mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
EDF – de 20 F : Un premier trophée en attendant la suite
EDF – de 20 F : Un premier trophée en attendant la suite
16 Juillet 2017 | France

Tout a été plus compliqué dans la chaleur étouffante tombée sur le Luberon cette semaine, mais les Françaises ont décroché leur deuxième victoire face à l’Espagne 26 – 22 et la victoire finale dans le 29° Trophée Corine Chabannes. Entre les conditions de jeu compliquées, un peu de poker menteur entre les deux équipes qui se retrouveront en phase de poule de l’Euro en Slovénie et la fatigue de la préparation et d match face à la Russie, tout cela a rendu le match un peu complexe. Mais au final, les Bleuettes s’en sont sorties assez joliment.

Joliment car, comme face à la Russie, la défense a été très présente et le duo Franck – Depuiset en verve dans les buts. Joliment car on a revu par moment de belles séquences de jeu face à une Espagne aux abois défensivement dès que la balle vivait vraiment entre les mains des Tricolores. Mais malheureusement, tout ne s’est pas fait dans la continuité et même le début de match a été plus que poussif. Tout cela Éric Baradat l’explique assez simplement. « Deux matches en deux jours dans des conditions difficiles avec en amont la préparation, logiquement les filles ont eu un peu de mal à trouver le rythme. Et puis encore une fois, j’ai fait beaucoup tourner. Comme face à la Russie, j’ai besoin d’évaluer tout le monde et surtout de faire prendre confiance à l’ensemble du groupe. ». Cette confiance, les Françaises vont mettre un bon quart d’heure à la trouver. Le temps pour les joueuses d’arrêter de faire briller une Nicole Morales très solide en lecture des tirs français. LE temps aussi pour Soukeina Sagna (Photo ci-dessous) de montrer tout son savoir-faire en débordement et vitesse de jeu. Repoussée loin des zones intéressantes face à la Russie et sa défense très haute, la Celloise a mis à profit le match face à l’Espagne pour montrer toute sa progression cette saison. Prises d’intervalle ravageuses, tirs en appuis soudains et création permanente, la jeune demi-centre bleue a survolé la fin de première période et dans son sillage la France s’est détachée de façon consistante avec un 14-11 à la pause.


La seconde période allait être une longue lutte car, comme face à la Russie, jamais l’Espagne ne va réellement abdiquer alors que l’on les avait vu plonger sévèrement sur la fin de première période. Seynabu Mbegue tenait son équipe au bout de bras gauche dévastateur, Magdalena Fernandez se démenait comme une belle diablesse au milieu de la 6-0 bleue mais en y perdant beaucoup de jus. A l’autre bout du terrain, l’Amandinoise, Claire Vautier profitait pleinement de son temps de jeu pour montrer toute sa progression vue en D2F cette saison. Karichma Ekoh (Photo ci-dessous) gaspillait moins tout en gardant toute sa percussion et Soukeina Sagna continuait à donner le bon tempo à son attaque. La fatigue et l’impuissance des petits gabarits ibères face à la 6-0 tricolore allaient finir de peindre le tableau de la victoire française. Même si encore une fois les Bleuettes peinaient à tuer le match, jamais l’Espagne ne va arriver à vraiment reprendre son souffle. Camille Depuiset se chargeant d’anéantir la dernière charge de la cavalerie légère espagnole. Deux victoires en deux matches pour cette équipe de France – de 20. Tout ce qu’il fallait pour se forger un petit moral avant de s’envoler dans 10 jours vers la Slovénie. Pour y ambitionner quoi ? Éric Baradat est très clair sur les ambitions tricolores ! « La Russie semble quand même au-dessus avec le Danemark. Après il y a 6 ou 7 équipes capables de s’inviter dans le dernier carré et on fait partie de celles-là je pense. Mais il va d’abord falloir passer le premier tour qui est très compliqué ! La Serbie, l’Espagne et l’Allemagne sont 3 bonnes équipes et on va déjà batailler pour sortir de cette poule. Alors cet Euro, ce sera match après match et on fera le point à la fin ! »

En ce qui concerne les 17, il semble que les choses soient établies. Arrivées avec 4 gardiennes et 14 joueuses de champ, la place de recalée devrait échoir à une des 4 et si on prend le temps de jeu offert dans les matches et l’impression globale, Manuela Dos Reis pourrait être celle-là. Mais l’impression laissée en match peut largement différer de celle laissée à l’entrainement.


A Apt, Gymnase Michael Guigou
Le dimanche 16 juillet 2017 à 18h30
Trophée Corine Chabannes
France -20 F - Espagne -20 F : 26 - 22 (Mi-temps : 14-11)

400 Spectateurs
Arbitres : MMES Florine Martineau et Julie Tissier

Statistiques du match
France
Gardiennes : DEPUISET Camille, FRANK Roxanne 
Joueuses : MAUNY Constance 4, BRUNI Lisa, VAUTIER Claire 4, LASSOURCE Déborah 1, DEBA Melvine 2, EKOH Karichma 3, NOCANDY Méline 1, KIEFFER Charlotte, AHANDA Orlane, SAGNA Soukeina 5, FOFANA Mabana Ma 1, PLOTTON Pauline 3, FALL Marie 2, BLONBOU Janella.

Espagne
Gardiennes : SANZ LEDO Carmen, MORALES CLAURE Nicole Alejandra.
Joueuses : BERASATEGUI EIZAGURRE Estitxu 1, CESAREO ROMERO Elisabet 1, CUADRADO SANCHEZ Elena, ERAUSKIN MARTINEZ Anne 3, FERNANDEZ AGUSTI Magdalena 4, GOMES DA COSTA Maria, GONZALEZ SANCHEZ Ana 2, MBEGUE RODRIGUEZ Seynabu 6, POLONIO RINCON Cristina 1, PRELCHI GALLEGO Carmen, ROJAS ASENSIO Rocio 1, SAEZ GONZALEZ Belen, VEGUE PENA Ona 2, ZARCO UBEDA Lorena 1.

Le diaporama du match


© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités