mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LFH : un Top 8 presque ficelé
LFH : un Top 8 presque ficelé
30 Mars 2017 | France > LFH

Toulon a assuré sa place en play-offs avec son succès sur Besançon (26-22). Dijon s’en rapproche aussi après sa belle victoire sur Nantes (25-20). Pour Fleury et Nice, battus à domicile par Issy-Paris et Metz, c’est sans doute en play-down que la saison se poursuivra en revanche.

On y voit désormais un peu plus clair. Et à certains endroits, comme à Toulon, on a même quelque-chose à fêter. Le club varois a en effet validé sa qualification en play-offs, mercredi soir, avec sa victoire sur Besançon, un adversaire direct (26-22). Mais ce fut dur face à des Franc-Comtoises toujours aussi homogènes, et qui digèrent petit à petit les absences de leur côté droit (Kolczynski et Manaut). Parties très fort dans le sillage de Frécon (0-4), les visiteuses ont d’ailleurs fait la course en tête, avec une excellente paire de gardiennes (16 arrêts pour le duo Gabriel-Muñoz au repos !).

Puis c’est une autre gardienne qui a fait la différence, mais en faveur de Toulon : Léa Serdarevic. Après cinq minutes pour se mettre en route, la Béarnaise a multiplié les arrêts, terminant à près de 50% (9/19, plus un but), et son équipe a passé un 7-0 à un Besançon impuissant (18-15, 45e). Rien n’était encore décidé pourtant, et il a fallu les efforts de Jurisic (6 buts) et le retour de Fogelström (4/4 en 45 minutes) pour que les Varoises l’emportent en s’évitant une fin de match étouffante. Avec sept points d’avance sur le 9e, Nice, qui a encore trois matches à jouer, et un goal average particulier favorable, Toulon s’assure donc une place dans les phases finales. Et sa 5e place actuelle peut même le faire espérer d’éviter un des trois gros.

La place n’est pas encore certaine pour Dijon, mais la victoire du CDB face à Nantes est un grand pas en avant. Elle fait d’abord beaucoup de bien à des Bourguignonnes qui n’avaient plus gagné depuis le 20 janvier. Sur la manière aussi, elle laisse une impression très positive. Certes, Nantes n’est pas dans sa meilleure période, mais Dijon a dominé du début à la fin cette rencontre, passée une entamé ligérienne (0-2, 3e). La réaction a été immédiate (4-2, 6e) et l’écart a grimpé sans cesse (14-9 au repos, 20-11, 42e), avec un duo de gardiennes au diapason (12 arrêts pour Ben Slama, 6 pour Le Borgne) d’un 7 majeur qui a bien tenu la maison (6 buts pour Skolkova et Deroin). Quand tout fonctionne ainsi, les Dijonnaises peuvent gêner beaucoup de monde et elles l’ont prouvé. Leurs cinq points d’avance sur Nice (qui a aussi un match de plus à jouer) laissent augurer du meilleur.

Cela sent bon en haut donc, mais cela s’annonce plus compliqué pour Nice. Les Azuréennes se sont inclinées chez elle face à un Metz insubmersible (29-20). Elles n’ont pourtant pas à rougir de leur prestation, elles qui étaient dans le coup à cinq minutes de la fin (19-22) grâce notamment à une solide Sako dans les cages (18 arrêts). Mais les Messines, plus denses collectivement, ont logiquement mieux terminé pour donner au score une fausse impression de facilité. Le leader a quasiment sécurisé sa pole position de saison régulière. Pour Nice, il faut un sans-faute sur les trois dernières journées pour encore rêver. Avec deux déplacements à Iss-Paris et Besançon entrecoupés de la réception de Chambray, ça s’annonce coton.

Ça s’annonce tout aussi délicat pour Fleury, battu par Issy-Paris chez lui (36-29). Menées au quart d’heure, les Loirétaines ont su renverser la vapeur avant la pause (15-13) grâce à leur réussite offensive. Mais la défense ne s’est jamais mise en place et les sœurs Oftedal (7 buts Stine, 5 Hanna), Abbingh (8 buts) et surtout Deba (7/7) ont profité des largesses pour faire grimper le score à vitesse grand V. Vite repassé devant (16-19, 39e), Issy-Paris a déroulé ensuite jusqu’au buzzer et s’est fait plaisir, même si les 29 buts encaissés sont également un peu suspects. Les Parisiennes creusent un vrai break avec Brest pour le gain de la 2e place. Fleury, avec 6 points de retard sur Dijon, qui a un match en moins à jouer, doit, comme Nice, viser un sans-faute (à Chambray, contre Besançon et à Brest).

Dernière Journée | Journée 19
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
Toulon St-CyrBesançon262229/03>>
DijonNantes252029/03>>
BrestChambray222308/03>>
Fleury les AubraisIssy Paris293629/03>>
NiceMetz202929/03>>
Prochaine Journée | Journée 20
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
NantesToulon St-Cyr 01/04 
BesançonBrest 01/04 
ChambrayFleury les Aubrais 01/04 
MetzCelles s/Belle 01/04 
Issy ParisNice 01/04 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Metz481715114933727 
2Issy Paris431713404944425 
3Brest39171160430377-3 
4Nantes3718981474474-1 
5Toulon St-Cyr351878342446224
6Besançon3517872456435-4-4
7Dijon33186934655001 
8Chambray32177914274483 
9Nice28175111403449-1 
10Fleury les Aubr.27175120402463-3 
11Celles s/Belle23172132409455-1 
© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités