bandeau handzone

Les Bleues reprennent leur habit de feu

Jeux Olympiques

samedi 17 novembre 2007 - Handzone

 8 min 41 de lecture

Revenues d'une phase de poule un peu poussive et en endossant leur habit préféré, outsider et battantes, les Bleues se sont qualifiées pour les demi-finales des JO face à une Hongrie encore une fois incapable de tuer le match quand elle en a eu l'occasion.

Pourtant la Hongrie aura eu beaucoup d'atouts dans ses mains pour gagner ce match couperet, mais il aurait fallu qu'elle ait l'atout majeur dans une grande compétition : La hargne et l'envie.
Impressionnantes offensivement pendant une grosse partie du match, s'appuyant défensivement sur une Katarin Palinger impeccable de connaissance des shooteuses bleues pendant la première période, la Hongrie va faire un bien joli remake de la dernière finale des Champions du Monde pour les couleurs tricolores.
En face de l'armada rouge et verte, les françaises nous ont encore une fois bluffés par leur envie, leur solidarité mais aussi, chose nouvelle dans cette compétition par un réalisme offensif en deuxième période parfois étonnant.

Entre une Leila Lejeune retrouvant ses jambes et son culot, une capitaine Cano vite sur ses jambes et sure de son bras, à l'image de ce Chabala d'anthologie sur une Palinger "Le cul par terre" dans l'affaire, une Véronique Pecqueux-Rolland oubliant ses soucis d'efficacité face à la Corée, toutes les joueuses françaises se sont dépouillées et ont mis suffisamment leurs tripes et leurs envies dans ce match pour faire complètement déjouer la machine infernale hongroise en fin de match.

Mais assurément la grande héroïne de ce match aura été Joanne Dudziak. Pourtant le masque de Zorro ne semblait pas être fait sur ce match pour la gardienne nîmoise, Valérie Nicolas ayant sorti une prestation convaincante, il semblait acquis que la portière de Viborg allait encore une fois être le dernier rempart solide et talentueux de la France. Coup du sort, sur une superbe parade sur Zsuzsanna LOVASZ, "Val" se tordait le genou gauche et devait sortir sur une jambe. Au tour de Joanne de tenir le coup ! Et pourtant cette entrée ne fut pas cinglante loin de là ! Olivier Krumbholz allait même rappeler Valérie Nicolas au bout de quelques minutes. Mais avec une rupture des ligaments croisés antérieurs, inutile de dire que cet essai ne put durer bien longtemps, un genou qui s'affaisse sur la première parade et Joanne Dudziak qui revient aux affaires.

Et de quelle façon !!! 7 arrêts comptabilisés en 15 minutes, et quelques parades en sus pour saupoudrer la performance de la gardienne tricolore. Véritable axe de la performance défensive tricolore dans ce dernier quart d'heure, Joanne Dudziak va transcender ses partenaires et contribuer à offrir au handball français une bien belle demi-finale.

Maintenant place à la Corée du Sud, en seul rempart valide, la gardienne du HBCN, va devoir de nouveau endosser sa cape, mais au vu de sa précédente performance face au coréennes, nul doute que cela devrait encore une fois bien se passer. Si le bloc bleu, car il est redevenu le bloc qui a fait du handball féminin un champion du monde, si ce bloc sait user physiquement la Corée qui ne semble pas posséder toutes les garanties de ce côté du jeu, alors les rêves de finale olympique sont bels et biens réels.

A Athènes, palais des Sports d'Helleniki
Le 26 août 2004

France - Hongrie : 25 - 23 (Mi-temps : 10-13)
Arbitres :
MM  BAVAS Fotios et MIGAS Sotirios (Grèce)

Les réactions
Site officiel des JO (www.athens2004.com, le 26-08-2004)

France :
Olivier KRUMBHOLZ

"Nous avons eu beaucoup de mal à gagner ce match parce que la Hongrie est une très bonne équipe. Notre tactique a été la clé du match. Notre défense a été en béton et pleine d'énergie." 
"C'était un match très serré, mais nous sommes heureux d'avoir enfin réussi à gagner, et nous sommes fiers d'être la première équipe féminine française de handball à accéder aux demi-finales d'un tournoi olympique. La Hongrie est l'une des plus grandes équipes, et nous avons gardé à l'esprit notre match contre eux. Dans le sport, parfois on gagne, et parfois on perd. Aujourd'hui, nous avons eu de la chance."

Sophie HERBRECHT
"Dans la première période, nous n'avons pas très bien joué. Nous avons eu beaucoup de problèmes en défense mais nous avons réussi à trouver des solutions tactiques. Nous avons  su jouer intelligemment contre Bojana RADULOVICS (HUN) et cela nous a donné un gros avantage. Le match d'aujourd'hui ressemblait un peu à la finale des championnats du monde."

Stéphanie CANO
"Nous avons commencé le match en suivant une tactique déterminée, et nous avons réussi à coller au score. Dans les derniers moments du match, nous savions qu'il fallait profiter de chaque opportunité qui se présenterait. Nous avons changé plusieurs détails de notre tactique, et finalement nous avons gagné et nous sommes très heureuses."

Hongrie :
Lajos MOCSAI

"Nous avons fait de notre mieux, mais nous avons perdu sur des détails. C'est pourquoi nous sommes énormément déçus. Nos deux équipes se connaissaient bien, mais aujourd'hui, les Françaises ont été meilleures. En première mi-temps, nous avons utilisé une mauvaise tactique en défense comme en attaque. Nous sommes déçus : nous avions cinq buts d'avance, et nous avons quand même perdu le match."

Statistiques du match :

France :

No.

Nom

B/T

%

6m

Ailier

9m

7m

FB

BT

CJ

2Min

2

CENDIER AJAGUIN  Isabelle

0/4

0

 

 

0/3

 

0/1

 

1

 

3

VOGEIN  Estelle

0/1

0

 

0/1

 

 

 

 

 

 

4

LEJEUNE  Leila

6/10

60

 

 

2/4

1/2

 

3/4

 

1

5

DELERCE  Sandrine

0/1

0

 

 

0/1

 

 

 

 

 

6

JACQUES  Melinda

0/2

0

 

 

0/2

 

 

 

 

 

7

MYARO  Nodjialem

 

 

 

 

 

 

 

 

1

 

8

PECQUEUX ROLLAND  Véronique

5/6

83

3/4

 

 

 

2/2

 

 

 

10

HERBRECHT  Sophie

2/6

33

0/1

 

1/3

 

1/2

 

1

1

11

CANO  Stéphanie

5/6

83

1/1

1/2

 

 

3/3

 

 

1

13

WENDLING  Isabelle

1/1

100

1/1

 

 

 

 

 

 

2

14

KORFANTY  Myriam

1/3

33

 

 

1/2

 

 

0/1

 

1

20

TERVEL  Raphaëlle

5/9

56

 

3/7

 

 

2/2

 

 

 

No.

Nom

A/T

%

6m

Ailier

9m

7m

FB

BT

1

DUDZIAK  Joanne

7/15

47

3/6

0/2

3/3

0/1

 

1/3

16

NICOLAS  Valerie

10/25

40

2/8

2/5

5/7

1/3

 

0/2

Hongrie :

No.

Nom

B/T

%

6m

Ailier

9m

7m

FB

BT

CJ

2Min

2

FERLING  Bernadett

5/7

71

3/3

 

0/1

 

 

2/3

1

1

3

BOHUS  Beata

 

 

 

 

 

 

 

 

1

 

4

MEHLMANN  Ibolya

0/1

0

 

 

0/1

 

 

 

 

 

6

KIRSNER  Erika

2/5

40

 

2/5

 

 

 

 

 

 

9

RADULOVICS  Bojana

6/12

50

2/2

 

2/7

1/2

 

1/1

1

 

10

PIGNICZKI  Krisztina

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2

11

FARKAS  Agnes

1/3

33

1/1

 

0/2

 

 

 

 

 

13

GORBICZ  Anita

4/10

40

1/3

0/1

0/2

2/3

 

1/1

 

 

15

SITI Eszter  Agnes

0/1

0

 

 

0/1

 

 

 

 

 

17

TOTH  Timea

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

18

LOVASZ  Zsuzsanna

3/5

60

0/1

3/4

 

 

 

 

 

1

19

KULCSAR  Anita

2/4

50

2/4

 

 

 

 

 

 

 

No.

Nom

A/T

%

6m

Ailier

9m

7m

FB

BT

16

PALINGER  Katalin

19/44

43

2/7

5/9

7/11

1/2

2/10

2/5

 

Les Bleues reprennent leur habit de feu 

Jeux Olympiques

samedi 17 novembre 2007 - Handzone

 8 min 41 de lecture

Revenues d'une phase de poule un peu poussive et en endossant leur habit préféré, outsider et battantes, les Bleues se sont qualifiées pour les demi-finales des JO face à une Hongrie encore une fois incapable de tuer le match quand elle en a eu l'occasion.

Pourtant la Hongrie aura eu beaucoup d'atouts dans ses mains pour gagner ce match couperet, mais il aurait fallu qu'elle ait l'atout majeur dans une grande compétition : La hargne et l'envie.
Impressionnantes offensivement pendant une grosse partie du match, s'appuyant défensivement sur une Katarin Palinger impeccable de connaissance des shooteuses bleues pendant la première période, la Hongrie va faire un bien joli remake de la dernière finale des Champions du Monde pour les couleurs tricolores.
En face de l'armada rouge et verte, les françaises nous ont encore une fois bluffés par leur envie, leur solidarité mais aussi, chose nouvelle dans cette compétition par un réalisme offensif en deuxième période parfois étonnant.

Entre une Leila Lejeune retrouvant ses jambes et son culot, une capitaine Cano vite sur ses jambes et sure de son bras, à l'image de ce Chabala d'anthologie sur une Palinger "Le cul par terre" dans l'affaire, une Véronique Pecqueux-Rolland oubliant ses soucis d'efficacité face à la Corée, toutes les joueuses françaises se sont dépouillées et ont mis suffisamment leurs tripes et leurs envies dans ce match pour faire complètement déjouer la machine infernale hongroise en fin de match.

Mais assurément la grande héroïne de ce match aura été Joanne Dudziak. Pourtant le masque de Zorro ne semblait pas être fait sur ce match pour la gardienne nîmoise, Valérie Nicolas ayant sorti une prestation convaincante, il semblait acquis que la portière de Viborg allait encore une fois être le dernier rempart solide et talentueux de la France. Coup du sort, sur une superbe parade sur Zsuzsanna LOVASZ, "Val" se tordait le genou gauche et devait sortir sur une jambe. Au tour de Joanne de tenir le coup ! Et pourtant cette entrée ne fut pas cinglante loin de là ! Olivier Krumbholz allait même rappeler Valérie Nicolas au bout de quelques minutes. Mais avec une rupture des ligaments croisés antérieurs, inutile de dire que cet essai ne put durer bien longtemps, un genou qui s'affaisse sur la première parade et Joanne Dudziak qui revient aux affaires.

Et de quelle façon !!! 7 arrêts comptabilisés en 15 minutes, et quelques parades en sus pour saupoudrer la performance de la gardienne tricolore. Véritable axe de la performance défensive tricolore dans ce dernier quart d'heure, Joanne Dudziak va transcender ses partenaires et contribuer à offrir au handball français une bien belle demi-finale.

Maintenant place à la Corée du Sud, en seul rempart valide, la gardienne du HBCN, va devoir de nouveau endosser sa cape, mais au vu de sa précédente performance face au coréennes, nul doute que cela devrait encore une fois bien se passer. Si le bloc bleu, car il est redevenu le bloc qui a fait du handball féminin un champion du monde, si ce bloc sait user physiquement la Corée qui ne semble pas posséder toutes les garanties de ce côté du jeu, alors les rêves de finale olympique sont bels et biens réels.

A Athènes, palais des Sports d'Helleniki
Le 26 août 2004

France - Hongrie : 25 - 23 (Mi-temps : 10-13)
Arbitres :
MM  BAVAS Fotios et MIGAS Sotirios (Grèce)

Les réactions
Site officiel des JO (www.athens2004.com, le 26-08-2004)

France :
Olivier KRUMBHOLZ

"Nous avons eu beaucoup de mal à gagner ce match parce que la Hongrie est une très bonne équipe. Notre tactique a été la clé du match. Notre défense a été en béton et pleine d'énergie." 
"C'était un match très serré, mais nous sommes heureux d'avoir enfin réussi à gagner, et nous sommes fiers d'être la première équipe féminine française de handball à accéder aux demi-finales d'un tournoi olympique. La Hongrie est l'une des plus grandes équipes, et nous avons gardé à l'esprit notre match contre eux. Dans le sport, parfois on gagne, et parfois on perd. Aujourd'hui, nous avons eu de la chance."

Sophie HERBRECHT
"Dans la première période, nous n'avons pas très bien joué. Nous avons eu beaucoup de problèmes en défense mais nous avons réussi à trouver des solutions tactiques. Nous avons  su jouer intelligemment contre Bojana RADULOVICS (HUN) et cela nous a donné un gros avantage. Le match d'aujourd'hui ressemblait un peu à la finale des championnats du monde."

Stéphanie CANO
"Nous avons commencé le match en suivant une tactique déterminée, et nous avons réussi à coller au score. Dans les derniers moments du match, nous savions qu'il fallait profiter de chaque opportunité qui se présenterait. Nous avons changé plusieurs détails de notre tactique, et finalement nous avons gagné et nous sommes très heureuses."

Hongrie :
Lajos MOCSAI

"Nous avons fait de notre mieux, mais nous avons perdu sur des détails. C'est pourquoi nous sommes énormément déçus. Nos deux équipes se connaissaient bien, mais aujourd'hui, les Françaises ont été meilleures. En première mi-temps, nous avons utilisé une mauvaise tactique en défense comme en attaque. Nous sommes déçus : nous avions cinq buts d'avance, et nous avons quand même perdu le match."

Statistiques du match :

France :

No.

Nom

B/T

%

6m

Ailier

9m

7m

FB

BT

CJ

2Min

2

CENDIER AJAGUIN  Isabelle

0/4

0

 

 

0/3

 

0/1

 

1

 

3

VOGEIN  Estelle

0/1

0

 

0/1

 

 

 

 

 

 

4

LEJEUNE  Leila

6/10

60

 

 

2/4

1/2

 

3/4

 

1

5

DELERCE  Sandrine

0/1

0

 

 

0/1

 

 

 

 

 

6

JACQUES  Melinda

0/2

0

 

 

0/2

 

 

 

 

 

7

MYARO  Nodjialem

 

 

 

 

 

 

 

 

1

 

8

PECQUEUX ROLLAND  Véronique

5/6

83

3/4

 

 

 

2/2

 

 

 

10

HERBRECHT  Sophie

2/6

33

0/1

 

1/3

 

1/2

 

1

1

11

CANO  Stéphanie

5/6

83

1/1

1/2

 

 

3/3

 

 

1

13

WENDLING  Isabelle

1/1

100

1/1

 

 

 

 

 

 

2

14

KORFANTY  Myriam

1/3

33

 

 

1/2

 

 

0/1

 

1

20

TERVEL  Raphaëlle

5/9

56

 

3/7

 

 

2/2

 

 

 

No.

Nom

A/T

%

6m

Ailier

9m

7m

FB

BT

1

DUDZIAK  Joanne

7/15

47

3/6

0/2

3/3

0/1

 

1/3

16

NICOLAS  Valerie

10/25

40

2/8

2/5

5/7

1/3

 

0/2

Hongrie :

No.

Nom

B/T

%

6m

Ailier

9m

7m

FB

BT

CJ

2Min

2

FERLING  Bernadett

5/7

71

3/3

 

0/1

 

 

2/3

1

1

3

BOHUS  Beata

 

 

 

 

 

 

 

 

1

 

4

MEHLMANN  Ibolya

0/1

0

 

 

0/1

 

 

 

 

 

6

KIRSNER  Erika

2/5

40

 

2/5

 

 

 

 

 

 

9

RADULOVICS  Bojana

6/12

50

2/2

 

2/7

1/2

 

1/1

1

 

10

PIGNICZKI  Krisztina

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2

11

FARKAS  Agnes

1/3

33

1/1

 

0/2

 

 

 

 

 

13

GORBICZ  Anita

4/10

40

1/3

0/1

0/2

2/3

 

1/1