mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LFH : Ça se complique pour Nice
LFH : Ça se complique pour Nice
22 Janvier 2017 | France > LFH

Les Azuréennes, largement battues à domicile par Besançon (36-24), n’ont toujours pas gagné depuis septembre et restent coincées en avant-dernière position. Celles-sur-Belle a décroché son premier résultat positif avec un nul contre Chambray (25-25) tandis que Dijon réussit le gros coup face à Issy-Paris (33-28).

Il ne fallait pas avoir inventé le handball pour savoir que la saison niçoise serait difficile. Un changement de projet radical, dix départs, autant d’arrivées, un coach néophyte à ce niveau, et toujours l’ambition de se mêler aux premiers rôles. Compliqués, les trois premiers mois l’ont été, malgré une belle performance à Brest en ouverture et quelques satisfactions individuelles (Colic, Lachaud, Schumacher dans un registre de soliste). Et malgré une trêve mise à profit pour travailler, la dynamique ne semble pas changer en 2017. Battues pour leur rentrée à Chambray, les Azuréennes ont sombré à domicile face à Besançon ce samedi (36-24), tombées face à un adversaire qui a profité des trop nombreuses opportunités données.

Pourtant, l’OGCN a parfaitement débuté ce match capital pour la suite de la saison. La défense, solide, offrait les munitions nécessaires pour monter les ballons et les Sudistes se détachaient (8-3, 14e). Mais un temps-mort de Raphaëlle Tervel plus tard, cette belle mécanique était enrayée, les ballons perdus succédaient aux tirs manqués (13 arrêts pour Gabriel) et Besançon recollait à grande vitesse à la faveur d’un 8-1 (11-13, 28e). La pause ne permettait pas aux joueuses de Marjan Kolev de réagir et les Franc-Comtoises se lançaient alors dans un cavalier seul, faisant grimper l’écart en permanence (13-18, 17-27,…), avec une marque toujours aussi bien répartie (cinq joueuses à quatre buts ou plus). Au final, le -12 (24-36) apparaît sévère pour les Aiglonnes, mais il reflète la même réalité que leur classement, elles qui sont avant-dernières du Championnat et voient leur chance de play-offs s’amenuiser au fil des semaines. Les jours à venir s’annoncent studieux avant le début de la phase retour, face à Brest, qui compte bien prendre sa revanche sur le match aller…

Celles, c’est un début

C’est vrai, Celles-sur-Belle n’a pas encore gagné en première division. Mais les Deux-Sévriennes ont pris hier leur premier point en concédant chez elles le nul face à Chambray, autre promu (25-25). Un partage des points pas si farfelu car si les visiteuses ont longtemps mené au score, dans le sillage d’une toujours très bonne Sophie Herbrecht (5/7 au tir), elles n’ont pas su conserver leurs trois unités d’avance (17-20, 42e). Et en s’accrochant, impeccable en défense et avec une très bonne Justine Hicquebrant (14 arrêts à 36%), Celles a frôlé le succès quand Soukeina Sagna donnait par deux fois l’avantage aux siennes (24-23 puis 25-24, 58e). Mais Mouna Chebbah égalisait quelques secondes plus tard et, dans la dernière minute, Céline Sénamaud manquait le pénalty de la gagne. Une occasion manquée pour les Celloises mais la confirmation qu’elles se hissent au niveau de la D1. A défaut de gagner, Chambray continue à ne pas perdre (quatre matchs sans défaite désormais) et se plaît bien à la 8e place.

Dijon fait exploser Issy-Paris

Après trois déplacements et autant de matchs sans victoire, Dijon retrouvait son Palais des Sports vendredi face à Issy-Paris, premier cador à se pointer en Bourgogne. Les filles de Christophe Maréchal ont fêté ce retour comme il se doit puisqu’elles se sont imposées et de fort belle manière face aux Parisiennes, dépassées par la vivacité des locales en seconde période (33-28). Les coéquipières de Lois Abbingh (9 buts) semblaient pourtant avoir fait le plus dur en prenant les commandes malgré une entame très difficile (de 10-5 à 13-14, 24e). Mais l’entame de seconde période leur a été fatale, Dijon passant notamment un 4-0 dans le sillage d’un triplé de Joanna Lathoud (24-20, 44e). Revenu dans le match (29-27), Issy-Paris craquait pour de bon, incapable de retrouver ses vertus défensives sans ses piliers Wibe et Tegstedt (5 arrêts pour Silje Solberg) pour le plus grand plaisir de Sonja Frey (7 buts, photo ci-dessus) et d’un Palais des sports qui n’est pas encore tombé cette saison. Ce succès permet aux Dijonnaises de remonter à la 4e place, confirmant une belle phase aller.

Dernière Journée | Journée 11
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
Fleury les AubraisBrest 25/01 
NantesMetz 25/01 
NiceBesançon243621/01>>
DijonIssy Paris332820/01>>
Celles s/BelleChambray252521/01 
Prochaine Journée | Journée 12
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
Toulon St-CyrFleury les Aubrais 04/02 
NiceBrest 04/02 
NantesIssy Paris 04/02 
Celles s/BelleBesançon 04/02 
DijonChambray 04/02 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Metz2598102671874 
2Issy Paris2410730281253-1 
3Brest2397202301932 
4Besançon22105322722452 
-Dijon22105322662831 
6Nantes2196302532265 
7Toulon St-Cyr1710253216251-21
8Chambray17103612392650-1
9Fleury les Aubr.159360207247-64
10Nice1510271234274-6-4
11Celles s/Belle11100912422830 
© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LFH en Live avec Handvision

Les lives sont mis en place via l’association Handvision (www.handvision.fr). Le bon déroulement de ceux-ci dépend également des clubs de la Ligue, acteurs majeurs dans la prise de statistiques en temps réel. Une connexion Internet défaillante (ou inexistante) sur le lieu du match, un matériel inadapté, une saisie de statistiques erronée ou tout autre problème technique indépendant de notre volonté, sont des raisons qui pourraient empêcher la bonne retranscription d’une rencontre en direct. Le maximum est mis en œuvre afin de garantir le bon déroulement des lives et éviter tout désagrément pour l’internaute.