mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
CDL F : Fleury met le point final
CDL F : Fleury met le point final
27 Mars 2016 | France > Coupe LFH

Coupe de la Ligue féminine (finale).
Comme en 2015, Fleury-les-Aubrais s'adjuge le premier trophée national de la saison. Costaudes défensivement, mues par une volonté de fer, les joueuses de Fred Bougeant ont essoré Nice, avant de filer en douceur vers leur quatrième titre en deux ans (25-20). Un doublé qui restera sans suite, la compétition arrivant en fin de vie.

De nos envoyés spéciaux à Trélazé

En 1970, après sa troisième victoire au Mondial de foot, le Brésil avait obtenu le privilège de conserver ad vitam aeternam la coupe Jules-Rimet, l'ancêtre du trophée actuel. Nous pouvons vous l'affirmer : le Fleury Loiret Handball devrait bénéficier des mêmes faveurs. Il va devenir propriétaire de la Coupe de la Ligue, empochée une seconde fois consécutivement. La finale du dimanche de Pâques, à Trélazé, était la quatorzième et dernière d'une compétition attractive sportivement, mais n'ayant jamais pu trouver de place (voire de formule) pérenne. « C'était une réflexion commune. Par rapport au calendrier, à l'économie des clubs, à l'organisation » avance la présidente de la LFH, Nodjialem Myaro.

Depuis son poste d'observation bord terrain, la championne du monde 2003 constata, comme tout le monde, que les tenantes loirétaines n'avaient aucune intention de renoncer au doublé. Moins de 24 heures après leur demi-finale de très haut niveau contre Metz (27-26), elles ont assumé pleinement leur étiquette de favorites. « On a su se mobiliser de nouveau, se félicite Laura Kamdop. On a réussi à être dangereuses du début à la fin. » Quasi granitique en première période, la meilleure défense de LFH en saison régulière coupa net les relations entre arrières niçoises. Sandy Barbosa (6/9) et Marta Lopez Herrero (4/5) se procurèrent notamment deux balles de but de la sorte. «Il fallait s'appuyer sur nos points forts, défense et montée de balle » prolonge la pivot. A peine troublées par six minutes à une de moins (et une chasuble de plus), les championnes de France en titre assommèrent le suspense (3-6, 11ème puis 5-11, 18ème).

Rejeté à -7 au tiers de la rencontre (6-13), Nice se retrouva dans la position d'Issy-Paris, vaincu la veille en ouverture du Final Four (20-11). Dans les regards azuréens affleurait la crainte de prendre le plus gros éclat jamais subi lors d'une finale (-7 pour Dijon, battu 18-25 par Metz en 2007). En n'inscrivant que trois buts dans le champ en vingt minutes (plus deux penaltys de Knutsdottir), l'OGCN s'en rapprochait dangereusement. Le 4-0 asséné par Houette et Nze Minko en tout début de seconde période (10-20, 34ème) accentua l'hémorragie. Comme le vide, béant, laissé en attaque par Alexandra Lacrabère (six semaines d'indisponibilité). La troupe de Sébastien Gardillou ne parvint à effacer partiellement l'ardoise (roche dont Trélazé est la capitale...) que lorsque le nom de Fleury était déjà gravé sur le socle de la coupe. Les barouds d'Ehsan Abdelmalek (4/5) et Karen Knutsdottir (4/6), l'arrosage hors cadre d'Audrey Bruneau (2/9) de l'autre côté, et l'écart fut presque divisé par deux (15-23 à la 45ème, 20-25 un quart d'heure plus tard).

Nice déflorera peut-être ultérieurement son palmarès au plus haut niveau, assorti d'une première qualification européenne. Au plus tôt dans deux mois, si les partenaires de Béatrice Edwige gagnent la finale de la Coupe de France (demi-finale contre Toulon le 20 avril, finale à Bercy le 21 mai). « Il ne faut pas oublier les play-offs » glisse la pivot internationale, sitôt reçue la médaille d'argent. La première grande finale de son club, de son point de vue, « c'était une bonne répétition. Il ne faut pas regretter, mais prendre ce qu'il y avait à prendre. »

A l'image de la Sarthoise Manon Houette, dont la victoire « à domicile » dans le département voisin se prolongea sur l'estrade avec les bénévoles, Fleury-les-Aubrais célébra sans modération sa quatrième récompense en trois saisons (*). Danse, chansons, photos, tout y passa. La fin de cycle, sujet principal de la trêve internationale (une dizaine de joueuses en partance), semble décupler les ambitions. « Gagner un titre, c'est toujours particulier, s'exclame Laura Kamdop. Les derniers mois ont été compliqués pour toutes. On a un super groupe, qui veut finir sur une bonne note. On a déjà notre trophée, il en reste maintenant un second à aller soulever. On fera tout pour l'accrocher, on ira jusqu'au bout de l'aventure toutes ensemble. » Un second doublé Coupe-Championnat reste dans le collimateur fleuryssois. Pour un autre moment d'éternité.

(*) Coupe de France 2014, Championnat et Coupe de la Ligue 2015, Coupe de la Ligue 2016.

Les réactions

Tatiana Elisme (ailière droite de Nice) :
« Personnellement, je suis un peu déçue de ma prestation. On a su gérer, avec l'équipe. On a fait tout ce qu'on pouvait, on a tout donné. Malgré la défaite, on s'est donné en attaque comme en défense. On a commis quelques erreurs, mais ça fait partie du jeu. On va essayer de travailler, de persévérer pour atteindre la finale de la Coupe de France. »

Manon Houette (ailière gauche de Fleury) :
« Il y a beaucoup d'émotion. En six saisons ici, j'ai tout vécu. Le bordel au début, l'ascension, de nouveau le bordel... C'est un plaisir de gagner comme ça. On est une vraie bande de copines. Ca s'est vu hier (samedi), comme aujourd'hui (dimanche), on a été super solidaires. Une semaine de vacances, ça fera du bien aux jambes et à la tête ! C'est indispensable, et ça donnera encore plus de forces. »

Gnonsiane Niombla : « Ca sauve notre saison »

La capitaine de Fleury-les-Aubrais, qui lèvera le voile d'ici peu sur sa future destination, savoure l'ajout d'une quatrième ligne au palmarès en deux ans.

Gnonsiane, la bonne habitude de brandir la première un trophée ne se perd pas...
Je suis contente, on est contentes d'avoir réussi à gagner cette Coupe de la Ligue. Ca sauve un petit peu notre saison, c'est cool.

La demi-finale face aux Messines n'a pas épuisé toutes vos réserves...
C'était dur, quand même. On sait que les finales sont toujours compliquées. Il fallait rester concentrées et sérieuses, on l'a fait. On a déroulé, vite senti que Nice était dans le dur. Avoir un effectif plus rôdé nous a permis d'être plus libérées. Mélissa, Audrey (Agathe et Bruneau, entrées en seconde période) sont de bonnes joueuses, elles avaient leur mot à dire dans ce match.

Vingt buts concédés : la meilleure défense du championnat a répondu présent...
On a bien défendu, c'est vrai. On ne va pas se mentir, Alex (Lacrabère) n'était pas là, mais même hier (samedi), il y a eu de belles séquences défensives.

La saison est sauvée, dites-vous, mais un doublé peut l'embellir encore plus...
Elle n'est pas finie, c'est clair. On avait peur d'une disette, alors cette année est un peu moins terne Ca nous donne de l'espérance pour les prochaines échéances.

NiceNice
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
E.ABDELMALEK1/23/34/500000411
B.EDWIGE3/40/03/40030036
A.HORNYAK3/40/03/40010036
M.LE BIHAN2/30/02/30010023
T.ELISME1/30/01/30000011
K.KNUTSDOTTIR2/42/34/70030041
A.PALSDOTTIR0/10/00/1000000-1
S.ROCHA DA SILVA2/50/02/5002102-1
A.KOUYATE0/20/00/2003100-6
L.DAQUIN1/50/01/5003001-7
Total15/335/620/390016202013
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
C.DARLEUX12/320/512/371010005
A.BALZINC0/00/00/00000000
Total12/320/512/371017202018
Fleury les AubraisFleury les Aubrais
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
A.BARBOSA-CABRAL5/61/16/702300617
M.LOPEZ HERRERO4/50/04/502000415
M.HOUETTE3/61/14/70000049
G.NIOMBLA3/82/25/100020056
E.NZE MINKO1/31/12/41010024
E.CHAVEZ HERNANDEZ2/30/02/30020021
M.GRIMAUD0/00/00/00000000
H.CISSE0/00/00/0001000-2
L.KAMDOP0/00/00/0003100-2
A.BRUNEAU2/90/02/9002102-5
M.AGATHE0/20/00/2000200-6
D.MINO LARENAS0/10/10/2000100-6
Total20/435/625/491414502531
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
D.ZOQBI DE PAULA9/231/210/250000005
J.FOGGEA1/20/41/6000000-5
Total10/251/611/311414502531


© Laurent Hoppe
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités