bandeau handzone

La Chine se rendort !

Jeux Olympiques

samedi 23 août 2008 - © François Dasriaux

 3 min 31 de lecture

Les Bleues ont parfaitement fini leurs JO en prenant une belle revanche sur les Chinoises avec un +8 final qui fait du bien à la tête quoi que… Si les Bleues et notamment les futures retraitées ont fait preuve d’une vraie efficacité et d’une vraie supériorité sur l’équipe locale, faire cela au premier tour aurait été du meilleur goût ! Olivier Krumbholz et sa troupe auraient peut-être joué un match un peu plus tard dans la journée. Si il est vrai que les JO ne commencent véritablement en quart de finale, le premier tour peut rester dans les gorges des tricolores. Sans ce parcours limite calamiteux en poule, la force collective et l’enthousiasme défensif vus aux deuxième tour aurait pu permettre de s’offrir peut être mieux qu’une 5° place. Maintenant, tout cela a été fait, le mauvais comme le très bon et pour clôturer quelques carrières d’anthologie en équipe de France, cette victoire dans une salle acquise à la cause chinoise et de superbe façon ne pouvait tomber mieux. Au revoir mesdemoiselles Isabelle, Stéphanie, Véronique, Valérie et peut-être d’autres encore, vous nous aurez offert de bien belles joies et quelques frayeurs tout aussi mémorables !

Ce match les Bleues l’ont pris par le bon bout. Attentive d’entrée de match en défense devant une Valérie Nicolas partie pour un dernier baroud flamboyant. Appliquées en attaque et profitant parfaitement des largesses des Chinoises dans le domaine, les Françaises prenaient rapidement le large au point de mener tranquillement de 7 buts au bout d’un petit quart d’heure de jeu. L’entame idéale pour ôter de l’esprit des chinoises l’idée de rééditer leur exploit en poule. Les Chinoises ne savaient plus trop à quel bonze se vouer tant entre la défense bleue et les montées de balles cela partait trop vite, trop fort et trop bien. Malheureusement ou heureusement pour le spectacle dans ce National Indoor Stadium plein comme un œuf, les Françaises n’arrivaient pas à achever la résistance locale en fin de première période.

Même si la remontée des Chinoises ressemblait à la réédition de la grande marche, il restait encore une lueur d’espoir dans leurs yeux, la fin de première mi-temps allait leur permettre de renverser un peu le court du match, même si Raphaëlle Tervel, parfaite en dépannage sur le poste d’arrière droit après les blessures des deux gauchères Camille Ayglon, qui s’était fait savonner son nez fracturé par la tendre Bese face à la Roumanie et Alexandra Lacrabère victime d’une entorse dans le même match. Le retour à -5 pour les Chinoises pouvait ressembler à une possibilité de retour dans ce match. Heureusement, les filles du mythique coréen Kang vont faire un peu trop de fautes de main, de ratés offensifs pour profiter réellement du coup de moins bien des Tricolores en début de deuxième période.

Les adversaires des françaises vont bien se payer un petit retour presque angoissant à -2 au bout de 12 minutes de jeu, mais c’était le chant du cygne complet pour les actions chinoises dans ce match. Relancées comme des obus vers la victoire par le trio Van Parys – Tervel – Herbrecht, les Tricolores finissaient le match en trombe pour finir sur un +8 clair, net et sans discussions possibles avec comme un symbole le dernier but marqué par Véronique Pecqueux Rolland. Un point d'orgue magistral sur une carrière internationale fabuleuse. La France avait un peu expulsé son triste souvenir du match de poule et terminait ces JO les bras levés. Cela atténuera peut-être un peu la déception russe, comme au Mondial français, les Bleues terminent 5° ! Sans doute la place réelle du handball féminin tricolore dans le concert international en ce moment, mais il restera toujours un petit goût d’inachevé pour cette équipe qui sera sérieusement remaniée dans les mois à venir. Aussi bien pour le quart de finale que pour la phase très poussive de poule préliminaire.

A Pékin, National Indoor Stadium
Le 23 août 2008 à 4H15
France – Chine : 31 – 23 (Mi-temps : 15-10)

Arbitres
MM KRSTIC Nenad et LJUBIC Peter (Slovénie)

Statistiques du match

La Chine se rendort ! 

