mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LSL : Thierry Anti « Un pur bonheur ! »
LSL : Thierry Anti « Un pur bonheur ! »
23 Décembre 2016 | France > LNH
Au sortir du match Nantes – Paris, qui restera gravé dans les mémoires nantaises, les acteurs de cette rencontre avaient beaucoup à dire et surtout côté nantais, à célébrer... Tant le déroulement de la rencontre aura surpris plus d’un observateur.




Côté parisien, la déroute a fait baisser les têtes et sortir très rapidement de la salle, reste que Daniel Narcisse était lucide et assez dur dans ses propos sur la qualité de jeu proposée par son équipe « Nantes a maîtrisé son match du début à la fin alors que nous on a manqué d’agressivité en attaque et en défense. Résultat on n’avait pas de solutions ! Il y a eu trop de paramètres que l’on n’a pas maîtrisés aujourd’hui pour faire un bon match face à un Nantes qui est très solide depuis le début de saison. Entre l’ambiance extraordinaire, les joueurs nantais qui ont su se surpasser et la qualité du jeu proposé, on n’a manqué de tout. Il ne faut trop se chercher des excuses ! On n’a jamais réussi à jouer à notre rythme, c’est Nantes qui a imposé le sien. » Côté Luc Abalo, (Photo ci-dessus) peu ou prou le même son de cloche, même si la défense était plus pointée du doigt par l’ailier parisien « On a pas su avoir suffisamment d’agressivité en défense ! On devait aller chercher les tireurs haut mais là on les a laissé tirer comme Olivier Nyokas qui prenait les tirs à 10 mètres ! On a essayé de monter les ballons, mais même si cela marchait, on prenait tous les buts, alors une fois l’écart fait en seconde mi-temps c’était mort et on a clairement baissé la tête… »



Côté Nantes, certains ont été majestueux dans leurs performances, mais là aussi le son de cloche était le même : Tout s’est fait à la grâce du collectif, à l’image d’un Eduardo Gurbindo (Photo ci-dessus) toujours aussi important défensivement et dans la continuité de jeu, mais qui y a rajouté le match parfait au shoot. « Tout part du travail collectif, chaque joueur l’a fait parfaitement, tout le monde a joué et dans cette ambiance, on a fait le boulot. Il faut en profiter, c’est Noël ! Mon 6 sur 6, je sais que j’en suis capable, mais mon premier travail c’est de faire le boulot pour les copains, pour l’ailier,le pivot, etc... enclencher les contre-attaques, assurer le repli. J’aurai pu faire 1/6 mais aujourd’hui la vie était belle en attaque pour moi ! » Pour Nicolas Claire, lui aussi quasi parfait en attaque, la défense a été la base de tout « On devait faire des choix de tirs quasi parfaits, on l’a fait ! Mais on devait aussi ne pas leur laisser de tirs faciles en attaque. Nous étions toujours dans l’entraide à 2 ou à 3 et surtout on a su jouer notre jeu en sachant bloquer leurs forces au mieux. Ils n’ont pas pu écarter le jeu, après on a monté les balles, faire l’écart et tenir. Mais bon, même si le match a été très bon et que l’on a su faire plaisir aux supporters, on n’a rien gagné ce soir ! Je préfère gagner la Coupe de la Ligue en faisant un match pas terrible que de ne rien gagner en jouant bien. Maintenant on conforte notre 2° place qui est l’objectif de la saison en championnat. On n’est pas là pour jouer le titre mais on est contents, surtout avec cette ambiance qui nous a boosté quand on avait des petits coups de mou. Eux connaissent ce genre d’ambiance, mais pour nous ce fut extraordinaire on s’est senti pousser des ailes par moment. » Dernier défenseur, mais prépondérant dans son match à distance avec les portiers parisiens, Cyril Dumoulin (Photo ci-dessous) avait plus que la banane en sortant de la rencontre ! Mais, là aussi, tout passait par le collectif et l’esprit d’équipe « Tout le monde a fait un boulot monstre, le club, les bénévoles, les supporters, nous on se devait se montrer à la hauteur de ça ! C’est une énorme pub pour le Handball nantais et un p… de plaisir. On a pris l’ascendant plus tôt que prévu, on a même réussi à vivre un money time tranquille. Quand je vois tout l’engagement, l’agressivité, l’intensité qui ont été mis dans ce match, même si tout n’est pas parfait, on a réussi à tenir et quand on voit le match que fait Gurbindo ce soir, mais d’autres aussi, on voit une vraie équipe avec des valeurs et une envie de redonner à ce public tout ce qu’il nous a apporté ce soir. Personnellement, je ne sais pas si ma performance changera quoi que ce soit pour le Mondial, j’attends la liste et on verra après ! »



Restait à analyser tout cela avec le maître de cérémonie nantais, un Thierry Anti qui malgré la qualité de jeu proposée par ses joueurs et la qualité tactique du jeu, mettait au-devant de tout, ses joueurs !


On a vu une vraie qualité de jeu dans ce match, le genre de match que tout coach espère vivre ?
Pas mal, Pour Noël c’était pas mal (Sourire) On a produit un vrai jeu collectif dans tous les compartiments du jeu. Ça devient un vrai plaisir pour le coach de voir son équipe jouer comme cela. Sans dire qu’il n’y avait plus rien à faire, il ne me restait qu’à être vigilant, maintenir le rythme, faire les changements, quelques corrections.

Cette victoire sans appel valide un vrai gros début de saison de la part du HBCN
J’irais plus loin, cela valide toute notre année 2016 on nous n’avons que très peu perdu avec une 2° partie de saison 2015-2016 exceptionnelle. Mais c’est l’aboutissement de tout un travail et quand on finit l’année par un tel match on se dit Waouh ! C’est un pur bonheur ! On fait ça devant le PSG et ses stars, devant 11 000 supporters qui ont été fantastiques, c’est une vraie fierté pour notre sport, pour Nantes et pour le H !

Maintenant on se dit que la prochaine étape, c’est d’aller chercher le titre non ?
Quel titre ? La Ligue des Champions ou le championnat ? Non il faut rester mesuré, nous ne sommes qu’à la mi saison et je l’ai rappelé aux joueurs. On n’a déjà fait des choses, on finit sur ce match chez nous, mais il faut continuer dans notre projet. On a gagné, on a fait un match extraordinaire mais nous ne sommes qu’au milieu de la saison !

On se dit que cette victoire est une vraie victoire tactique

Oui, on a fait ce qui était prévu, mais il faut en laisser tout le mérite aux joueurs ! Ils ont joué avec une certaine perfection dans ce que l’on voulait voir. On réussit à mettre 37 buts à Paris, mais c’est les joueurs qui ont fait le travail, il ne faut jamais l’oublier. On a réussi à les fatiguer, j’avais décidé de faire peu de changements, j’ai même réussi à utiliser mes temps morts de façon « physiologique ». J’attendais pourtant une réaction de Paris en seconde période, mais on a réussi à ne pas leur laisser la chance de réagir. On a su encore élever notre niveau par rapport à la victoire à Montpellier, et quand je nous vois jouer comme ça, c’est un pur bonheur.

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités