bandeau handzone

Montpellier et Dunkerque en appel, PSG pour confirmer

Champion's League

vendredi 3 octobre 2014 - © Yves Michel

 9 min 36 de lecture

C'est la 2ème journée de la Ligue des Champions. Si Paris n'a pas raté son entrée dans la compétition et attend de pied ferme une surprenante équipe de Zagreb, Montpellier et Dunkerque sont presque déjà le dos au mur. Les Héraultais et leurs quatre Slovènes accueillent Celje, Dunkerque est parti en Ukraine pour tenter de déjouer un véritable traquenard.

Dragan Gajic retrouve "ses frères"

La dernière fois que Montpellier a rencontré Celje en Ligue des Champions… cela fait un bail ! C’était en février 2001 et dans leurs vagues souvenirs, Patrice Canayer et Michael Guigou seuls rescapés de l’époque, se rappellent de ce double quart de finale. Un match aller remporté d’un petit but dans l’Hérault mais une défaite de six longueurs en Slovénie. Dragan Gajic (notre photo de tête) aurait pu participer à cette rencontre mais à pas tout à fait 17 ans, il faisait son apprentissage dans le groupe pro du club de sa ville natale. L’ailier droit qui est arrivé en 2011 au MAHB a donné neuf saisons de sa carrière sportive à Celje, a remporté trois titres et deux coupes nationaux et a participé à de nombreuses rencontres européennes.

A peine rentré de Nantes où son équipe a arraché le match nul, son téléphone n’a pas arrêté de sonner. A deux jours du choc en Ligue des Champions, c’est le joueur le plus sollicité par les journalistes. «Tu es le 6ème à m’appeler depuis ce (vendredi) matin et ce n’est pas fini. Mais c’est normal, je suis un ancien de Celje et ce match est très important pour moi.» Mais aussi pour Jure Dolenec, Vid Kavticnik et Matej Gaber, les autres slovènes de l’effectif montpelliérain qui eux, portaient les couleurs du grand rival, Velenje. Borut Mackovsek, la dernière recrue héraultaise (3 saisons à Celje) pas encore remis de son opération au ménisque, suivra la rencontre depuis les tribunes. Des tribunes que Dragan Gajic espère voir s’enflammer pour ce retour de la LDC à l’Arena.

C’est le match que vraiment tu attendais…
Oui mais cela dépasse le fait qu’il s’agisse de mon ancien club et ma ville de naissance. Ce sera c’est vrai très spécial mais on n’a pas très bien démarré en Ligue des Champions avec cette lourde défaite à Rhein Neckar, on a besoin de points. Et puis on joue à la maison ! Dans ma tête, il faut que je me prépare bien et je suis sûr que tout va bien se passer.

Pour Celje aussi, c’est un match important.
Oui, ils ont été battus d’un but chez eux par le Vardar. Leur objectif, c’est terminer 4ème du groupe et donc se qualifier pour les 8èmes. Ils vont chercher des victoires à l’extérieur et si possible, dès dimanche contre Montpellier. Mais si on met le même impact physique que les 20 dernières minutes jeudi contre Nantes, ils seront perturbés et on peut gagner.

Il faudra s’en méfier car c’est une équipe jeune mais expérimentée
Il y a des jeunes qui ont déjà beaucoup de match à leur actif comme Miha Zarabec (le demi-centre de 22 ansnotre photo ci-dessous) qui arrive de Maribor et qui a beaucoup progressé et quelques joueurs confirmés comme l’ailier gauche Luka Zvizej (33 ans, frère de Miha, le pivot toulousain). Leur base arrière est très forte. C’est une équipe qui aime le mouvement, qui joue à fond et court beaucoup.  Mais si on reste sérieux, Celje est à notre portée.

Contre Nantes jeudi, vous avez presque renversé une situation délicate
Avant le match, j’ai dit à ma copine «c’est ton anniversaire, on ne perdra pas !» (rires). On n’était pas très bien en 1ère mi-temps mais ensuite, on a joué comme une grande équipe. On a été jusqu’au bout et à la fin, on était même déçu car on a perdu un point.

Gagner contre Celje, c’est une question de points mais aussi d’honneur ?
Bien-sûr ! C’est important pour nous les Slovènes de Montpellier car lorsqu’on revient au pays ou en sélection nationale, si on a gagné, cela nous évite de nous faire chambrer. Mais c’est toute l’équipe de Montpellier qui va être motivée pour battre Celjé, pas spécialement les Slovènes. Cela fait presque deux ans qu’il n’y a pas eu de Ligue des Champions à Montpellier, il faut qu’on donne tout. A la fin du match, il ne faut pas avoir de regrets. 

Les repères pour RK Celje Pivovarna Lasko:

Actuel leader du championnat de Slovénie ex aequo avec Velenje (4 matches, 4 victoires)

joueurs en vue : Miha Zarabec (demi-centre - Slo) Luka Zvizej (ailier gauche -  Slo) Blaz Janc (ailier droit - Slo) Blaz Blagotinsek (pivot - Slo)

Meilleures perfs en LDC : Vainqueur (2004 - avait battu en finale Flensburg) - demi-finaliste (2005 - éliminé par Barcelone) - demi-finaliste (de 1997 à 2001)

Dernière confrontation officielle avec le MAHB : en quart de finale de la LDC en 2001 (défaite à Montpellier 24-23 - succès en Slovénie 29-23)



Dunkerque ne s'attend pas à un voyage culturel


Il parait que le convalescent va mieux. Mais la rechute est toujours possible. A Dunkerque en ce moment, on se contente de peu et même si mercredi, le succès d'un but face à Créteil a été acquis dans la souffrance, Patrick Cazal préfère positiver. L'entraîneur avait déjà en tête le voyage en Ukraine puisqu'il a réussi à préserver en les maintenant sur le banc, Bastien Lamon et Baptiste Butto. Car l'expédition jusqu'à Zaporozhye (sur les rivages du Dniepr, à 2700 km de la cité nordiste) ne s'annonçait pas de tout repos.

Le Motor Zaporozhye est une équipe qui suscite beaucoup de méfiance. Elle possède dans ses rangs des joueurs chevronnés comme le gardien Richard Stochl qui gardait les cages de Montpellier entre 2010 et 2012, l'arrière droit Mykola Stetsyura passé par St Raphaël en 2011-2012 ou le pivot russe Evdokimov, ancien de Ciudad Real et Chekhov, comme son compatriote l'ailier gauche Skopintsev. Mais c'est surtout une formation qui a failli entrer cette année, en Ligue des Champions en signant un exploit. Celui de s'imposer en Hongrie dans le chaudron de Szeged. Il n'en a rien été mais cela n'est pas passé loin puisqu'après avoir été secoués en 1ère période, les Ukrainiens ont été remarquables au retour des vestiaires en ayant, dans le second acte jusqu'à quatre buts d'avance à 13 minutes de la fin. Il faudra un sursaut des partenaires de l'ancien parisien Sierra et un arbitrage roumain "à la maison" pour que Szeged sauve sa peau et inflige à Zaporozhye, une courte défaite (27-26). Dans un groupe qui peut être qualifié d'ouvert, l'USDK et son adversaire du jour risquent d'avoir le même objectif à défendre. Celui de décrocher le 4ème billet qualificatif aux 8èmes de finale. Le match de samedi sifflé par un binôme turc sent déjà la poudre.

Les repères pour HC Motor Zaporozhye:

N'a
pas encore débuté le championnat d'Ukraine

joueurs en vue : Richard Stochl (gardien de buts - Svk) Mykola Stetsyura (arrière droit - Ukr) Egor Evdokimov (pivot - Rus) Oleg Skopintsev (ailier gauche - Rus) Sergi Burka (arrière gauche - Ukr)

Meilleures perfs en LDC : 2ème participation - saison passée, qualifié pour les 8èmes (éliminé par Kiel)

Dernière confrontation officielle avec Dunkerque : aucune

Le PSG... serein, oui mais juste ce qu'il faut

Il y a un peu plus de sérénité dans les rangs parisiens et notamment lorsqu'il s'agit d'aborder la Ligue des Champions. Les handballeurs feraient-ils comme leurs collègues footballeurs et choisiraient-ils leurs matches ? La semaine dernière, Metalurg ne ressemblait pas au FC Barcelone, toujours est-il que dans la bouillonnante halle Boris Trajkovski, le PSG a parfaitement mené son affaire. Jamais débordé, jamais devancé au score, galvanisé par une défense bien en place et un Thierry Omeyer en réussite sur sa ligne, le club de la capitale a fait une entrée remarquée dans la compétition. Une semaine plus tard avec entre temps, un succès en terre nimoise où le bon a alterné avec le superficiel, les Franciliens se retrouvent face à Zagreb. Des habitués de la compétition qui ont surtout réalisé un coup d'éclat lors de leur 1ère sortie. Devant 12000 supporters, ils se sont tout simplement payés le scalp de Kiel, complètement perturbés par la 5-1 croate. Enfin ça, c'était en 2ème période car dans les 30 premières minutes, les Allemands tenaient le choc (+4 à la pause). En un quart d'heure, Zagreb a renversé la tendance et pris le contrôle du match sans être rejoint (+2 au final). C'est ce scénario que le PSG veut éviter dimanche à la halle Carpentier. En cas de victoire et pour la 1ère fois de leur jeune histoire en LDC, Patrice Annonay (notre photo) et ses partenaires seraient seuls en tête de leur groupe.

Les repères pour HC Prvo plinarsko drustvo Zagreb:

4ème
de la Ligue SEHA (3 victoires, 2 défaites)

joueurs en vue : Zlatko Horvat (ailier droit - Cro) Filip Ivic (gardien - Cro) Lovro Sprem (ailier gauche - Cro) Luka Stepancic (arrière droit - Cro) Josip Valcic (demi-centre - Cro)

Meilleures perfs en LDC : Finaliste en 1995, 1997, 1998 et 1999 - la saison passée, 5ème de son groupe

Dernière confrontation officielle avec PSG : aucune

Le grand Zlatko de retour en France, dans l'ombre de Vujovic 

L'un était pivot, l'autre arrière droit. Deux bons vivants et surtout deux joueurs de talent. "Boule" Gardent et Zlatko Saracevic vont se croiser à nouveau sur un banc, cette fois-ci opposé. Les deux anciens internationaux ont évolué durant deux saisons (1990-1992) à l'Usam-Nîmes qui à l'époque trustait les titres hexagonaux. Ensuite, leurs chemins se séparent même si le Croate reste en France, aux Girondins de Bordeaux, à Créteil et à Istres. Il reviendra au pays en 1997, un an après avoir décroché la médaille d'or aux J.O d'Atlanta. Le grand Zlatko ne refera son apparition au plus haut niveau que la saison passée comme adjoint de Boris Dvorsek, l'entraineur de Zagreb. Les évènements vont projeter l'ex nîmois sur le devant de la scène. L'équipe croate qui par le passé a accueilli les meilleurs éléments que la Croatie ait pu produire (de Balic à Duvnjak en passant par Goluza, Dzomba, Lackovic, Vori, Kopljar et Gojun, pour ne citer qu'eux), part cette saison avec de sérieuses ambitions. Mais voilà, le 12 septembre dernier, c'est la "cata". Zagreb perd son 1er match à domicile de Ligue SEHA face aux Slovaques de Presov. Dvorsek est limogé, Saracevic assure l'interim. Quelques jours plus tard, le sulfureux (mais si talentueux lorsqu'il était joueur) Veselin Vujovic est appelé. Le Monténégrin exilé un temps au Qatar, termine sa 2ème longue suspension. En 2013, alors qu'il entraînait le Vardar, il s'en était violemment pris aux arbitres et la sanction avait été immédiate: un an d'interdiction de banc ! L'EHF est rancunière et Vujovic est encore sous le coup de sa punition. Il n'a pu diriger sa nouvelle équipe lors du succès face à Kiel, il ne sera pas non plus sur la feuille de match face à Paris. C'est donc l'ami Zlatko qui tiendra les commandes.    

La chaîne sportive est encore sur plusieurs fronts européens, ce week-end...


Samedi 4/10 à 17h sur beIN SPORTS 3. Zaporozhye / Dunkerque. Commentaires: Benjamin CHAROLLAIS /Olivier GIRAULT 

Samedi 4/10 à 21h sur beIN SPORTS 3. Veszprém / Rhein-Neckar. Commentaires: Xavier HAMEL / François-Xavier HOULET 

Dimanche 5/10 à 17h sur beIN SPORTS 3. Montpellier / Celje. Commentaires: Benjamin CHAROLLAIS /Olivier GIRAULT 

Dimanche 5/10 à 19h sur beIN SPORTS 3. Paris SG / Zagreb. Commentaires: Thomas VILLECHAIZE / François-Xavier HOULET 

Montpellier et Dunkerque en appel, PSG pour confirmer 

Champion's League

vendredi 3 octobre 2014 - © Yves Michel

 9 min 36 de lecture

C'est la 2ème journée de la Ligue des Champions. Si Paris n'a pas raté son entrée dans la compétition et attend de pied ferme une surprenante équipe de Zagreb, Montpellier et Dunkerque sont presque déjà le dos au mur. Les Héraultais et leurs quatre Slovènes accueillent Celje, Dunkerque est parti en Ukraine pour tenter de déjouer un véritable traquenard.

Dragan Gajic retrouve "ses frères"

La dernière fois que Montpellier a rencontré Celje en Ligue des Champions… cela fait un bail ! C’était en février 2001 et dans leurs vagues souvenirs, Patrice Canayer et Michael Guigou seuls rescapés de l’époque, se rappellent de ce double quart de finale. Un match aller remporté d’un petit but dans l’Hérault mais une défaite de six longueurs en Slovénie. Dragan Gajic (notre photo de tête) aurait pu participer à cette rencontre mais à pas tout à fait 17 ans, il faisait son apprentissage dans le groupe pro du club de sa ville natale. L’ailier droit qui est arrivé en 2011 au MAHB a donné neuf saisons de sa carrière sportive à Celje, a remporté trois titres et deux coupes nationaux et a participé à de nombreuses rencontres européennes.

A peine rentré de Nantes où son équipe a arraché le match nul, son téléphone n’a pas arrêté de sonner. A deux jours du choc en Ligue des Champions, c’est le joueur le plus sollicité par les journalistes. «Tu es le 6ème à m’appeler depuis ce (vendredi) matin et ce n’est pas fini. Mais c’est normal, je suis un ancien de Celje et ce match est très important pour moi.» Mais aussi pour Jure Dolenec, Vid Kavticnik et Matej Gaber, les autres slovènes de l’effectif montpelliérain qui eux, portaient les couleurs du grand rival, Velenje. Borut Mackovsek, la dernière recrue héraultaise (3 saisons à Celje) pas encore remis de son opération au ménisque, suivra la rencontre depuis les tribunes. Des tribunes que Dragan Gajic espère voir s’enflammer pour ce retour de la LDC à l’Arena.

C’est le match que vraiment tu attendais…
Oui mais cela dépasse le fait qu’il s’agisse de mon ancien club et ma ville de naissance. Ce sera c’est vrai très spécial mais on n’a pas très bien démarré en Ligue des Champions avec cette lourde défaite à Rhein Neckar, on a besoin de points. Et puis on joue à la maison ! Dans ma tête, il faut que je me prépare bien et je suis sûr que tout va bien se passer.

Pour Celje aussi, c’est un match important.
Oui, ils ont été battus d’un but chez eux par le Vardar. Leur objectif, c’est terminer 4ème du groupe et donc se qualifier pour les 8èmes. Ils vont chercher des victoires à l’extérieur et si possible, dès dimanche contre Montpellier. Mais si on met le même impact physique que les 20 dernières minutes jeudi contre Nantes, ils seront perturbés et on peut gagner.

Il faudra s’en méfier car c’est une équipe jeune mais expérimentée
Il y a des jeunes qui ont déjà beaucoup de match à leur actif comme Miha Zarabec (le demi-centre de 22 ansnotre photo ci-dessous) qui arrive de Maribor et qui a beaucoup progressé et quelques joueurs confirmés comme l’ailier gauche Luka Zvizej (33 ans, frère de Miha, le pivot toulousain). Leur base arrière est très forte. C’est une équipe qui aime le mouvement, qui joue à fond et court beaucoup.  Mais si on reste sérieux, Celje est à notre portée.

Contre Nantes jeudi, vous avez presque renversé une situation délicate
Avant le match, j’ai dit à ma copine «c’est ton anniversaire, on ne perdra pas !» (rires). On n’était pas très bien en 1ère mi-temps mais ensuite, on a joué comme une grande équipe. On a été jusqu’au bout et à la fin, on était même déçu car on a perdu un point.

Gagner contre Celje, c’est une question de points mais aussi d’honneur ?
Bien-sûr ! C’est important pour nous les Slovènes de Montpellier car lorsqu’on revient au pays ou en sélection nationale, si on a gagné, cela nous évite de nous faire chambrer. Mais c’est toute l’équipe de Montpellier qui va être motivée pour battre Celjé, pas spécialement les Slovènes. Cela fait presque deux ans qu’il n’y a pas eu de Ligue des Champions à Montpellier, il faut qu’on donne tout. A la fin du match, il ne faut pas avoir de regrets. 

Les repères pour RK Celje Pivovarna Lasko:

Actuel leader du championnat de Slovénie ex aequo avec Velenje (4 matches, 4 victoires)

joueurs en vue : Miha Zarabec (demi-centre - Slo) Luka Zvizej (ailier gauche -  Slo) Blaz Janc (ailier droit - Slo) Blaz Blagotinsek (pivot - Slo)

Meilleures perfs en LDC : Vainqueur (2004 - avait battu en finale Flensburg) - demi-finaliste (2005 - éliminé par Barcelone) - demi-finaliste (de 1997 à 2001)

Dernière confrontation officielle avec le MAHB : en quart de finale de la LDC en 2001 (défaite à Montpellier 24-23 - succès en Slovénie 29-23)



Dunkerque ne s'attend pas à un voyage culturel


Il parait que le convalescent va mieux. Mais la rechute est toujours possible. A Dunkerque en ce moment, on se contente de peu et même si mercredi, le succès d'un but face à Créteil a été acquis dans la souffrance, Patrick Cazal préfère positiver. L'entraîneur avait déjà en tête le voyage en Ukraine puisqu'il a réussi à préserver en les maintenant sur le banc, Bastien Lamon et Baptiste Butto. Car l'expédition jusqu'à Zaporozhye (sur les rivages du Dniepr, à 2700 km de la cité nordiste) ne s'annonçait pas de tout repos.

Le Motor Zaporozhye est une équipe qui suscite beaucoup de méfiance. Elle possède dans ses rangs des joueurs chevronnés comme le gardien Richard Stochl qui gardait les cages de Montpellier entre 2010 et 2012, l'arrière droit Mykola Stetsyura passé par St Raphaël en 2011-2012 ou le pivot russe Evdokimov, ancien de Ciudad Real et Chekhov, comme son compatriote l'ailier gauche Skopintsev. Mais c'est surtout une formation qui a failli entrer cette année, en Ligue des Champions en signant un exploit. Celui de s'imposer en Hongrie dans le chaudron de Szeged. Il n'en a rien été mais cela n'est pas passé loin puisqu'après avoir été secoués en 1ère période, les Ukrainiens ont été remarquables au retour des vestiaires en ayant, dans le second acte jusqu'à quatre buts d'avance à 13 minutes de la fin. Il faudra un sursaut des partenaires de l'ancien parisien Sierra et un arbitrage roumain "à la maison" pour que Szeged sauve sa peau et inflige à Zaporozhye, une courte défaite (27-26). Dans un groupe qui peut être qualifié d'ouvert, l'USDK et son adversaire du jour risquent d'avoir le même objectif à défendre. Celui de décrocher le 4ème billet qualificatif aux 8èmes de finale. Le match de samedi sifflé par un binôme turc sent déjà la poudre.

Les repères pour HC Motor Zaporozhye:

N'a
pas encore débuté le championnat d'Ukraine

joueurs en vue : Richard Stochl (gardien de buts - Svk) Mykola Stetsyura (arrière droit - Ukr) Egor Evdokimov (pivot - Rus) Oleg Skopintsev (ailier gauche - Rus) Sergi Burka (arrière gauche - Ukr)

Meilleures perfs en LDC : 2ème participation - saison passée, qualifié pour les 8èmes (éliminé par Kiel)

Dernière confrontation officielle avec Dunkerque : aucune

Le PSG... serein, oui mais juste ce qu'il faut

Il y a un peu plus de sérénité dans les rangs parisiens et notamment lorsqu'il s'agit d'aborder la Ligue des Champions. Les handballeurs feraient-ils comme leurs collègues footballeurs et choisiraient-ils leurs matches ? La semaine dernière, Metalurg ne ressemblait pas au FC Barcelone, toujours est-il que dans la bouillonnante halle Boris Trajkovski, le PSG a parfaitement mené son affaire. Jamais débordé, jamais devancé au score, galvanisé par une défense bien en place et un Thierry Omeyer en réussite sur sa ligne, le club de la capitale a fait une entrée remarquée dans la compétition. Une semaine plus tard avec entre temps, un succès en terre nimoise où le bon a alterné avec le superficiel, les Franciliens se retrouvent face à Zagreb. Des habitués de la compétition qui ont surtout réalisé un coup d'éclat lors de leur 1ère sortie. Devant 12000 supporters, ils se sont tout simplement payés le scalp de Kiel, complètement perturbés par la 5-1 croate. Enfin ça, c'était en 2ème période car dans les 30 premières minutes, les Allemands tenaient le choc (+4 à la pause). En un quart d'heure, Zagreb a renversé la tendance et pris le contrôle du match sans être rejoint (+2 au final). C'est ce scénario que le PSG veut éviter dimanche à la halle Carpentier. En cas de victoire et pour la 1ère fois de leur jeune histoire en LDC, Patrice Annonay (notre photo) et ses partenaires seraient seuls en tête de leur groupe.

Les repères pour HC Prvo plinarsko drustvo Zagreb:

4ème
de la Ligue SEHA (3 victoires, 2 défaites)

joueurs en vue : Zlatko Horvat (ailier droit - Cro) Filip Ivic (gardien - Cro) Lovro Sprem (ailier gauche - Cro) Luka Stepancic (arrière droit - Cro) Josip Valcic (demi-centre - Cro)

Meilleures perfs en LDC : Finaliste en 1995, 1997, 1998 et 1999 - la saison passée, 5ème de son groupe

Dernière confrontation officielle avec PSG : aucune

Le grand Zlatko de retour en France, dans l'ombre de Vujovic 

L'un était pivot, l'autre arrière droit. Deux bons vivants et surtout deux joueurs de talent. "Boule" Gardent et Zlatko Saracevic vont se croiser à nouveau sur un banc, cette fois-ci opposé. Les deux anciens internationaux ont évolué durant deux saisons (1990-1992) à l'Usam-Nîmes qui à l'époque trustait les titres hexagonaux. Ensuite, leurs chemins se séparent même si le Croate reste en France, aux Girondins de Bordeaux, à Créteil et à Istres. Il reviendra au pays en 1997, un an après avoir décroché la médaille d'or aux J.O d'Atlanta. Le grand Zlatko ne refera son apparition au plus haut niveau que la saison passée comme adjoint de Boris Dvorsek, l'entraineur de Zagreb. Les évènements vont projeter l'ex nîmois sur le devant de la scène. L'équipe croate qui par le passé a accueilli les meilleurs éléments que la Croatie ait pu produire (de Balic à Duvnjak en passant par Goluza, Dzomba, Lackovic, Vori, Kopljar et Gojun, pour ne citer qu'eux), part cette saison avec de sérieuses ambitions. Mais voilà, le 12 septembre dernier, c'est la "cata". Zagreb perd son 1er match à domicile de Ligue SEHA face aux Slovaques de Presov. Dvorsek est limogé, Saracevic assure l'interim. Quelques jours plus tard, le sulfureux (mais si talentueux lorsqu'il était joueur) Veselin Vujovic est appelé. Le Monténégrin exilé un temps au Qatar, termine sa 2ème longue suspension. En 2013, alors qu'il entraînait le Vardar, il s'en était violemment pris aux arbitres et la sanction avait été immédiate: un an d'interdiction de banc ! L'EHF est rancunière et Vujovic est encore sous le coup de sa punition. Il n'a pu diriger sa nouvelle équipe lors du succès face à Kiel, il ne sera pas non plus sur la feuille de match face à Paris. C'est donc l'ami Zlatko qui tiendra les commandes.    

La chaîne sportive est encore sur plusieurs fronts européens, ce week-end...


Samedi 4/10 à 17h sur beIN SPORTS 3. Zaporozhye / Dunkerque. Commentaires: Benjamin CHAROLLAIS /Olivier GIRAULT 

Samedi 4/10 à 21h sur beIN SPORTS 3. Veszprém / Rhein-Neckar. Commentaires: Xavier HAMEL / François-Xavier HOULET 

Dimanche 5/10 à 17h sur beIN SPORTS 3. Montpellier / Celje. Commentaires: Benjamin CHAROLLAIS /Olivier GIRAULT 

Dimanche 5/10 à 19h sur beIN SPORTS 3. Paris SG / Zagreb. Commentaires: Thomas VILLECHAIZE / François-Xavier HOULET 

Dans la même rubrique

Champion's League
mercredi 14 avril 2021
  
Champion's League
dimanche 11 avril 2021
  
Champion's League
samedi 10 avril 2021
  
Champion's League
jeudi 8 avril 2021
  
Champion's League
jeudi 8 avril 2021
  
  1 2 3 4