Jeux Olympiques

samedi 23 août 2008 - © François Dasriaux

 3 min 31 de lecture

Les Bleues ont parfaitement fini leurs JO en prenant une belle revanche sur les Chinoises avec un +8 final qui fait du bien à la tête quoi que… Si les Bleues et notamment les futures retraitées ont fait preuve d’une vraie efficacité et d’une vraie supériorité sur l’équipe locale, faire cela au premier tour aurait été du meilleur goût ! Olivier Krumbholz et sa troupe auraient peut-être joué un match un peu plus tard dans la journée. Si il est vrai que les JO ne commencent véritablement en quart de finale, le premier tour peut rester dans les gorges des tricolores. Sans ce parcours limite calamiteux en poule, la force collective et l’enthousiasme défensif vus aux deuxième tour aurait pu permettre de s’offrir peut être mieux qu’une 5° place. Maintenant, tout cela a été fait, le mauvais comme le très bon et pour clôturer quelques carrières d’anthologie en équipe de France, cette victoire dans une salle acquise à la cause chinoise et de superbe façon ne pouvait tomber mieux. Au revoir mesdemoiselles Isabelle, Stéphanie, Véronique, Valérie et peut-être d’autres encore, vous nous aurez offert de bien belles joies et quelques frayeurs tout aussi mémorables !

Ce match les Bleues l’ont pris par le bon bout. Attentive d’entrée de match en défense devant une Valérie Nicolas partie pour un dernier baroud flamboyant. Appliquées en attaque et profitant parfaitement des largesses des Chinoises dans le domaine, les Françaises prenaient rapidement le large au point de mener tranquillement de 7 buts au bout d’un petit quart d’heure de jeu. L’entame idéale pour ôter de l’esprit des chinoises l’idée de rééditer leur exploit en poule. Les Chinoises ne savaient plus trop à quel bonze se vouer tant entre la défense bleue et les montées de balles cela partait trop vite, trop fort et trop bien. Malheureusement ou heureusement pour le spectacle dans ce National Indoor Stadium plein comme un œuf, les Françaises n’arrivaient pas à achever la résistance locale en fin de première période.

Même si la remontée des Chinoises ressemblait à la réédition de la grande marche, il restait encore une lueur d’espoir dans leurs yeux, la fin de première mi-temps allait leur permettre de renverser un peu le court du match, même si Raphaëlle Tervel, parfaite en dépannage sur le poste d’arrière droit après les blessures des deux gauchères Camille Ayglon, qui s’était fait savonner son nez fracturé par la tendre Bese face à la Roumanie et Alexandra Lacrabère victime d’une entorse dans le même match. Le retour à -5 pour les Chinoises pouvait ressembler à une possibilité de retour dans ce match. Heureusement, les filles du mythique coréen Kang vont faire un peu trop de fautes de main, de ratés offensifs pour profiter réellement du coup de moins bien des Tricolores en début de deuxième période.

Les adversaires des françaises vont bien se payer un petit retour presque angoissant à -2 au bout de 12 minutes de jeu, mais c’était le chant du cygne complet pour les actions chinoises dans ce match. Relancées comme des obus vers la victoire par le trio Van Parys – Tervel – Herbrecht, les Tricolores finissaient le match en trombe pour finir sur un +8 clair, net et sans discussions possibles avec comme un symbole le dernier but marqué par Véronique Pecqueux Rolland. Un point d'orgue magistral sur une carrière internationale fabuleuse. La France avait un peu expulsé son triste souvenir du match de poule et terminait ces JO les bras levés. Cela atténuera peut-être un peu la déception russe, comme au Mondial français, les Bleues terminent 5° ! Sans doute la place réelle du handball féminin tricolore dans le concert international en ce moment, mais il restera toujours un petit goût d’inachevé pour cette équipe qui sera sérieusement remaniée dans les mois à venir. Aussi bien pour le quart de finale que pour la phase très poussive de poule préliminaire.

A Pékin, National Indoor Stadium
Le 23 août 2008 à 4H15
France – Chine : 31 – 23 (Mi-temps : 15-10)

Arbitres
MM KRSTIC Nenad et LJUBIC Peter (Slovénie)

Statistiques du match

Dans la même rubrique

  1 2 3 4