bandeau handzone

Brest saborde Metz

LBE

mercredi 6 janvier 2021 - © François Dasriaux

 2 min 47 de lecture

On attendait avec impatience le choc entre les deux superpuissances de la LBE, Brest et Metz, invaincus tous les deux. Si pendant 30 minutes, le match a été un vrai mano à mano, la seconde période a été le temps de la débâcle pour Metz. Incapables de franchir le mur monté par la défense et une Sandra Toft impériale, les Lorraines ont sombré corps et âmes pour finalement s’incliner très lourdement 30-19.

Pourtant Brest devait faire sans Kalidiatou Niakate et Cléopâtre Darleux, toutes deux revenues de l’Euro au Danemark blessées. Pas simple face à une équipe de Metz qui avait eu en plus la possibilité de se remettre en route dimanche dernier en recevant Plan de Cuques. Ce petit avantage, Metz va capitaliser dessus d’entrée de match. Une défense très haute avec beaucoup d’agressivité sur la porteuse de balle, une Hadatou Sako qui brille dans les buts et une Orlane Kanor qui inflige punition sur punition à la défense brestoise. Metz semblait très en place et visiblement le BBH se cherchait, cherchait du liant aussi bien défensivement qu’offensivement mais ne lâchait pas grand-chose. Alors que les Lorraines semblaient prendre vraiment les choses à leur compte, le premier grain de sable va être les exclusions. Pas simple de défendre haut et agressif sans se faire prendre par la patrouille arbitrale. Quelques exclusions vont permettre à Brest de parfaitement se refaire et de coller aux basques de Messines commençant à douter un peu face à Sandra Toft. Pas de façon criarde non plus, mais suffisamment pour permettre à Brest de parfaitement recoller et de pouvoir se lancer en seconde période sans aucun déficit (12-12).

 

Et, cette seconde période va être jouée sur un tout autre ton côté brestois… En prenant d’entrée l’attaque de Metz à la gorge, ne laissant plus aucun espace aux arrières pour enclencher les mouvements à leur guise et en muselant le danger numéro 1, Orlane Kanor, les joueuses du BBH vont mettre le doute dans toutes les têtes lorraines ! Une défense mobile et solide, il fallait y rajouter une attaque efficace, et la clef va être cette diablesse de Pauletta Foppa qui va faire imploser à elle toute seule la défense haute messine. Prises de balles magiques, demi-tour contact d’école avec une puissance totalement dévastatrice pour les centrales messines, buts, exclusions, 7 mètres ! Bref du boulot de pivot très haut de gamme. Metz commençait à être sonné, une certaine Sandra Toft va se charger de finir le travail avec un KO technique issu de ses 4 jets de 7 mètres arrêtés au milieu de ses 17 arrêts sur 34 tirs… La messe était dite et Laurent Bezeau pouvait même s’offrir le luxe d’ouvrir son banc en grand. Permettre à Agathe Quiniou de faire une entrée très remarquée dans les buts, à Laurène Catani de faire briller ses appuis de feu ou donner du temps de jeu en attaque à une Tonje Loseth de retour dans le bloc défensif pour le plus grand bonheur du BBH.

Metz avait sombré en 30 minutes et cette victoire va sans doute débloquer pas mal de choses dans les têtes bretonnes. A voir maintenant comment se joueront les retrouvailles entre ces deux là pendant la phase de play-off et éventuellement la finale qui semble promise à ces deux collectifs, tant ils semblent au-dessus du reste de la meute de LBE.

Brest saborde Metz 

LBE

mercredi 6 janvier 2021 - © François Dasriaux

 2 min 47 de lecture

On attendait avec impatience le choc entre les deux superpuissances de la LBE, Brest et Metz, invaincus tous les deux. Si pendant 30 minutes, le match a été un vrai mano à mano, la seconde période a été le temps de la débâcle pour Metz. Incapables de franchir le mur monté par la défense et une Sandra Toft impériale, les Lorraines ont sombré corps et âmes pour finalement s’incliner très lourdement 30-19.

Pourtant Brest devait faire sans Kalidiatou Niakate et Cléopâtre Darleux, toutes deux revenues de l’Euro au Danemark blessées. Pas simple face à une équipe de Metz qui avait eu en plus la possibilité de se remettre en route dimanche dernier en recevant Plan de Cuques. Ce petit avantage, Metz va capitaliser dessus d’entrée de match. Une défense très haute avec beaucoup d’agressivité sur la porteuse de balle, une Hadatou Sako qui brille dans les buts et une Orlane Kanor qui inflige punition sur punition à la défense brestoise. Metz semblait très en place et visiblement le BBH se cherchait, cherchait du liant aussi bien défensivement qu’offensivement mais ne lâchait pas grand-chose. Alors que les Lorraines semblaient prendre vraiment les choses à leur compte, le premier grain de sable va être les exclusions. Pas simple de défendre haut et agressif sans se faire prendre par la patrouille arbitrale. Quelques exclusions vont permettre à Brest de parfaitement se refaire et de coller aux basques de Messines commençant à douter un peu face à Sandra Toft. Pas de façon criarde non plus, mais suffisamment pour permettre à Brest de parfaitement recoller et de pouvoir se lancer en seconde période sans aucun déficit (12-12).

 

Et, cette seconde période va être jouée sur un tout autre ton côté brestois… En prenant d’entrée l’attaque de Metz à la gorge, ne laissant plus aucun espace aux arrières pour enclencher les mouvements à leur guise et en muselant le danger numéro 1, Orlane Kanor, les joueuses du BBH vont mettre le doute dans toutes les têtes lorraines ! Une défense mobile et solide, il fallait y rajouter une attaque efficace, et la clef va être cette diablesse de Pauletta Foppa qui va faire imploser à elle toute seule la défense haute messine. Prises de balles magiques, demi-tour contact d’école avec une puissance totalement dévastatrice pour les centrales messines, buts, exclusions, 7 mètres ! Bref du boulot de pivot très haut de gamme. Metz commençait à être sonné, une certaine Sandra Toft va se charger de finir le travail avec un KO technique issu de ses 4 jets de 7 mètres arrêtés au milieu de ses 17 arrêts sur 34 tirs… La messe était dite et Laurent Bezeau pouvait même s’offrir le luxe d’ouvrir son banc en grand. Permettre à Agathe Quiniou de faire une entrée très remarquée dans les buts, à Laurène Catani de faire briller ses appuis de feu ou donner du temps de jeu en attaque à une Tonje Loseth de retour dans le bloc défensif pour le plus grand bonheur du BBH.

Metz avait sombré en 30 minutes et cette victoire va sans doute débloquer pas mal de choses dans les têtes bretonnes. A voir maintenant comment se joueront les retrouvailles entre ces deux là pendant la phase de play-off et éventuellement la finale qui semble promise à ces deux collectifs, tant ils semblent au-dessus du reste de la meute de LBE.

Dans la même rubrique

Le match

 mercredi 6 janvier 2021

Joueurs du match

 Top Joueur
Eval : 21 | Buts : 9 | Pd : 0 | Int : 0
 Top Gardien
Eval : 38 | Arr Tot : 17 / 34 (50 %)

Résultats de la dernière journée

Jour.  Equ Rec  Equ Vis  Score  Stats  Date 
#11 Metz Bourg de Péage 31 22 13/01/2021 20:00
#11 Besançon Paris 92 28 25 13/01/2021 20:30
#11 Fleury les Aubrais Nantes 24 36 13/01/2021 20:15
#11 Mérignac Plan de Cuques 29 19 13/01/2021 20:00
#11 Brest Dijon 35 21 13/01/2021 20:30
#11 Nice St Amand les Eaux 33 27 13/01/2021 18:00
#11 Chambray Toulon St-Cyr 27 26 13/01/2021 20:00

Prochaine journée

Journée  Equ Rec  Equ Vis  Date 
#12 Metz Mérignac 10/02/2021 20:00
#12 Besançon Fleury les Aubrais 20/01/2021 20:00
#12 Toulon St-Cyr Nice 20/01/2021 20:00
#12 Dijon Bourg de Péage 10/02/2021 20:00
#12 Paris 92 Brest 10/02/2021 20:00
#12 Nantes St Amand les Eaux 20/01/2021 20:00
#12 Plan de Cuques Chambray 20/01/2021 20:45

Classement

Place Journée  Equipe  MJ  Vic  Nul  Déf 
1 Metz 31 11 10 0 1
2 Brest 24 8 8 0 0
3 Nantes 21 9 6 0 3
4 Paris 92 20 9 5 1 3
5 Chambray 19 8 5 1 2
6 Besançon 18 8 5 0 3
7 St Amand les Eaux 18 11 3 1 7
8 Toulon St-Cyr 18 10 4 0 6
9 Bourg de Péage 17 9 4 0 5
10 Fleury les Aubrais 17 9 4 0 5
11 Nice 17 9 4 0 5
12 Mérignac 16 11 2 1 8
13 Dijon 14 10 1 2 7
14 Plan de Cuques 10 8 1 0 7