mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Mondial jeunes F : une 6e place encourageante
Mondial jeunes F : une 6e place encourageante
31 Juillet 2016 | International > Juniors

Battue par la Hongrie dans le match pour la 5e place (31-34), la France termine 6e de la compétition slovaque. L’objectif des demi-finales n’a pas été atteint mais la qualité et la progression de ce groupe donnent envie de le revoir.

L’été slovaque de l’équipe de France jeune s’est donc terminé dimanche, à l’heure du déjeuner, dans une Aegon Arena NTC toujours désespérément vide (100 personnes sur les 4000 possibles, comme tout au long de la compétition). Il aurait fallu aller un peu plus haut dans cette compétition pour avoir droit au prime time et à un public plus fourni, mais l’histoire s’est arrêtée en quarts face à une Russie supérieure. Engagées dans les matchs de classement, les Bleuettes en auront gagné un sur deux, face à la Suède, avant de perdre face à la Hongrie un anecdotique match pour la 5e place (31-34). Cela porte leur bilan à 5 victoires pour 4 défaites. Honorable donc, mais il aura manqué ce dépassement, ce déclic qui aurait pu mener les filles de Laurent Puigségur jusqu’au podium, leur objectif annoncé en début de tournoi.

Pour leur dernière heure de jeu à Bratislava, les Françaises sont tombées sur une Hongrie plus mordante, qui a tout de suite pris les devants (4-2 puis 7-3, 10e), dans le sillage de son arrière gauche et meilleure joueuse, Bernadett Hornyak (11 buts au final, meilleure marqueuse du match, plus 7 passes décisives). De son côté, le coach français lançait à droite la Nantaise Orlane Ahanda, moins utilisée ces derniers matchs mais précieuse pour laisser les siennes dans le match (12-11, 22e). D’un doublé, son pendant à l’arrière gauche Pauline Plotton égalisait (14-14, 26e) mais les Hongroises de Klujber terminaient mieux cette première demi-heure (18-16). Emmenées par une excellente Soukeina Sagna (11 buts aussi, ci-dessous) relayée par Claire Vautier (3 buts), les Françaises faisaient le match (26-25, 47e) mais restaient derrière, la faute à un manque de réussite dans les cages. L’arrière de St-Amand, pourtant, ramenait encore les Bleues sur les talons hongrois avec 90 secondes à jouer (32-31). Pas de quoi faire trembler les Magyares puisque l’arrière Hafra (8 buts) scellait la victoire des siennes (34-31).

Cette défaite n’a rien d’infamant (Laurent Puigségur n’a pas utilisé Mauny ni Blonbou et a fait largement tourner) mais elle situe sans doute le niveau de cette équipe, encore un peu jeune. Mais ses bons passages ont vraiment été… bons, et le jeu avait trouvé une certaine stabilité, défensive mais pas seulement, servie par des talents individuels multiples (Sagna, Mauny, Nocandy…) qui n’ont pas non plus le monopole du jeu, contrairement à d’autres nations. Avec une année de plus, Lassource et Vautier auront gagné en assurance, les jumelles Plotton et Blonbou en régularité, toutes auront acquis plus de malice au tir et en défense. Il sera alors intéressant de suivre toutes ces filles dans les compétitions futures, en espérant qu’elles poursuivent leur progression.

A Bratislava, Aegon Arena NTC
Dimanche 31 juillet 2016 à 13h00
France – Hongrie : 31 – 34 (16-18)

100 spectateurs.
Arbitres : MM. Paolantoni et Zanikian (ARG)

France
Gardiennes : Frank (30 min, 4/20 arrêts dt 0/3 pen), Tonds (30 min, 5/21 arrêts dt 0/2 pen) et Dos Reis (0/2 pen.).
Joueuses de champ : Mauny, Maurin (1/1), Sagna (11/14 dt 4/5 pen), D. Lassource (1/4), Vautier (3/5), M. Plotton (2/2), Tourigny (0/2), P. Plotton (5/7), Blonbou, C. Kieffer (0/1), Fofana, Fall (2/4), Ahanda (6/8).
Entraîneur : L. Puigségur.

Hongrie
Gardiennes : Hlogyik (30 min, 9/23 arrêts dt 1/3 pen), Danyi (20 min, 1/12 arrêts dt 0/2 pen) et Suba (10 min, 0/6 arrêt).
Joueuses de champ : Pasztor, Kuti (5/6), Pankotai, Marton (0/2), Hudak (1/2), B. Hornyak (11/15 dt 7/8 pen), Pal, Hafra (8/11), Lakatos, Szabo (3/4), Klujber (4/8), Fodor (2/4), Tovizi.
Sélectionneur : J. Hajdu.

Laurent Puigségur, sélectionneur : « Je suis fier des filles, c’est une bonne équipe avec laquelle travailler. Cette 6e place mondiale n’est pas si mauvaise. Je regrette toujours ce mauvais passage de 10 minutes en première période contre la Russie, on aurait pu passer en demi-finale et tout aurait été différent. »

La Russie championne du monde
Les Bleuettes seront donc tombées face au futur lauréat, la Russie, qui a surclassé le Danemark en finale ce dimanche (30-22). Accrochées et menées au quart d’heure par des Danoises toujours séduisantes à voir jouer (6-8), les filles de l’Est ont fait la différence avant la pause à la faveur d’un 7-1 (14-11, 27e), toujours emmenées par une délicieuse Sabirova en demi-centre (10 buts, 1 passe décisive). Toujours décisive à la reprise (19-14), la joueuse d’Astrakhan a ensuite été serrée de près par la défense nordique. C’est alors que le côté droit a pris le relais, à longue distance avec Skorobogatchenko (7 buts) ou à l’aile par Dudina (3/3). Très solide en défense devant une bonne Orlova (8 arrêts à 42%), la Russie a lentement éteint les velléités danoises (26-17, 50e puis 27-20, 55e) et s’impose finalement de 8 buts. Une revanche après la victoire des Danoises dans la catégorie juniors, quand ces dernières s’étaient imposées en prolongation sur le sol russe.

Le classement final
1 Russie
2 Danemark
3 Corée du Sud
4 Norvège
5 Hongrie
6 France
7 Suède
8 Croatie
9 Egypte
10 Angola
11 Allemagne
12 Brésil
13 Slovaquie
14 Roumanie
15 Espagne
16 Slovénie
17 Japon
18 Argentine
19 Kazakhstan
20 Chine
21 Paraguay
22 Chili
23 Congo
24 Ouzbékistan

© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités