bandeau handzone

Paris sans concession

LMSL

dimanche 1 novembre 2020 - © François Dasriaux

 2 min 4 de lecture

1 seul match dans la 7° journée de LSL, tous les autres étant reportés à des dates ultérieures, mais un match que beaucoup attendaient entre Paris et son étonnant dauphin, Limoges. Au final, pas de match non plus, Limoges sombrant corps et âme dès l’entame de jeu et ne trouvant jamais les solutions pour revenir dans le jeu. Dans le sillage d’un Elohim Prandi (Photo de tête) dans tous les bons coups, Paris a fait exploser les certitudes limougeaudes en quelques minutes.

Vincent Gérard qui joue les remparts infranchissables. L’attaque de Limoges qui gaspille les ballons promptement montés par les Parisiens mis sur orbite par une 1-5 très haute et agressive. Résultat, Paris menait 9-3 au bout de 15 minutes de jeu et on sentait Limoges totalement désemparé en attaque, seul Dragan Gajic arrivait à surnager et empêcher et il sera bien le seul sur les 60 minutes de match en finissant avec 11 buts, plus de la moitié du total du LHB. Pendant ce temps, Paris batifolait, interceptait à tout vat, marquait de partout et bénéficiait d’un Elohim Prandi, buteur, passeur, inspirateur, comme on ne l’avait pas encore vu avec Paris cette saison. En réussissant une telle prestation, l’ex nîmois a prouvé qu’il était de mieux en mieux dans le collectif hyper concurrentiel du PSG mais aussi, et peut-être même surtout, qu’il n’est pas que ce tireur fou que beaucoup voient en lui. Passes décisives, temps forts, décalages à l’aile, etc…, même si par moment il a été un peu gourmands sur des transversales très osées, le reste fût d’un très haut niveau, il n’y plus qu’à reproduire tout cela en Ligue des Champions, si les matches se jouent, pour sortir son club de l’ornière dans laquelle il est en ce moment.

Autour du jeune tricolore, les autres parisiens se sont bien amusés. Mikkel Hansen est sorti 3 fois de son banc pour transformer 3 7 mètres. Nedim Remili a parfaitement enfilé le costume compliqué à endosser de Nikola Karabatic sur les montées de balles. Luka Karabatic est revenu comme si de rien n’était pour rayonner aux deux bouts du terrain, et Vincent Gérard s’est fait plaisir face aux tireurs de Limoges, à part un certain Dragan Gajic qui l’a fait un peu tourner en bourrique sur les jets de 7 mètres. Résultat – 22 au final et une rencontre qui a été tout sauf un choc de très haut niveau en LSL. 
Le diaporama du match par Céline Dély

Paris sans concession 

LMSL

dimanche 1 novembre 2020 - © François Dasriaux

 2 min 4 de lecture

1 seul match dans la 7° journée de LSL, tous les autres étant reportés à des dates ultérieures, mais un match que beaucoup attendaient entre Paris et son étonnant dauphin, Limoges. Au final, pas de match non plus, Limoges sombrant corps et âme dès l’entame de jeu et ne trouvant jamais les solutions pour revenir dans le jeu. Dans le sillage d’un Elohim Prandi (Photo de tête) dans tous les bons coups, Paris a fait exploser les certitudes limougeaudes en quelques minutes.

Vincent Gérard qui joue les remparts infranchissables. L’attaque de Limoges qui gaspille les ballons promptement montés par les Parisiens mis sur orbite par une 1-5 très haute et agressive. Résultat, Paris menait 9-3 au bout de 15 minutes de jeu et on sentait Limoges totalement désemparé en attaque, seul Dragan Gajic arrivait à surnager et empêcher et il sera bien le seul sur les 60 minutes de match en finissant avec 11 buts, plus de la moitié du total du LHB. Pendant ce temps, Paris batifolait, interceptait à tout vat, marquait de partout et bénéficiait d’un Elohim Prandi, buteur, passeur, inspirateur, comme on ne l’avait pas encore vu avec Paris cette saison. En réussissant une telle prestation, l’ex nîmois a prouvé qu’il était de mieux en mieux dans le collectif hyper concurrentiel du PSG mais aussi, et peut-être même surtout, qu’il n’est pas que ce tireur fou que beaucoup voient en lui. Passes décisives, temps forts, décalages à l’aile, etc…, même si par moment il a été un peu gourmands sur des transversales très osées, le reste fût d’un très haut niveau, il n’y plus qu’à reproduire tout cela en Ligue des Champions, si les matches se jouent, pour sortir son club de l’ornière dans laquelle il est en ce moment.

Autour du jeune tricolore, les autres parisiens se sont bien amusés. Mikkel Hansen est sorti 3 fois de son banc pour transformer 3 7 mètres. Nedim Remili a parfaitement enfilé le costume compliqué à endosser de Nikola Karabatic sur les montées de balles. Luka Karabatic est revenu comme si de rien n’était pour rayonner aux deux bouts du terrain, et Vincent Gérard s’est fait plaisir face aux tireurs de Limoges, à part un certain Dragan Gajic qui l’a fait un peu tourner en bourrique sur les jets de 7 mètres. Résultat – 22 au final et une rencontre qui a été tout sauf un choc de très haut niveau en LSL. 
Le diaporama du match par Céline Dély

Le match

 samedi 31 octobre 2020

Joueurs du match

 Top Joueur
Eval : 30 | Buts : 13 | Pd : 0 | Int : 0
 Top Gardien
Eval : 6 | Arr Tot : 11 / 30 (36,7 %)

Résultats de la dernière journée

Jour.  Equ Rec  Equ Vis  Score  Stats  Date 
#30 Créteil Cesson 27 19 05/06/2021 16:00
#30 Chambéry Dunkerque 29 22 05/06/2021 17:00
#30 Toulouse Ivry 29 24 09/06/2021 19:00
#30 Paris Nîmes 47 27 04/06/2021 18:30
#30 Istres Limoges 30 30 05/06/2021 18:00
#30 Tremblay Aix en Provence 22 29 05/06/2021 18:00
#30 Nantes Montpellier 36 26 05/06/2021 18:30
#30 Chartres St Raphael 29 31 06/06/2021 16:00

Prochaine journée

Journée  Equ Rec  Equ Vis  Date 
Aucune journée supplémentaire

Classement

Place Journée  Equipe  MJ  Vic  Nul  Déf 
1 Paris 55 29 27 1 1
2 Montpellier 50 30 23 4 3
3 Nantes 47 30 22 3 5
4 Aix en Provence 40 30 19 2 9
5 Nîmes 38 30 17 4 9
6 Toulouse 32 30 15 2 13
7 Chambéry 31 30 12 7 11
8 St Raphael 28 30 12 4 14
9 Limoges 27 30 11 5 14
10 Dunkerque 24 30 10 4 16
11 Chartres 22 30 11 0 19
12 Créteil 22 30 11 0 19
13 Istres 20 30 8 4 18
14 Cesson 18 30 6 6 18
15 Ivry 16 30 7 2 21
16 Tremblay 8 29 3 2 24