bandeau handzone

Bilan prématuré au sein de l'élite masculine ?

LSL

lundi 14 décembre 2020 - © Yves Michel

 8 min 18 de lecture

La situation est complexe mais pas désespérée. Mettre à jour le calendrier, valider certains reports, espérer qu'une partie du public puisse revenir dans les salles après la trêve internationale et que le coronavirus soit moins.. envahissant, sont autant de vœux partagés par l'ensemble des acteurs du handball. A l'exception de Limoges, le promu qui s'est installé sur le podium, le classement de la Starligue après une 1ère phase tronquée, s'inscrit dans un cadre prévisible avec un PSG au-dessus du lot.

Le 4 novembre dernier, alors réunis par visio en assemblée générale, les dirigeants du handball professionnel, à une très grande majorité, avaient décidé de poursuivre le championnat à huis clos, répondant ainsi à de nouvelles mesures sanitaires. Seule la propagation du virus au sein d'un effectif pouvait amener la LNH à prononcer l'ajournement d'une rencontre. Au cours de cette même A.G, la nécessité d'atteindre au 21 décembre, un palier de 10 matches (sur 14 potentiels) par chacun des 16 clubs avait été confirmée pour valider la 1ère phase.

Le communiqué de la Ligue avait pourtant omis de mentionner qu'une autre décision avait été prise ce jour-là. Décision qui motive ces derniers jours, une cascade de reports. 

Dès qu'un club atteint les dix rencontres, il peut demander d'ici la fin de l'année civile, de ne plus jouer à domicile. « On n'avait effectivement pas voulu complexifier le communiqué, argumente en toute transparence Étienne Capon, le directeur général de la LNH. On ne pensait franchement pas à l'époque qu'autant de matches seraient disputés. » Le bilan est très contrasté. Alors qu'initialement, les 13ème et 14ème journées étaient programmées sur les deux semaines à venir, 25 reports effectifs ou anticipés, ont été recensés. A date, 11 clubs (Paris, Limoges, Nîmes, Chambéry, St Raphaël, Dunkerque, Cesson, Toulouse, Créteil, Ivry, Tremblay) ont atteint ou dépassé la fameuse barre des 10 matches. Il n'en manque qu'un à Montpellier, Nantes et Chartres pour l'atteindre, deux à Aix et Istres. Tous les clubs parient sur l'avenir et sur un assouplissement des contraintes. Avec comme date repère, le 7 janvier prochain où le huis clos pourrait être levé dans chaque enceinte sportive hébergeant une équipe professionnelle avec toutefois, l'instauration d'une jauge. Comme le Mondial en Égypte est maintenu, il faudra donc attendre le 4 février pour qu'une sorte de marathon prenne forme. Car pour certains, et notamment les clubs concernés par l'Europe, le casse-tête est réel avec notamment le souci de préserver l'intégrité physique de chaque joueur.  « Il est important qu'on atteigne cet objectif des 10 matches car en l'état de tous les calendriers, précise Étienne Capon, on ne pourra pas remettre tous les matches. Un club comme Montpellier (qui a un déficit de deux confrontations en phase de groupe de la Ligue Européenne) peut traîner très tard la mise à jour de tous ses reports. » Si au sein du club héraultais qui vendredi dernier a enregistré face à Créteil sa 9ème rencontre sans défaite avec 7 victoires et 2 nuls, on se réjouit d'aligner une équipe au complet, on reste très vigilant. D'autant que ce mercredi à Bougnol,  le MHB accueille le PSG pour un duel au sommet et que mardi prochain, en match en retard de la 5ème journée, Valentin Porte (notre photo de tête) et ses partenaires se déplacent à Istres dont les dirigeants ne cachent pas leur dépit qu'une telle affiche se déroule devant des tribunes vides. 

Elohim Prandi et le PSG maîtres annoncés de la Starligue 

Le menu frugal et théorique de l'avant-réveillon 
13ème journée
Mardi 15 décembre :                  Chartres – Limoges      
Mercredi 16 décembre :             St Raphaël – Toulouse  
                                                   Aix – Nantes 
                                                   Montpellier – Paris 

14ème journée
Samedi 19 décembre :            Paris* – Dunkerque
                                                Istres – St Raphaël 
                                                Aix – Tremblay 

*Paris qui totaliserait 12 matches disputés, est en droit de demander le report

Matches en retard de la 5ème journée
Mardi 22 décembre :            Istres – Montpellier 
Mercredi 23 décembre         Nantes* – Tremblay 
               
* Nantes qui totaliserait 10 matches disputés, est en droit de demander le report



Comparaison avec l'Espagne et l'Allemagne 

Le 19 octobre dernier, le navire Asobal (18 équipes sur la ligne de départ pour 34 matches au calendrier) semblait parti à la dérive. Après neuf journées d'une épreuve qui avait débuté le 8 septembre, 30 rencontres étaient remises à plus tard. Les responsables du championnat espagnol sont parvenus à écoper et à combler une grande partie du retard. Avant la trêve, seuls des reports sont concernés. Et si tout se passe bien, d'ici Noël, trois rencontres devront trouver une date lors de la phase retour. Et comme d'habitude, sans grand rival, Dika Mem (notre photo) et Barcelone mènent la course en tête avec 2 matches à rattraper et un carton plein avec une série ininterrompue de 15 succès. 

Longtemps peu touchée par la propagation du virus, la Bundesliga et sa compétition amorcée le 1er octobre (soit plus d'un mois par rapport à la saison passée) à 20 clubs (donc 38 matches) ont du faire face aux 1ers reports à la mi-novembre. Après 12 journées, 11 matches sont à reprogrammer. Mais avant les fêtes, les acteurs du championnat allemand seront très sollicités. La 15eme journée est prévue les 22 et 23/12... la 16ème, les 26 et 27/12. Passé le cap du Mondial, aucune date n'est avancée concernant la 17ème journée. Rhein Neckar Löwen est en tête avec 19 pts (9 v, 1 n, 1d), suivi de très près par Kiel, 18 pts (9 v, 1d) et Flensburg, 17 pts (8v, 1n, 1d). 



Istres réclame un certain.. équilibre

Comme son voisin aixois, Istres est en déficit de deux rencontres pour atteindre le palier des dix matches. A ce jour, l'équipe entraînée par Gilles Derot a enregistré 4 reports (3 à l'extérieur à Toulouse, Paris et Ivry, 1 à domicile contre Chartres) et a donc disputé 8 rencontres (autant dans sa salle dont deux à huis clos qu'en dehors). Dès lors, l'équation est simple. Les réceptions de St Raphaël et Montpellier devront avoir lieu comme prévu. « On a demandé à la Ligue de se positionner pour nous autoriser à ne jouer que 9 matches en phase aller et pas dix, ce qui réduirait à 3 le nombre total de rencontres disputées à huis clos, explique Stéphane Cambriels, le vice-président du club istréen. Pour nous, la perte sur chaque match disputé dans une salle vidée de son public n'est pas négligeable. Elle est évaluée à 50 000 euros.  Quatre matches à huis clos, c'est 200 000 euros, soit 9% de notre budget.» Non pas tant vis à vis des spectateurs (1600 pour une Halle polyvalente à jauge maximale) mais surtout par rapport aux partenaires. « Notre préoccupation n'est pas la recette aux guichets. Avec une jauge même réduite, ceux qui nous permettent de vivre pourraient être reçus et avec la télé et un peu de public, on répondrait aux prestations qui leur sont dues.» La LNH entendra-t-elle les doléances istréennes ? Rien n'est moins sûr car si elle le faisait, elle ouvrirait une brèche dans laquelle pourraient s'engouffrer d'autres clubs. « Si je peux comprendre qu'il y ait des difficultés à reporter le match contre les Montpelliérains, ce qui alourdirait leur calendrier à la reprise, je pense que notre demande est tout à fait recevable pour St Raphaël quii n'est pas européen et qui a dépassé le quota des dix matches. Il y a pour la Ligue un arbitrage à réaliser entre le sportif et l'économique.» Il y a un peu plus d'un mois, lors de la dernière A.G, une large majorité des clubs de Starligue (à l'exception de Aix, Chambéry et Dunkerque qui avaient voté contre et Cesson qui s'était abstenu) avait opté pour le huis clos afin de rester légitime auprès des autorités. Au final, pour certains, le prix à payer est peut-être trop élevé. 



Le tube de la 1ère phase... Limoges on the rock !

Il n'est pas si fréquent de voir un promu, vierge de tout contact avec l'élite, s'installer suffisamment longtemps dans le sillage de l'intouchable PSG avant de se faire subtiliser la 2ème place sur le podium par Montpellier. Limoges, imposture ou tube de la 1ère phase ? La question peut paraître réductrice et en agacera certains dans le temple de la porcelaine. « Cela me convient très bien qu'on suscite des interrogations, s'amuse Yassine Idrissi.  C'est logique quand tu arrives de l'étage inférieur de viser le maintien. Ça c'est l'objectif, ensuite, il y a chez chacun, l'ambition de se dépasser. On a une équipe qui a de la gueule avec beaucoup de joueurs expérimentés qui n'hésitent pas à se remettre en question. On a pris des gifles (contre Nîmes et Paris) mais on n'a jamais perdu deux matches d'affilée et on est invaincu à domicile. Cela montre une certaine force de caractère. » Le plus difficile sera de continuer à surfer sur cette vague. Limoges est l'équipe qui à ce jour, a disputé le plus de rencontres en Starligue (12). Épargnée par les blessures et surtout la Covid. « Le bon air pur qu'on respire ici, l'absence de promiscuité, à l'inverse des grandes agglomérations nous a certainement préservés. On sait tous pourquoi on est ici et pendant toute cette période, on a vraiment fait gaffe.» Et pour le gardien de buts, il n'y a aucune raison qu'il en soit autrement après la trêve, à la reprise en février. « Déjà, j'espère qu'on va retrouver du public pour de belles affiches à Beaublanc et cela va nous galvaniser. Ensuite, nous ne sommes que deux à partir pour le Mondial (Idrissi avec le Maroc, Gajic avec la Slovénie), le coach va donc disposer quasiment de tout l'effectif pour travailler après les fêtes. » Car en demandant le report de l'affiche face à Montpellier (initialement prévue autour du 18 décembre), il ne reste plus qu'une confrontation, ce mardi en déplacement à Chartres, pour terminer l'année civile en beauté.

Bilan prématuré au sein de l'élite masculine ?  

LSL

lundi 14 décembre 2020 - © Yves Michel

 8 min 18 de lecture

La situation est complexe mais pas désespérée. Mettre à jour le calendrier, valider certains reports, espérer qu'une partie du public puisse revenir dans les salles après la trêve internationale et que le coronavirus soit moins.. envahissant, sont autant de vœux partagés par l'ensemble des acteurs du handball. A l'exception de Limoges, le promu qui s'est installé sur le podium, le classement de la Starligue après une 1ère phase tronquée, s'inscrit dans un cadre prévisible avec un PSG au-dessus du lot.

Le 4 novembre dernier, alors réunis par visio en assemblée générale, les dirigeants du handball professionnel, à une très grande majorité, avaient décidé de poursuivre le championnat à huis clos, répondant ainsi à de nouvelles mesures sanitaires. Seule la propagation du virus au sein d'un effectif pouvait amener la LNH à prononcer l'ajournement d'une rencontre. Au cours de cette même A.G, la nécessité d'atteindre au 21 décembre, un palier de 10 matches (sur 14 potentiels) par chacun des 16 clubs avait été confirmée pour valider la 1ère phase.

Le communiqué de la Ligue avait pourtant omis de mentionner qu'une autre décision avait été prise ce jour-là. Décision qui motive ces derniers jours, une cascade de reports. 

Dès qu'un club atteint les dix rencontres, il peut demander d'ici la fin de l'année civile, de ne plus jouer à domicile. « On n'avait effectivement pas voulu complexifier le communiqué, argumente en toute transparence Étienne Capon, le directeur général de la LNH. On ne pensait franchement pas à l'époque qu'autant de matches seraient disputés. » Le bilan est très contrasté. Alors qu'initialement, les 13ème et 14ème journées étaient programmées sur les deux semaines à venir, 25 reports effectifs ou anticipés, ont été recensés. A date, 11 clubs (Paris, Limoges, Nîmes, Chambéry, St Raphaël, Dunkerque, Cesson, Toulouse, Créteil, Ivry, Tremblay) ont atteint ou dépassé la fameuse barre des 10 matches. Il n'en manque qu'un à Montpellier, Nantes et Chartres pour l'atteindre, deux à Aix et Istres. Tous les clubs parient sur l'avenir et sur un assouplissement des contraintes. Avec comme date repère, le 7 janvier prochain où le huis clos pourrait être levé dans chaque enceinte sportive hébergeant une équipe professionnelle avec toutefois, l'instauration d'une jauge. Comme le Mondial en Égypte est maintenu, il faudra donc attendre le 4 février pour qu'une sorte de marathon prenne forme. Car pour certains, et notamment les clubs concernés par l'Europe, le casse-tête est réel avec notamment le souci de préserver l'intégrité physique de chaque joueur.  « Il est important qu'on atteigne cet objectif des 10 matches car en l'état de tous les calendriers, précise Étienne Capon, on ne pourra pas remettre tous les matches. Un club comme Montpellier (qui a un déficit de deux confrontations en phase de groupe de la Ligue Européenne) peut traîner très tard la mise à jour de tous ses reports. » Si au sein du club héraultais qui vendredi dernier a enregistré face à Créteil sa 9ème rencontre sans défaite avec 7 victoires et 2 nuls, on se réjouit d'aligner une équipe au complet, on reste très vigilant. D'autant que ce mercredi à Bougnol,  le MHB accueille le PSG pour un duel au sommet et que mardi prochain, en match en retard de la 5ème journée, Valentin Porte (notre photo de tête) et ses partenaires se déplacent à Istres dont les dirigeants ne cachent pas leur dépit qu'une telle affiche se déroule devant des tribunes vides. 

Elohim Prandi et le PSG maîtres annoncés de la Starligue 

Le menu frugal et théorique de l'avant-réveillon 
13ème journée
Mardi 15 décembre :                  Chartres – Limoges      
Mercredi 16 décembre :             St Raphaël – Toulouse  
                                                   Aix – Nantes 
                                                   Montpellier – Paris 

14ème journée
Samedi 19 décembre :            Paris* – Dunkerque
                                                Istres – St Raphaël 
                                                Aix – Tremblay 

*Paris qui totaliserait 12 matches disputés, est en droit de demander le report

Matches en retard de la 5ème journée
Mardi 22 décembre :            Istres – Montpellier 
Mercredi 23 décembre         Nantes* – Tremblay 
               
* Nantes qui totaliserait 10 matches disputés, est en droit de demander le report



Comparaison avec l'Espagne et l'Allemagne 

Le 19 octobre dernier, le navire Asobal (18 équipes sur la ligne de départ pour 34 matches au calendrier) semblait parti à la dérive. Après neuf journées d'une épreuve qui avait débuté le 8 septembre, 30 rencontres étaient remises à plus tard. Les responsables du championnat espagnol sont parvenus à écoper et à combler une grande partie du retard. Avant la trêve, seuls des reports sont concernés. Et si tout se passe bien, d'ici Noël, trois rencontres devront trouver une date lors de la phase retour. Et comme d'habitude, sans grand rival, Dika Mem (notre photo) et Barcelone mènent la course en tête avec 2 matches à rattraper et un carton plein avec une série ininterrompue de 15 succès. 

Longtemps peu touchée par la propagation du virus, la Bundesliga et sa compétition amorcée le 1er octobre (soit plus d'un mois par rapport à la saison passée) à 20 clubs (donc 38 matches) ont du faire face aux 1ers reports à la mi-novembre. Après 12 journées, 11 matches sont à reprogrammer. Mais avant les fêtes, les acteurs du championnat allemand seront très sollicités. La 15eme journée est prévue les 22 et 23/12... la 16ème, les 26 et 27/12. Passé le cap du Mondial, aucune date n'est avancée concernant la 17ème journée. Rhein Neckar Löwen est en tête avec 19 pts (9 v, 1 n, 1d), suivi de très près par Kiel, 18 pts (9 v, 1d) et Flensburg, 17 pts (8v, 1n, 1d). 



Istres réclame un certain.. équilibre

Comme son voisin aixois, Istres est en déficit de deux rencontres pour atteindre le palier des dix matches. A ce jour, l'équipe entraînée par Gilles Derot a enregistré 4 reports (3 à l'extérieur à Toulouse, Paris et Ivry, 1 à domicile contre Chartres) et a donc disputé 8 rencontres (autant dans sa salle dont deux à huis clos qu'en dehors). Dès lors, l'équation est simple. Les réceptions de St Raphaël et Montpellier devront avoir lieu comme prévu. « On a demandé à la Ligue de se positionner pour nous autoriser à ne jouer que 9 matches en phase aller et pas dix, ce qui réduirait à 3 le nombre total de rencontres disputées à huis clos, explique Stéphane Cambriels, le vice-président du club istréen. Pour nous, la perte sur chaque match disputé dans une salle vidée de son public n'est pas négligeable. Elle est évaluée à 50 000 euros.  Quatre matches à huis clos, c'est 200 000 euros, soit 9% de notre budget.» Non pas tant vis à vis des spectateurs (1600 pour une Halle polyvalente à jauge maximale) mais surtout par rapport aux partenaires. « Notre préoccupation n'est pas la recette aux guichets. Avec une jauge même réduite, ceux qui nous permettent de vivre pourraient être reçus et avec la télé et un peu de public, on répondrait aux prestations qui leur sont dues.» La LNH entendra-t-elle les doléances istréennes ? Rien n'est moins sûr car si elle le faisait, elle ouvrirait une brèche dans laquelle pourraient s'engouffrer d'autres clubs. « Si je peux comprendre qu'il y ait des difficultés à reporter le match contre les Montpelliérains, ce qui alourdirait leur calendrier à la reprise, je pense que notre demande est tout à fait recevable pour St Raphaël quii n'est pas européen et qui a dépassé le quota des dix matches. Il y a pour la Ligue un arbitrage à réaliser entre le sportif et l'économique.» Il y a un peu plus d'un mois, lors de la dernière A.G, une large majorité des clubs de Starligue (à l'exception de Aix, Chambéry et Dunkerque qui avaient voté contre et Cesson qui s'était abstenu) avait opté pour le huis clos afin de rester légitime auprès des autorités. Au final, pour certains, le prix à payer est peut-être trop élevé. 



Le tube de la 1ère phase... Limoges on the rock !

Il n'est pas si fréquent de voir un promu, vierge de tout contact avec l'élite, s'installer suffisamment longtemps dans le sillage de l'intouchable PSG avant de se faire subtiliser la 2ème place sur le podium par Montpellier. Limoges, imposture ou tube de la 1ère phase ? La question peut paraître réductrice et en agacera certains dans le temple de la porcelaine. « Cela me convient très bien qu'on suscite des interrogations, s'amuse Yassine Idrissi.  C'est logique quand tu arrives de l'étage inférieur de viser le maintien. Ça c'est l'objectif, ensuite, il y a chez chacun, l'ambition de se dépasser. On a une équipe qui a de la gueule avec beaucoup de joueurs expérimentés qui n'hésitent pas à se remettre en question. On a pris des gifles (contre Nîmes et Paris) mais on n'a jamais perdu deux matches d'affilée et on est invaincu à domicile. Cela montre une certaine force de caractère. » Le plus difficile sera de continuer à surfer sur cette vague. Limoges est l'équipe qui à ce jour, a disputé le plus de rencontres en Starligue (12). Épargnée par les blessures et surtout la Covid. « Le bon air pur qu'on respire ici, l'absence de promiscuité, à l'inverse des grandes agglomérations nous a certainement préservés. On sait tous pourquoi on est ici et pendant toute cette période, on a vraiment fait gaffe.» Et pour le gardien de buts, il n'y a aucune raison qu'il en soit autrement après la trêve, à la reprise en février. « Déjà, j'espère qu'on va retrouver du public pour de belles affiches à Beaublanc et cela va nous galvaniser. Ensuite, nous ne sommes que deux à partir pour le Mondial (Idrissi avec le Maroc, Gajic avec la Slovénie), le coach va donc disposer quasiment de tout l'effectif pour travailler après les fêtes. » Car en demandant le report de l'affiche face à Montpellier (initialement prévue autour du 18 décembre), il ne reste plus qu'une confrontation, ce mardi en déplacement à Chartres, pour terminer l'année civile en beauté.

Dans la même rubrique

  1 2 3 4   

Résultats de la dernière journée

Jour.  Equ Rec  Equ Vis  Score  Stats  Date 
#5 Créteil Aix en Provence 27 31 16/10/2020 20:30
#5 Chambéry Nîmes 29 29 16/10/2020 20:30
#5 Toulouse Dunkerque 27 31 18/10/2020 17:00
#5 Ivry Paris 25 35 17/10/2020 20:30
#5 Istres Montpellier 26 34 22/12/2020 18:00
#5 Cesson Limoges 26 30 15/10/2020 20:30
#5 St Raphael Chartres 33 34 16/10/2020 20:00
#5 Nantes Tremblay 32 25 23/12/2020 18:00

Prochaine journée

Journée  Equ Rec  Equ Vis  Date 
#6 Montpellier St Raphael 12/11/2020 20:00
#6 Créteil Chambéry 08/12/2020 20:00
#6 Dunkerque Cesson 23/10/2020 20:00
#6 Aix en Provence Ivry Reporté
#6 Nîmes Istres 11/11/2020 18:00
#6 Tremblay Paris 11/11/2020 19:00
#6 Chartres Toulouse 23/10/2020 20:00
#6 Limoges Nantes 25/10/2020 17:00

Classement

Place Journée  Equipe  MJ  Vic  Nul  Déf 
1 Paris 26 13 13 0 0
2 Montpellier 18 11 8 2 1
3 Aix en Provence 18 10 9 0 1
4 Limoges 17 13 8 1 4
5 Nantes 15 11 7 1 3
6 Nîmes 13 11 6 1 4
7 St Raphael 13 13 5 3 5
8 Chambéry 10 10 4 2 4
9 Dunkerque 9 12 4 1 7
10 Cesson 8 11 2 4 5
11 Toulouse 8 11 4 0 7
12 Chartres 8 10 4 0 6
13 Istres 7 10 2 3 5
14 Créteil 4 10 2 0 8
15 Ivry 3 10 1 1 8
16 Tremblay 1 12 0 1 11