bandeau handzone

Un tir parfait des clubs français en EHF L W

Europe

mardi 24 novembre 2020 - © François Dasriaux

 4 min 28 de lecture

Les matches aller s’étaient déroulé au mieux pour les couleurs française en League EHF féminine. Nantes, Paris 92 et Fleury avaient produit de grosses performances sur leur sol. Il fallait valider tout cela sur le matches retour à l’extérieur. Un superbe 3/3 qui envoi les 3 clubs en phase de poule de la compétition, performance totalement inédite pour les clubs tricolores.

 

Nantes se fait peur
Avec 7 buts d’avance avant d’aller défier les Roumaines de Buzau (23-16), on pensant le Nantes AH assez serein. C’est pourtant dans un match de la peur que se sont engagées les Ligériennes. De suite sous pression des Roumaines avec une Januzevic dans tous les bons coups, Nantes va subir tout le match. En difficulté au niveau des gardiennes, avec des pertes de balles un peu trop fréquentes permettant à Buzau de trouver des solutions facile en jeu rapide, Nantes a fléchi mais jamais il n’a craqué. Le retour à 2 buts à la 51° signé d’un Nathalie Hagman toujours aussi précieuse, ce match aura aussi sonné le réveil de Bruna de Paula qui avec son 7/12 aura fait plus que du bien à ses couleurs. Même si Buzau va avoir un dernier sursaut, les 16 buts concédés au match aller protégeaient Nantes d’un retour improbable et le -6 presque anecdotique à côté de cette place en phase de poule.

Guillaume Saurina, entraîneur de Nantes Atlantique HB : « Je suis très fier des joueuses. Elles ont montré de belles valeurs de combativité, dans un contexte qui était très compliqué et qu'on avait clairement identifié. Avec mon staff, nous avions averti les filles. Nous avons réussi à ne pas tomber dans ce piège-là et nous avons montré de superbes valeurs. C'est une belle qualification et comme j'ai dit à mon équipe, nous continuons en phase de groupe, nous n'y allons pas pour faire de la figuration. Mais pour nous montrer et performer dans cette compétition. Et j'en ai peut-être ajouté (rires) mais je leur ai dit qu'il fallait mettre Nantes sur la carte de l'Europe. »


Fleury surprend !
Le plus en danger était le club de Fleury les Aubrais avec ses 3 buts d’avance (29-26) face aux Suédoises d’Höörs. Et pourtant en prenant d’entrée le match par le bon bout. Ne cédant absolument rien que les Nordiques sont revenues au contact, les Fleuryssoises ont signé une grosse performance dans le sillage d’une Alexandra Lacrabère intenable avec son 10/14 assorti de 3 passes décisives. Amina Sankharé, la toute jeune Suzanne Wajoka et Isabel Guialo ont parfaitement secondé l’internationale tricolore qui peut rejoindre les Bleues avec le moral au beau fixe après cette démonstration.

Christophe Cassan, entraineur de Fleury Loiret HB : « Il y a beaucoup de plaisir ce soir après cette qualification. J'ai aimé voir mon équipe évoluer avec une telle force de caractère. Il y avait un peu de frustration à l'issue du match aller à domicile, il y a eu la défaite à Chambray au milieu, et nous avons eu peu de temps pour préparer ce match décisif. Les filles ont été très à l'écoute et déterminées pour livrer un vrai match ici en Suède. Nous avions un adversaire de valeur face à nous et c'est une grosse satisfaction de poursuivre notre aventure dans cette compétition. »

 

Paris en père peinard
Le superbe +12 décroché par Paris 92 face à une équipe pourtant annoncée comme redoutable. Au final balade à l’aller et match tranquille au retour. Il faut dire que les Danoises ne devaient pas penser renverser la vapeur avec 300 spectateurs pour mettre le feu à Lanlet Arena. Dans le sillage d’une Nadia Offendal toujours aussi impressionnante sous les couleurs de Paris et qui devait avoir une énorme envie de montrer qu’elle reste une joueuse de niveau international sur ses terres natales, les Parisiennes ont pris le leadership du match passé la 13° sous la forme d’un 5-0 infligé en une toute petite minute. Elles ne vont plus rien lâcher si ce n’est en toute fin de match, où la qualification en poche, elles ont desserré leur étreinte. Mais elles ont toutefois été capables d’en remettre une petite couche pour décrocher une victoire toute symbolique.


Yacine Messaoudi, entraineur de Paris 92 : « Nous nous sommes retrouvés ces derniers temps avec un groupe diminué, et ce n'était pas évident d'enchainer les matches. Pour autant, nous avons une équipe résiliente, qui a courbé l'échine mais qui n'a jamais rompu. Cette qualification valide complètement notre travail. Il y a un an et demi, nous sortions d'une saison difficile avec un passage en playdowns, et aujourd'hui on a gagné notre place au main round de l'European League. C'est une vraie satisfaction pour un jeune groupe, et cette compétition va nous permettre d'apprendre énormément. Il y a une vraie relation de confiance avec les joueuses, et c'est un vrai plaisir de travailler avec ce groupe. »
 
Résultats 3e tour :

Matches aller :
•    Paris 92 / Nykøbing Falster Håndbold : 28-16
•    Nantes Atlantique HB / SCM Gloria Buzau : 23-16
•    Fleury Loiret HB / H 65 Höörs HK : 29-26
Matchs retour :
•    SCM Gloria Buzau / Nantes Atlantique HB : 27-21
•    H 65 Höörs HK / Fleury Loiret HB : 24-28
•    Nykobing Falster Håndbold / Paris 92: 26-28

Un tir parfait des clubs français en EHF L W 

Europe

mardi 24 novembre 2020 - © François Dasriaux

 4 min 28 de lecture

Les matches aller s’étaient déroulé au mieux pour les couleurs française en League EHF féminine. Nantes, Paris 92 et Fleury avaient produit de grosses performances sur leur sol. Il fallait valider tout cela sur le matches retour à l’extérieur. Un superbe 3/3 qui envoi les 3 clubs en phase de poule de la compétition, performance totalement inédite pour les clubs tricolores.

 

Nantes se fait peur
Avec 7 buts d’avance avant d’aller défier les Roumaines de Buzau (23-16), on pensant le Nantes AH assez serein. C’est pourtant dans un match de la peur que se sont engagées les Ligériennes. De suite sous pression des Roumaines avec une Januzevic dans tous les bons coups, Nantes va subir tout le match. En difficulté au niveau des gardiennes, avec des pertes de balles un peu trop fréquentes permettant à Buzau de trouver des solutions facile en jeu rapide, Nantes a fléchi mais jamais il n’a craqué. Le retour à 2 buts à la 51° signé d’un Nathalie Hagman toujours aussi précieuse, ce match aura aussi sonné le réveil de Bruna de Paula qui avec son 7/12 aura fait plus que du bien à ses couleurs. Même si Buzau va avoir un dernier sursaut, les 16 buts concédés au match aller protégeaient Nantes d’un retour improbable et le -6 presque anecdotique à côté de cette place en phase de poule.

Guillaume Saurina, entraîneur de Nantes Atlantique HB : « Je suis très fier des joueuses. Elles ont montré de belles valeurs de combativité, dans un contexte qui était très compliqué et qu'on avait clairement identifié. Avec mon staff, nous avions averti les filles. Nous avons réussi à ne pas tomber dans ce piège-là et nous avons montré de superbes valeurs. C'est une belle qualification et comme j'ai dit à mon équipe, nous continuons en phase de groupe, nous n'y allons pas pour faire de la figuration. Mais pour nous montrer et performer dans cette compétition. Et j'en ai peut-être ajouté (rires) mais je leur ai dit qu'il fallait mettre Nantes sur la carte de l'Europe. »


Fleury surprend !
Le plus en danger était le club de Fleury les Aubrais avec ses 3 buts d’avance (29-26) face aux Suédoises d’Höörs. Et pourtant en prenant d’entrée le match par le bon bout. Ne cédant absolument rien que les Nordiques sont revenues au contact, les Fleuryssoises ont signé une grosse performance dans le sillage d’une Alexandra Lacrabère intenable avec son 10/14 assorti de 3 passes décisives. Amina Sankharé, la toute jeune Suzanne Wajoka et Isabel Guialo ont parfaitement secondé l’internationale tricolore qui peut rejoindre les Bleues avec le moral au beau fixe après cette démonstration.

Christophe Cassan, entraineur de Fleury Loiret HB : « Il y a beaucoup de plaisir ce soir après cette qualification. J'ai aimé voir mon équipe évoluer avec une telle force de caractère. Il y avait un peu de frustration à l'issue du match aller à domicile, il y a eu la défaite à Chambray au milieu, et nous avons eu peu de temps pour préparer ce match décisif. Les filles ont été très à l'écoute et déterminées pour livrer un vrai match ici en Suède. Nous avions un adversaire de valeur face à nous et c'est une grosse satisfaction de poursuivre notre aventure dans cette compétition. »

 

Paris en père peinard
Le superbe +12 décroché par Paris 92 face à une équipe pourtant annoncée comme redoutable. Au final balade à l’aller et match tranquille au retour. Il faut dire que les Danoises ne devaient pas penser renverser la vapeur avec 300 spectateurs pour mettre le feu à Lanlet Arena. Dans le sillage d’une Nadia Offendal toujours aussi impressionnante sous les couleurs de Paris et qui devait avoir une énorme envie de montrer qu’elle reste une joueuse de niveau international sur ses terres natales, les Parisiennes ont pris le leadership du match passé la 13° sous la forme d’un 5-0 infligé en une toute petite minute. Elles ne vont plus rien lâcher si ce n’est en toute fin de match, où la qualification en poche, elles ont desserré leur étreinte. Mais elles ont toutefois été capables d’en remettre une petite couche pour décrocher une victoire toute symbolique.


Yacine Messaoudi, entraineur de Paris 92 : « Nous nous sommes retrouvés ces derniers temps avec un groupe diminué, et ce n'était pas évident d'enchainer les matches. Pour autant, nous avons une équipe résiliente, qui a courbé l'échine mais qui n'a jamais rompu. Cette qualification valide complètement notre travail. Il y a un an et demi, nous sortions d'une saison difficile avec un passage en playdowns, et aujourd'hui on a gagné notre place au main round de l'European League. C'est une vraie satisfaction pour un jeune groupe, et cette compétition va nous permettre d'apprendre énormément. Il y a une vraie relation de confiance avec les joueuses, et c'est un vrai plaisir de travailler avec ce groupe. »
 
Résultats 3e tour :

Matches aller :
•    Paris 92 / Nykøbing Falster Håndbold : 28-16
•    Nantes Atlantique HB / SCM Gloria Buzau : 23-16
•    Fleury Loiret HB / H 65 Höörs HK : 29-26
Matchs retour :
•    SCM Gloria Buzau / Nantes Atlantique HB : 27-21
•    H 65 Höörs HK / Fleury Loiret HB : 24-28
•    Nykobing Falster Håndbold / Paris 92: 26-28