bandeau handzone

Yassine Idrissi, gardien de buts et militant dans l'âme

LSL

mardi 27 octobre 2020 - © Yves Michel

 10 min 1 de lecture

Avant une semaine internationale qui pourrait être tronquée pour les Français, le début de la 7ème journée de Starligue doit avoir lieu samedi. Pas moins de cinq rencontres feront défaut au programme. Limoges et son gardien Yassine Idrissi profitent à juste titre de la situation et avant de se rendre dans la capitale, les Hauts-Viennois assument leur rôle de dauphins du PSG.

Bien malin qui pourra déterminer combien de matches seront disputés lors de cette 7ème journée de Starligue. La semaine dernière, cinq des huit rencontres programmées ont été reportées. On sait d'ores et déjà que Dunkerque-Nîmes, Istres-Chartres, St Raphaël-Aix, Cesson-Chambéry et Toulouse-Tremblay sont déjà remises à plus tard, en raison de plusieurs cas de Covid 19 décelés ça et là et d'un huis clos réclamé. L’hécatombe est-elle terminée ? En raison de l'aggravation de l'état sanitaire et de l'augmentation des cas, les autorités ont l'intention de donner un nouveau tour de vis. Un reconfinement, pire des scénarios, pourrait être envisagé pendant a priori 4 semaines. Dès lors, le handball serait rayé des tablettes durant cette période.  

Avec Toulouse, Cesson et Dunkerque qui cette semaine seront donc au repos forcé, Limoges faisait partie de ces rares équipes qui totalisent 6 matches de championnat à leur compteur. A ce jour, dix rencontres de Starligue n'ont pu avoir lieu. Pour rassurer le président de la Commission d'Organisation des Compétitions dont les décisions ne sont pas toujours bien perçues par les dirigeants de certains clubs, la situation en Espagne est bien plus critique puisque la Ligue Asobal recense déjà 34 reports ! En Allemagne où apparemment tout est aseptisé et le huis clos mieux digéré, aucune rencontre n'a été repoussée. Wunderbar !

La Covid frappe sournoisement là où on ne l'attend pas. L'enjeu sportif existe pourtant. Demandez à Limoges le promu, qui avant de se rendre (ou pas) à Paris fait figure depuis début octobre, d'épouvantail. La recette est pourtant simple. Un entraîneur (Tarik Hayatoune) juste et méticuleux, un effectif taillé pour la circonstance (avec notamment deux bras redoutables, Micke Brasseleur et Dragan Gajic), un capitaine expérimenté (Romain Ternel) et un gardien Yassine Idrissi qui a encore l'ambition d'un jeune loup. A presque 37 ans (il les fêtera le 13 janvier prochain), l'insatiable Marocain fourmille d'idées. 

Yass', ce succès face à Nantes a-t-il été bien digéré ?
Bien entendu puisque c'était une formalité ! (rires) Au delà de la plaisanterie, j'ai pu lire sur les réseaux qu'on avait battu une équipe bis, des moins de 18 mais que je sache Lazarov, Minne, Felhio, Dumoulin ou Nielsen, ce ne sont pas des débutants ! Et si on parle des jeunes qu'ils avaient alignés, ils ont fait vraiment leur part de taff. 

La perf des gardiens a son importance: Idrissi 13 / Dumoulin et Nielsen 5...
Pendant la prépa, on avait fait pas mal briller les gardiens et j'avais sensibilisé les gars à ce niveau. L'équipe a bien compris le message et on a rectifié le tir. 

La défaite contre Nîmes (31-23) lors de la 1ère journée a-t-elle été un déclic ?
Un mal pour un bien. Certains ont pris conscience du niveau à atteindre pour bien figurer en Starligue. Il y a quand même pas mal d'expérience dans cette équipe pour une remise en question et un entraîneur (Tarik Hayatoune - photo ci-dessous) qui sait trouver les mots et lâcher la bride quand c'est nécessaire. 



Six matches disputés depuis le début. Est-ce que cela a son incidence ?
Complètement. Un sportif s'entraîne toute la semaine avec comme récompense, la perspective de jouer le match du week-end. Si au dernier moment, tu en es privé, la frustration peut s'installer. A Limoges, on est dans une bulle et la Covid nous épargne pour le moment. On appréhende chaque séance de tests PCR mais disputer régulièrement un match, entretient une certaine dynamique. Il y avait un cas contact dans l'effectif nantais donc on verra les résultats. On vit quand même dans l'incertitude. J'ai quelquefois du mal à saisir la gestion de la Ligue.

Comment cela ?
Je comprends totalement ceux qui disent qu'il faut que le championnat se déroule et qu'il y ait le plus de match possible, je remarque simplement que dans le championnat allemand, presque toutes les rencontres ont pu se dérouler parce que la gestion de la pandémie est différente. Chez nous, les reports commencent à s'accumuler, en décembre, le déficit risque d'atteindre de sacrées proportions. La formule des poules sera peut-être inévitable et pour le moment, Limoges est bien placé. Et si on est tête de série en février, ce sera une juste récompense vu le travail accompli jusque-là. 

Doit-on s'étonner qu'un promu ait un tel départ ?
Le recrutement a été bien pensé, c'est tout. Dès la saison dernière. Quand Alain (Aubard, le président) s'est mis dans la tête que Limoges serait en D1, il n'a jamais précipité les choses et a bâti un projet solide pour arriver à ce niveau. Maintenant qu'on y est, il faut tenir le rang et ne pas avoir le maintien comme unique but. 

Samedi, vous rendez visite au leader parisien, dans quel état d'esprit ?
Il ne faut pas se leurrer, on parle d'une équipe qui ne possède dans son effectif quasiment que des internationaux. Mais en même temps, on s'en fiche, on va y aller pour disputer un match de hand, ce sera difficile mais cela va nous permettre de voir ce qu'on vaut face au PSG. 

Au classement des gardiens,  tu es 4ème à un arrêt d'un certain Vincent Gérard. Est-ce anecdotique ?
En tout cas, je suis ravi d'être comparé au gardien de l'équipe de France avec qui j'étais déjà en concurrence à l'époque (sourires) mais j'ai choisi le Maroc. Ce qui ne m'empêche pas d'avoir la France dans le cœur. 

Limoges n'ayant pas de limites, on peut imaginer un succès à Paris, non ?
Inconsciemment oui. Depuis l'arrivée de Gajic, avec la réussite de Micke (Brasseleur), les mecs croient en eux et c'est ce qui nous fait avancer. Chacun se forge un mental. Le complexe d'infériorité ne doit pas exister. Je suis supporter du PSG football mais ça s'arrête là. 

Le 13 janvier 2021...
Oui ? C'est mon anniversaire....

Tu auras 37 ans... As-tu déjà envisagé le jour où tout va s'arrêter ?
Euhhhh.... sincèrement, il n'y a rien de plus dramatique pour un sportif de haut niveau que de penser déjà à sa retraite. Mais malgré tout, cela doit faire partie du contexte. Je sais qu'il y a le club de Cournon (banlieue de Clermont Ferrand où vivent ses enfants) qui est en train de monter en Nationale 1 et puis surtout, il faudra voir dans quel état physique et mental, je serai dans un an et demi (fin de son contrat avec Limoges). Depuis 20 ans, c'est la même routine, très peu de vacances, l'éloignement avec les enfants, surtout quand on est divorcé, tout ça commence à peser. Mais je ne ferme aucune porte. 

Paradoxal pour un gardien !
Oui, tiens, j'en profite pour demander à la Fédération française de prendre un peu plus en considération le poste de gardien de buts. Au niveau de la formation. Si ce poste représente entre 40 et 60 % de la réussite d'une équipe, pour quelle raison n'y aurait-il pas un cadre dédié ? Ce serait génial qu'un cursus soit mis sur pied aboutissant à un diplôme d'entraîneur de gardiens. 

C'est aussi un appel du pied que tu fais ? Une voie qui t'intéresserait ?
Pourquoi pas ? Je trouverais naturel de rendre à ce sport tout ce qu'il m'a apporté. Par contre, être considéré comme la 3ème roue du vélo et avoir un rôle mal défini au sein d'un staff, ce n'est pas l'objectif recherché. 



                                       Le menu frugal de la semaine

LSL  ///  Journée 7
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseDatehoraire
IstresChartres reporté 
CessonChambéry reporté 
St Raphaël Aix reporté
DunkerqueNîmes reporté 
IvryMontpellier 31/1017h00 
ParisLimoges 31/1017h15 
ToulouseTremblay reporté 
NantesCréteil 1/1117h00 

le classement désarticulé

PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Paris1055001861355 
2Limoges964111731722 
3Nantes75311144135-1 
-Dunkerque763211551512 
5Montpellier53201837601
6Nîmes552211351300-1
7Aix en Provence432108982210
-St Raphael45122142156-1 
-Cesson46132159181-2 
10Créteil44220110107-1-4
11Istres4411297980-6
-Toulouse462401731811 
13Chambéry341211091130 
-Ivry35131128146-1 
15Chartres25140133144-1 
16Tremblay14031100109-1 


Yassine Idrissi, gardien de buts et militant dans l'âme  

LSL

mardi 27 octobre 2020 - © Yves Michel

 10 min 1 de lecture

Avant une semaine internationale qui pourrait être tronquée pour les Français, le début de la 7ème journée de Starligue doit avoir lieu samedi. Pas moins de cinq rencontres feront défaut au programme. Limoges et son gardien Yassine Idrissi profitent à juste titre de la situation et avant de se rendre dans la capitale, les Hauts-Viennois assument leur rôle de dauphins du PSG.

Bien malin qui pourra déterminer combien de matches seront disputés lors de cette 7ème journée de Starligue. La semaine dernière, cinq des huit rencontres programmées ont été reportées. On sait d'ores et déjà que Dunkerque-Nîmes, Istres-Chartres, St Raphaël-Aix, Cesson-Chambéry et Toulouse-Tremblay sont déjà remises à plus tard, en raison de plusieurs cas de Covid 19 décelés ça et là et d'un huis clos réclamé. L’hécatombe est-elle terminée ? En raison de l'aggravation de l'état sanitaire et de l'augmentation des cas, les autorités ont l'intention de donner un nouveau tour de vis. Un reconfinement, pire des scénarios, pourrait être envisagé pendant a priori 4 semaines. Dès lors, le handball serait rayé des tablettes durant cette période.  

Avec Toulouse, Cesson et Dunkerque qui cette semaine seront donc au repos forcé, Limoges faisait partie de ces rares équipes qui totalisent 6 matches de championnat à leur compteur. A ce jour, dix rencontres de Starligue n'ont pu avoir lieu. Pour rassurer le président de la Commission d'Organisation des Compétitions dont les décisions ne sont pas toujours bien perçues par les dirigeants de certains clubs, la situation en Espagne est bien plus critique puisque la Ligue Asobal recense déjà 34 reports ! En Allemagne où apparemment tout est aseptisé et le huis clos mieux digéré, aucune rencontre n'a été repoussée. Wunderbar !

La Covid frappe sournoisement là où on ne l'attend pas. L'enjeu sportif existe pourtant. Demandez à Limoges le promu, qui avant de se rendre (ou pas) à Paris fait figure depuis début octobre, d'épouvantail. La recette est pourtant simple. Un entraîneur (Tarik Hayatoune) juste et méticuleux, un effectif taillé pour la circonstance (avec notamment deux bras redoutables, Micke Brasseleur et Dragan Gajic), un capitaine expérimenté (Romain Ternel) et un gardien Yassine Idrissi qui a encore l'ambition d'un jeune loup. A presque 37 ans (il les fêtera le 13 janvier prochain), l'insatiable Marocain fourmille d'idées. 

Yass', ce succès face à Nantes a-t-il été bien digéré ?
Bien entendu puisque c'était une formalité ! (rires) Au delà de la plaisanterie, j'ai pu lire sur les réseaux qu'on avait battu une équipe bis, des moins de 18 mais que je sache Lazarov, Minne, Felhio, Dumoulin ou Nielsen, ce ne sont pas des débutants ! Et si on parle des jeunes qu'ils avaient alignés, ils ont fait vraiment leur part de taff. 

La perf des gardiens a son importance: Idrissi 13 / Dumoulin et Nielsen 5...
Pendant la prépa, on avait fait pas mal briller les gardiens et j'avais sensibilisé les gars à ce niveau. L'équipe a bien compris le message et on a rectifié le tir. 

La défaite contre Nîmes (31-23) lors de la 1ère journée a-t-elle été un déclic ?
Un mal pour un bien. Certains ont pris conscience du niveau à atteindre pour bien figurer en Starligue. Il y a quand même pas mal d'expérience dans cette équipe pour une remise en question et un entraîneur (Tarik Hayatoune - photo ci-dessous) qui sait trouver les mots et lâcher la bride quand c'est nécessaire. 



Six matches disputés depuis le début. Est-ce que cela a son incidence ?
Complètement. Un sportif s'entraîne toute la semaine avec comme récompense, la perspective de jouer le match du week-end. Si au dernier moment, tu en es privé, la frustration peut s'installer. A Limoges, on est dans une bulle et la Covid nous épargne pour le moment. On appréhende chaque séance de tests PCR mais disputer régulièrement un match, entretient une certaine dynamique. Il y avait un cas contact dans l'effectif nantais donc on verra les résultats. On vit quand même dans l'incertitude. J'ai quelquefois du mal à saisir la gestion de la Ligue.

Comment cela ?
Je comprends totalement ceux qui disent qu'il faut que le championnat se déroule et qu'il y ait le plus de match possible, je remarque simplement que dans le championnat allemand, presque toutes les rencontres ont pu se dérouler parce que la gestion de la pandémie est différente. Chez nous, les reports commencent à s'accumuler, en décembre, le déficit risque d'atteindre de sacrées proportions. La formule des poules sera peut-être inévitable et pour le moment, Limoges est bien placé. Et si on est tête de série en février, ce sera une juste récompense vu le travail accompli jusque-là. 

Doit-on s'étonner qu'un promu ait un tel départ ?
Le recrutement a été bien pensé, c'est tout. Dès la saison dernière. Quand Alain (Aubard, le président) s'est mis dans la tête que Limoges serait en D1, il n'a jamais précipité les choses et a bâti un projet solide pour arriver à ce niveau. Maintenant qu'on y est, il faut tenir le rang et ne pas avoir le maintien comme unique but. 

Samedi, vous rendez visite au leader parisien, dans quel état d'esprit ?
Il ne faut pas se leurrer, on parle d'une équipe qui ne possède dans son effectif quasiment que des internationaux. Mais en même temps, on s'en fiche, on va y aller pour disputer un match de hand, ce sera difficile mais cela va nous permettre de voir ce qu'on vaut face au PSG. 

Au classement des gardiens,  tu es 4ème à un arrêt d'un certain Vincent Gérard. Est-ce anecdotique ?
En tout cas, je suis ravi d'être comparé au gardien de l'équipe de France avec qui j'étais déjà en concurrence à l'époque (sourires) mais j'ai choisi le Maroc. Ce qui ne m'empêche pas d'avoir la France dans le cœur. 

Limoges n'ayant pas de limites, on peut imaginer un succès à Paris, non ?
Inconsciemment oui. Depuis l'arrivée de Gajic, avec la réussite de Micke (Brasseleur), les mecs croient en eux et c'est ce qui nous fait avancer. Chacun se forge un mental. Le complexe d'infériorité ne doit pas exister. Je suis supporter du PSG football mais ça s'arrête là. 

Le 13 janvier 2021...
Oui ? C'est mon anniversaire....

Tu auras 37 ans... As-tu déjà envisagé le jour où tout va s'arrêter ?
Euhhhh.... sincèrement, il n'y a rien de plus dramatique pour un sportif de haut niveau que de penser déjà à sa retraite. Mais malgré tout, cela doit faire partie du contexte. Je sais qu'il y a le club de Cournon (banlieue de Clermont Ferrand où vivent ses enfants) qui est en train de monter en Nationale 1 et puis surtout, il faudra voir dans quel état physique et mental, je serai dans un an et demi (fin de son contrat avec Limoges). Depuis 20 ans, c'est la même routine, très peu de vacances, l'éloignement avec les enfants, surtout quand on est divorcé, tout ça commence à peser. Mais je ne ferme aucune porte. 

Paradoxal pour un gardien !
Oui, tiens, j'en profite pour demander à la Fédération française de prendre un peu plus en considération le poste de gardien de buts. Au niveau de la formation. Si ce poste représente entre 40 et 60 % de la réussite d'une équipe, pour quelle raison n'y aurait-il pas un cadre dédié ? Ce serait génial qu'un cursus soit mis sur pied aboutissant à un diplôme d'entraîneur de gardiens. 

C'est aussi un appel du pied que tu fais ? Une voie qui t'intéresserait ?
Pourquoi pas ? Je trouverais naturel de rendre à ce sport tout ce qu'il m'a apporté. Par contre, être considéré comme la 3ème roue du vélo et avoir un rôle mal défini au sein d'un staff, ce n'est pas l'objectif recherché. 



                                       Le menu frugal de la semaine

LSL  ///  Journée 7
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseDatehoraire
IstresChartres reporté 
CessonChambéry reporté 
St Raphaël Aix reporté
DunkerqueNîmes reporté 
IvryMontpellier 31/1017h00 
ParisLimoges 31/1017h15 
ToulouseTremblay reporté 
NantesCréteil 1/1117h00 

le classement désarticulé

PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Paris1055001861355 
2Limoges964111731722 
3Nantes75311144135-1 
-Dunkerque763211551512 
5Montpellier53201837601
6Nîmes552211351300-1
7Aix en Provence432108982210
-St Raphael45122142156-1 
-Cesson46132159181-2 
10Créteil44220110107-1-4
11Istres4411297980-6
-Toulouse462401731811 
13Chambéry341211091130 
-Ivry35131128146-1 
15Chartres25140133144-1 
16Tremblay14031100109-1 


Dans la même rubrique

Résultats de la dernière journée

Jour.  Equ Rec  Equ Vis  Score  Stats  Date 
#22 Montpellier Istres 33 24 10/04/2021 18:00
#22 Chambéry Créteil 28 30 10/04/2021 20:00
#22 Toulouse Nantes 29 29 10/04/2021 17:15
#22 Dunkerque Paris 22 30 11/04/2021 17:00
#22 Ivry Limoges Reporté
#22 Nîmes Aix en Provence 25 26 09/04/2021 20:00
#22 Cesson Chartres 31 24 10/04/2021 18:00
#22 St Raphael Tremblay 19/05/2021 19:00

Prochaine journée

Journée  Equ Rec  Equ Vis  Date 
#23 Paris Montpellier 17/04/2021 20:30
#23 Istres Ivry 18/04/2021 17:00
#23 Aix en Provence Créteil 18/04/2021 17:00
#23 Tremblay Toulouse 17/04/2021 16:00
#23 St Raphael Nîmes 16/04/2021 20:00
#23 Nantes Dunkerque 18/04/2021 17:00
#23 Chartres Chambéry 18/04/2021 16:00
#23 Limoges Cesson 16/04/2021 20:00

Classement

Place Journée  Equipe  MJ  Vic  Nul  Déf 
1 Paris 38 19 19 0 0
2 Montpellier 36 20 17 2 1
3 Nantes 27 18 12 3 3
4 Aix en Provence 24 17 11 2 4
5 Limoges 22 20 10 2 8
6 Nîmes 21 18 10 1 7
7 St Raphael 19 18 8 3 7
8 Toulouse 17 20 8 1 11
9 Chambéry 17 18 7 3 8
10 Chartres 14 19 7 0 12
11 Dunkerque 12 19 5 2 12
12 Cesson 12 19 4 4 11
13 Istres 11 17 4 3 10
14 Créteil 10 18 5 0 13
15 Ivry 7 15 3 1 11
16 Tremblay 5 17 2 1 14