bandeau handzone

Le point sur la D2 M

ProLigue

samedi 17 novembre 2007 - © Philippe Dairou

 2 min 19 de lecture

 A l'heure où la plupart des clubs s'apprêtent à reprendre le chemin du gymnase, la situation en D2 n'est toujours pas totalement eclaircie. Quelques dossiers restent encore en suspens et entre relégations, réintégration et repêchage, on ne sait pas encore tout du visage que présentera la D2 pour la prochaine saison.


 Villepinte a été autorisé à évoluer en D2 (moyennant apurement de la dette) et l'entente avec le voisin livryen, après avoir été rejétée par les instances fédérales, a fini par être adoubée... Reste à cette union pour le meilleur du handball séquano dionysien à régler les soucis politico-financiers créés par les édiles municipales de Villepinte. Le bon sens devrait finir par l'emporter et sauf rebondissement de ce feuilleton récurrent de l'été handballistique, il y aura donc 17 clubs en compétition pour la mouture 2006-2007 du championnat le plus fou du monde...

Autre litige, Conflans qui - sauf avoir râté un épisode CNCGeste ? - est relégué en Nationale 1 jusqu'à preuve du contraire, pourrait être remplacé par Metz en cas de confirmation de la mauvaise nouvelle. Et même si le club yvelinois sauvait sa peau administrativement *, la saison sportive s'annonce d'ores et déjà compliquée avec le départ d'au moins 6 joueurs cadres...

17 clubs donc, soit 34 journées et 32 matches par équipe (il y aura un exempt par journée)... Le challenge était déjà sévère avec 30 joutes acharnées, alors que dire de ce marathon qui attend les 17 protagonistes? Comment les clubs pour la plupart à l'ossature amateur vont ils gérer cette saison qui va s'étaler sur 9 mois? Neuf mois, de quoi enfanter un beau carnage dans ce monde impitoyable de la D2... Un exemple parmi d'autres : l'arrivée du printemps qui s'annonce exténuante et singulièrement usante pour la sève qui risque de manquer avec 8 matches de championnat et 4 tours de coupe en 7 semaines chrono ! 12 matches du 10 février au 31 mars pour les infortunés compétiteurs qui auront la drôle d'idée de jouer le jeu en coupe de France jusqu'au 1/4 de finale... De quoi donner de sacrées "nervous breakdown comme on dit d'nos jours"aux préparateurs physiques...

 Dans tous les cas, le rendez vous est déjà pris le 9 septembre pour une rentrée des classes qui annonce une saison encore plus captivante que les précédentes avec des promus qui promettent, des relégués costauds et la fine équipe indéboulonnable des cadors de D2. Comme d'hab', il va y avoir du sport en D2 !

* C'est le cas, j'avais râté l'épisode de l'absolution donnée à Conflans... Tout va bien, le club yvelinois pourra poursquivre en D2... Après Besançon, Toulouse, Fleury et Villepinte, il n'y a donc plus de vilains petits canards dans le handball tricolore... Un vrai paradis dans le meilleur des mondes...

Le point sur la D2 M 

ProLigue

samedi 17 novembre 2007 - © Philippe Dairou

 2 min 19 de lecture

 A l'heure où la plupart des clubs s'apprêtent à reprendre le chemin du gymnase, la situation en D2 n'est toujours pas totalement eclaircie. Quelques dossiers restent encore en suspens et entre relégations, réintégration et repêchage, on ne sait pas encore tout du visage que présentera la D2 pour la prochaine saison.


 Villepinte a été autorisé à évoluer en D2 (moyennant apurement de la dette) et l'entente avec le voisin livryen, après avoir été rejétée par les instances fédérales, a fini par être adoubée... Reste à cette union pour le meilleur du handball séquano dionysien à régler les soucis politico-financiers créés par les édiles municipales de Villepinte. Le bon sens devrait finir par l'emporter et sauf rebondissement de ce feuilleton récurrent de l'été handballistique, il y aura donc 17 clubs en compétition pour la mouture 2006-2007 du championnat le plus fou du monde...

Autre litige, Conflans qui - sauf avoir râté un épisode CNCGeste ? - est relégué en Nationale 1 jusqu'à preuve du contraire, pourrait être remplacé par Metz en cas de confirmation de la mauvaise nouvelle. Et même si le club yvelinois sauvait sa peau administrativement *, la saison sportive s'annonce d'ores et déjà compliquée avec le départ d'au moins 6 joueurs cadres...

17 clubs donc, soit 34 journées et 32 matches par équipe (il y aura un exempt par journée)... Le challenge était déjà sévère avec 30 joutes acharnées, alors que dire de ce marathon qui attend les 17 protagonistes? Comment les clubs pour la plupart à l'ossature amateur vont ils gérer cette saison qui va s'étaler sur 9 mois? Neuf mois, de quoi enfanter un beau carnage dans ce monde impitoyable de la D2... Un exemple parmi d'autres : l'arrivée du printemps qui s'annonce exténuante et singulièrement usante pour la sève qui risque de manquer avec 8 matches de championnat et 4 tours de coupe en 7 semaines chrono ! 12 matches du 10 février au 31 mars pour les infortunés compétiteurs qui auront la drôle d'idée de jouer le jeu en coupe de France jusqu'au 1/4 de finale... De quoi donner de sacrées "nervous breakdown comme on dit d'nos jours"aux préparateurs physiques...

 Dans tous les cas, le rendez vous est déjà pris le 9 septembre pour une rentrée des classes qui annonce une saison encore plus captivante que les précédentes avec des promus qui promettent, des relégués costauds et la fine équipe indéboulonnable des cadors de D2. Comme d'hab', il va y avoir du sport en D2 !

* C'est le cas, j'avais râté l'épisode de l'absolution donnée à Conflans... Tout va bien, le club yvelinois pourra poursquivre en D2... Après Besançon, Toulouse, Fleury et Villepinte, il n'y a donc plus de vilains petits canards dans le handball tricolore... Un vrai paradis dans le meilleur des mondes...