mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
CDF M : Nantes devient un grand de France
CDF M : Nantes devient un grand de France
27 Mai 2017 | France > Coupe de France

A l’issue d’un match superbe de tempo, d’actions d’éclats et de jeu collectif, Nantes a encore gravi une marche dans la hiérarchie française handballistique en remportant avec la manière sa première Coupe de France 37 – 32 au détriment du Montpellier HB, recordman de victoires dans l’épreuve avec 13 victoires.

Toute la solidité de Nantes a été affichée dans ces 60 minutes ! Pourtant, Montpellier sait ce que disputer une finale de Coupe de France veut dire. Et ses échecs dans l’exercice peuvent se compter sur un seul doigt. En bref depuis la prise de pouvoir du MHB sur le handball français, seul Toulouse, à l’époque les Spacer’s, de Claude Onesta et Jérôme Fernandez en 1998, avait réussi à dominer la machine à gagner héraultaise en devenir dans leur première finale. Depuis 13 trophées sont venus s’empiler les uns sur les autres du côté de Bougnol. La série prend donc fin avec un superbe vainqueur. Mais pour faire un beau vainqueur, il faut un perdant magnifique et le MHB a su l’être, ne lâchant jamais l’affaire malgré un Nantes à qui tout réussissait. Quand Nicolas Tournat montrait son niveau de jeu offensif monstrueux en dominant l’axe central de la défense. Quand Olivier Nyokas bondissait à des altitudes inconnues au commun des handballeurs normalement constitués ou quand Arnaud Siffert est entré en transes, sortant tous les ballons, même les plus improbables pendant de longues minutes. Et on peut en rajouter encore beaucoup, comme un Nicolas Claire qui va parfaitement gérer le jeu ligérien, O’Brian Nyateu qui va faire un entrée pleine de fougue défensive et de percussion offensive. Le duo espagnol de gaucher qui non seulement ne va rien rater du match mais qui en plus va rajouter une dimension physique aux deux bouts du terrain pendant 60 minutes. Bref, Nantes s’est offert un récital face à une équipe qui même avec des absents n’a jamais renoncé à renverser la vapeur.

Car si à Montpellier certains présents auront tout donné, on ne peut s’empêcher de penser que pour contrer un Nantes à ce niveau de jeu, il fallait que toutes les forces vives héraultaises soient présentes à Bercy. Vincent Gérard a cruellement fait défaut. Mis d’entrée sous pression par la réussite nantaise au shoot, Nikola Portner n’a pas réussi à refaire surface et Samir Bellahcene semble encore tendre à ce niveau de jeu. L’absence de Matthieu Grébille a privé Montpellier d’une arme à longue distance et que dire de l’absence de Michaël Guigou, lui qui sait si bien mettre le bon tempo sur la montée de balle et qui est capable en deux ou trois actions de vous changer le cours d’un match. Il fallait faire sans, mais la tâche était un peu trop ambitieuse pour tous ceux qui étaient valides. Clairement Nantes se place de plus en plus comme un acteur incontournable dans le futur du Handball français. Ce deuxième titre après la coupe de la Ligue il y a deux saisons montre la progression du H. Montpellier a vu arriver Paris dans son champ de vision de l’ultra dominateur qu’il fut pendant de longues saisons. Cette saison, un deuxième club vient de prendre place dans ce duo pour former un trio qui pourrait amener la LNH à un sacré niveau de jeu.

Les réactions d'après-match

Nicolas Claire, demi-centre de Nantes: "Quoiqu'il devait arriver, on avait réussi notre saison. On avait bien joué toute l'année et on s'était donné l'opportunité de gagner des titres. On a buté quatre fois sur Paris, mais on n'a jamais été déçus plus que cela. On a continué à se battre. On est fiers de nous. On ne s'est pas dit que la saison serait ratée si on perdait ce soir. C'est peut-être ce qui a fait la différence. C'est extraordinaire de gagner à Bercy, dans le temple du handball français."
                  
Thierry Anti, entraîneur de Nantes: "On avait déjà perdu une Coupe de France, deux Coupes de la Ligue, deux Coupes d'Europe. Personnellement, j'avais beaucoup de pression sur ce match. Je ne voulais pas la transmettre aux joueurs. Je voulais qu'ils prennent du plaisir et qu'ils jouent comme ils ont su le faire jusqu'ici. Il fallait juste améliorer les choses vues contre Montpellier la semaine dernière au niveau de l'intensité défensive et de certaines pertes de balle. Gagner une Coupe de France, c'est remporter un autre trophée. C'est vraiment s'inscrire comme un club qui commence à compter un peu. Je suis très content. C'est plus fort que la Coupe de la Ligue. La Coupe de France, je l'ai gagnée avec trois clubs, Créteil, Paris et Nantes. C'est important pour moi." 
                  
Baptiste Bonnefond, arrière gauche de Montpellier: "On ne peut pas gagner une finale en prenant autant de buts. 37 à la fin du match, 19 à la mi-temps, c'est trop. On était pas loin de notre pire match en défense en première mi-temps. Ils ont bien joué en seconde période et nous, nous avons continué à faire les mêmes erreurs. Ils ont su exploiter nos failles défensives. On a souffert pendant tout le match. On est passé à côté. Il ne faut pas se cacher derrière les absences mêmes si elles étaient de poids."

Le diaporama du match par Stéphane Lebègue

Le diaporama du match par Lorie Couvillers

A Paris, POPB
Le samedi 27 mai à 20h30
Finale de la coupe de France masculine nationale
HBC Nantes - Montpellier HB : 37 - 32 (Mi-temps : 19-18)

10 000 spectateurs
Arbitres : MMES Bonaventura et Bonaventura

Statistiques du match :

NANTES
 Nom PrénomButTirA2'Tps
1 DUMOULIN CYRIL    27mn
6 NYOKAS OLIVIER67  26mn
7 CLAIRE NICOLAS79 151mn
8 NYATEU OBRIAN33 130mn
9 KLEIN DOMONIK24  40mn
10 BURIC SENJAMIN11  09mn
11 TOURNAT NICOLAS78 139mn
13 FELIHO ROCK  1 23mn
14 DEROT THEO12  11mn
16 SIFFERT ARNAUD    32mn
17 DELECROIX FLORIAN 1  01mn
18 GURBINDO EDUARDO441 58mn
19 BALAGUER DAVID66  58mn
20 AUFFRET LUCIEN     
22 PECHMALBEC DRAGAN    46sc
 Nom PrénomArrêtTirA7mB7mTps
1 DUMOULIN CYRIL3190127mn
16 SIFFERT ARNAUD8240032mn
MONTPELLIER
 Nom PrénomButTirA2'Tps
3 ANQUETIL ARTHUR     
4 SIMONET DIEGO45  29mn
6 CAUSSE THEOPHILE44  32mn
7 TRUCHANOVICIUS JONAS12  26mn
9 TOUMI AYMEN47  26mn
11 DOLENEC JURE34  30mn
12 BELLAHCENE SAMIR    16mn
16 PORTNER NIKOLA    43mn
19 VILLEMINOT KYLLIAN    04mn
20 BOS JULIEN     
22 ZVIZEJ MIHA111128mn
24 BONNEFOND BAPTISTE571 38mn
25 FAUSTIN JEAN-LOUP    01mn
27 FABREGAS LUDOVIC341336mn
28 PORTE VALENTIN34  49mn
29 BINGO ARNAUD47  53mn
 Nom PrénomArrêtTirA7mB7mTps
12 BELLAHCENE SAMIR1120016mn
16 PORTNER NIKOLA3290143mn



Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités