bandeau handzone

EHF L M : Montpellier sauve la France

Europe

mercredi 18 novembre 2020 - Handzone

 1 min 38 de lecture

Que ce soit l'USAM Nîmes sur ses terres face aux Suédois de Kristianstad ou le Fenix de Toulouse à Vienne face aux Fivers, la 3° journée de l'EHF League masculine n'a pas été flamboyante. Seul Montpellier aux forceps a réussi à prendre les 2 points de la victoire dans son déplacement en Croatie à Nexe.

A voir comment cette EHF League pourra continuer à exister, les reports succédant aux reports et les 14 matches reportés pour 22 joués (38% des rencontres non jouées) vont vite devenir ingérables….

Grosse désillusion pour l'USAM
Malgré les 11 buts du duo Rebichon Sanad (Photo de tête) et les 17 arrêts de Rémi Desbonnet, les Nîmois ont du baisser pavillon face aux Suédois de Kristianstad. Pourtant longtemps devant en seconde période, la fin de match a basculée dans le camp suédois sous les coups de boutoir de Fredrik Petersen et Olafur Gudmonsson et s'incliner 25-26. Une très mauvaise opération en vue des 2 premières places de ce groupe B.

Toulouse craque en seconde
Bien partis et regardant les yeux dans les yeux les Autrichiens du Fivers, les Toulousains n'ont pas réussi à reproduire la même qualité de jeu en seconde période et ont fini par craquer défensivement encaissant la bagatelle de 37 buts pour 32 marqués. Henrik Jacobsen et Nemjana Ilic avaient fait le boulot pourtant, mais les pertes de balles ont fini par plomber l'ambition toulousaine de revenir avec du positif de leur ballade à Vienne.

Montpellier n'a pas cédé
Devant de bout en bout du match face à Nexe en Croatie, les Montpelliérains se sont fait très peur quand ils ont vu leurs adversaires revenir à 22 partout à 24 secondes de la fin du match. Heureusement les 26 restantes vont suffire à Melvynn Richardson pour planter le 23° but salvateur et délivrer le MHB pour son entrée dans la compétition.

EHF L M : Montpellier sauve la France 

Europe

mercredi 18 novembre 2020 - Handzone

 1 min 38 de lecture

Que ce soit l'USAM Nîmes sur ses terres face aux Suédois de Kristianstad ou le Fenix de Toulouse à Vienne face aux Fivers, la 3° journée de l'EHF League masculine n'a pas été flamboyante. Seul Montpellier aux forceps a réussi à prendre les 2 points de la victoire dans son déplacement en Croatie à Nexe.

A voir comment cette EHF League pourra continuer à exister, les reports succédant aux reports et les 14 matches reportés pour 22 joués (38% des rencontres non jouées) vont vite devenir ingérables….

Grosse désillusion pour l'USAM
Malgré les 11 buts du duo Rebichon Sanad (Photo de tête) et les 17 arrêts de Rémi Desbonnet, les Nîmois ont du baisser pavillon face aux Suédois de Kristianstad. Pourtant longtemps devant en seconde période, la fin de match a basculée dans le camp suédois sous les coups de boutoir de Fredrik Petersen et Olafur Gudmonsson et s'incliner 25-26. Une très mauvaise opération en vue des 2 premières places de ce groupe B.

Toulouse craque en seconde
Bien partis et regardant les yeux dans les yeux les Autrichiens du Fivers, les Toulousains n'ont pas réussi à reproduire la même qualité de jeu en seconde période et ont fini par craquer défensivement encaissant la bagatelle de 37 buts pour 32 marqués. Henrik Jacobsen et Nemjana Ilic avaient fait le boulot pourtant, mais les pertes de balles ont fini par plomber l'ambition toulousaine de revenir avec du positif de leur ballade à Vienne.

Montpellier n'a pas cédé
Devant de bout en bout du match face à Nexe en Croatie, les Montpelliérains se sont fait très peur quand ils ont vu leurs adversaires revenir à 22 partout à 24 secondes de la fin du match. Heureusement les 26 restantes vont suffire à Melvynn Richardson pour planter le 23° but salvateur et délivrer le MHB pour son entrée dans la compétition.