bandeau handzone

D1M : Les forces de la saison 2005-2006 1° partie

LMSL

samedi 17 novembre 2007 - © François Dasriaux

 4 min 21 de lecture

Un petit tour d'horizon sur le potentiel de chaque équipe, à quelques jours de la reprise du championnat de D1M. Avec en premier, à tout seigneur tout honneur, le MHB champion de France en titre et une équipe de Toulouse qui malgré ses soucis financiers devrait avoir un rôle à jouer dans cette compétition.

Le Montpellier Handball candidat à sa succession ?
Avec la dernière saison, le MHB a fait exploser tous les records, 8° titre de champion de France, 7° Coupe de France, 2° Coupe de la Ligue et un triplé inédit en France au niveau des garçons. Il n’a manqué qu’une deuxième victoire en Coupe d’Europe pour rendre un tableau exceptionnel en tableau mythique. La faute à une demi-finale jouée et perdue face à la Ciudad Réal sur de petits détails et quelques blessures mal venues.

Maintenant il faut tout remettre en cause encore une fois ! Car si le MHB est toujours devant depuis dix ans, c’est que le club ne se satisfait jamais de ce qu’il a eu et l’oublie aussitôt la saison suivante lancée. Pour se faire Montpellier à subit un « petit lifting » : Le remplacement de Nikola Karabatic par Wissem Hmam ! Mais si l’arrivée du bombardier tunisien est la seule grosse affiche, le départ de Sébastien Bosquet, souvent blessé et qui n’aura jamais pu exploiter un potentiel pourtant bien réel devrait être compensé par le retour de blessure d’un autre bras magique venu de Tunis :Sobhi Sioud ! Car en n’ayant pratiquement pas joué la saison dernière, le gaucher tunisien est aussi une arrivée. De plus Mikaël Sincère devrait vraiment intégrer le groupe pour soulager le trentenaire rugissant en cas de besoin. Sinon que dire de cet effectif ? De gauche à droite difficile de trouver mieux poste à poste en France. De Michael Guigou, que dire qui n’a pas encore été dit sur le petit ailier d’Apt sinon que plus cela va pire c’est ! Pour ses adversaires bien sur ! A Grégory Anquetil dont il n’est plus besoin de faire le panégyrique, le MHB c’est du solide, costaud, physique, technique etc…

Une ligne d’arrière contenant Wissem Hmam, Mladen Bojinovic, Sobhi Sioud, Franck Junillon, Andrej Golic, un poste de pivot avec 3 joueurs plus que complémentaires avec en tête d’affiche le discret David Juricek, mais discret dans la vie tout autant que le meilleur pivot d’attaque évoluant en France. Quant au poste de gardien, être capable de sortir un Thierry Omeyer qui fait maintenant partie du trio mondial au poste pour le remplacer par un cauchemar d’attaquants comme Daouda Karaboué pose le tableau pour les futurs tireurs adverses.

Et si cela ne suffisait pas, il reste le banc… Les internationaux Frédéric Dole et Damien Kabengele, le capitaine filou Laurent Puigségur, le puissant Semir Zuzo, et une petite brochette de tout jeune avec quelques noms déjà connus à divers titres. Maxime Derbier révélé à Chambéry, Arnaud Fernandez, le petit frère de l’autre, Igor Anic, lui aussi fils d’un grand joueur de l’ex-Yougoslavie, William Accambray autre fils d’athlète de légende après Cyril Viudes pour finir par Milan Calic, autre fils d’une ancienne gloire de la D1M, des noms que le MHB pourrait bien rendre encore une fois célèbres…

Pronostic : 1° à 3° place

Toulouse Union Handball : La saison des jeunes !
Avec une des vagues de départ les plus importante de la D1, Toulouse a fait sa mue complète ! Pensez donc, Crépin, Lorgeré, Lartigue, Gonzales, Viudes tous titulaires indiscutables la saison dernière plus le coach Rudi Prisacaru, voila un sacré ménage de fait dans l’effectif toulousain.
Les raisons, un peu de tout, une usure sans doute et des résultats franchement en baisse depuis deux saisons et la dernière participation à l’Europe, à croire que l’élimination face aux Russes de Voronej avait cassé un bon bout du ressort du TUHB. Ensuite et surtout certainement quelques menus problèmes financiers amenant à alléger la masse salariale pour ne pas déraper, la D1 masculine étant devenue sage dans le domaine, pas la peine de réveiller les vieux démons ou de regarder de l’autre côté de la rive.

Toulouse a donc choisi la sagesse et la confiance aux jeunes. Avec en seules arrivées de joueurs un doublé gaucher venu tout droit de D2, mais avec Rabah Soudani et Gary Meunier, pas sur que le nouveau coach Laurent Bezeau se soit vraiment trompé. Pour Rabah Soudani, l’aventure de Lille est passé par là, et un peu comme Toulouse la saison prochaine, Lille avait du faire avec les moyens du bord et s’en était proprement sorti avec la participation parfois étincelante de Rabah sur son flanc droit. Quant à Gary Meunier, longtemps dans l’ombre d’une Guillaume Joli parti exploser en Savoie, il a été un des moteurs et un des éléments les plus réguliers d’une équipe de Villeurbanne qui a échoué d’un souffle pour la montée.


Allez voir un peu en dessous les richesses que recèle la D2 n’est pas la pire des idées à avoir en ce moment. Donc ces deux seules arrivées comme joueurs donnent la part belle aux jeunes du THUB, à eux de relever le challenge !

Pronostic : 10° à 14° place

D1M : Les forces de la saison 2005-2006 1° partie 

LMSL

samedi 17 novembre 2007 - © François Dasriaux

 4 min 21 de lecture

Un petit tour d'horizon sur le potentiel de chaque équipe, à quelques jours de la reprise du championnat de D1M. Avec en premier, à tout seigneur tout honneur, le MHB champion de France en titre et une équipe de Toulouse qui malgré ses soucis financiers devrait avoir un rôle à jouer dans cette compétition.

Le Montpellier Handball candidat à sa succession ?
Avec la dernière saison, le MHB a fait exploser tous les records, 8° titre de champion de France, 7° Coupe de France, 2° Coupe de la Ligue et un triplé inédit en France au niveau des garçons. Il n’a manqué qu’une deuxième victoire en Coupe d’Europe pour rendre un tableau exceptionnel en tableau mythique. La faute à une demi-finale jouée et perdue face à la Ciudad Réal sur de petits détails et quelques blessures mal venues.

Maintenant il faut tout remettre en cause encore une fois ! Car si le MHB est toujours devant depuis dix ans, c’est que le club ne se satisfait jamais de ce qu’il a eu et l’oublie aussitôt la saison suivante lancée. Pour se faire Montpellier à subit un « petit lifting » : Le remplacement de Nikola Karabatic par Wissem Hmam ! Mais si l’arrivée du bombardier tunisien est la seule grosse affiche, le départ de Sébastien Bosquet, souvent blessé et qui n’aura jamais pu exploiter un potentiel pourtant bien réel devrait être compensé par le retour de blessure d’un autre bras magique venu de Tunis :Sobhi Sioud ! Car en n’ayant pratiquement pas joué la saison dernière, le gaucher tunisien est aussi une arrivée. De plus Mikaël Sincère devrait vraiment intégrer le groupe pour soulager le trentenaire rugissant en cas de besoin. Sinon que dire de cet effectif ? De gauche à droite difficile de trouver mieux poste à poste en France. De Michael Guigou, que dire qui n’a pas encore été dit sur le petit ailier d’Apt sinon que plus cela va pire c’est ! Pour ses adversaires bien sur ! A Grégory Anquetil dont il n’est plus besoin de faire le panégyrique, le MHB c’est du solide, costaud, physique, technique etc…

Une ligne d’arrière contenant Wissem Hmam, Mladen Bojinovic, Sobhi Sioud, Franck Junillon, Andrej Golic, un poste de pivot avec 3 joueurs plus que complémentaires avec en tête d’affiche le discret David Juricek, mais discret dans la vie tout autant que le meilleur pivot d’attaque évoluant en France. Quant au poste de gardien, être capable de sortir un Thierry Omeyer qui fait maintenant partie du trio mondial au poste pour le remplacer par un cauchemar d’attaquants comme Daouda Karaboué pose le tableau pour les futurs tireurs adverses.

Et si cela ne suffisait pas, il reste le banc… Les internationaux Frédéric Dole et Damien Kabengele, le capitaine filou Laurent Puigségur, le puissant Semir Zuzo, et une petite brochette de tout jeune avec quelques noms déjà connus à divers titres. Maxime Derbier révélé à Chambéry, Arnaud Fernandez, le petit frère de l’autre, Igor Anic, lui aussi fils d’un grand joueur de l’ex-Yougoslavie, William Accambray autre fils d’athlète de légende après Cyril Viudes pour finir par Milan Calic, autre fils d’une ancienne gloire de la D1M, des noms que le MHB pourrait bien rendre encore une fois célèbres…

Pronostic : 1° à 3° place

Toulouse Union Handball : La saison des jeunes !
Avec une des vagues de départ les plus importante de la D1, Toulouse a fait sa mue complète ! Pensez donc, Crépin, Lorgeré, Lartigue, Gonzales, Viudes tous titulaires indiscutables la saison dernière plus le coach Rudi Prisacaru, voila un sacré ménage de fait dans l’effectif toulousain.
Les raisons, un peu de tout, une usure sans doute et des résultats franchement en baisse depuis deux saisons et la dernière participation à l’Europe, à croire que l’élimination face aux Russes de Voronej avait cassé un bon bout du ressort du TUHB. Ensuite et surtout certainement quelques menus problèmes financiers amenant à alléger la masse salariale pour ne pas déraper, la D1 masculine étant devenue sage dans le domaine, pas la peine de réveiller les vieux démons ou de regarder de l’autre côté de la rive.

Toulouse a donc choisi la sagesse et la confiance aux jeunes. Avec en seules arrivées de joueurs un doublé gaucher venu tout droit de D2, mais avec Rabah Soudani et Gary Meunier, pas sur que le nouveau coach Laurent Bezeau se soit vraiment trompé. Pour Rabah Soudani, l’aventure de Lille est passé par là, et un peu comme Toulouse la saison prochaine, Lille avait du faire avec les moyens du bord et s’en était proprement sorti avec la participation parfois étincelante de Rabah sur son flanc droit. Quant à Gary Meunier, longtemps dans l’ombre d’une Guillaume Joli parti exploser en Savoie, il a été un des moteurs et un des éléments les plus réguliers d’une équipe de Villeurbanne qui a échoué d’un souffle pour la montée.


Allez voir un peu en dessous les richesses que recèle la D2 n’est pas la pire des idées à avoir en ce moment. Donc ces deux seules arrivées comme joueurs donnent la part belle aux jeunes du THUB, à eux de relever le challenge !

Pronostic : 10° à 14° place

Dans la même rubrique