à 2 ou 3 puis 3 ou 4 et tout semblait bien cuit lorsque sur un jet de 7 mètres une nouvelle fois converti par l’autrichien Robert Weber cantonné à cet exercice, l’écart passait à 5 unités.

Mais au lieu de sombrer les hommes de Joël Da Silva allaient enfin repartir de l’avant. Un Mihai Popescu qui se met au niveau de son alter ego danois. Un Raphaël Caucheteux qui fait enfin sauter le verrou sur son aile gauche. Un Geoffroy Krantz percutant en diable et un Dani Sarmiento souverain et Arthur Vigneron qui déverrouillait le cadenas Green, allaient ramener tout ce beau monde au contact avec un 22 partout plein d’espérance. Mais il fallait encore passer devant et là tout va un peu coincer au point que c’est Magdeburg avec son jeu rapide et ses deux « Affreux » qui continuait de faire la course en tête. On pensait même l’affaire pilée quand ils allaient avoir la balle du +2 à 40 secondes de la fin du match. Un ballon qui finit en touche, une montée de balle temporisée par Raphaël Caucheteux et Dani Sarmiento s’envolait à 12 mètres pour signer un 27 partout bien improbable. Tout le monde se retrouvait donc pour une séance de jets de 7 mètres toujours hyper spectaculaire mai qui allait se révéler cruelle pour les ambitions de bronze des Varois. Tout le monde convertissait ses tirs, les gardiens étaient impuissants sur tout ce qui se présentait devant eux avant que Jannick Green se détourne le 5° et dernier 7 mètres de la série face à Dani Sarmiento. Le sauveur n’avait pas pu continuer sa mission, c’est Magdeburg qui arrache donc la 3° place, mais dans l’affaire, le SRVH peut revenir en France avec le sentiment d’avoir quand même bien effacé la faute de goût de la demi-finale.

A Goppingen, EWS Arena
Le dimanche 21 mai à 14h30
Finale 3° place du Final Four EHF
Saint-Raphael VHB - SC Magdeburg : 31 - 32 (Mi-temps : 12-13 - FT 27-27)

5 600 spectateurs
Arbitres : MM Csaba Dobrovits et Peter Tajok (Hongrie)

Evolution du score : 3-1 5°, 3-4 10°, 4-6 15°, 7-9 20°, 10-11 25°, 12-13 MT - 13-15 35°, 15-19 40°, 17-22 45°, 21-22 50°, 25-26 55°, 27-27 FT.

Statisitiques du match
Saint-Raphael VHB
Gardiens :
1 DJUKANOVIC Slavisa 0/3 pen., 16 POPESCU Mihai Catalin 60' 15 arrêts dont 0/6 pen.
Joueurs : 2 KRANTZ Geoffroy 1/4, 7 SIMICU Alexandru Viorel 3/8, 8 MAPU Jonathan, 10 ABILY Aurelien 1/2, 11 SARMIENTO MELIAN Daniel 6/12 dont 4/6 pen., 14 LYNGGAARD Alexander 2/2 dont 1/1 pen., 19 JURKA Miroslav 3/5, 20 CAUCHETEUX Raphael 5/5 dont 2/5 pen., 23 STEHLIK Jan 1/1 pen., 24 VIGNERON Arthur 3/4, 31 KRAKOWSKI Nicolas, 32 DIPANDA Adrien 6/6 dont 1/1 pen., 50 KARALEK Artsem 3/4, 88 HMAM Wissem.

Füchse Berlin
Gardiens :
16 GREEN KREJBERG Jannick 60' 16 arrêts dont 2/7 , 21 QUENSTEDT Dario 0/3 pen.
Joueurs : 2 MUSA Zeljko, 6 MUSCHE Matthias 1/1 pen., 10 VAN OLPHEN Fabian, 11 PETTERSSON Daniel 10/12 dont 1/1 pen., 14 BAGERSTED Jacob, 15 GRAFENHORST Yves 12/15, 20 CHRISTIANSEN Mads 1/6, 24 O'SULLIVAN Christian 2/5 dont 1/1 pen., 25 BEZJAK Marko 1/2 dont 1/1 pen., 28 WEBER Robert 5/5 pen., 34 DAMGAARD NIELSEN Michael 0/7, 42 ZELENOVIC Nemanja, 50 LEMKE Finn.

Göppingen roi sur ses terres
Les 12° de Bundesliga ont réussi l’exploit de conserver leur titre acquis la saison dernière face à Nantes. Alors que tout le monde annonçait le sacre de Berlin, hyper impressionnant la veille face à Saint Raphaël, le FAG a fait exploser en vol tous les espoirs de titre berlinois en l’emportant 30-22.

Les hommes de Magnus Andersson le doivent à un ancien de maison, un certain Lars Kauffmann dont on pensait que les années avaient eu raison de son talent. Mais à 35 ans, le champion du monde 2007 a réalisé une finale de mammouth avec un 8/13 dantesque. On peut largement y rajouter un Primoz Prost qui a dominé de bout en bout les shooteurs berlinois et surtout a privé Silvio Heinevetter d’un trophée de meilleur gardien du Final Four. Le gardien de Berlin montrant toute sa « classe » en fin de match en chambrant après avoir fait une faute absurde sur Christian Schone, alors qu’à aucun moment il n’avait vraiment aidé son équipe. Dans une ambiance de folie à l’EWS Arena, les hommes en verts ont longuement communié avec ce public allemand qui sait être tout simplement magique dans ces situations. le FA Göppingen devient tout simplement avec 6 vcitoires, le recordman absolu des titres dans la coupe EHF.

A Göppingen, EWS Arena
Le dimanche 21 mai à 17h00
Finale du Final Four EHF
Fusche Berlin - FA Göppingen : 22 - 30 (Mi-temps : 13-15)

5 600 spectateurs
Arbitres : MM Vaidas Mazeika et Mindaugas Gatelis (Lituanie)

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

Les finalités de la Coupe de France
en live
avec Handvision